Attentat déjoué : ce que l'on sait de l'enquête en cours

 |   |  531  mots
Notre pays comme d'autres pays européens fait face à une menace terroriste inédite par sa nature, par son ampleur. Notre vigilance et notre détermination sont totales et constantes, a souligné Bernard Cazeneuve.  Le Premier ministre, Manuel Valls, a pour sa part insisté à la sortie du conseil des ministres sur la mobilisation permanente du gouvernement face aux menaces terroristes.
"Notre pays comme d'autres pays européens fait face à une menace terroriste inédite par sa nature, par son ampleur. Notre vigilance et notre détermination sont totales et constantes", a souligné Bernard Cazeneuve. Le Premier ministre, Manuel Valls, a pour sa part insisté à la sortie du conseil des ministres sur la "mobilisation permanente" du gouvernement face aux menaces terroristes. (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
Diverses informations ont déjà été diffusées sur l'homme arrêté dimanche à Paris, soupçonné de préparer un attentat "imminent" contre des églises. Elles doivent être confirmées ou infirmées ce mercredi à 16 heures, lors d'une conférence de presse convoquée par le parquet de Paris.

L'annonce est tombée ce matin, par la voix du ministère de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, lui-même. Un homme soupçonné de préparer un attentat "imminent" contre des églises a été arrêté dimanche 19 avril à Paris. Alors que nombre d'informations concernant l'enquête en cours pourraient être dévoilées dans l'après-midi, lors d'une conférence de presse convoquée par le procureur de Paris François Molins à 16 heures, quelques détails ont déjà été révélées plus ou moins officiellement.

  • Qui a été arrêté et pourquoi

La personne arrêtée est un étudiant algérien de 24 ans. Un "arsenal" composé de plusieurs armes de guerre, d'armes de poing, de munitions et de gilets pare-balles a été découvert dans son véhicule et à son domicile, dans le XIIIe arrondissement, a expliqué Bernard Cazeneuve dans sa déclaration aux médias.

"Une documentation fournie a également été découverte établissant sans ambiguïté que l'individu projetait la commission imminente d'un attentat, vraisemblablement contre une ou deux églises", a ajouté le ministre, soulignant: "Dimanche matin, cet attentat a été évité".

  • Les circonstances de l'interpellation

L'homme a été appréhendé dans le XIIIe arrondissement. Le Samu l'a découvert blessé par balle dans la rue et a alerté la police, rapporte l'agence Reuters citant une source proche du ministère de l'Intérieur.

  • Un meurtre non élucidé relié au dossier

Le suspect, un étudiant en informatique de nationalité algérienne, est également soupçonné du meurtre d'une jeune femme retrouvée tuée par balle dimanche matin dans sa voiture à Villejuif (Val-de-Marne).

Selon Le Monde, les enquêteurs le soupçonnent d'avoir tenté de voler la voiture de la jeune femme dont le cadavre a été retrouvé à Villejuif. Il se serait tiré une balle dans la jambe par inadvertance lors de cette tentative de vol, son ADN ainsi que des traces de sang ayant été retrouvés à bord du véhicule. La victime, une professeur de fitness originaire du Nord, était en stage dans la région parisienne.

  • Les précédents du jeune homme

L'individu, âgé de 24 ans, avait été signalé aux services de police comme ayant des velléités de départ en Syrie, a encore indiqué Bernard Cazeneuve. Des vérifications ont ainsi été effectuées en 2014 et en 2015 "sans révéler d'éléments susceptibles de justifier l'ouverture d'une enquête judiciaire", a-t-il ajouté.

Le Monde rapporte de son côté que le jeune homme avait disparu une semaine en Turquie cette année et avait été placé en garde à vue à son retour.

  • Ce que les services de police ont fait depuis dimanche

Selon France 3, des perquisitions ont eu lieu lundi et à nouveau mercredi matin à Saint-Dizier (Haute-Marne), où résideraient les parents du suspect. La chaîne précise qu'une jeune femme a été interpellée lors de la perquisition d'un petit pavillon par une trentaine de policiers.

  • Où se trouve l'homme actuellement

L'homme a été placé en garde à vue à la brigade criminelle de la Direction de la police judiciaire de Paris, saisie conjointement avec la Direction générale de la sécurité intérieure.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2015 à 2:54 :
Quelle bien triste situation dans laquelle notre monde est rentrée, c'est effrayant d'apprendre que un attentat allait être perpétré dans une église, c'est effrayant cette nouvelle victime décédée pour rien , c'est effrayant ces migrants qui fuient leur pays .
Doit installer une dictature pour retrouver ordre et sécurité ,la question se pose?
a écrit le 22/04/2015 à 19:57 :
Le gouvernement Valls cumul gravement les désordres,

en cela, pour les désordres de tous ordres, et les blas blas creux inutiles abondants, écoeurants à nous faire vomir,

Valls ressemble tellement à Sarkozy.
a écrit le 22/04/2015 à 19:56 :
Les commentaires ci dessous sont pour le moins décalés et souvent proche du vide intersidérale tendance complotiste. Il est triste de voir, à la lumiére, de cet énieme attentat ou tentative d'attentat qu'un jeune de 24 ans qui a la vie devant soi en soit réduit intellectuellement à croire que de faire sauter une bombe est une chose merveilleuse et indispensable à faire...quelque soit le point de vue où l'on se place, ici ou ailleurs sur la planete
a écrit le 22/04/2015 à 18:00 :
Lu sur un autre média, il aurait appelé lui-même le SAMU... Néanmoins, "nous" sommes allés tuer des islamistes sur ordre US, et NOUS en avons les conséquences. Et là, je suis moins d'accord.
Réponse de le 22/04/2015 à 18:34 :
Qui sont les auteurs des attentats du 11 septembre 2001 ? De quel Pays les attentats ont-ils été commandités ?

Qui a annexé le Koweït en août 1990 ?

voici la composition de la coalition internationale, sous mandat de l'ONU, chargée de délivrer ce Pays:

Koweït, États-Unis, Arabie saoudite, Turquie, Royaume-Uni, Égypte, Émirats arabes unis, Oman, Syrie, France, Maroc, Pakistan, Bahreïn, Bangladesh, Canada, Italie, Nigeria, Argentine, Niger, Australie, Espagne, Sénégal, Belgique, Pays-Bas, Grèce, Sierra Leone, Honduras
Réponse de le 22/04/2015 à 19:19 :
Déjà, quand on me répond, on se nomme. Et même avec un pseudo. Merci. Puis, merci de confirmer que l'onu est bien US. Par contre, là, maintenant, avec le recul depuis 1990, il est POSSIBLE (sauf si l'Histoire a été ré-écrite par la propagande) de dire pourquoi le Koweit a été envahi. Non..??
Réponse de le 23/04/2015 à 19:07 :
Dites-nous tout yvan; vous avez l'air d'en savoir plus sur ce qui a vraiment motivé Saddam Hussein dans son attaque contre le Koweit ;-)
a écrit le 22/04/2015 à 17:16 :
Ce sentiment d'insécurité est tenace.
Il ne part pas, même à 90° en machine.

Je pense que cet individu n'a pas supporter la loi Macron et fait partie des frondeurs.
Il s'imaginait commettre un attentat en autocar dans Paris et s'est rendu compte qu'il ne pouvait pas s'acquitter de toutes les taxes pour stationner dans Paris.
Pris de colère, il a "agressé" (sentiment d'insécurité) une jeune femme qui roulait en voiture electrique et c'est à moment là qu'il s'est blessé à la jambe.
Ne voulant pas payer le ticket modérateur, il a préféré s'adresser à un gentil équipage de police. La police ne voulant pas qu'il se charcute lui même a préféré l'emmener au poste pour vérifier son identité.

Il n'y a donc pas lieu d'en faire un plat. Surtout que les caisses de la police sont vides. Les voitures roulent au Ricard actuellement.
Réponse de le 22/04/2015 à 18:11 :
C'est vrai ça: il étudiait tranquillement l'informatique ( quand on connait le manque de personnes formées en informatique en France), avait quitté son Algérie natale pour venir retrouver sa famille. Il voulait démontrer la vulnérabilité de la protection des édifices religieux en se prenant en selfy devant ces bâtiments avec des armes factices. Où est le problème ?
Réponse de le 22/04/2015 à 19:26 :
Je vais donc maintenant attendre que les guerres de religions se calment avant d'aller re-visiter des églises. J'aime bien : c'est toujours intéressant d'étudier les Rodentiens. Sinon, une femme a ETE TUEE à cause d'un pays pseudo-laïque qui s'est mêlé de religiosité !!
a écrit le 22/04/2015 à 16:10 :
On devrait systématiquement incarcérer ceux qui reviennent ou ont tenté de se rendre en Syrie ou Irak. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Mais ce gouvernement socialo, bobo, imprégné de la culture de l'excuse est il le mieux placé pour les mettre en oeuvre?
a écrit le 22/04/2015 à 15:52 :
Encore un terroriste qui était "connu" des services.
Le flicage de la population a t-il réellement un intérêt ?
N'est-ce pas le lobby informatique du Cloud, qui, par échec cherche à vendre au gouvernement sa puissance de calcul et de stockage ?
Le problème ne semble pas venir de la détection des gens dangereux mais bien de la façon de les traiter.
Réponse de le 22/04/2015 à 17:41 :
+ 1
En effet, ce n'est pas la première "personne connues des services de renseignements" qui est sur le point de passer à l'action ou bien qui est passée à l'action.
Réponse de le 22/04/2015 à 18:04 :
Je suis aussi contre l'espionnage général qui nous rabaisse au rang des US avec leur nsa. Mais de là à mettre TOUS les connus en taule, vous avez intérêt à pousser les murs, les gars... Et, les futurs présumés coupables, ça donne aussi de magnifiques prisonniers politiques. Ca vous rappelle rien..??
a écrit le 22/04/2015 à 14:45 :
Ben ,après la laïcité, loi de 1905 (pourquoi une loi d'ailleurs ?) puis, le marxo/socialisme rémanent ...voilà que maintenant..., c'est le terrorisme djihadiste , qui se joint au combat contre l' église de notre patrimoine.....!
a écrit le 22/04/2015 à 14:04 :
taux bas, baisse de l'energie, quasi parité euro/dollar, attentat dejoué par hasard
rien que des coups de pot ! le gouvernement devrait jouer a fond au "loto"
pour reduire la dette.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :