Balkany : 117 millions d'euros d'"anomalies" dans les comptes de Levallois

La gestion du maire "Les Républicains" de la commune des Hauts-de-Seine, entre 2007 et 2013, est directement mise en cause par la Chambre régionale des comptes en Ile-de-France. Dans un rapport de 200 pages, l'organisme dénonce diverses irrégularités, des cadeaux indus faits aux agents aux associations "paramunicipales" travaillant pour la mairie.

4 mn

Selon une source cité par l'AFP, 16 agents de la commune de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) ont notamment touché jusqu'à 1.000 euros mensuels en plus de leurs salaires.
Selon une source cité par l'AFP, 16 agents de la commune de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) ont notamment touché jusqu'à 1.000 euros mensuels en plus de leurs salaires. (Crédits : Charles Platiau/ Reuters)

La Chambre régionale des comptes d'Ile-de-France (CRC) a mis le nez dans la comptabilité de la ville la plus endettée de France. Le résultat ? Près de 200 pages d'un rapport au vitriol, dont les grandes lignes ont été révélées ce jeudi par France Bleu. Les comptes de Levallois-Perret, commune des Hauts-de-Seine dirigée par Patrick Balkany depuis 2001 (après un premier mandat effectué de 1983 à 1995) y sont passés en revue pour la période comprise entre 2007 et 2013. Selon la CRC, des "anomalies significatives", notamment une dette largement sous-estimée, s'y sont glissées. Et c'est la gestion du maire Les Républicains -déjà visé par plusieurs mises en examen- qui est directement mise en cause.

Des agents très bien traités, dénonce la CRC

La chambre régionale des comptes (CRC) souligne notamment que les comptes de la commune, sur la période de 2007 à 2013, n'étaient "ni sincères, ni réguliers", en raison d'"anomalies significatives", à hauteur de 117 millions d'euros.

La CRC pointe par exemple le "paiement d'heures supplémentaires ou d'astreintes indues" à certains cadres municipaux, l'attribution régulière de divers avantages en nature parfois incompatibles avec d'autres indemnités allouées, "en dépassement des plafonds légaux". Selon une source proche du dossier, seize agents ont notamment touché jusqu'à 1.000 euros mensuels en plus de leurs salaires.

Des associations "para municipales"

Le rapport étrille également un système d'"associations satellites de la collectivité", qualifiées par la commune elle-même de "para municipales", et "pour le compte de laquelle elles agissent comme des prestataires de services, voire comme de simples démembrements", selon la CRC.

"Une analyse détaillée des ressources, de la gouvernance et des missions poursuivies par ces associations met en lumière leur autonomie limitée vis-à-vis de la commune", poursuivent-ils, en notant que pour le Comité de développement économique "s'ajoute la circonstance particulière que l'objet principal de cette association a manifestement visé à rémunérer l'un des collaborateurs de cabinet du maire".

"Parti-pris" et "inexactitudes", dit Levallois

Le document, dont l'AFP a pu consulter la synthèse, doit être rendu public dans les prochains jours et débattu lundi 15 février par le conseil municipal de la commune des Hauts-de-Seine, dans la banlieue ouest de Paris. Dans son mémoire de réponse, consulté par l'AFP  la commune se défend de s'affranchir "des règles de gestion légales".

Pour la commune, "ces différentes structures ont une vie administrative, financière et économique bien réelle", "la proximité avec la commune (étant) inhérente à leurs missions et à leur intérêt pour les Levalloisiens".

Sur Twitter, Sylvain Tronchet, le journaliste de Radio France qui révèle ces informations donne des éléments de la défense prochaine de Patrick Balkany, sur qui pèsent déjà quatre mises en examen, notamment pour fraude fiscale :

La commune, "si elle a pris connaissance des observations et recommandations de la Chambre, qu'elle s'est efforcée de mettre en œuvre -ou engagée à le faire-, n'en conteste pas moins la méthode, le parti-pris et les nombreuses inexactitudes du dit rapport, qui remettent en cause la fiabilité de ce document", est-il écrit dans la réponse de la Ville.

(Avec AFP)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 12/02/2016 à 9:40
Signaler
Le remaniement pour les nuls . TROIS VERTS , BONJOUR LES DEGATS . Mais Hollande fait entrer un poids lourd au gouvernement . Cela étant , l'info. urgente est ailleurs . Sarkozy recherche des auditeurs pour son speach de clôture de dimanche .

à écrit le 11/02/2016 à 21:02
Signaler
arretez ,monsieur balkany est innocent ,C ' EST LE PERE NOEL QUI ME L' A DIT ......

à écrit le 11/02/2016 à 20:16
Signaler
c'est quoi cette réponse indigne d'une soi disant orientation politique des juges?! la loi c'est la loi, elle n'est pas de droite ou de gauche! d'ailleurs je ne suis pas certain que la droite et le centre droit soutienne cet homme...

à écrit le 11/02/2016 à 18:23
Signaler
Je pense à l'opposition de Levallois rejointe dans les faits par celle de Puteaux pour dénoncer les dérives de l'ex UMP et le pillage des biens de ces 2 villes

à écrit le 11/02/2016 à 17:46
Signaler
"La CRC pointe par exemple le "paiement d'heures supplémentaires ou d'astreintes indues" à certains cadres municipaux" Defiscalisées les HS en plus.

à écrit le 11/02/2016 à 16:54
Signaler
Tout ceci n'est pas illogique de la part d'un parti qui est en quasi-faillite, contrairement aux autres. Même le parti communiste est mieux géré que l'UMP et a moins de dettes, c'est dire le niveau des personnes qui veulent gérer la FRANCE,et qu'on a...

le 12/02/2016 à 14:19
Signaler
Ce n'est pas un parti qui est concerné, mais un individu (ou plusieurs). pour la gestion de la France, voyez celle d'aujourd'hui.. La personne qui est "en haut", à ce jour, et ce, depuis 2012, a été le gestionnaire d'un département (pas d'une ville...

le 15/02/2016 à 12:33
Signaler
Pour titi45 1°) Les trous dans le budget de la Corrèze ont été fait et laissé par l'UMP. R 2)° Les trous dans le budget de la France ont aussi été provoqué et laissé par l'UMP. Il est facile de faire des trous et de reprocher à ses successeurs...

le 17/02/2016 à 23:52
Signaler
pour titi45 La France est endettée depuis le début de la Vème République, et cela fait 56 ans que cela dure, mais le fait est que sur les 1800 milliards accumulés depuis 56 ans, nous en devons 630 milliards à Sarkozy et sa bande. Soit un tiers de la...

à écrit le 11/02/2016 à 16:44
Signaler
Balkany-Cahuzac même combat. Ce sont vraiment des pros.

le 12/02/2016 à 10:22
Signaler
Pas tout è fait la même chose : pour l'un c'est l'argent des contribuables et gestoin frauduleuse avec comptes à l'étranger et pour l'autre c'est son fric personnel avec dissimulation vis à vis du fisc. De plus l'un est toujours en poste, l'autre a ...

à écrit le 11/02/2016 à 16:36
Signaler
Et ça a passé sa vie à dénoncer les "assistés"... yen a qui ont pas honte. Mais il parait que c'est à ça qu'on les reconnaît. Merci beaucoup pour cette information qui même si on se dit que c'est pas trop tôt soulage quand même un peu...

le 11/02/2016 à 19:23
Signaler
Mais que risque Balkany? Un petit séjour en résidence VIP, en attendant de jouir des sommes "disparues". Le jeu en vaut la chandelle.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.