Le CAC repasse sous les 4100 points

 |   |  332  mots
La perspective de la réduction du quantitative easing angoisse les marchés. Le Cac40 clôture sous les 4100 points.
La perspective de la réduction du quantitative easing angoisse les marchés. Le Cac40 clôture sous les 4100 points. (Crédits : reuters.com)
Les marchés européens s'enfoncent dans le rouge, alors que l'économie américaine a de moins en moins besoin du soutien artificiel de la Fed. Le Cac40 recule de 1,04% et ferme ses portes sous les 4000 points.

 

MonFinancier

Après une ouverture sans tendance, les marchés se sont peu à peu enfoncés dans le rouge, affectés par un regain de prudence après les déclarations des représentants des Fed régionales aux Etats-Unis qui renforcent la probabilité de voir la Fed réduire son programme d'achats d'actifs avant la fin de l'année.

En effet les très bon chiffres sur l'emploi américains laisse penser que l'économie n'a plus autant besoin du soutien artificiel de la Fed, or la perspective de la réduction des injections des liquidités a tendance à angoisser les marchés.

En Europe, les marchés européens ont manqué de catalyseurs l'absence de données économiques pour échapper à la consolidation. A Paris, le CAC recule de 1,04%, et clôture sous les 4100 points, à 4091points. Ailleurs, le Dax abandonne 0,88%, à 9114 points. L'euro stoxx redonne 0,93% et Londres -0,55%.

 

EADS accuse le coup de sa restructuration


Du coté des valeurs, STM reprend de la hauteur avec un gain de 4,15%, à 5,68 euros.Technip et Vallourec se distinguent également parmi les rares hausses et grappillent respectivement 0,24% et 0,18%.

A l'inverse, EADS a confirmé la suppression de 5.800 postes au sein de ses activités de défense et d'espace d'ici fin 2016, dans le cadre de la réorganisation des activités du groupe autour de trois nouvelles divisions. Le titre cède 2,59%, à 49,18 euros. Dans son sillage Safran redonne 1,15%, à 48,03 euros.

 

Le secteur automobile en baisse

Sur le SBF 120, CGG reprend 2,27%, à 14,66 euros après avoir signé un contrat sur une base de données pétrolière en Norvège, mais c'est Bourbon qui signe la plus forte hausse avec un gain de 4,18%, à 19,83 euros. A l'inverse, le secteur automobile se distingue à la baisse. Peugeot perd 5,11%, à 11,61 euros, Renault recule de 2,35%, à 59,03 euros. 


Sur le marché des changes, l'euro avance de 0,19%, à 1,3765$ et perd 0,24% face au yen, à 141,62yens. Le dollar recule de 0,47%, à 102,84 yens. L'once d'or bondit de 2,21%, à 1261$.

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :