Les panneaux solaires de moins en moins rémunérateurs

 |   |  340  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le Premier ministre a annoncé qu'il souhaitait une nouvelle baisse du prix payé aux producteurs d'électricité solaire. Une concertation sera engagée dès cet hiver pour définir le nouveau tarif applicable dès mars 2011.

Le gouvernement souhaite réduire à nouveau le tarif d'achat de l'électricité photovoltaïque. Dans un communiqué, Matignon a annoncé son intention d'engager une concertation dès cet hiver pour parvenir à un accord en ce sens avant mars 2011.

L'essor du photovoltaïque est plus rapide que prévu et la France atteindra dans les prochaines semaines ses objectifs fixés pour 2012 en la matière, souligne François Fillon qui a rencontré à ce sujet les sept ministres concernés par le dossier.

Cet essor "a cependant un coût pour la collectivité et pour le consommateur final d'électricité car il repose sur un tarif de rachat de l'électricité très favorable aux producteurs", poursuit le communiqué. Le gouvernement se propose de "définir un nouvel équilibre pour mettre fin à la création d'une véritable bulle spéculative", autrement dit d'encadrer le nombre de nouveaux projets et de baisser les tarifs d'achat.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, et Christine Lagarde, ministre de l'Economie, sont chargées par Matignon d'engager une concertation avec toutes les parties concernées avant de définir d'ici à mars 2011 le nouvel équilibre recherché. Les deux ministres sont également chargés de proposer un décret suspendant l'enregistrement de nouveaux projets jusqu'à ce que le nouveau cadre soit défini. L'objectif du gouvernement est de contenir le volume des nouveaux projets à 500 mégawatts (MW) par an.

L'énergie photovoltaïque est une énergie électrique produite à partir du rayonnement solaire qui fait partie des énergies renouvelables. A la suite du Grenelle de l'environnement, le gouvernement s'est fixé comme objectif d'installer 5.400 MW de photovoltaïque d'ici à 2020 - soit l'équivalent de six réacteurs nucléaires - contre moins de 200 MW installées fin 2009.

Le marché du photovoltaïque a connu fin 2009 un regain d'intérêt favorisé par un tarif d'achat attractif, EDF ayant l'obligation d'acheter l'électricité produite à partir de photovoltaïque. Les tarifs d'achat de l'électricité solaire par EDF ont déjà baissé par deux fois en 2010, en janvier et en août.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :