L'euro se maintient autour des 1,38 face au dollar

 |   |  384  mots
Le dollar dévisse face aux autres devises, après la publication d'un indice PMI en baisse. Une des nombreuses conséquences du shutdown... | REUTERS
Le dollar dévisse face aux autres devises, après la publication d'un indice PMI en baisse. Une des nombreuses conséquences du shutdown... | REUTERS (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le billet vert, impacté par la chute de l'indice PMI américain, laisse l'euro s'envoler au dessus des 1,38 dollar, au risque d'impacter les sociétés européennes... Il redonne 0,06% face au yen, et 0,18% face à la monnaie unique...

MonFinancier

L'euro reste bien orienté et se négocie autour des 1,38 face au dollar et grappille par ailleurs 0,1% face au yen, à 134,25 yens. Le billet vert quant à lui redonne symboliquement 0,06%, à 97,30 yens et se stabilise autour de l'équilibre face aux grandes devises.
Après avoir nettement baissé au cours des précédentes séances, en raison du shutdown et du psychodrame sur le relèvement du plafond de la dette, le dollar se ressaisit.

La compétitivité française menacée par la faiblesse du dollar

L'euro de son coté reste au contact des 1,38$, un niveau trop élevé qui pourrait pénaliser la compétitivité des entreprises, à alerté Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif. Pourtant, en soi, ce n'est pas la monnaie unique qui est trop forte, c'est plutôt le dollar qui a été victime d'un accès de faiblesse.

Accès de faiblesse du dollar, mais de la reprise économique aussi. Car depuis quelques semaines, les indicateurs se suivent et se ressemblent. Dernier en date, le déficit commercial des Etats-Unis s'est légèrement qui creusé en août, alors que les importations et les exportations sont restées pratiquement stables par rapport au mois précédent, ce qui reflète une croissance molle de l'économie mondiale et une demande faible des ménages américains.

 

Un indice PMI en baisse à cause du Shutdown

De plus, la croissance de l'activité manufacturière a ralenti plus que prévu en octobre aux Etats-Unis. Selon Markit, l'indice PMI est revenu à 51,1 ce mois-ci au plus bas depuis octobre 2012, contre 52,8 en septembre. C'est le rythme de croissance le plus faible depuis un an, singe que la fermeture partielle pendant 16 jours des services fédéraux a pesé sur la croissance de la première économie mondiale.

Et pourtant ces mauvaises nouvelles sont contrebalancées par le fait que les marchés sont désormais persuadés que la Fed ne réduira pas son programme d'assouplissement quantitatif avant le début de l'année prochaine. De quoi peser sur le cours de la devise de l'oncle Sam étant donné que l'augmentation de la quantité de monnaie en circulation dilue la valeur de la devise.

 

Plus d'actualités Bours sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2013 à 19:54 :
Bizarre, avec tous les dollar qui sont accumulé dans la BCE pas notre ami Goldam Boy, l'euro ne devrait pas valoir beaucoup plus que la monnaie de singe?
a écrit le 24/10/2013 à 17:07 :
Oui ! Et puis quand il sera a deux vous direz tout content qu'il se maintient a deux .
Cela sent la spéculation sur les monnaies , c'est peut être un fausse impression ......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :