En chute libre en Bourse, Alstom remporte deux gros contrats

 |   |  331  mots
Deux gros contrats pour Alstom, qui devrait doter les trains de banlieues de Melbourne de 8 rames supplémentaires, et l'Ukraine de nouveaux tramways plus rapides... (c) Bloomberg
Deux gros contrats pour Alstom, qui devrait doter les trains de banlieues de Melbourne de 8 rames supplémentaires, et l'Ukraine de nouveaux tramways plus rapides... (c) Bloomberg (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que son titre en Bourse est chahuté depuis le début du mois, Alstom a annoncé avoir remporté deux contrats importants, en Australie et en Ukraine...

Alstom (ALO.FR) le groupe d'ingénierie, a annoncé avoir remporté deux contrats. Le premier, d'une valeur d'environ 85 millions d'euros a été signé auprès de l'autorité de transport de l'Etat de Victoria en Australie, Public Transport Victoria.
Plus précisément, le contrat porte sur la fourniture de huit rames X'trapolis supplémentaires destinées au réseau de trains de banlieue de Melbourne. « Ces rames viendront compléter la flotte existante de 74 X'Trapolis (444 voitures) qui ont été livrés par Alstom à l'État de Victoria entre 2002 et 2013 » souligne le communiqué de presse. Composés chacun de six voitures, les nouveaux trains doivent permettre à l'opérateur d'accroître l'offre de services sur un réseau fortement sollicité et en pleine expansion.

Le second contrat a été signé, avec la société mixte russe TramRu. Un accord en partenariat avec City Transport Group, filiale du groupe LAZ et principal fabricant de bus en Ukraine, pour produire des tramways modernes et rapides pour le marché ukrainien. Pour rappel, TramRus est une société mixte 50/50 créée par Alstom et son partenaire russe Transmashholding pour produire en Russie des tramways à destination du marché de la CEI.

Depuis le début du mois, le parcours du titre est chahuté, avec une chute de 15%. Rien d'étonnant quand on sait que sur un mois, plus du tiers des valeurs du CAC 40 accusent un repli supérieur à 10%.

Par ailleurs, le titre a été plombé par Moody's qui a dégradé jeudi dernier la note de crédit d'Alstom (ALO.FR) de "Baa2" à "Baa3", assortie d'une perspective stable, car le groupe d'ingénierie "n'a pas été capable de réduire son niveau d'endettement" conformément aux attentes de l'agence d'évaluation financière. Moody's table sur des "améliorations limitées" des paramètres de crédit d'Alstom au cours des 12 à 18 prochains mois.  Le titre recule de 0,84%, à 24,73 euros.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours du titre Alstom en direct

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :