Les publications pèsent sur le CAC

 |   |  374  mots
Le ralentissement de la division mode et maroquinerie de LVMH, à peine compensé par la croissance du business des spiritueux, inquiète les investisseurs. Le titre du groupe de Bernard Arnault accuse une baisse de 5,6% à 136,70 euros. | REUTERS
Le ralentissement de la division mode et maroquinerie de LVMH, à peine compensé par la croissance du business des spiritueux, inquiète les investisseurs. Le titre du groupe de Bernard Arnault accuse une baisse de 5,6% à 136,70 euros. | REUTERS
La crise budgétaire américaine commence à lasser les marchés. Ajoutez à cela le profit warning d'Ubisoft ou les résultats décevants de LVMH, et vous aurez un Cac40 en chute libre à l'ouverture : - 0,57% à 4230 points.

MonFinancier

Faute d'accord au Sénat entre démocrates et républicains sur le relèvement du plafond de la dette et le shutdown, l'angoisse monte d'un cran sur les marchés qui commencent à s'impatienter de la prolongation de la crise budgétaire américaine.

Le Cac perd 0,57% à 4230 points alors que le Dax reste stable, en très légère baisse de 0,1%, à 8797 points. Ailleurs Madrid redonne 0,7% L'euro stoxx perd 0,39% et Londres -0,15%.  Du coté des valeurs, les publications trimestrielles animent la tendance avec pas mal de déceptions d où la contreperformance du CAC par rapport aux indices européens.

 

L'Oréal, Danone et LVMH signent les plus fortes baisses

Lanterne rouge, LVMH chute de 5,6%, à 136,70 euros après avoir fait état d'une croissance stable au troisième trimestre, marquée par un ralentissement inattendu de sa division phare, la mode-maroquinerie, dont la faiblesse a été compensée par une accélération dans les vins et les spiritueux.

DANONE dégringole de 4,5%, à 50,64 euros après avoir révisé en baisse ses prévisions de résultats 2013 à la suite d'une fausse alerte en Asie sur la qualité du lait infantile de son fournisseur Fonterra, mais s'est dit néanmoins confiant dans sa capacité à redresser la situation en Asie.  Dans son sillage L'Oréal redonne 2,58%, à 120,80 euros alors que sa filiale de cosmétiques The Body Shop avait acquis une participation de 51% au capital de l'entreprise brésilienne Emporio Body.

 

La chute d'Ubisoft

SANOFI en revanche se distingue en hausse après avoir a publié les résultats d'une étude clinique de phase 3 positive concernant une nouvelle classe de médicament contre l'excès de cholestérol développé en partenariat avec l'américain Regeneron. Le titre s'adjuge 0,53%, à 73,91 euros.

UBISOFT a annoncé mardi soir s'attendre à une perte opérationnelle pour l'exercice 2013-2014 après avoir revu en baisses ses objectifs financiers pour la période en raison de retards dans le lancement de ses deux derniers jeux vidéos. Le titre plonge de 28%, à 8 euros.

Sur le marché des changes l'euro cède symboliquement 0,05% face au dollar, à 1,3517 et grappille 0,1%, à 133,02 yens. Le billet vert grappille 0,19%, à 98,41 yens. L'once d'or avance de 0,75%, à 1282 $.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :