Laurent Perrier a réalisé une bonne fin d'exercice 2012/2013

 |   |  465  mots
Audika (c) DR
Audika (c) DR (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un bicentenaire rentable pour Laurent Perrier: la maison de champagne affiche un chiffre d'affaires en hausse de 1,9% , avec un niveau historiquement élevé des exportations. Champagne!

Laurent Perrier signe un exercice 2012/2013 globalement en ligne avec les attentes. La maison de champagne bicentenaire cette année a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 1,9% sur l'année à 222,9 millions d'euros. Le second semestre, mais surtout le dernier trimestre, a en effet sauvé l'année de Laurent Perrier grâce tout d'abord à un effet prix/mix. Il s'établit à + 2,0% au second semestre, à comparer à + 1% au premier semestre. Sur l'ensemble de l'exercice, il ressort à 1,6%.

Les ventes ont également été soutenues par le gain de parts de marché dans toutes les zones géographiques où est présent le groupe, une augmentation continue de la part des champagnes haut de gamme dans le chiffre d'affaires de la marque. Ceux-ci ont représenté 37, 9% du chiffre d'affaires, soit un gain de 1,1 point de pourcentage en un an. Pour finir, l'exposition internationale accrue de la marque Laurent-Perrier, qui lui a permis de bénéficier des marchés plus dynamiques en dehors d'Europe. Ainsi, la part des ventes de la marque réalisée à l'export a atteint le niveau « historiquement élevé » de 75,1%.

Les investissements en communication n'entament pas la rentabilité
Un peu plus bas dans le compte de résultat le résultat opérationnel enregistre un recul plus important, de 10,4% à 40 millions d'euros. La variation du résultat opérationnel de l'exercice 2012/2013 doit tenir compte des facteurs particuliers qui sont d'une part, un repli de 2,4 millions d'euros de la marge réalisée par le groupe sur sa récolte propre du fait de la diminution du rendement agronomique de la vendange 2012. D'autre part, le groupe a dû augmenter la part des investissements en communication et développement de marque. Ceux-ci ont été essentiellement consacrés au bicentenaire de la Maison Laurent-Perrier.

Malgré ces éléments, la rentabilité du groupe reste confortable avec une marge opérationnelle de 17,9% et une marge nette de 9%. La baisse des frais financiers, conjuguée à un taux d'impôt revenu à sa moyenne historique de 35,6%, a contribué à l'amélioration de 9,2% du résultat net au cours de cette période. Sur l'ensemble de l'année, son repli a été contenu à 6,9%. Sur le front bilantiel, le cash-flow a été positif sur l'ensemble de l'exercice et ce, pour la troisième année consécutive, « grâce à une bonne maîtrise du besoin en fonds de roulement. » Le groupe se félicite ainsi d'avoir réduit son endettement net de plus de 4 millions d'euros. A 281 millions d'euros, celui-ci représente encore 95% des fonds propres.

En guise de perspectives, le groupe estime continuer de bénéficier d'une demande bien orientée en dehors d'Europe sur les prochains mois, alors que les marchés européens devraient rester difficiles.

 

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des actions Audika en direct


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2013 à 22:00 :
Merci pour votre coupe de cash-flow pétillant de bonheur, j'adore le champagne!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :