Ces entreprises "high tech" qui font rêver les jeunes diplômés

 |   |  516  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Google attire toujours autant les jeunes diplômés. Mais Microsoft, Apple ou IBM ne sont pas en reste. Et d'après une étude publiée ce jeudi, ce sont ces entreprises qui correspondraient le mieux à leurs premiers critères dans le choix de leur futur employeur.

Google numéro un incontesté, Microsoft, Apple qui séduisent aussi bien ingénieurs que commerciaux... Les entreprises des nouvelles technologies font figure d'employeur idéal auprès des jeunes diplômés. Depuis trois ans que le cabinet suédois Universum publie son classement des employeurs les plus attractifs, le géant d'Internet créé par Larry Page et Sergey Brin, n'a pas dévissé de sa première place. Il est talonné de près par d'autres groupes du secteurs, à des degrès divers selon les filières.

Apple "monte" chez les commerciaux

Les ingénieurs les placent en tête, IBM passant devant Microsoft (3ème) à la deuxième place. Sur les dix premiers employeurs qu'ils jugent les plus attractifs, sept entreprises produisent des nouvelles technologies. Il s'agit d'Intel (5ème), Sony (6ème) Apple (7ème) et Siemens (9ème).

Dans la filière du management et du commerce, les jeunes diplômés privilégient aussi Google. Si les grands cabinets d'audit leur plaisent toujours, avec KPMG, PricewaterhouseCoopers, Ernst & Young et Deloitte, classés, dans cet ordre de la deuxième à la cinquième place, la "high tech" les séduit aussi. Outre Google, les jeunes commerciaux et managers apprécieraient aussi de pouvoir travailler pour Microsoft, qui gagne une place, et surtout pour Apple qui fait son entrée dans le top 10 au neuvième rang après avoir été classé 18ème.

Absents notables dans parmi les cinquante premières entreprises de ce classement établi auprès de plus de 160.000 jeunes diplômés dans douze pays, les géants du commerce en ligne comme Amazon ou bien des réseaux sociaux comme Facebook ou encore Twitter.

Celui qui détrônera Google devra avoir une bonne stratégie de recrutement

Moins que des produits innovants, ce sont mais plutôt leurs modèles de management qui attire. Ainsi, aux yeux de ces jeunes, Google est l'entreprise qui permet le mieux d'équilibrer vie privée et travail, vertu considérée comme essentielle par les sondés. C'est aussi chez Google que l'ambiance de travail serait la plus créative, un argument de poids chez les ingénieurs. C'est encore Google où les salariés seraient les plus libres de se développer et lancerait le plus de "défis" professionnels. Et c'est toujours Google qui est crédité de la meilleure image de marque.

Les autres entreprises du secteur arrivent aussi en tête pour les autres critères jugés comme essentiels par les jeunes diplômés. Miscrosoft rassure : elle première pour la "sécurité de l'emploi", facteur crucial en période de conjoncture incertaine. Enfin IBM serait le meilleur endroit pour la formation personnelle, les perspectives de carrière et de salaire. 

 

"Celui qui arrivera à détrôner (Google), devra avoir une attractivité solide mais aussi, une stratégie de recrutements des talents établie et très claire", commente dans cette étude Lovisa Öhnell, directrice de la recherche et du conseil chez Universum. Les efforts que déploient certaines entreprises pour séduire de potentielles recrues confirment cette analyse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2011 à 21:20 :
Siemes das le secteur des nouvelles techs, on reve!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :