Le déficit budgétaire de l'Etat se creuse

 |   |  324  mots
Copyright Reuters
Le déficit du budget de l'Etat s'est creusé fin mars, à 33,6 milliards d'euros contre 28,9 milliards un an plus tôt, selon Bercy qui invoque des "événements exceptionnels". Côté commerce extérieur, le déficit s'est réduit à 5,74 milliards d'euros, après avoir atteint le niveau record de 6,37 milliards d'euros en février, selon les Douanes.

Mauvais mois de mars pour le budget de la France. Le déficit ressort à 33,6 milliards d'euros contre 28,9 milliards un an plus tôt, selon les données publiées ce vendredi par le ministère du Budget. L'évolution d'une année sur l'autre s'explique entre autres par une dégradation du solde des comptes spéciaux (avances et opérations financières) de 12,2 milliards d'euros, "liée principalement aux décaissements du prêt octroyé à la Grèce opérés en janvier et en mars 2011" et à la mise en oeuvre anticipée du mécanisme d'avances aux collectivités territoriales, explique le ministère.

Le solde du budget général s'est parallèlement amélioré de 7,5 milliards d'euros. Au 31 mars, les dépenses totales (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent 82,3 milliards d'euros, soit 3,9 milliards de moins qu'à la même date l'année dernière. Les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements) s'établissent à 65,2 milliards d'euros contre 61,6 milliards un an auparavant.

Du côté du commerce extérieur, le déficit s'est réduit plus qu'attendu en mars à 5,746 milliards d'euros, après 6,374 milliards (révisé) en février, selon les données corrigées (CVS/CJO) des Douanes. Le déficit de la balance commerciale de février avait été chiffré à 6,66 milliards en première estimation il y a un mois.

Le déficit cumulé depuis le 1er janvier s'établit à 18,906 milliards d'euros, contre 11,76 milliards sur les trois premiers mois de l'an dernier. Les exportations sont ressorties à 35,164 milliards d'euros en mars contre 34,692 milliards en février. Les importations se sont légèrement tassées, à 40,910 milliards d'euros après 41,066 milliards en février, du fait notamment du repli des achats de pétrole brut et de produits raffinés.

En mars, la France a vendu 24 Airbus qui lui ont rapporté 1.895 millions d'euros, contre 23 en février pour 1.522 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :