Salaires : les cadres au régime en 2009, du mieux en 2010 ?

Selon une enquête de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), 56% des entreprises indiquent qu'elles prévoient d'attribuer des augmentations en 2010.

L'an dernier, les augmentations salariales n'étaient pas au rendez-vous pour les cadres. En effet, selon une étude de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), le pourcentage de cadres restés dans la même entreprise qui déclarent avoir été augmentés chute de 51% en 2008 à 39% en 2009. Ce recul concerne tant les augmentations individuelles que collectives. Dans le même temps, 8% des cadres ont déclaré que leur rémunération totale a diminué en 2009. Ils étaient 6% en 2008. Cette évolution s'explique par la baisse de la part variable qui a été plus fréquente en 2009, chez les cadres bénéficiaires de salaires ou de primes variables (soit un sur deux). La taille et le secteur d'activité de l'entreprise jouent également un rôle déterminant : un cadre a plus de chances d'être augmenté s'il travaille dans une grande entreprise de l'industrie pharmaceutique ou de l'énergie, que s'il est employé dans une petite entreprise de services.

Les niveaux de rémunérations des cadres sont également à la baisse : en 2009, le salaire médian des cadres en poste en 2009 est de 47.000 euros et le salaire moyen de 53.000 euros. "La conjoncture n'a pas influencé l'opinion des cadres sur leur rémunération. Début 2010, 58% d'entre eux se déclarent satisfaits, une proportion proche de celle enregistrée début 2009 (61%)", remarque l'Apec qui note que "pour 2010, ils ne s'attendent pas une année favorable sur le plan des augmentations".

Interrogés sur leurs pratiques et politiques de rémunération pour les années à venir par l'Apec, les entreprises restent prudentes : 56% d'entre elles indiquent qu'elles prévoient d'attribuer des augmentations en 2010, 27% sont certaines de ne pas le faire et 17% n'ont pris encore pris aucune décision.

Ces données viennent corroborer l'enquête annuelle Hewitt France qui indique que le taux de progression des budgets consacrés aux augmentations en 2010 s'élève à 2,6% et prévoit 2,7% pour 2011.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.