Arkema reprend des activités de Total

 |   |  306  mots
Copyright Reuters
Le chiffre d'affaires de ces activités reprises à Total s'élève à environ 850 millions d'euros. Elles comptent plus de 1700 salariés sur une vingatine de sites dans le monde.

Le premier chimiste français Arkema, ex-filiale de Total, annonce ce mardi le projet d?acquisition des re?sines photore?ticulables et des re?sines de reve?tement de son ancienne maison-mère Total, pour un montant de 550 millions d'euros. Le groupe deviendra ainsi numéro trois mondial derrière l'allemand BASF et l'américain Dow Chemival dans les activités de "coatings" (revêtements).

Les activités reprises concernent pour un tiers des résines photoréticulables pour des applications de niche à forte valeur joutée (fibre optique, fabrication de DVD...) et pour le reste des résines et additifs pour peintures, adhésifs et arts geraphiques. Le chiffre d'affaires total est d'environ 850 millions d'euros. Les deux sociétés (Sartomer et Cray Valley/CCP) comptent plus de 1.700 salariés sur une vingtaine de sites dans le monde.

"Cette acquisition complète notre offre sur le marché des peintures en Europe, où nous étions moins présents. Elle renforce aussi notre filière acrylique dont les activités rachetées sont clientes, et accélère notre développement en Asie grâce à l'usine de Sartomer en Chine" a détaille Thierry Le Hénaff, PDG d'Arkema, lors d'une conférence téléphonique ce mardi. L'opération aura un impact positif sur le bénéfice net par action dès la fin 2011.

Ce projet s?inscrit dans la strate?gie du groupe visant a? renforcer le poids de ses activite?s de spe?cialite?s. Le 23 novembre, Arkema avait annoncé son objectif d'accroître son chiffre d'affaires de 30 % et son résultat d'exploitation de 35 % d'ici à 2015, notamment grâce à "un peu plus d'un milliard d'euros d'acquisitions". L'opération de ce mardi lui permet d'en réaliser la majeure partie, mais les dirigeants n'ont pas pour autant l'intention d'augmenter le volant d'acquisitions d'ici 2015, ont-ils indiqué.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :