Les Américains s'invitent aux négociations

.

2 mn

Copyright Reuters

C'est un invité de marque qu'accueilleront les ministres européens des Finances, réunis vendredi à Wroclaw, en Pologne : Timothy Geithner, le secrétaire américain au Trésor. Ce déplacement, une première dans l'histoire de la zone euro, témoigne de l'inquiétude croissante régnant aux États-Unis sur la situation en Europe. Sur les marchés financiers bien sûr, mais également au sein de l'administration, qui redoute l'impact de cette crise sur une économie américaine déjà fragile. « Les grands pays et les responsables politiques européens doivent prendre une décision sur une intégration coordonnée de la politique monétaire, avec une politique budgétaire mieux coordonnée », a ainsi confié le président Barack Obama à la presse espagnole. « Nous avons un intérêt à les aider à traverser cette période difficile, mais il s'agit avant tout de leur défi », a renchéri Timothy Geithner mercredi. « Les Européens sont absolument déterminés et ils ont la capacité financière nécessaire » pour résoudre cette crise, a-t-il assuré. « Tous ceux qui pensent le contraire se trompent ».

Les vertus de la relance

Mais, tout en reconnaissant le travail accompli ces dix-huit derniers mois, le secrétaire au Trésor estime que la zone euro « a pris du retard » et qu'elle « va devoir en faire davantage ». « Les dirigeants européens en sont conscients », avance-t-il.

Selon des sources proches, citées par Reuters, Timothy Geithner devrait ainsi presser les dirigeants européens de ne pas tergiverser.

Il devrait également défendre les vertus de la relance face à l'austérité, alors que Barack Obama souhaite rapidement injecter 447 milliards de dollars pour soutenir la reprise et stimuler les créations d'emplois.

Interrogé sur le système bancaire, quelques heures après la dégradation de la note de Société Généralecute; Générale et de Crédit Agricolegricole par l'agence Moody's, Timothy Geithner s'est dit persuadé que les dirigeants européens ne laisseront pas une grande banque dans une position « à risque ».

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.