La Bourse de Paris résiste à l'avertissement de Standard and Poor's

 |   |  419  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le CAC 40 limite ses pertes pour évoluer autour des 3.200 points malgré la menace de dégradation de la note de quinze pays de la zone euro, dont la France.

Comme un pied de nez à Standard and Poor's. Malgré l'avertissement de l'agence de notation sur les pays de la zone euro, le marché parisien affiche une belle résistance ce mardi.  A 9h50, le CAC 40 reculait de seulement 0,09% à 3.198,44 points après être même passé un temps en territoire positif.

Pourtant, le climat est propice à des prises de bénéfices plus importantes. D'abord, l'indice a nettement rebondi ces dernières séances, avec un bond de plus de 13% depuis le 24 novembre dernier où il était retombé près de ses plus bas annuels.

Par ailleurs, l'avertissement de Standard and Poor's est loin d'être négligeable. L'agence de notation a placé "sous surveillance négative" les notes qu'elle attribue à la dette à long terme de quinze pays de la zone euro, dont l'Allemagne, l'Autriche, la Finlande, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas, qui bénéficient actuellement de la meilleure possible. La note de solvabilité de la France est la seule à être menacée d'un abaissement de "deux crans", à "AA".

Cet avertissement vient rappeler la fragilité de la situation en zone euro alors que les investisseurs se sont pris à espérer ces derniers jours à une sortie de crise grâce à la réaction des responsables français et allemand. La chancelière allemande, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy se sont accordés lundi sur un "nouveau traité" européen, à 27 ou si besoin à 17, appelant à des "sanctions automatiques" envers les Etats membres de l'Union européenne qui laisseraient filer leurs déficits. Un premier élément de réponse avant le sommet européen très attendu du 9 décembre.

Sur le front des valeurs, les valeurs bancaires sont dans le collimateur,  Standard and Poor's ayant mis en avant les problèmes de financement des banques françaises. Crédit Agricole recule de 2,02% et Société Générale de 0,97%. Une exception notable, celle de BNP Paribas qui progresse au contraire de 0,71%.

Veolia se distingue également et grimpe de 2,36% pour signer de loin la meilleure performance de l'indice. Le groupe de services aux collectivités a annoncé mardi la cession de son activité transport, de ses activités d'eau régulée au Royaume-Uni et des activités de déchets solides aux Etats-Unis. Le groupe a ajouté que son endettement financier net serait ramené à moins de 12 milliards d'euros à fin 2013.

Hors CAC 40, Ingenico progresse de 0,27% après avoir nnoncé lundi avoir bouclé le rachat de Xiring, numéro un en France des lecteurs électroniques dans le domaine de la santé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :