Êtes-vous fait pour la franchise ?

 |   |  756  mots
Un bon esprit entrepreneurial et de bonnes qualités humaines peuvent faire de vous le candidat idéal à la franchise. Tenté? (c) Thomson Reuters
Un bon esprit entrepreneurial et de bonnes qualités humaines peuvent faire de vous le candidat idéal à la franchise. Tenté? (c) Thomson Reuters
En plus de disposer d'un capital propre pour se lancer, le futur franchisé doit faire preuve de persévérance, de travail mais pas seulement. Pour performer en franchise, il doit s'approprier le savoir-faire et les méthodes du franchiseur tout en sachant manager son personnel et gérer sa clientèle. Tour d'horizon des qualités nécessaires pour entrer dans l'univers passionnant de la franchise.

Véritable entrepreneur, le franchisé doit avoir des qualités managériales, le sens du commerce et de la relation client. Pour Rose-Marie Moins, Responsable de la formation et de la promotion à la Fédération française de la franchise :

" La première condition pour devenir franchisé, c?est de se mettre dans la peau de l'entrepreneur car, être franchisé, c'est d'abord et avant tout créer son entreprise. Il faut donc être capable de gérer une société avec tout ce que cela implique au niveau administratif, réglementaire, légal ?"


Et si le franchisé reste un entrepreneur indépendant, il n'empêche qu'il doit se conformer à certaines directives du franchiseur. Il doit accepter de travailler dans un certain cadre car "le franchiseur amène son concept et son savoir-faire, et le gage de réussite qu'il donne au franchisé dépend de la capacité de ce dernier à respecter les règles fixées par la tête de réseau", précise Rose-Marie Moins.

Avoir le sens du commerce et du management

La franchise, c'est d'abord et avant tout du commerce. Inévitablement, le franchisé doit avoir le sens du business. "S'il a peur du client, ce n'est pas la peine qu'il se lance, son activité ne fonctionnera pas", prévient Rose-Marie Moins. Le franchisé doit donc être capable d'accueillir et de conseiller ses clients et parfois, dans certains réseaux et dans certains secteurs, "avoir la capacité de sortir de son point de vente et d'aller chercher le client." La qualité d'un produit ou d'un service ne suffit en effet pas à générer du trafic en magasin, il faut savoir fidéliser sa clientèle.

La capacité à manager du personnel fait également partie des compétences du franchisé. Selon les réseaux, elle est plus ou moins importante. Ainsi, dans la restauration ou les services à la personne, les équipes à manager peuvent être très importantes. Dans ce cas, il est primordial de savoir diriger et encadrer ses collaborateurs. 

"Dotés de compétences en gestion et management, nos franchisés doivent être animés d'une vraie envie d'entreprendre dans le respect des règles et du savoir-faire de la franchise, facteur clé de leur succès."

 

Natur'House

Chez Naturhouse, les franchisés doivent pouvoir être à l'écoute de leurs clients (c) DR


Des qualités humaines et ...un apport personnel


"Ils doivent aussi avoir de réelles qualités humaines pour être à l'écoute de leurs clients et pour manager au mieux leur équipe », résume Olivier Roques, Directeur général France du réseau spécialiste du rééquilibrage alimentaire Naturhouse. "On ne réussit pas seul, une partie du succès du franchisé va reposer sur sa capacité à bien s'entourer et à mettre en place une organisation humaine efficace", précise Jean-Philippe Crouau, Directeur associé du réseau immobilier Côté Particuliers.

Enfin, un entrepreneur aura beau être dynamique, bon manager ou encore excellent commerçant, il ne pourra pas créer et diriger son entreprise sans capital propre. Et Rose-Marie Moins le rappelle, « les investissements sont extrêmement variables d'un secteur à l'autre mais dans tous les cas le futur franchisé doit disposer d'un apport personnel qui doit représenter 30 à 50% de l'investissement global nécessaire à la création de l'activité. »
Finalement, les franchisés qui réussissent le mieux ont-ils des qualités communes ?

Côté Particuliers

 Chez Côté Particuliers, on insiste: l'aventure de la franchise ne se réussit pas seul (c) DR


Sens du management et du partage


Clairement selon Louis Le Duff, Fondateur et président du groupe Le Duff, créateur de la Brioche Dorée, qui écrit dans son livre "Réussir en toute franchise" : "Un bon candidat est celui chez qui on décèle de réelles aptitudes en matière commerciale et de management et qui conserve un goût mesuré du risque." Pour Chantal Zimmer, Déléguée générale de la Fédération française de la franchise, "le futur franchisé doit avoir la fibre entrepreneuriale et une envie d'indépendance."

Avant d'ajouter que le franchisé ne doit pas oublier une autre notion fondamentale : celle du partage. "Un franchisé doit être capable de partager son identité et son expérience avec ses pairs pour contribuer au renforcement du réseau." Car si le franchiseur s'appuie sur sa réussite pour se développer, il s'appuie aussi sur celle des franchisés pour pérenniser l'enseigne.

 

 

Par Mélanie Kessous

 

Pour aller plus loin, découvrez notre espace franchise


 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :