Résultats 2010 records, bonne perspectives : Arkema s'envole

 |  | 377 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Après avoir renoué avec les bénéfices en 2010, Arkema annonce une augmentation de son dividende et un renforcement de ses investissements. Le titre a été très entouré.

Arkema  a renoué avec les bénéfices. Il a enregistré un résultat net part du groupe de 347 millions d'euros contre une perte de 172 millions un an plus tôt. Le premier chimiste français a réalisé un Ebitda de 790 millions d'euros l'an passé, contre 310 millions en 2009, donnant une marge de 13,4% en hausse de 6,4 points. Son chiffre d'affaires a progressé d'un tiers à 5,905 milliards d'euros, tiré notamment par une forte hausse de la demande en Asie, où le groupe réalise désormais près d'un cinquième de ses ventes. Fort de ces résultats, le premier chimiste français va proposer le plus important dividende depuis son introduction en Bourse en 2006, à 1 euro contre 0,60 euro en 2009.  Par ailleurs, le groupe s'est montré confiant pour 2011.

Le marché a apprécié. A la clôture, le titre affiche une hausse de 8 %, ramenant sa performance 2011 dans le vert à 7,26 % après un doublement en 2010.

Il faut dire que ces résultats sont supérieurs aux attentes du marché. Les analystes tablaient en moyenne sur un Ebitda de 764 millions d'euros, un résultat net de 322 millions et un chiffre d'affaires de 5,862 milliards, selon l'agence Reuters.

Par ailleurs, les perspectives sont de bonne facture. La société anticipe pour le premier trimestre 2011 un Ebitda (résultat brut d'exploitation) en nette hausse comparé à celui de 137 millions d'euros de la période correspondante de 2010. Le groupe prévoit également des investissements courants d'environ 360 millions d'euros en 2011 contre 293 millions en 2010.

Le premier chimiste français réalise désormais un cinquième de son chiffre d'affaires en Asie, non loin de son objectif de 23% fixé pour 2015, et recherche des acquisitions dans les marchés émergents en forte croissance, notamment en Inde et au Brésil, a déclaré son PDG Thierry Le Hénaff, lors d'une conférence de presse. "Nous sommes confiants pour 2011, nous nous fondons sur un environnement économique en continuité totale comparé à 2010", a a-t-il dit, soulignant que le groupe connaissait des goulots d'étranglement dans la plupart de ses lignes de produits.

Arkema prévoit de réaliser 400 millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaires entre 2010 et 2015 dans de nouveaux produits, comme le photovoltaïque, les bioplastiques, le traitement de l'eau ou les ampoules LED pour écrans de téléviseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :