Est-il l'or ?

 |   |  394  mots
Mais depuis son cours le plus bas atteint au début du mois d'août, en dessous de 1100 dollars, l'or a un peu rebondi, un tout petit peu. Après tant d'années de baisse, qu'est ce qui pourrait réveiller l'or ?
Mais depuis son cours le plus bas atteint au début du mois d'août, en dessous de 1100 dollars, l'or a un peu rebondi, un tout petit peu. Après tant d'années de baisse, qu'est ce qui pourrait réveiller l'or ? (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

On perçoit un petit frémissement sur les marchés. Un murmure seulement, un ultra son imperceptible pour les oreilles non professionnelles. L'or frémit. On en reparle sur le marché. Doucement, très doucement même car les fervents défenseurs de l'or qui le voyaient dépasser les 2000 dollars l'once, ont beaucoup souffert pendant ces 4 ans de chute quasi ininterrompue. Ils n'osent plus s'exprimer.

QUI POURRAIT RÉVEILLER L'OR?

Mais depuis son cours le plus bas atteint au début du mois d'août, en dessous de 1100 dollars, l'or a un peu rebondi, un tout petit peu. Après tant d'années de baisse, qu'est ce qui pourrait réveiller l'or ?

L'or est un animal assez étonnant, un animal à deux têtes. C'est évidemment une matière première. Avec d'un côté des producteurs miniers et d'un autre côté des consommateurs, Indiens par exemple. Et il répond donc d'abord à l'offre et la demande et en ce moment la demande sur les matières premières est basse alors que l'offre reste relativement abondante. C'est également un placement. Un placement qui ne rapporte rien. Aucun rendement. Mais un placement qu'on achète quand on a peur. Peur que tout s'effondre. Le problème c'est que malgré les crises successives, des subprimes à la Grèce en passant par la tension extrême au Moyen-Orient, l'or a chuté. L'effet valeur refuge ne fonctionne plus depuis longtemps.

UNE ALTERNATIVE EN OR ?

Alors pourquoi ces frémissements sur le marché de l'or ?

Comme vous le savez, il y a encore beaucoup de liquidités dans le marché. Et depuis quelques semaines, elles hésitent un peu à se reporter sur les actions. Le cash et les emprunts d'état ne rapportent rien. Alors on cherche à nouveau des alternatives plus exotiques, de l'art à la voiture de collection. Et l'or est quand même moins exotique et plus liquide que ces placements dits plaisirs. Alors pourquoi ne pas en racheter un peu ? Surtout, pour traverser le mois d'octobre et ses craintes habituelles de krach. Je ne comprends rien au marché de l'or depuis 20 ans et je réponds toujours la même chose à ceux qui me demandent si c'est le moment d'en acheter. Faites-le si ça vous permet de...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2015 à 12:32 :
Monsieur Fiorentino, je vous lis régulièrement et trouve vos analyses toujours très pertinentes et précises. En ce qui concerne votre analyse sur l'or, il est clair que personne ne comprend son prix actuel. La raison en est simple le cours est manipulé depuis de nombreuses années par l'or fictif papier qui n'a aucune valeur et repose sur la confiance mutuelle. L'or physique lui n'a pas de vrai cours aujourd'hui. Il est entraîné dans cette manipulation grossière que sont les contrats or. Aujourd'hui on estime que sur le COMEX s'échangent 200 once d'or papier pour seulement 1 once physique réelle disponible. Je vous laisse imaginer quel cours l'or physique devrait avoir actuellement si cette manipulation n'avait pas lieu. Ces trois dernières années les banques centrales mondiales n'ont jamais acheter autant d'or physique ! bizarre pour un actif sans intérêt, vous ne trouvez pas ? A suivre donc, mais je suis d'avis que l'or physique va jouer très bientôt un nouveau rôle dans le SMI, car les milliards de papiers imprimés depuis 6 ans sont arrivés au bout avec les effets constatés, cad aucuns sur l'économie réelle...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :