Pourquoi François Hollande peut réussir à réformer les allocations familiales

 |   |  826  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le gouvernement prépare le terrain, pour réformer le système des allocations familiales. Il envisage des mesures à la brutalité atténuée. Des enseignements ont été tirés des échecs précédents sur le sujet, comme celui de Lionel Jospin

Les réactions à droite, mardi, aux propositions des parlementaires PS sur les allocations familiales ont été convenues. On a crié au démantèlement, mais sans beaucoup d'angle d'attaque. Le gouvernement, qui travaille en liaison avec des parlementaires PS, devrait sans doute s'inspirer des propositions présentées par les députés socialistes Gérard Bapt et Pascal Terrasse, pour réformer les allocations familiales. Elles sont, il est vrai, plutôt habiles. Diminuer les allocations des familles dites aisées (mais sans les supprimer) et restreindre les prestations liées à la garde d'enfants de ces mêmes familles dites riches, voilà qui est en effet assez « malin ».

La bronca des associations familiales
Plus en tous cas que ne l'avait été la pure et simple mise sous conditions de ressources des allocations - autrement dit, leur suppression au-delà d'un certain revenu - décidée en juin 1997 par Lionel Jospin, et appliquée une année seulement : devant la bronca des associations familiales, le gouvernement avait alors dû faire machine arrière.

La leçon a manifestement été tirée de cet échec. Réformer les prestations sociales est un sport à haut risque, les gouvernements le savent de mieux en mieux. Il faut souvent pas grand chose pour mettre à bas tout un projet. Exemple : Nicolas Sarkozy voulait de que sa Révision générale des politiques publiques (RGPP) s'attaque non seulement aux structures administratives, mais aussi aux dépenses d'intervention. Un première idée avait été émise, consistant à restreindre le champ d'application des cartes de réduction SNCF pour familles nombreuses. Devant « l'émoi » , la surchauffe médiatique sur ce sujet - qui n'en était qu'un jugé peu essentiel par le gouvernement, parmi beaucoup d'autres idées de révisions des politiques - l'exécutif avait abandonné non seulement cette piste mais aussi toute velléité de toucher aux prestations sociales.

Le terrain a été préparé
Aujourd'hui, s'agissant des allocations familiales, le terrain a déjà été préparé. L'opinion a été effrayée par des perspectives de fiscalisation, évoquées par le premier président de la Cour des Comptes, Didier Migaud. Comme toujours, en matière d'impôt, même si beaucoup de foyers n'auraient payé aucun impôt supplémentaire, ou très peu, tous se seraient inquiétés. Le gouvernement en a tenu compte.

Après les déclarations de la ministre des affaires sociales, Marisol Touraine, qui s'est montrée hostile à la fiscalisation, cette piste de l'imposition des allocations familiales semble bel et bien écartée. Il s'agira d'économiser entre 2,5 milliards et 3 milliards d'euros sur les allocations familiales versées. Le total de celles-ci, hors aides au logement, atteindra 32 milliards en 2013, selon la commission des comptes de la sécurité sociale.

L'habileté de la proposition des députés consiste donc à ne pas supprimer les allocations familiales, mais à les diviser par deux au-delà d'un certain revenu, lequel dépend des charges de famille. La fameuse universalité des prestations famille, un principe défendu par toutes les associations familiales, n'est donc pas frontalement remise en cause, peuvent affirmer Gérard Bapt et Pascal Terrasse.

Faire passer des décisions difficiles...
Le seuil évoqué est de 53.000 euros de revenus annuels pour un couple avec deux enfants, et « un peu plus de 61.000 euros » pour une famille avec trois enfants. Tout cela est plus complexe, donc moins évidemment brutal, que l'annonce de Lionel Jospin : de sa déclaration de politique générale, on avait surtout retenu la suppression des allocations au-delà de 25.000 francs (3.811 euros) par mois. Une mesure franche et claire, ce qui n'est pas toujours l'idéal, quand l'objectif est de faire passer une décision difficile...

Aujourd'hui, en réalité, l'économie porterait surtout sur les aides à la garde d'enfants, que les parents bénéficiant de « hauts » revenus - au-delà des seuils évoqués - ne toucheront plus. Leur suppression représentera une baisse de dépense de deux milliards d'euros, contre un milliard pour la réduction des allocations de base.

Des prestations coûteuses pour la garde d'enfants
Ces prestations sont coûteuses : si les « allocs » de base, versées aux familles comptant au moins deux enfants, représenteront 12,9 milliards d'euros en 2013, les prestations dites « complément de mode de garde », concernant la garde de jeunes enfants, sont estimées au total à 5,8 milliards d'euros. Elles sont déjà modulées selon le revenu. Avec la réforme proposée, elles disparaîtraient, pour certaines familles.

Les députés PS soulignent que ces aides bénéficient surtout aux ménages aisés. Ce qui est logique, dans la mesure où, dans les foyers modestes, la plupart des jeunes enfants sont gardés par leurs parents (c'est le cas pour plus de 80% des enfants, s'agissant des 40% de foyers les plus modestes). Demander un effort aux plus riches en temps de crise, voilà qui est plus facilement défendable que fiscaliser tout le monde...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2013 à 22:29 :
Jeune retraitée, je voudrais savoir si la RETENU de 0,3 % créée sur nos retraites depuis le 1er avril 2013, pour soi-disant la dépendance S'APPLIQUE sur les RETRAITES DE NOS ELUS POLITIQUES ? Merci à ceux qui savent de nous répondre.
a écrit le 02/04/2013 à 13:27 :
La France !!!! Flemmards, délinquants, casseurs ou profiteurs de tous genres : vous êtes les bienvenus...
Par contre si vous êtes respectueux des autres, cadre (ou patron bosseur), artisans, salariés ,intégré au système et aux valeurs françaises... Attention a vous !!! le fisc de hollande vous guette !!! honte a vous qui gagnez plus que les autres !!! Commençons a vous enlever toutes forme d aide que vous n auriez jamais du accepter !!!! c est ça la gauche ( république - égalité - fraternité ) pour les uns et (taxes - impôts - prélèvements ) pour les autres ....
Réponse de le 03/06/2013 à 20:15 :
J'adhere completement à votre commentaire. Je n'en peux plus de supporter financierement les defauts du gouvernement. Je travaille ,dur, je merite mon salaire et j'en ai plein le dos de voir des gens profiter de la societé en bossant au black, en ne declarant rien et en vivant dans un confort que nous n'avons pas et que nous meriterions. Encore payer c'est trop.
Réponse de le 27/01/2014 à 21:32 :
Ta ka fe pareil
a écrit le 02/04/2013 à 10:28 :
en attendant ,les"economies " de depenses publiques ne se font pas sur l'organisation de l'etat ,des collectivités ,des services publics ...c'est tellement plus simple de taper sur les moins pauvres que de s'attaquer au problême de fond ,la démesure des effectifs publics .On voudrait bien que la France s'en sorte que ce soit avec la gauche ou non mais avec la gauche c'est sûr que non .Elle ne peut pas "agresser " son electorat !
a écrit le 01/04/2013 à 12:58 :
Si il y a suppression de droits (peu importe les revenus) sans suppression des cotisations associées, alors c'est une augmentation mécanique du niveau d'imposition : je croyais que le travail était déjà monstrueusement taxé en France, manifestement, ce n'est pas encore évident pour tout le monde...........
a écrit le 31/03/2013 à 9:28 :
je continue de dire que la fiscalite des revnue sociaux aurais le meritte au moins de mettr tout le monde a EGALITE mais en france L EGALITE N EXSITE PAS,?PARCEQUE ONT NA PAS D HOMME POLITIQUE COURAGEUx
a écrit le 22/03/2013 à 9:13 :
"Aujourd'hui, en réalité, l'économie porterait surtout sur les aides à la garde d'enfants, que les parents bénéficiant de « hauts » revenus - au-delà des seuils évoqués - ne toucheront plus. Leur suppression représentera une baisse de dépense de deux milliards d'euros, contre un milliard pour la réduction des allocations de base."

Economie pour le gouvernement peut être, et encore si on ne regarde que le non versement du CMG et non les conséquences (in)directes, mais quelles conséquences sur les foyers "aisés"?

Concernant les montants, voici mon cas personnel:

Mon mari gagne 2300?/mois, moi 2150 : nous sommes juste au dessus du fameux plafond.
Nous avons 2 enfants de 2ans et demi et 10mois, tous les 2 gardés chez une assitante maternelle pour un cout mensuel de 1360?. Nous touchons 127? d'allocations et 342? de complément mode de garde (171?/enfant) plus la prise en charge des charges sociales (634? non compris dans les 1360).
Si l'on déduit cela de mon salaire j'arrive donc à 2150-1360+342+127= 1259? mais mon impot est calculé sur les 2150 (normal).
Passer de 127 à 64 ma foi, cela m'importe peu, même la suppression je peux l'entendre.
Mais la réforme prévoit aussi de supprimer le complément mode de garde, ce qui voudrait dire 342+634= 976? de moins par mois!
On arriverait donc à 2150-1360+64-634=220, avec un impôt toujours calculé sur la base des 2150.
Par contre si je m'arrête de travailler je toucherai le complément libre choix d'activité ==> Ne touchant plus de salaire nous retombons de fait dans la catégorie des ayant droits. Donc un complément d'environ 500? en restant à la maison avec mes enfants plutôt que d'aller travailler. Et en plus nos impôts baisseraient considérablement. Je GAGNERAI plus à ne pas travailler! On marche sur la tête!

Oui j'ai fait des études, oui je me suis donné les moyens de réussir, oui je pourrais gagner plus mais n'ai pas voulu sacrifier ma vie de famille pour faire carrière. Finalement ce gouvernement va me forcer à totalement sacrifier ma vie professionnelle et mettre mon assistante maternelle au chômage.
Non, je ne dis pas merci.

Réponse de le 28/03/2013 à 23:24 :
Prétendre qu'un couple avec deux enfants est suffisamment riche pour ne plus toucher l'intégralité des allocations et surtout, pour ne plus avoir droit au CMG, est une monstruosité.
C'est une attaque contre l'activité professionnelle des femmes, et ça pourrait bien faire tâche d'huile.
A quand la réduction des prestations maladie pour ceux qui dépassent un certain seuil de revenu ?
Pourquoi refuser la fiscalisation, ce serait tout de même moins ravageur !
a écrit le 22/03/2013 à 7:50 :
4500 euros riches, mais vraiment, ils ne savent plus quoi inventer. Qu'il y ait suppression des allocations en espéces, pourquoi pas, mais la suppression des exonérations de cotisations salariales et patronales sur le salaire de la nounou, je faites surtout pas ça. Cela revient à ajouter au salaire net 65% de charges (1000 euros payés à la nounou = 1650 euros chargés, ce montant équivaut à un enfant temps plein et un péri scolaire avec des heures complémentaires). Résultat des nounous sans enfant donc chômage. Encore une fois ce gouvernement préfère une France pleine de pauvres qui consomment peu, un peu beaucoup d'assistanat et une dose de chômeur, il n'y en a pas assez encore.
D'autres réformes existent mais il faut du courage politique, et ne pas vouloir absolument se faire réélire, la place est trop bonne.
a écrit le 21/03/2013 à 16:11 :
Enfin bon les gens qui gagnet 2100 euros par mois ne sont pas riches ! Ils font partie de la classe moyenne supérieure. Et puis, lhistoire que les familles modestent gardent leurs enfants est en partie vraie seulement. Ce sont les premiers à mettre leurs enfants à la cantine et à la garderie car pour ces gens là, c'est gratuit. Trop facile de taper toujours sur les mêmes. Commençons par retirer les privilèges de nos chers députés. On pourrait en faire des économies !!!!
a écrit le 21/03/2013 à 10:18 :
Le salaire moyen net en France est de 2100 euros par mois!

Or, Hollande dit que les couples gagnant 4200 euros net par mois (2100 euros de moyenne) ne doivent plus recevoir d'allocs ni de compléments de mode de garde car ils sont "aisés"

Trop fort cet Hollande: il a rendu au moins la moitié de la population RICHE!
Réponse de le 21/03/2013 à 13:55 :
Vous en connaissez beaucoup des métiers qui gagnent plus de 4200 net ?
Et bien dites-nous, combien doit etre la limite ? 5000 ou 6000 net par mois ?
Réponse de le 12/12/2013 à 23:38 :
Alloooooo vous lisez ou pas ??? il n'a aucunement parlé d'un metier à 4200e net mais de 2 personnes qui gagnent 2100e ....2100+2100=4200e !!!!!!!!!!!!
a écrit le 21/03/2013 à 1:35 :
"dans les foyers modestes, la plupart des jeunes enfants sont gardés par leurs parents". Eh oui, les parents ne travaillent pas. Les allocations familiales vont devenir de plus en le moyen d'échapper au prolétariat.
Quand les deux parents prolétaires travaillent, ils doivent, soit rémunérer une assitante maternelle agrée salariée, soit ils béneficient d'une crèche publique gratuite. Les crèches privées sont interdites. Encore une inégalité qui va se creuser entre les habitants des communes équipées de crèches et les autres.
Réponse de le 21/03/2013 à 7:08 :
la crèche ce n'est que jusqu'aux 3 ans de l'enfant. Une enfant est à la charge de ses parents jusqu'à ce qu'il trouve un premier travail
Réponse de le 21/03/2013 à 9:59 :
Je ne sais pas où vous avez vu que les crèches publiques étaient gratuites !!!!
Le prix est générallement indexé sur le quotient familial et les familles qui ont leurs enfants dans des crèches n'ont pas droit au "complément du libre choix de mode de garde" !! Ne croyez surtout pas que c'est gratuit !! C'est loin d 'être le cas, cela peut faire des notes de garde très salées au contraire voire plus cher que chez une nourrice vu que pas d'aide de la CAF !
a écrit le 20/03/2013 à 23:34 :
gagnant 4200? par mois avec ma femme et ayant une fille (on se considère comme aisés mais les fins de mois sont vites là si on ne fait pas attention). On doit déjà lâché quasiment 3000? de charges obligatoires par mois (crédit maison + assurances + EDF/GDF/eau +impôts + nounou) si en plus on touche 200 ? en moins et qu'on doit payer les charges sociales de la nounou en plus de 200? (qui st pris en charges par les allocs actuellement), il ne restera que 800? pour manger/s'habiller/préparer la retraite/mettre de l'essence pour aller bosser et sortir du train train métro boulot dodo. Va falloir que je calcule si c'est pas plus rentable qu'un de nous 2 arrête de travailler (et de cotiser) pour garder les enfants (ce qui du coup détruirait 2 emplois supplémentaires), ou bien s'exiler tt simplement.

Arrêtons de faire des exonérations de charges patronales sur les salaires au smic, ça encouragera peut-être les employeurs à payer les salariés un peu plus que le smic et aidera à réduire le fossé qui continue de se creuser entre très riche et plus de la moitié de la population. "ah bah non tu comprends, si je t'augmente ton salaire au smic + 10 euros, je n'ai plus d'exonération de charges, donc tu me couterai 300? de plus, donc je préfère continuer à te payer a smic, désolé".
Réponse de le 21/03/2013 à 6:50 :
Il est pour le moment question de 53000? avec deux enfants. Si vous touchez 4200?/mois, on arrive donc à un peu plus de 50000/an, vous n'êtes donc pas dedans. Donc mieux vaut attendre pour savoir exactement ce que sera la mesure.
Réponse de le 21/03/2013 à 7:45 :
Avec 4200 euros/mois il est au dessus du plafond de la PAJE pour un couple avec un enfant. Dans la presse on parle du plafond pour deux enfants mais on imagine bien que la règle sera identique pour le plafond avec un enfant !
De plus en fonction des articles on lit un plafond de 53 000 euros (plafond PAJE) ou 49 000 (plafond 2 derniers déciles des impôts sur le revenu) et donc là il serait bien au dessus du plafond pour deux enfants ... autant dire interdiction financière de faire un 2ème enfant.
C'est exactement mon cas : on a un enfant de 15 mois, on pensait en faire un deuxième très prochainement, on est au niveau du plafond de ressources ... cela remet totalement en cause cette décision car on sera en périle pour rembourser notre crédit immobilier !
Voilà une belle décision pour la natalité en France.
a écrit le 20/03/2013 à 23:05 :
J'ai une idée, mais elle ne plaira surement pas. Un parent, qu'il aie 1 enfant ou une tribu, serait payé par les alloc un smic à 1000 ?. Ils pouront choisir le nombre d'enfants qu'ils veulent selon leurs revenus . De cette façon, les couples avec peu de revenus peuvent rester à la maison, donc n'auraient besoin d'aucune aide, et les familles avec des revenus confortables peuvent faire garder leur progéniture si le parent veut travailler. En allant plus loin, les parents qui ont fini d'élever leurs enfants, deviennent nounous.
Ce système éviterait les familles de 15 gamins, ca éviterait que tous les étragers viennent profiter de notre système. Fianacièrement, les charges patronales seraient diminuées, les crèches ne seraient plus bondées, les administrations investiraient moins dans les lieux d'accueil pour les enfants,(baisse des impots) les entreprises aissi, je pense auraient moins de charges, et les emplois au smic seraient au personnes qui n'ont pas d'enfants et surtout les jeunes pour leur mettre le pied à l'étrier, moins d'absentéisme pour enfant malade..etc.. Je crois que en Suède ou en Norvège, il y a un système dans ce style.
Je suis maman de 3 enfants, et pour joindre les 2 bouts, je dois faire des ménages. Je n'ai pas la possibilité de prendre un emploi normal, car mon dernier enfant a de grandes difficultés à apprendre (devoirs du soir très longs), elle a des RDV, bien sur pendant son temps scolaire, donc maman-taxi, et mon plus grand est au lycée, et je suis dans un village sans transport en commun donc 2 aller-retour par jour à la gare. Si j'avais un smic, je pourais m'occuper pleinement de mes enfants. Et quand je ne les aurais plus à charge, dans 10 ans, j'aurais 57 ans, et je n'aurais jamais mes trimestres. (je fais 15 heures par semaine de ménages). Et a 57 ans, je ne trouverais jamais de travail, à part des ménages.
Avec un forfait, bien moins de calculs, donc moins d'employés de la CAF, donc moins de fonctionnaires, donc économies pour l'état. Et pour le chomage, également le forfait à 1000?, et pas un pourcentage sur des salaires mirobolants, pendant des années. Les gens se bougeraient pour trouver du travail, et il y en aurait plus.
Réponse de le 23/03/2013 à 18:03 :
vous le savez pas que les etranges paye autant que vous les impots ; est la france serais plus dans la crise c est pas vous les francais avec votre demi baguette est une tranche de jambon que vous achete par jour que la france va sortir de la crise moi je suis emigré est je paye les impot avec 2 enfant j ai droit a rien
a écrit le 20/03/2013 à 22:34 :
DÉTENDEZ VOUS CA VA BIEN SE PASSER!!!!!!
a écrit le 20/03/2013 à 22:12 :
J'aime bien le titre de l'article "Pourquoi François Hollande peut réussir à réformer les allocations familiales" mais ce serait la première fois depuis son arrivée à la présidence qu'il réussirait quelque chose. Mieux vaut tard que jamais.
a écrit le 20/03/2013 à 21:11 :
Très bonne photo de François Hollande pour ce sujet
Réponse de le 20/03/2013 à 21:23 :
Ses sourcils ont blanchi et il ne sourit plus. Les soucis peut être...
a écrit le 20/03/2013 à 18:46 :
La question légitime, notre taux de natalité élevé apporte t'il des avantages économiques à la France? notre système éducatif permet il d'accéder à l'emplois aux jeunes ? les filières de l'enseignement professionnel bac pro sont elles performantes où sinistrées? Soit on subventionne la natalité soit on n'arrête cette politique sous cette forme pour toutes les familles pauvres où aisées mais pas des mesurettes injustes .....
Réponse de le 20/03/2013 à 21:28 :
Le taux de natalité élevé est une chance, même en période de chômage. Imaginons que 100 000 enfants de plus naissent par n. Cela ne signifierait pas 100 000 chômeurs de plus une vingtaine ´années après. Certes peut être 25.000 d'entre eux seront au chômage mais les 75 000 autres auront un travail, consommeront, paieront des impôts et taxes...et au final cédera 75 000 personnes plus pour enrichir la France et surtout pour payer les retraites. Plus de jeune pour autant de retraités çela permet de diminuer les charges salariés, ce qui permettrait de relancer la compétitivité salariale ou le pouvoir d'achat.
Réponse de le 20/03/2013 à 22:08 :
@ Oui: il vaut mieux 75000 jeunes arrivant sur le marché dont 0 chômeur plutôt que 100.000 avec 25% de chômeurs. Conclusion: la natalité est trop forte en France. Problème quantitatif et qualitatif...
a écrit le 20/03/2013 à 18:26 :
Ben voyons si on commence à ne plus être égalitaire dans les allocations familiales autant les retirer pour tout le monde. Comme cela on sera vraiment tous égaux de ce côté.


Réponse de le 20/03/2013 à 18:50 :
Vous pensez que les riches ont besoin d autant d aides que les pauvres ? Qui doit-on aider en priorité ?
Réponse de le 20/03/2013 à 20:02 :
L'égalité se n'est pas prendre dans le porte monnaie du voisin.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:03 :
Ne pas confondre les riches et les classes moyennes !!!
Réponse de le 20/03/2013 à 20:25 :
Ah mais je répète ma question, qui l'état doit il aider en priorité ? A qui doivent aller les allocs en priorité ? Ne faites pas de hors sujet.
Réponse de le 20/03/2013 à 21:15 :
@gegalité, certainement pas a ceux qui n'ont pas beaucoup de REVENUS mais BEAUCOUP D'ARGENT !!!!
4400 euros par mois a 2 et avec 2 enfants vous appelez ça riche ????? ceux qui sont clairement visés dans cette histoire c'est la classe moyenne !!! il n'y a qu'a voir au states ce que la destruction de la "middle class" a provoqué !, une catastrophe, maintenant les states sont bipolaire avec les riches(et les ultras riches) et les pauvres !!! ( dont plus de 50 millions dépendent des bons de nourritures)
Pour ce qui est de la garde d'enfant, essayer donc d'avoir une place en crèche pour votre progéniture en tant que travailleur !!! c'est un refus catégorique, car les places sont réservé en PRIORITE a ceux qui n'ont pas travail !!!! vous trouvez ca juste ????
STOP avec ces pseudos PRIORITE, ou bien SOLIDARITE c'est toujours les mêmes qui perçoivent et toujours les même qui payent !!! et ça risque de ne pas durer aussi longtemps que les impôts !!!! d'ailleurs vous avez eu un avant gout le 7 mars 2013 avec les salariés de GY
Réponse de le 21/03/2013 à 6:56 :
Ceux qui font des gosses le font en toute connaissance de cause. Qu'ils assument sans que cela soit sur le dos de leur voisin.
a écrit le 20/03/2013 à 18:22 :
Couple à 33 000 euros de revenus avec 1 enfant :
+ PAJE allocation de base (182.43 x 12 ) = 2189 euros /an
+ PAJE complément de garde (285.49 x 12) = 3426 euros /an
- impôt sur le revenu (2,5 parts de 33 000 euros net avec crédit frais de garde) = 0 euro voire crédit d'impôt
Total /an = 38 615 euros


Couple à 47 000 euros de revenus avec 1 enfant
+ PAJE allocation de base (0/mois car dépasse le plafond) = 0
+ PAJE complément de garde (0/mois car dépasse le plafond) = 0
- cotisations sociales assistante maternelle plus pris en charge par la CAF (200 x 12) = 2400 euros
- impôt sur le revenu (2,5 parts de 47 000 euros net avec crédit frais de garde) = 1600 euros
Total /an = 43 000 euros

Donc deux couples qui au départ gagnent 14 000 euros de différence de revenus se retrouveraient à la fin de l'année avec 4600 euros de différence ??!! C'est normal ça ??
Réponse de le 20/03/2013 à 18:49 :
CE QUI EST ANORMAL, CE SONT TOUS CES AVANTAGES SOCIAUX .tant qu'on en profite , on se tait mais quand on n'en profite plus , on commence à s'agiter. le fléau c'est cet incroyable et abusive aide social.qui non seulement n'est pas imposable mais réduit l'impôt SUR LE REVENU à ZERO
Réponse de le 20/03/2013 à 20:06 :
Avantages en nature = SNCF, EDF, GDF, AIR FRANCE, FRANCE TELECOM,...
Point commun = partout le mot FRANCE !!
Réponse de le 20/03/2013 à 21:13 :
Ok max, mais alors c'est tout le système français qu'il faut revoir !
Car c'est pas une histoire d'en profiter ou non, c'est surtout que tout le budget du couple est calculé en fonction, et d'une façon général implicitement c'est le coût de la vie.
L'immobilier ne serait pas aussi haut si les couples n'avaient pas indirectement un pouvoir d'achat "aidé". Sans ces aides, impossible d'accéder à la propriété !
Car justement, si on en revient aux couples de la classe moyenne + qui gagne 46000 euros avec 1 enfant, lui demander du jour au lendemain d'oublier les 170 euros de "Complément Libre Choix de Garde" ,et en plus de payer les cotisations sociales de l'emploi de son assistante maternelle (de 150 à 400 euros en fonction du nombre d'heures du contrat et du salaire de la nounou), cela revient à mettre en péril le simple fait que ce couple puisse accéder à la propriété ! Tout simplement parce que l'immobilier est anormalement élevé en France.
a écrit le 20/03/2013 à 18:20 :
le RSA est il touché par ces mesures? personnellement je n'ai droit à aucune autre allocation (pas droit au chômage) et celui ci m'est vital.
S'ils le suppriment, je deviens délinquante. Par nécessité.
Réponse de le 20/03/2013 à 21:37 :
Rassurez vous ; Les allocations familiales c'est une meme somme donnée pour chaque enfant, quelque soit vos revenus. Tout le monde a droit à la même chose, c'est pour couvrir une partie des gris qu'occasionne un jeune enfant. Comme les frais sont les mêmes pour un bébé de riches ou de pauvre, le montant versé est le même. cela n'a rien a voir avec le RSA qui est une somme donné aux personnes qui n'ont pas de revenu, ou un revenu insuffisant pour "joindre les deux bouts"
Je vous conseille d'aller sur le ite suivant : https://www.caf.fr/aides-et-services/s-informer-sur-les-aides/petite-enfance/les-allocations-familiales-af-0. Et http://www.caf.fr/aides-et-services/s-informer-sur-les-aides/solidarite-et-insertion/le-revenu-de-solidarite-active-rsa?active=tab1
a écrit le 20/03/2013 à 18:17 :
Le problème avec la limitation de l'aide aux gardes d'enfants, c'est qu'elle va entraîner des vagues de suppression d'emplois de"gardes", donc diminuer les rentrées de charges sociales attachées aux salaires correspondants, et augmenter le travail au noir..Je ne suis pas sûr qu'en prenant en compte tous les termes de l'équation, l'Etat soit gagnant...
Réponse de le 20/03/2013 à 18:32 :
Beaucoup d employeurs de nounous ne payent aucunes charges sociales dessus. Et le travail au noir existe deja dans ce secteur. L etat sera gagnant en supprimant les allocs aux familles déjà riches.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:11 :
Les nounous ne seraient pas gagnantes et l'Etat non plus. Soit les femmes resteront à la maison pour élever leurs enfants soit elles ne font plus d'enfant. Quand on voit les autres pays en Europe sans politique familiale et avec les soucis de retraite qui les attendent... signé : une famille de classe moyenne (4000 ? mensuel) mais pas riche du tout (2000 euros en épargne qui ne suffisent même pas à payer ses impôts locaux qui ont augmenté de 10% cette année alors que mon salaire a baissé de 5% en 3 ans...).
a écrit le 20/03/2013 à 17:52 :
Diminuer les allocations familiales à une catégorie sociale, dont je ne fais pas partie, ne peut pas être considérer comme une réussite mais comme une énième lâcheté de ce gouvernement qui refuse de s'attaquer aux véritables causes.
a écrit le 20/03/2013 à 17:23 :
Il n'est dont pas sur l'ile de Ré lui.
a écrit le 20/03/2013 à 16:48 :
Je ne comprends pas toutes ces valses hésitations autour de ces allocations familiales. Elles avaient été mises en place après guerre pour faciliter le renouvellement des générations décimées par le conflit, ceci en vue d'un éventuel nouveau conflit nécessitant de la troupe. L'armée s'étant professionnalisée et le service militaire supprimé, je ne vois pas l'intérêt de maintenir ces aides qui se sont éloignées de leur objectif premier. Les supprimer pour tout le monde, voilà qui ferait des sacrées économies, surtout quand on entend que ces fonds ne restent souvent même pas en France et ne servent donc en rien notre économie.
Réponse de le 20/03/2013 à 17:41 :
@ aristide: la France n'a pas été décimée par la 2ème guerre mondiale: 540 000 morts dont 330 000 civils. Rien à voir avec les 21 millions de morts russes, 9 millions d'allemands, 6 millions de polonais, 1,7 million de yougoslaves et 1 million de roumains. Il existait des caisses de compensation créées après 1918, le système s'est généralisé en 1945/46.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:16 :
Quand on n'arrive pas à un renouvellement de la population avec 2.1 enfants c'est aussi une façon de décimer une population ! Que de clichés dans le texte d'Aristide !
Réponse de le 20/03/2013 à 21:21 :
Supprimer les allocations familiales ne feraient pas d'économies puisqu'ils s'agit de cotisations sur salaires entièrement reversées. Autrement dit on prend dans la pochette droite des français pour la remettre dans la poche gauche. Au final vous n'êtes pas plus riches dans le système actuel d'AF que sans ce système. L'intérêt est de redistribuer de l'argent entre génération puisque ce ont les plus vieux, aux salaires plus élevés qui aident les plus jeunes parents, lesquels a leur tour aideront les suivants et ainsi de suite.
Réponse de le 20/03/2013 à 21:51 :
Et quelle frustration pour toute une génération de mamans qui ne pourraient plus exercer le métier qu'elles aiment... choisir entre avoir des enfants ou exercer son métier, quelle régression et quelle dépendance financière de l'autre conjoint !
Réponse de le 21/03/2013 à 14:03 :
Ah mais on a toujours le choix de faire des enfants, mais il faut les assumer financierement .
a écrit le 20/03/2013 à 16:21 :
Najat Belkacem et les lobbies féministes brillent par leur absence dans ce débat sur le financement du complément de garde d'enfant. Il s'agit pourtant d'une OPA sur le travail des femmes et d'une volonté manifeste de les ramener à la maison. Après les fake débats sur l'idéologie du genre et le mariage gay, je m'étonne que le gouvernement prenne à contrepied les féministes pour leur mettre un bon coup sec derrière la nuque. Je suis mort de rire :D
a écrit le 20/03/2013 à 15:42 :
C'est sur que maintenant que les socialistes ne sont plus dans l'opposition, les choses deviennent plus faciles l'opposition stérile et systématique n'étant plus de mise.
a écrit le 20/03/2013 à 15:32 :
Le sujet est vaste dans sa logique compte tenu des principes gravés dans le marbre de six décennies immuables. Seize ans ont passé depuis l'épisode Jospin à côté de trente ans de libéralisme financiarisé et monétarisé qui nous laissent depuis près de six ans englués dans une crise dévastatrice. La méthode choisie est douce et justifiée compte tenu de ce passé et davantage face à l'impasse de notre situation actuelle. Les quasi-mises en demeure de Bruxelles, de Berlin, de Francfort,de l'OCDE, en même temps, nécessitent bien plus, c'est-à-dire une reprise en mains d'un redressement douloureux patriote ; l'opportunité de la bévue géostratégique à propos de Chypre, nous offre une raison acceptable de retrouver la liberté de notre souveraineté. Il n'y a pas de raison que nous soit refusé ce qui est accordé aux Anglais. A notre tour de proclamer < we want our sovereignty back >.
a écrit le 20/03/2013 à 15:19 :
Nous ne pouvons plus traiter les français au même niveau et cette définition du riche à complétement aberrante en fonction des régions. J'explique : quand vous gagner 4400 euros en Ile de France avec un loyer pour un 3 pièces à 1200 euros et que vous avez la même chose mais à 600 euros à Tours (Région que je connais bien) qui est plus riche que l'autre ??? La vie en Ile de France est d'au moins 20 % plus cher en Ile de France ou dans les grosses métropoles qu'en province donc...il faut réfléchir à une décentralisation de ces taxes au niveau régional et si les gens veulent payer moins cher il pourront changer de région (Si l'emploi est est possible). Je pense qu'on ne peut plus administrer la France au global comme au moyen age !!! Encore un système compliqué ??? Non on le fait aujourd'hui avec d'autre taxes (Carte grise....). Je pense qu'il faut prendre en compte ce niveau de vie par région vu que l'état à laisser les promoteurs immobiliers, et les mairies à rendre l'accès à la propriété impossible pour un français "moyen". Maintenant, les français en voter à gauche, tant pis pour eux !! Ce parti politique a toujours administrer les ressources de la France par la taxe et les impôts. Bref nous sommes dans le pays de inégalité !!!
Réponse de le 20/03/2013 à 15:26 :
Oui et il faut généraliser le concept pour les tranches de l'IR aussi.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:59 :
Oui, mais voila, il y a deja bon nombre de francais qui veulent vivre dans la capitale, et non pas en province. C'est d'ailleurs cette attractivite qui tire les loyers parisiens a la hausse et le manque d'attractivite de certaines regions qui maintient les loyers de ces regions assez bas. Si on retire cette avantage lie au pouvoir d'achat dans les villes les moins attractives, alors elles ne seraient vraiment plus attractives du tout. Les stabilisateurs automatiques du marche font finalement assez bien leur boulot.
Réponse de le 20/03/2013 à 17:42 :
Je crois plutôt qu'une grande majorité de gens ne vivent en ile de France que parce qu'ils n'ont pas vraiment le choix. La plupart des activités économiques du pays y sont centralisées. Il est plus facile de trouver du travail salarié pour un couple dans la capitale surtout lorsqu'on est cadre. Si ils avaient le choix, bon nombre de gens préfèreraient vivre en province et ne pas mettre l'essentiel de leur revenus dans leur logement et ne pas passer une grande partie de leur temps libre dans les transports.
Personne ne parle jamais de l'aménagement du territoire (ou plutôt du non aménagement) alors que c'est aussi un des facteurs de la précarisation de la population : des secteurs entièrement sinistrés par l'inactivité et le chômage en province et la capitale où il devient de plus en plus difficile de vivre même si on a un salaire décent. La suppression ou non des allocation familiale ne change ici pas grand chose à l'affaire. On en rajoute juste une couche par rapport à la tendance depuis des années, c'est à dire assommer les classes moyennes ou les deux membres du couple travaillent, qui se donnent du mal pour concilier leur vie professionnelle et familiale et de surcroit les culpabiliser en leur faisant croire qu'il font partie d'une caste privilégiée.
a écrit le 20/03/2013 à 15:15 :
Ras le bol de ce gouvernement!!
On commence avec les allocations familiales (branche de la sécu) et puis après on s'attaque aux remboursements de santé. Les soit disant riches qui gagnent 2 salaires de 3000 euros par mois n'ont rien à faire d'un remboursement de médecin!!! Et puis on devrait aussi leur faire payer l'école!
Est-ce qu'un couple qui vit en région parisienne a le même niveau de vie qu'un couple qui vit en Corrèze à revenus identiques??????? Certainement pas, alors pourquoi ne pas aussi indexer sur le lieu de résidence??
Faut arrêter d'attaquer toujours les classes moyennes/supérieures car bientôt il n'y en aura plus!
Limitons les allocs à 3 enfants et imposons toutes les sources de revenus!
Réponse de le 20/03/2013 à 15:34 :
déjà bien 3 enfants quand on désire les élever correctement...faut penser aussi à leur avenir, et celui ci, est bien compromis !
a écrit le 20/03/2013 à 14:40 :
Dans ce cas, que toutes les générations de nos députés (les 50,60 ans) ayant bénéficié des allocs pour leurs enfants pendants des décennies rétrocèdents leurs allocs!!!!!! Pourquoi n'y aurait il que les trentenaires actuels qui se saignent déjà pour se loger, qui galèrent pour conserver leur taf dans une période ultraconcurrentielle, qui devront bosser jusaqu'à 67 ans qui devraient être privés des allocs!!!!! et une fois de plus on n'est pas riches avec 53 000 euros à deux avec deux gosses et qu'on doit se payer une nounou 800 ou 900?/mois et se loger pour une fortune en région parisienne!!
Réponse de le 20/03/2013 à 15:05 :
+1
Marre des restrictions ayant vu toutes les générations précédentes se gaver !!
Réponse de le 20/03/2013 à 15:34 :
+1. Rien à ajouter à cette remarque très juste, sinon que 800/900? pour une nounou c'est le minimum, il faut plutôt compter 1000/1200?. Il est encore temps d'aller travailler à l'étranger pour ne plus cautionner cette vaste blague...
Réponse de le 20/03/2013 à 15:36 :
ben, tiens ! se gaver ?? êtes vous bien lucide?.....pfffffff
Réponse de le 20/03/2013 à 15:39 :
En effet, il va falloir prendre ses responsabilités si cette mesure passe.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:44 :
Pingouin 1er et son manchot royal, ils en ont touché combien des allocs avec leurs 4 petits pingoins ?
Réponse de le 20/03/2013 à 17:12 :
Je réitère, les générations précédentes se sont gavées. Je suis parfaitement lucide et au courant de tous les avantages dont on bénéficié mes parents.
Réponse de le 20/03/2013 à 17:47 :
@ Céline: que voulez vous, vous gavez comme les générations précédentes ? Ce n'est plus possible, tout le monde doit faire des efforts des actifs aux retraités, les salariés du privé, les fonctionnaires, les professions libérales sans oublier les élus (trop nombreux, à réduire). On parle de 127 euros/mois, pour une famille de 2 enfants on atteint au total 27 000 euros.
Réponse de le 20/03/2013 à 18:09 :
Celine est jalouse des grand parents, la honte, elle se croit encore en 1970, alors qu'on est en 2013, faut arreter de vivre dans le passé, y en a marre des nostalgiques du bon vieux temps et veulent les memes avantages quen 1970.
Réponse de le 20/03/2013 à 18:25 :
Tout le monde doit faire des efforts j'en conviens, il me semble que toutes les propositions du gouvernement ciblent toujours les mêmes, à savoir les jeunes, les gens du privé et les familles moyennes. Faisant partie des 3 catégories, je n'ai pas l'impression d'échapper à l'effort. Ca commence par 127?, dans 2 ans, nous n'aurons plus rien. Et le principal souci est la PAJE...
Réponse de le 20/03/2013 à 18:26 :
lol, en 1970, j'étais pas née :x
Réponse de le 20/03/2013 à 18:33 :
Cette mesure concerne les familles riches, donc vous navez rien compris.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:00 :
Non, non et encore non ! A 4000 euros par mois pour un foyer, on n'est pas riche ! Et c'est quelqu'un qui vote à gauche depuis toujours qui le dit ! 1500 euros pour se loger, 1000 euros pour le bébé (nounou, couches, nourriture,...), 1000 euros pour les 2 voitures (prêt, assurance, essence). Heureusement pas de tabac, de jeu, de soirées, d'abonnement satellite. Aucune autre aide que les 170 euros car revenu trop important. Les vacances sont payés par les grands-parents généreux mais pas riches ! Vive les réductions et l'occasion !
Réponse de le 20/03/2013 à 20:31 :
1500 euros pour se loger par mois ? Ah ok...commencez par là, au lieu de dire que vous ne gagnez pas assez avec 4000 par mois.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:40 :
@ Mamoune : Vous voudriez ne rien changer JUSTE parce-que vous ne savez pas vous organiser ? Loyer de 1500? par mois ??? C'est une blague ?! Si c'est un appartement Paris intra-muros, alors les deux voitures sont loiiiiiiinnnn d'être une nécessité absolue.

1000 euros de voiture/mois, il fallait viser plus bas que chez Audi et se payer une marque en rapport avec ses moyens.

Et si on fait le compte, vous ne dépensez même pas 500 euros/mois pour l'alimentation, les assurances, les vêtements, l'électricité, l'eau, les abonnements téléphone/internet, l'IR, les impôts locaux, etc, vous ne vous ficheriez pas un peu de nous par hasard ?

Cette mentalité de d'assisté, AU-SECOURS.
Réponse de le 20/03/2013 à 21:43 :
@ubu roi, dites moi les prestations sociales que touche un couple a 53000 euros par mois ????
Allez je vous aide un peu RIEN, NADA, PEAU DE BALLE hormis les allocs , mais par contre questions prélèvements obligatoires ils sont au taquet !!! et vous voulez leurs supprimer le peu de redistribution qu ils aient ???
Nul doute qu' après cette affaire la France sera coupé en 2, mais c'est bien connu, diviser pour mieux régner, mais je pense qu'un autre phénomène risque de ce produire, la monté en puissance du populisme voir carrément de l?extrémisme !! au fond 2002 n'est pas si loin !!!
De toute façon, si cette mesure (ou plutôt impôt indirect, ou premier impôt retenu a la source) passe, rien ne sera réglé, car on ne s'attaque pas au problème de fond, et comme la nature a horreur du vide, les économies ainsi dégagées seront vite repris par d'autres, ou bien dépenser rapidement en nouvelles aides sociales !!!
Que voulez vous , le renard change de poil mais pas de vices !!!!
Réponse de le 20/03/2013 à 22:01 :
Réponse à Ubu roi : j'ai 500 euros/mois rien que pour l'IR et les impots locaux (taxe d'habitation + taxe foncière) !!! Et si vous voulez avoir une maison ça fait 1500 euros (ne pas oublier que la moitié passe en intérêt sur 25 ans d'emprunt). Les 2 voitures car on ne travaille pas au mêmes endroits : la moitié du budget passe en essence (bien taxée) et l'une des 2 voitures datent de 1996 (306), l'autre est un monospace pour bébé ;-). Désolée de faire des efforts pour travailler. C'est ça d'être dans la classe moyenne.
Réponse de le 20/03/2013 à 22:18 :
@ Mamoune : relisez-vous s'il vous plait, le budget que vous annoncez ne tient pas debout, vous dépassez les 5000 euros mensuels en n'en gagnant que 4000.
Ou alors vous trollez ou exagérez volontairement en espérant vous faire mousser
a écrit le 20/03/2013 à 14:38 :
La politique aveugle de la subvention de la natalité a conduit à l'explosion des phénomènes de délinquance, de trafics, de plus en plus de mères se déclarent isolées, d'autres souvent peu qualifiées y trouvent un moyen sûr de revenus, d'aides au logement tout ça au détriment de l'avenir des enfants. La récente agression d'un RER en banlieue parisienne est vraisemblablement du à un laisser aller dans l'éducation de ces "jeunes". Une politique nataliste dans un pays mature contribue à une augmentation de la misère, chômage massif des jeunes, prix de l'immobilier délirant, subvention des loyers alimentant sans cesse leur hausse, l'APL est intégrée dans le calcul des montants des loyers. Donc il serait plus judicieux de limiter les allocations familiales à 3 enfants, les verser déjà au premier, accentuer les contrôles chez les familles déclarées mono parentales où bien souvent le compagnon est complice.
a écrit le 20/03/2013 à 14:37 :
N'oublions pas qu'avec les prix actuels de l'immobilier, on est revenu au déterminisme de naissance, pas d'héritage, pas de possibilité d'accéder à la propriété, donc l'aide de la CAF alimente une sorte d'assistanat prolétaire vivant au marge de la société, créant des zones de non droits. Il faut soit baisser le taux de chômage et les prix de l'immobilier pour résorber cette précarité de la jeunesse et l'intégrer au tissus économique traditionnel sinon on décide une politique malthusienne, on ne peut pas prendre les jeunes des familles populaires en otage.
Réponse de le 20/03/2013 à 16:55 :
Où tout simplement taxer chaque héritage pour faire en sorte que la création de richesse ne repose pas sur le travail passé mais sur le travail futur. Les recettes fiscales ne se trouvent plus dans le capital et le travail, mais dans le patrimoine immobilier et financier.
Réponse de le 20/03/2013 à 18:00 :
Sache mon cher Fred que les héritages sont déjà taxés et pas qu'un peu. Certes il y a une exonération mais son montanti a été fortement diminuée l'an dernier. Ce fut une des premières mesures de notre cher président. J'en ai fait la cruelle expérience récemment à l'occasion du décès de subit de ma belle-mère : résultat plusieurs milliers d'euros à débourser au fisc sans même avoir touché aucun héritage puisque mon beau père est encore en vie il garde totalement l'usufruit de tout les biens. Mes beaux parents ne sont pas riches Il ont juste travaillé honnêtement toute leur vie, sont propriétaires de leur maison et avaient quelques économies pour leurs vieux jours.
Sous Sarko nous n'aurions rien payé. Voilà. C'est la loi. On accepte mais on ne s'attendait pas à payer autant.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:49 :
@ Mi Cho Ko : arrêtez, vous allez nous faire pleurer. Précision pour ceux qui l'ignoreraient : en France, PERSONNE ne vous oblige à accepter un héritage. Notre franchouillard plaintif anti-impôt (mais qui aime quand même recevoir un patrimoine sans rien faire d'autre que d'être né) aurait pu ne rien régler au fisc, et ce, très facilement : en refusant l'héritage.
Mais il ne l'a pas fait, car il y avait (très) probablement intérêt.

Ah cette belle mentalité française du "toumédûetjaimepaslesimpôts", que ferait-on sans elle ?!
Réponse de le 13/12/2013 à 0:05 :
@uburoi .......mdrrrrrrrrrrrrr genre vous n'allez pas accepter un heritage si vous en avez l'occasion !!!!! désolé mais nos parents ont trimé toute leur vie pour pouvoir se payer un bien immobilier et le donner à leur descendant . Mais bon vous avez surement raison , donnons plutot cette maison au gouvernement ou mieux à une famille qui ne travaille pas et qui a une famille nombreuse plutot qu'à l'enfant de ces personnes qui se sont crevé le Q à payer des impots , des credits etc etc
a écrit le 20/03/2013 à 14:15 :
Il faut diminuer les allocs pour les riches ok, mais aussi pour les familles pauvres qui font des enfants juste pour toucher les allocs. Quand est ce que que le gouvernement comprendra ces 2 choses simples ? Il faudrait meme limiter les naissances à 4 enfants. Il n est pas normal que la communauté paye pour les 5, 6 7 8 enfants des autres !
Réponse de le 20/03/2013 à 15:38 :
eh! oui, ...la natalité des Français, avec 7;8 gosses....vous en connaissez beaucoup...?....si ce n'est certaines familles, justement pour les allocs !!
a écrit le 20/03/2013 à 14:14 :
Supprimer les allocations familiales universelles pour une catégorie DES ENFANTS de la population est DISCRIMINATOIRE. Pour vous distraire :
http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Polygamie-Hortefeux-Lies-Hebbadj-199813
Réponse de le 20/03/2013 à 15:47 :
Je l'avais déjà posté, 1 homme, 4 femmes et 46 enfants (4 équipes de foot) c'est à Bamako sur Seine !
a écrit le 20/03/2013 à 14:09 :
Mes chers compatriotes, ça y est la France est devenu un pays en voie de sous-développement.
Réponse de le 20/03/2013 à 16:24 :
ça va se faire !...patience...
a écrit le 20/03/2013 à 13:57 :
Mais mrs du gouvernement taxer les riches peut-être, mais la Guyane avec toutes ces familles qui ont 7 même 11 enfants en 2013 avec le taux de chômage depuis des années on n en fait rien?ce n est pas pour l amour des enfants allez voir le taux de délinquance. Ces femmes dont la retraite sera au Surinam ou Brésil quand les enfants grands resteront en France ?c est chez nous qui il faut taxer les allocations même soit disant pauvres ces gens.venez venez voir la mentalité ! Oh a 16 ans tu es enceinte, pas grave, tu vas avoir des aides .alors que maman vient de mettre au monde 1 cinquième petit frère ou petite soeur? Tout cela x par des millions de familles
Réponse de le 20/03/2013 à 14:39 :
C'est idem à Marseille et en Ile de France.
a écrit le 20/03/2013 à 13:26 :
Si on compte bien, 12,9 et 5,8 milliards soit 18,7 milliards . Pourquoi ne pas suprimer ces allocations et en profiter pour diminuer les charges des entreprises qu'elles payent sur les salaires. En contrepartie, les employeurs augmenteraient les salaires de l'économie réalisée.
Pourquoi est-ce aux contribuables de payer des aides aux familles?
a écrit le 20/03/2013 à 13:26 :
Une vrai mesure équitable : suppression totale des allocations familiales. La France n'a pas besoin de nouvelles générations de chômeurs.
Réponse de le 20/03/2013 à 14:16 :
Je pense que c'est la seule chose à faire, vu qu'effectivement 20% (minimum ...) de ces enfants ne trouveront pas de boulot ... Pour éviter les heurts, il est possible de supprimer les allocs uniquement pour les enfants à venir.
Réponse de le 20/03/2013 à 14:25 :
Oui, les jeunes une fois de plus payent pour les anciens sans aucun espoir de retour d'ascensceur ...

Désolé, faut trouver mieux.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:40 :
et les anciens ont "payés " pour les leurs.....ne l'oubliez pas! ce que l'on fait facilement ... !
Réponse de le 20/03/2013 à 15:57 :
Oui, payé avec l'argent des autres, puisqu'ils l'ont emprunté sur les marchés. Ça aussi vous l'oubliez facilement. Maintenant qui va rembourser ??
Réponse de le 20/03/2013 à 16:25 :
Le Pape !
Réponse de le 20/03/2013 à 18:09 :
Quel pape ? François 0 ou François I ?
a écrit le 20/03/2013 à 13:22 :
Et Non, ce n'est pas "Malin" de faire ça, c'est " juste", c'est analysé et pensé, c'est leur travail et ils le font du mieux qu'ils peuvent. Ce sont nos responsables, et il serait judicieux que cesse cette paranoïa du "Tout s'écroule, c'est la catastrophe !" comme une pulsion que l'on laisse s'évacuer comme une diarrhée de dramatisation. Arrêtons la contagion ! cessons de râler, ce sont des experts eux, combien d'entre vous sur le forum le sont. Laissez les gens faire leur métiers sans qu'ils aient besoin de roucouler à la TV tous les deux jours pour endormir les masses ou réveiller nos basses pulsions comme son prédécesseur par exemple. La bourse ne s'est pas effondrée, alors ?
Réponse de le 20/03/2013 à 14:22 :
"Laissez les gens faire leur métier" le ministre du budget qui vient de partir était chirurgien esthetique.... les politiques n'ont pas les capacités pour faire autre chose que de la politique.
C'est pourquoi les professionnels des secteur concernés se permettent de critiquer.
Quand à la bourse ca n'a rien a voir..
Une large majorité les patrons de PME qui font vivre des familles et crée de la croissance pensent que les politiques font mal leur boulot et c'est facile à arguementer. Doit-on se taire Paulinoo2 ?

Personnelement je viens de partir à Londres, ma force de travail et la richesse que je crée avec moi, vous pouvez rester avec les fonctionnaire qui par définition ne crée pas de richesses et en dépenses le plus possible pour les copains..
a écrit le 20/03/2013 à 13:22 :
Vu la situation dans les cités: famille monoparentale, enfants nombreux, sans éducation, laissés à eux mêmes, pères on ne sait ou? mieux vaut laisser les allocations aux familles des classes moyennes qui ont le soucis de l' éducation de leurs enfants et donnent le maximum pour leurs études, et les supprimer pour les allocataires des cités
a écrit le 20/03/2013 à 13:18 :
" Demander un effort aux plus riches en temps de crise, voilà qui est plus facilement défendable que fiscaliser tout le monde..."
Défendable ? On verra bien en 2014 et 2017 ;)
La classe moyenne est au bord de l'explosion. A 2000 ? par mois, ce n'est pas des riches.
Réponse de le 20/03/2013 à 14:24 :
Moi non plus je ne suis aps d'accord, fiscaliser tout le monde était très juste vu que l'impôt sur le revenu est PROGRESSIF en France. Là, on impose un effort supplémentaire à une certaine catégorie de gens seulement. Comment cela peut-il être juste ?
Réponse de le 20/03/2013 à 14:36 :
200O euros ce n'est pas riche du tout puisqu'on paie tout plein pot sans avoir droit à quoi que ce soit. 2000 = - les impôts sur les revenus, - les impôts locaux, - les prélèvements sociaux, - les loyers sans APL, - les charges etc.... Nos élus ne vivent pas avec 2000 euros et ne représentent plus à eux seuls la France qui travaille.Ils n'ont aucune représentation de ce de que c'est que de gagner sa vie honnêtement , aucune représentation de ce que c'est que de vivre avec un salaire de 2000 euros.
Réponse de le 20/03/2013 à 14:47 :
Sur le principe, l'idée n'est pas si mauvaise. C'est vrai que si on retire 120 euros par mois à Zlatan ou à David B., il ne s'en rendront même pas compte.
La réelle question est le niveau à partir duquel on est considéré comme riche. Si on limite cette mesure aux foyers qui sont éligibles à l'ISF, cela ne rapportera rien du tout. Le gouvernement l'a bien compris. Pour fixer la limite il a pris la somme qu'il voulait récupérer comme base. Après fatalement les gens situés juste au dessus de la limite ne sont pas riches mais vont le sentir passer.
a écrit le 20/03/2013 à 13:14 :
Mon foyer se trouve juste à la limite des seuils annoncés
J'estime ma situation évidemment très enviable à la plupart des gens et je trouverais tout à fait normal de participer plus à l'effort civique que les 90% de gens gagnant moins que moi. Je ne caricature ni les "pauvres" comme des assistés, ni les "riches" comme des égoïstes.

Seulement je suis pragmatique : ma conjointe a un salaire de 1400 ? et, pour faire garder 2 enfants, nous payons actuellement 1000 ? , partiellement pris en charge par la CAF à hauteur de 400 ? environ. Sans ce complément, elle irait donc travailler 39 h par semaine (petite PME) pour 400 ? net (au lieu de 800? actuellement, ce qu'elle fait par principe, pour ne pas être une "assistée" justement).

Sans son salaire, nous repasserions en dessous du seuil pour les alliocations, rebaisserions de tranche d?impôts sur le revenu, elle bénéficierait sans doute d'autres mécanismes d'aides (chômage, RSA) , de déductions fiscales ou autres réductions diverses pour les transports, les loisirs...
Sans prétendre qu'elle gagnerait plus en restant à la maison, je peux affirmer que la différence serait suffisamment faible pour se demander si se lever tôt, si ne voir ses enfants qu'une heure le matin et 2 heures le soir vaut vraiment la peine...

Conséquence pour l'état qui espérait économiser 400 ? me concernant :
- perte de recette par l'impôt sur le revenu de mon foyer
- perte de recette de la part de l'entreprise qui produit moins avec un salarié de moins
- perte de recette par l'import sur le revenu de la nounou que je ne paierais plus
- dépenses supplémentaire pour la non activité de ma conjointe
- dépenses supplémentaires pour la non activité de la nounou

l'entreprise de ma femme n'a rien à gagner à perdre une salariée, la nounou perdrait son emploi... et au bout du compte l'état comp


Réponse de le 20/03/2013 à 14:11 :
Le travail appelle le travail. Le PS refuse de comprendre, préfère faire des petits calculs de courte vue pour renflouer les caisses. Je trouve cette proposition tellement scandaleuse que je n'ai plus de mots. La haine de la classe moyenne doit cesser. Les gens doivent pouvoir profiter du fruit de leur travail sinon à quoi bon ?
a écrit le 20/03/2013 à 13:14 :
Parce que Hollande niveau taxes et impôts sur les taxes moyennes il s'y connait !

Si ça passe, les classes moyennes se feront entendre. Arrêtons de parler de familles riches à 2000 ? par mois surtout avec 2 enfants. Elles paient déjà beaucoup plus la cantine et la garderie ou l'étude du soir. Et sans la PAJE, elles ne pourront plus faire garder leurs enfants, que feront elles ? Arrêter de travailler ? Alors que l'on veut que les femmes bossent et aient l'égalité avec les hommes...
Réponse de le 20/03/2013 à 14:03 :
Moi je vais demander à mon patron de ne plus m'augmenter pendant les 5 prochaines années comme ça j'aurai une chance de repasser sous le plafond et de retoucher ces aides!!! LOL
Réponse de le 20/03/2013 à 16:02 :
C'est clair que sans la PAJE, j'arrête de bosser ; je préfère garder mes enfants.
a écrit le 20/03/2013 à 13:13 :
Enfin une bonne nouvelle, je ne vois pas pourquoi Ingrid Bettencourt ou autre se ferait remboursé son aspirine au même titre que celui qui a 400? par mois, Un peu de proportionnel à la CAF , oui, c'est une bonne nouvelle !
Réponse de le 20/03/2013 à 14:08 :
Oui il y a des inégalités, oui il faut essayer de faire au mieux, mais je suis désolé : passer de 4000? de salaire avec 400? par mois de salaire à la nounou à 4000? de salaire et 1200? de salaire à la nounou, je suis désolé, mais non : je ne trouve pas ça "proportionnel"...
PS : Lisez mon post ci-dessous pour les explications du 1200? si besoin.
Réponse de le 20/03/2013 à 14:17 :
Quel est le rapport avec Bettencourt ? Ne voyez-vous aps les dérives évidentes si tous les prix sont proportionnels aux salaires ?
a écrit le 20/03/2013 à 13:13 :
@Steph et @Pat : ce que Pat veut dire, c'est tout simplement que pour une famille qui touche environ 4400? par mois avec 2 enfants (comme nous), la perte du CMG représente 285? de perte sèche car suppression de l'aide.
Mais ce qui n'est pas tellement médiatisé, c'est que lorsque nous payons une assistante maternelle 700? par mois, la CAF nous aide en nous donnant 285?, mais aussi en payant les cotisations sociales de notre nounou. La perte du CMG, ce n'est donc pas simplement la perte des 285? (qui est déjà énorme !!!), mais c'est aussi la perte de la prise en charge des cotisations sociales. Pour information, dans notre cas, cela représente 500? par mois...
Au final, la perte du CMG pour nous, c'est passer de 415? (700-285?) par mois de frais de garde à 1200? par mois... soit 785? de perte nette. Autant dire que Maman ou Papa va pouvoir gentiement démissionner pour s'occuper des enfants, autant dire que le prêt pour notre maison qui nous coûte 1400? par mois ne pourra pas être remboursé et qu'il va donc falloir vendre la maison et retourner à la location, autant dire que notre assistante maternelle va donc perdre sa source de revenu, autant dire que nous ne pourront plus dépenser autant d'argent et donc rapporter autant qu'avant à l'état, autant dire que si Maman retourne à la maison, nous auront droit à des aides de l'état et donc que pour notre cas, ils dépenseront plus qu'avant...
En bref : augmentation du chômage pour les nounous, baisse de la consommation de la part des ménages "aisés", augmentation des aides pour les ménages qui décideront de n'avoir qu'un parent actif, baisse du nombre d'accédants à la propriété (car moins de revenus dans le ménage) : Une très très bonne idée vraiment.........
Réponse de le 20/03/2013 à 15:51 :
+1. Je suis dans le même cas, mes calculs aboutissent au même résultat. Si cette proposition est retenue, je ne pourrai sans doute plus rembourser mon emprunt bancaire...
Je pense qu'il faudrait adapter ce dispositif avec un seuil plus élevé, cela éviterait de frapper durement des personnes un peu trop près des plafonds.
Réponse de le 20/03/2013 à 20:54 :
@ Marre : tiens, va t-y pas que les pigeons victimes de la bulle immo (mais qui pensaient eux-aussi en croquer en spéculant façon Maison à vendre - i.e en escroquant les générations futures - ) avouent qu'ils ont pu acheter GRÂCE à papa-Etat et maman-CAF, les bras m'en tombent. Tu parles d'assistés...
a écrit le 20/03/2013 à 13:07 :
il est vrai qu il y a des abus j ai vu une émission il y a des année une personne qui gagné a l époque plus de 3000e par mois il avait 20 femmes et tout les mois il venait chercher sa paye il les engrossait tout les ans et avait sont salaire assurer , il sent est vanter devant la camera
et ce monsieur roulait en mercedes.
ensuite droite ou gauche que veut dire cela drôle de civilisation
Réponse de le 20/03/2013 à 20:35 :
Mais arrêtez de parler de l'exception qui ne montre que les problèmes de contrôle et penser aux conséquences sur les millions de familles de classes moyennes ou les 2 parents travaillent et gagnent leur vie uniquement avec leur salaire !!! Ras le bol des caricatures ! Souvent racistes au passage !
a écrit le 20/03/2013 à 12:53 :
j'esperes que cela ne va pas passer , le rackett ça suffit !! 720 euros de moins par an après le coup de massue qu'ils nous ont déjà infligé c'est trop .. la seule aide dont je bénéficiais va s'évaporer à cause de l'incurie de ces énarques minables ...dégouté
Réponse de le 20/03/2013 à 13:14 :
vous êtes si riche que ça ?
Réponse de le 20/03/2013 à 15:52 :
720 euros d'essence en moins à mettre dans l'Audi !
a écrit le 20/03/2013 à 12:52 :
Moi je suis assistante maternelle et je peux vous dire que si les parents dont je garde les enfants et qui dépasseront un peu le bâreme, se voient supprimer la PAJE, je suis au chômage dans le mois qui suit cette réforme!!!!!Alors on veut aussi supprimer des emplois tant sur les assistantes maternelles que les mamans qui travaillent qui cesseront leur activité. Quel intérêt pour elles d'aller travailler si c'est pour payer son assistante maternelle et payer les cotisations sociales. Je ne sais ce que cherche le gouvernement mais là ils vont faire une sacré pagaille et augmenter ainsi le travail au black et accroître le chômage.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:15 :
Je suis malheureusement entièrement d'accord avec vous.
Quelle idée, franchement...
Signé un employeur d'une ass. mat. qui se retrouvera malheureusement sur le carreau si cette loi passe...
Réponse de le 20/03/2013 à 13:20 :
les assistantes maternelles ne paient pas d'impôts sur les revenus de leur travail et les parents qui font garder leurs enfants ne paient pas d'impôts non plus car l'état leur octroie 6 milliards par an d'avoir fiscal en plus des allocations familiales et du quotient familial. il faut arrêter de pleurnicher . on doit arrêter ces privilèges outranciers. rétablir l'impôt là qui est totalement éradiqué par une surenchère d'avoirs fiscaux dans le social.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:20 :
D'accord avec vous ! ils ne pondent que des trucs minables
Réponse de le 20/03/2013 à 13:22 :
le black va éclater ! ben, ma foi, après tout, ils l'auront bien cherché !
Réponse de le 20/03/2013 à 14:16 :
ah vous pensez que le black nexiste pas deja ?? les gens ne se genent pas du tout , au contraire.
Réponse de le 20/03/2013 à 16:28 :
..."z"'ont bien raison! non, mais! on nous entube, alors pas toujours les mêmes !!! système D...!
Réponse de le 20/03/2013 à 20:57 :
Les assistantes maternelles ont des avantages fiscaux invraisemblables* alors stop les pleureuses et un peu de décence pour les VRAIS pauvres, merci ! (revenu réel divisé par 3 MAIS le fisc accepte la notion de temps plein quand même d'où prime pour l'emploi au taquet - jusqu'à 1000 euros - pour ces assistantes assistées).
Réponse de le 20/03/2013 à 21:01 :
N'importe quoi ! A 4000 ? par mois avec 1 enfant, nous payons 3000 euros d'impôts locaux et 2000 euros d'impôts sur le revenu !!! A bas les clichés !
Réponse de le 21/03/2013 à 14:06 :
Pourquoi habitez vous dans un endroit aussi cher, à payer un loyer aussi cher de 1500 euros par mois ? C'est pas un loyer de classe moyenne, mais de riches.
Réponse de le 25/03/2013 à 13:48 :
tout simplement parce que ce sont les prix moyens à Paris et IDF pour se loger décemment dans un appart d'environ 70m2!!
a écrit le 20/03/2013 à 12:50 :
"Notre" pingouin manchot est capable de réussir.......c'est nouveau.....réussir .!!! à taxer les riches d'abord puis les autres ensuite, à supprimer les allocs des riches....(à définir..!!!), à subventionner SA clientèle d'assistés, à faire fuir les investisseurs et entrepreneurs, à "créer" des pseudos emplois qui ne conduisent à rien d'autre que d'apprendre à ne rien faire dans une assoc. ou une collectivité locale amies, à nous mentir encore et encore....etc....etc....avec bien sûr l'aide et les "analyses" bienveillantes de tous les médias gauche/caviar pour qui le courage consiste à aller au plus facile (taxer) et à diviser les français par clientélisme et populisme en s'appuyant sur le fait que ce pays est avant tout un pays de vélléitaires, jaloux des "avantages" vrais ou supposés "donnés" au voisin. Le vrai courage et la réussite seraient d'appliquer, même partiellement, les recommandations de l'OCDE (voir la Tribune d'hier).
Réponse de le 20/03/2013 à 15:42 :
si l'état racle les fonds de tiroir c'est peut-être dû à une dette faramineuse accumulée en 5 ans. Il faudra la payer cette dette, en attendant les intérets grèvent le budget.
a écrit le 20/03/2013 à 12:43 :
comment vat il faire avec deux ets bancaires du cac40 en etat de faillitte
a écrit le 20/03/2013 à 12:27 :
les riche non pour la plus par entre 1 et 2 enfant et ont a des aloc avec 2 enfant ou plus je ne comprend pas quel riche qu'on penalise
sauf pour la moyenne classe
a écrit le 20/03/2013 à 12:24 :
mais si mais si, il faut purement et simplement annuler les subventions fiscales pour les gardes d'enfants à domicile; 6 milliards par an pour garder à la maison les enfants des cadres est un véritable scandale. qu'est-ce qu'ils attendent.???

Réponse de le 20/03/2013 à 13:35 :
les cadres qui travaillent payent en charge sociale bien au delà de ce qu'ils récupèrent et ils n'auraient juste pas les moyens de payer 100% du salaire d'une employée à domicile + les charges s'ils n'étaient pas un peu aidés. on est ien contents qu'ils cotisent et surtout qu'ils aient fait le choix de travailler (parce qu'au final on n'a qu'à renvoyer les cadres maman à la maison non???) et qu'en plus iols déclarent leur nounou et ne l'emploient pas au black!. il ne faut pas toujours regarder par le petit bout de la lorgnette
Réponse de le 20/03/2013 à 21:05 :
Je ne suis pas cadre avec 1700 euros/mois !!!
a écrit le 20/03/2013 à 12:24 :
Proportionnalité des allocation 1 enfant 50 euros et on s arrête à 3 comme cela les profiteurs partiront de France ce petit paradis ... On on reçoit sans rien donner
a écrit le 20/03/2013 à 12:22 :
On se demande bien en quoi ce serait une prouesse de diviser par deux le montant des allocations aux revenus les plus élevés. C'est facile à faire et mettre en oeuvre, c'est sans risque politique. Il suffit de qualifier les associations familiales de catholiques, et de ne jamais débattre de la modification profonde de la signification de cette aide qui passera d'une aide à la famille à un outil de redistribution comme un autre. Que les médias ouvertement de gauche en fassent une réussite magistrale du président qui n'en compte aucune autre est une chose, que vous en fassiez autant pose question.
a écrit le 20/03/2013 à 12:17 :
Sans le complément: crêches? On en manque déjà !
Donc les femmes (ou hommes!) au foyer, pour inverser la courbe du chômage...
Difficultés pour les assistantes maternelles qui vont être en manque d'enfants dans certaines régions
BRAVO ! Vivement la droite de retour pour avoir une politique sociale
Riches à 53k? ? Quasiment le montant de la retraite d'un député pour 1 mandat de travail...
a écrit le 20/03/2013 à 12:07 :
tout pour ça donner aux immigrés qui n'ont pas cotisés ,maudit socialos dehors le PS ,pourtant chaque mois ont cotise même quand on était célibataire sans enfant ont a cotisé pendant des années ,vive le travail en free-lance
au moins on ne paye aucune cotisations!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et le travail au noir
Réponse de le 20/03/2013 à 20:59 :
@ cambrone : eh oui égoïste, en France les célibataires paient plus d'IR que les couples avec enfant, et c'est bien normal. Quand vous aurez 70 ans, sans progéniture, vous serez bien content que les enfants des autres paient pour une retraite à laquelle vous n'aurez pas cotisé (puisque escroc bossant au black).
a écrit le 20/03/2013 à 12:06 :
Je comprends pleinement la logique budgétaire de cette mesure et pour une fois on propose de diminuer les prestations sociales versées en France.
En effet, les mesures préconisées pour la CAF et qui font suite aux mesures fiscales 2013 sur le rabot du quotient familial par enfant paraissent techniques. Cependant j'ai pris le temps de faire un calcul sur notre cas personnel afin de présenter au lecteur l'mpact. potentiel et cumulatif des mesures prises actuellement.
Avec mon épouse et nos trois enfants nous faisons partis des "catégories aisées" (ayant plus de 61000? de revenus par an). Nous gagnons 65000? de revenus par an (en incluant les aides CAF). Nous co-employons une personne comme "garde partagée à domicile" et pour laquelle nous bénéficions de 170? mensuel d'aide de la CAF (Complément libre choix de garde). Nous touchons aussi 289? d'allocations familiales (3 enfants).
En imaginant que les mesures sur la CAF soient appliquées et en ajoutant l'impact du rabot fiscal sur le quotient familial, voilà l'impact:

- (voté) Rabot sur le quotient familial (QF) porté à 2000? par part fiscale (4 pour nous) au lieu de 2300?. Cela majore de 1200? l'impot sur le revenu en 2013, -100? de revenu par mois.
- (en projet 2014) Rabot additionnel sur le QF porté à 1500? par part fiscale au lieu de 2000?. Cela majorerait l'impôt de 2000? sur le revenu 2013, soit -170? de revenu par mois
- (en projet 2013) Diminution de 50% des allocations familiales (-1700? de revenu par an, soit -145? par mois)
- (en projet 2013) Suppression du complément de libre de choix de garde (-2040? par an soit -170? par mois)
Cela diminuera nos revenus de -585? par mois, soit 7020? par an soit une baisse de pouvoir d'achat de 11%.
Il va falloir beaucoup travailler...
Réponse de le 20/03/2013 à 13:56 :
Beaucoup travailler ? Facile à dire. Je suis un "petit" cadre. Je gagne environ 2500/mois. Je suis payé au forfait jour quel que soit le nbre d'heures. Donc j'ai beau travailler plus je n'aurai pas un centime de plus.
a écrit le 20/03/2013 à 12:04 :
Les allocations familiales doivent être versées à tout le monde - riches ou pauvres (les riches paient suffisamment d'impôts) Par contre on ne les versent plus au delà du 3 ème enfant. On fait des enfants si on a les moyens de les élever, ce n'est pas à l'Etat, c'est-à-dire NOUS de les prendre en charge. (Je suis une modeste retraitée à 1100 euro)
a écrit le 20/03/2013 à 12:02 :
Un enfant par famille comme en Chine, ça coûtera encore moins cher : logement plus petit, voiture plus petite, écoles plus petites, classes plus petites, corps professoral plus petit, nombre d'arrivants sur le marché du travail plus petit, etc? C'est pas de l'économie ça ?
Réponse de le 20/03/2013 à 21:11 :
La fin du régime des retraites quoi...
a écrit le 20/03/2013 à 12:01 :
Le gouvernement devrait déjà s'occuper des fraudeurs qui sont très nombreux!!!!!
En plus pour combler le déficit,on devrait peut être commencer par baisser les salaires des députés, des sénateurs , des ministres qui ne sont plus en charge d'un ministère!!!!
Là,on ferait des économies.
A méditer Messieurs du gouvernement!!!!!.
Merci de faire suivre ce message à qui de droit.
brigitte
Réponse de le 20/03/2013 à 14:07 :
Entièrement d'accord mais ce serait plus une mesure symbolique qu'autre chose. Ce n'est pas ça qui ferait économiser des milliards à l'Etat.
Réponse de le 22/10/2015 à 23:27 :
que les jeunes se sacrifient pour leur bon prince François dit "Le Mou" Il saura se montrer reconnaissant et magnanime car trl est sa nature profonde
a écrit le 20/03/2013 à 11:54 :
Et injustice fondamentale entre les familles qui ont la chance (ou le piston) pour avoir une place en crèche et bénéficient des subventions publiques et celles qui sont obligées d'avoir recours à la garde à domicile par manque de place... Parions qu'on verra ressurgir les crèches illégales comme celles découvertes à Marseille...
a écrit le 20/03/2013 à 11:51 :
La solution prônée par Hollande, c'est, en gros, comme quand vous vous assurez pour votre voiture. Si vous avez un accident, on vous dit que vous ne serez pas indemnisés car vous êtes trop riche. L'égalitarisme socialiste à l'oeuvre détruit le lien social et attise la haine entre les citoyens ...
Réponse de le 20/03/2013 à 13:33 :
@john galt. Je vous trouve très bon aujourd'hui.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:34 :
Voilà une image qui parle" john galt" mais je vous signale que c'est déjà le cas pour la SS et la CMU.Quand on vous prélève la SS sur votre salaire(csg) chaque mois, vous payez cette assurance une première fois. puis quand vous allez chez le médecin ou le pharmacien , vous payez une deuxième fois et quand vous serez remboursé , vous ne le serez que de la deuxième fois, mais en partie seulement. Il vous faudra alors payer une troisième fois , c'est à dire payer une mutuelle et vous ne serez encore pas remboursé de la totalité .Tandis que si vous ne payez rien du tout , on paiera la note à votre place. Or , regardez bien votre mutuelle: vous payez une taxe de 6 % pour la CMU . ce qui signifie que vous payez 4 fois pour ne pas être remboursé intégralement. MADOFF était un ange à côté.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:57 :
@ l'arnaque : tout à fait. On peut aussi parler de la csg + ps et crds sur les revenus fonciers, qui représentent 15.5 % de ces revenus sans abattement, et qui ne vous donnent droit à aucunes prestations sociales ...
a écrit le 20/03/2013 à 11:50 :
Il est scandaleux de toucher à la politique familiale qui permet au pays d'avoir une natalité forte.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:23 :
une natalité forte"......eh! oui......
Réponse de le 20/03/2013 à 19:42 :
une natalité forte, c'est un peu comme le slogan la France forte, on a vu le résultat, Pingouin 1er président !
a écrit le 20/03/2013 à 11:46 :
Hum oui il est logique que ces allocations (PAJE) profitent plutot aux menages aises. Les menages sont generalement aises parce que les deux parents travaillent et ont donc besoin de faire garder leurs enfants....
Un menage est generalement pauvre parce que un seul voir aucun des parents travaillent et ne profitent pas de ces aides parce qu'ils n'en ont pas besoin...
Dans mon cas: un enfant periscolaire + un bebe a plein temps = 500 + 800 = 1300 euros net pour la nounou mais en incluant les charge sociales = 2600 euros a payer cad que je dois arreter de bosser puisque non rentable et donc deux chomeuses de plus, moi et la nounou...Fabuleux.
a écrit le 20/03/2013 à 11:42 :
Mais parce-que c'est un fin stratège. Tu parles Charles les gens savent que des sous y en a plus et les syndicats sont bienveillants pour notre Hollandais national. Quelle réussite, et il y en aura d'autre regardez les retraites il a réussit aussi. Qu'il passe un peu vers chez moi que je lui serre la main tiens.
a écrit le 20/03/2013 à 11:34 :
Avec 61000 ? et trois enfants on est pas riche on vit sans excès !! Politique familiale au rabais = retour des femmes au foyer : la gauche a trouvé le moyen de réduire le chômage !!
Réponse de le 20/03/2013 à 11:56 :
En effet, la guerre est déclarée aux femmes ayant fait des études. Je suis scandalisée. Les féministes, on ne vous entend pas là...
Réponse de le 20/03/2013 à 12:15 :
@ cxnmrs : arrêtez de chouiner par pitié, mes parents avec à peine 25 000? de revenus annuels ont élevé 3 enfants, et les 3 ont réussi grâce à l'Ecole de la République, alors un peu de décence je vous prie.
Réponse de le 20/03/2013 à 12:31 :
Qui vous dit que l'augmentation du chomage ne viens pas justement du fait de l'obligation des femmes a travailler alors qu'elles aprécieraient s'occuper de ses propres enfants au lieu de devoirs les confier a une autre pour donner "sa force de travail"!
Réponse de le 20/03/2013 à 13:24 :
Vous dites bien "obligation des femmes à travailler". Aujourd'hui pour beaucoup de foyer il est difficile de s'en sortir sans un deuxième salaire. Alors, certes si les femmes restent massivement chez elles à faire bobonne, on réduira le chômage mais on aura encore plus de familles eu seuil de la précarité et dont on devra faire bénéficier ces fameuses aides sociales. D'où des dépenses en plus pour l'état. CQFD, la boucle est bouclée.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:30 :
Bonne question !! + 100
Réponse de le 20/03/2013 à 21:35 :
Moi aussi j'ai bénéficié de l'école de la République et j'avais envie de réussir pour ne pas faire attention aux fins de mois. C'est toujours pas le cas car en tant que classe moyenne je finance à mon tour cette école de la République et je trouve ça normal mais si le salaire chargé de ma nourrice me coûte mon salaire net (1700 euros), je n'ai plus d'intérêt à travailler et l'école de la république m'aura formé pour rien (bac+5). En plus on aura des aides ! Le truc de fous finalement !
a écrit le 20/03/2013 à 11:24 :
il va fiscaliser ca pour les 49% qui n'ont pas vote pour lui ( et qui ne sont pas des habitues de la manifestation sociale), alors forcement...
Réponse de le 20/03/2013 à 12:07 :
et la democratie vs en faites quoi, moi aussi j'ai subit les années sarko
Réponse de le 20/03/2013 à 13:24 :
ça va déglinguer pour les municipales ! ...vous dis que ça !
Réponse de le 20/03/2013 à 13:40 :
A bon, il a augmenté vos impôts Sarko ?
Réponse de le 20/03/2013 à 13:45 :
vos impots ont ete augmente eset vos allocations diminuees, alors?
Réponse de le 20/03/2013 à 13:59 :
hi!hi! ce que je te donne d'une main, je te le reprends avec 3 mains !! ah!ah! dans un sens, ils savent compter....!
a écrit le 20/03/2013 à 11:24 :
Pourquoi ne pas limiter les allocations à trois enfants comme en Tunisie.
a écrit le 20/03/2013 à 11:15 :
arretez de parler des allocs (150 euros à 250 euros)

parlez du vrai sujet: le compement de mode de garde!

perte seche de 900 euros par mois de pouvoir d'achat par enfant pour un couple gagnant 4400 euros!

incitation a la femme de rester au foyer: perte considerable de pouvgoir d'achat

incitation au travail au black

chomage des assistante maternelle!

voila ce que veut le gvt !

Réponse de le 20/03/2013 à 11:59 :
+1
Le tout sur le dos des femmes, c'est proprement scandaleux.
Réponse de le 20/03/2013 à 12:00 :
Je suis d'accord. Je ne comprends pas pourquoi les journalistes insistent tant sur les allocs alors que le complément du mode de garde est LE vrai sujet.
En ce qui nous concerne, nous aurions intérêt financièrement à abaisser le temps de travail de Madame : sa perte de salaire sera beaucoup plus que compensée par le complément de garde.
A notre époque, nous avons les moyens d'éviter les effets de seuil !
Réponse de le 20/03/2013 à 12:14 :
4400 euro par mois pour un couple c'est déjà un couple qui vit très bien.
Alors OUI supprimons totalement les aides pour eux arrêtons l?assistanat .
Réponse de le 20/03/2013 à 12:44 :
"900 euros par mois de pouvoir d'achat par enfant" ???
A quoi faites vous référence ?
Réponse de le 20/03/2013 à 12:46 :
L'autre version c'est l'obligation faite a certaine femme de devoirs travaillé au lieu de pouvoirs s'occuper de ses enfants! Parce que la notion de famille c'est détruite (merci au socialisme) avec le temps et la" bénédiction" d'une recherche de mains d'oeuvre moins chère!
Réponse de le 20/03/2013 à 12:50 :
PERTE DE 900 EURO PAR MOIS,,,,?????

et vous croyez être crédible en avançant de tels chiffres!!

lamentable....
Réponse de le 20/03/2013 à 13:27 :
900 eur /enfant pour un couple à 4400eur ? !...houlà; ça vaut" le coup", dites donc! vous êtes sûr de vos chiffres?..........
Réponse de le 20/03/2013 à 13:28 :
Il a raison: un bebe garde a plein temps = 900 euros net en ville (un peu moins a la campagne puisque les taux sont plus faible). Plus de PAJE = charges sociales a payer en plus + suppression des aides soit 900 euros de plus a payer pour une famille par rapport a ce qui etait payer auparavant. Qui peux payer pres de 2000 euros pour faire garder ses gosses? Ca vaut plus la peine d'aller travailler autant les garder soit meme.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:48 :
Faire garder un enfant non scolarisé à plein temps coùte environ 700 euros par mois. (j'ai pris un tx de 3.5 euros /h = garde + frais d'entretien + repas...) à 10h/jour et 5 jours/semaine.
Pour un enfant scolarisé qui serait gardé le matin un peu avant l'école le soir après l'école + le mercredi en entier : je peux estimer les frais à environ 300 euros.(10h pour le mercredi et 3h les autres jours)
Si on doit payer les charges patronales pour ces 2 enfants, on arrive à une somme de l'ordre 400 euros.

Le complément du libre choix de mode de garde garde versé par la CAF est de 171 euros pour un enfant de moins de 3 ans et la moitié pour l'autre enfant de moins de 6 ans.(si on estime les revenus du foyer à 52000 euros)
On arrive ici à une somme d'environ 650 euros. OK on n'est pas à 900 euros mais c'est tout de même conséquent pour une famille qui certes a des revenus corrects mais sans toutefois être mirobolants. (un salaire cadre moyen à 3000 et un salaire d'employé à 1300). Mais il faut savoir que dans certaines régions (Paris IDF notamment) les taux horaires des nounous sont très souvent supérieurs à mon estimation. Je connais qqn qui paie 4.5 eur/h pour l'enfant non scolarisé et 9 eur/h pour l'autre enfant scolarisé. Là les 900 eur seraient bien atteints !

Réponse de le 20/03/2013 à 14:02 :
ben, vaut mieux rester chez soi, et garder ses gosses!
Réponse de le 20/03/2013 à 14:25 :
@child : Quelle répartie... Et les assistantes maternelles qui vont perdre leur charge de travail ? Et les impôts sur le revenu que l'état ne récupérera pas ? Et la perte de la TVA pour l'état sur tous les produits que nous n'achèterons pas car notre source de revenu sera diminuée ? Et la hausse des aides de l'état pour nous puisqu'en arrêtant de travailler, nous aurons droit à des aides ? Et j'en passe....
Il faut voir plus loin que le bout de son nez cher child
Réponse de le 20/03/2013 à 14:57 :
Les gens qui payent des impots pour les allocs des autres en ont marre...si vous faites des enfants, assumez les , sinon ne les faites pas, cest simple non ? Et il nya pas de honte de garder ses propres enfants ? Si ? Le metier de assistante maternelle ne devrait pas exister, car les femmes devraient assumer leurs enfants.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:08 :
Et les hommes ? Ils ne devraient pas assumer leurs enfants ? Que je sache les enfants se font à deux...
Réponse de le 20/03/2013 à 15:21 :
Le probleme vient des femmes qui preferent travailler et refusent detre maman à la maison, donc elles nassument pas leurs enfants.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:29 :
On est en 2013, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire...

Le problème vient des hommes qui ne gagnent pas assez et quittent Madame à 50 ans la laissant sans ressource.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:53 :
Effectivement si toutes les femmes qui travaillent arretent de bosser pour garder les enfants, le chomage va vite baisser !
Dans paris j'ai déja entendu 1000E / mois par enfant chez les nounous et des places en crèche dispo après plus d'un an d'attente.
Réponse de le 20/03/2013 à 16:14 :
Je confirme les deux. Le conseil c'est d'attendre que le premier enfant soit à l'école pour faire le deuxième, sinon c'est impossible à payer.
Réponse de le 20/03/2013 à 18:27 :
Les hommes ne gagnent pas assez ? Et bien, ne faites pas denfants, pourquoi en faire si vous ne pouvez pas les assumer financierement ? Et une femme de 50ans a dépassé l'age des enfants, pourquoi parlez vous des femmes de 50 ans ? hors sujet.
Réponse de le 20/03/2013 à 21:46 :
Propos arriérés - je suis outrée et j'ai encore plus envie d'être féministe quand je vois les propos de boygeorge et pas bete (nom mal choisi du coups). Plus d'enfant et plus de retraite en conclusion. Même pas de vrais débats. Signé une femme qui a bac+5 grâce à l'école de la république, 33 ans, mariée, qui travaille à 1700 euros/mois et qui a un bébé de 18 mois chez une nourrice.
Réponse de le 23/05/2013 à 17:59 :
moi et mon compagnon, nous avons 1950 euros par mois avec 2 enfants de 16 ans et14 ans, nous avons, une fois tout payé les charges, il nous reste 478 euros à 4 personnes par mois, mon compagnon à la retraite a 1250 euros et moi 700 euros d'allocations logement et familiale, alors avec 4000 euros, on est aisé, tout dépend du contexte bien sur, en plus la caf m'a déduit 160 euros par mois car elle trouvé que j'étais riche, j'aurais du avoir 860 euros par mois mais bon c'est comme ça en plus que je ne peux pas avoir droit à l'aah pour ma maladie orpheline dont je souffre et qui s'aggrave, ce n'est pas grave pour eux, si j'avais pu travaillé je l'aurais fait depuis longtemps alors évitez de vous plaindre et regardez autour de vous, ne soyez pas égoîste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :