CAC 40 : Oxfam et Basic dénoncent « des profits sans partage »

 |   |  481  mots
D'après Oxfam et Basic, les entreprises du CAC 40 ont, en effet redistribué 67,4 % de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires contre 5,3 % à leurs salariés.
D'après Oxfam et Basic, les entreprises du CAC 40 ont, en effet redistribué 67,4 % de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires contre 5,3 % à leurs salariés. (Crédits : Reuters)
Selon l’ONG et le Bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne, qui se fondent sur les résultats 2017 de ces sociétés, « les richesses n’ont jamais été aussi mal partagées au sein du CAC 40 entre ses différentes parties prenantes, PDG, actionnaires et les salariés ».

93 milliards d'euros de bénéfices, 1.300 milliards de chiffres d'affaires, les résultats des entreprises du CAC 40 en 2017 représentent la moitié du PIB français. Dans un rapport au vitriol, Oxfam et Basic, qui relèvent que leurs profits ont augmenté de 60 % depuis 2009, remarque que « ces gigantesques richesses créées ne sont pas équitablement partagées avec celles et ceux qui la créent : elles ont surtout bénéficié aux actionnaires et aux dirigeants de ces entreprises, plutôt qu'aux salariés ou aux contribuables ».

L'ONG et le Bureau d'analyse sociétale pour une information citoyenne leur reprochent même de nourrir « une spirale des inégalités » :

« Afin de maximiser leurs bénéfices et la rémunération de leurs actionnaires, les entreprises exercent une pression à la baisse sur les salaires au sein de leurs groupes et dans leurs chaînes d'approvisionnement et multiplient les techniques pour échapper à l'impôt, y compris en utilisant les paradis fiscaux pour des montages d'évasion fiscale. »

Deux tiers des bénéfices aux actionnaires

D'après Oxfam et Basic, les entreprises du CAC 40 ont, en effet redistribué 67,4 % de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires contre 5,3 % à leurs salariés. Plus de deux tiers des résultats étant affectés aux détenteurs d'actions, la baisse de l'investissement en est la conséquence directe. « Cela risque de fragiliser à terme la santé économique des entreprises françaises », écrivent les auteurs de l'étude.
En matière de rémunération, 2016 aura été marqué par des pdg qui gagnent, en moyenne, 257 fois le SMIC et 119 fois plus que la moyenne de leurs salariés. Parallèlement, les entreprises détiennent encore 1.454 filiales dans les paradis fiscaux. Aussi Oxfam exhorte-t-elle « le gouvernement français » à « partager plus équitablement les bénéfices entre les actionnaires et les salariés » et à « limiter les écarts de salaire au sein des entreprises ».

Des reportings publics pays par pays

Au-delà de tous ces chiffres, l'ONG espère que l'exécutif « réformera la gouvernance des entreprises de manière à rééquilibrer les prises de décisions en faveur des salariés et de l'intérêt général », à savoir augmenter la représentation des salariés dans les instances de décision, explorer les leviers pour inciter aux investissements de long terme, reconnaître d'autres finalités que la recherche du profit ou encore soutenir le changement transformationnel des chaînes d'approvisionnement.
Oxfam appelle, en même temps, à mettre un terme à l'évasion fiscale des multinationales avec des propositions connues : établir une liste crédible et objective des paradis fiscaux, ou encore mettre fin au « verrou de Bercy », c'est-à-dire que le ministère des Finances n'ait plus le monopole des poursuites relatives à des faits de fraude fiscale. Enfin, l'ONG rêve que les entreprises publient des reportings pays par pays pour « accroître la transparence fiscale ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2018 à 10:49 :
c'est quand d'un référendum sur a taxation de la bourses et du CAC à hauteur de 10% ?
cette simple taxe permettrai de réduire et de payer toute les dettes française .
mais c’est vrais c'est plus efficace de piquer 5 euros dans la poche d'un jeune ou d'un vieux , ça réduit pas la dette mais sa justifie toute les lois et l'esclavagisme moderne.
a écrit le 15/05/2018 à 14:39 :
Pondérons ou pond des ronds ?
Quoi qu’il en soit, il faut raisonner en % et non en volume et tenir également compte des fluctuations de change.
Il faut bien sur pondérer et même si on peut mieux faire, les chiffres ne choquent pas au niveau Européen, mais plus par des particularismes au niveau mondial. Il ne faut pas oublier que pour une majorité de pays nous sommes en haut d’un cycle de croissance, après les répercussions de la crise de 2008. Parmi les exemples, je crois que les rendements des sociétés Russes étaient ou sont 2 fois supérieurs aux Américaines, etc.... Actuellement, parmi les grands pays ce sont le Brésil, l’Australie et le Japon qui seraient en tête à voir l’indice Janus Henderson des dividendes mondiaux : https://www.janushenderson.com/frpi/Campaign/6/janus-henderson-global-dividend-index.
Autres données : (https://www.sharesmagazine.co.uk/article/where-in-the-world-are-the-highest-dividend-yields)

Flat tax ou taxe proportionnelle ?
L’impôt et les taxes permettent d’égaliser les charges et les revenus, on peut comparer les différentes politiques fiscales : http://www.oecd.org/fr/fiscalite/politiques-fiscales/
Les salariés pays OCDE versent environ ¼ de leurs salaires en taxes, (29.2 % en France). Voir aussi le dernier rapport avec les TMNIPP: http://www.oecd.org/tax/tax-policy/taxing-wages-brochure.pdf

En France, en 2017 en termes de dividendes le rendement moyen était de 3,6 %. Vu les risques, le livret A parait plus opportuniste, même s’il rapporte moins. D’autant que les dividendes (hors PEA) sont soumis à la flat tax de 30% (PFU) dont 17,2 % de prélèvements sociaux.

Revenus du travail ou revenus du travail ?
Certes, il faut distinguer les gains obtenus grâce à la valeur de l’argent et ceux obtenus grâce au travail, mais si quelqu'un n’investit pas dans l’outil de production (donc dans l’entreprise), il n’y a pas d’entreprise. Pour ne pas tomber dans la seule financiarisation, il faut bien sur maintenir un équilibre entre profit réel et spéculation, mais c'est je crois le rôle des règles comptables.
Le système n’est pas parfait, mais c’est quoi l’idéologie alternative déjà ? Si l’on en vient à rejeter le système financier sans trop de discernement, cela revient aussi à remettre en question le financement des États.
La liberté de choix reste préférable, dont celle d’investir (ou pas) en achetant des actions d’entreprises dans lesquelles on croit, ou où l’on travaille.

Un document intéressant comparant diverses répartitions entre revenus du travail et ceux du capital : OCDE 2012, «Inégalités de revenus et croissance : le rôle des impôts et des transferts»,OCDE Département des Affaires Économiques, Note de politique économique, n°9, janvier 2012. Le graphique 2 donne un aperçu de la répartition.
Le Graphique 4 pourrait en partie expliquer le pourquoi de la (petite) taxation des retraités.
Il y a des modes de rétribution des salariés qui permettent de les rémunérer non pas seulement en fonction de leur travail moyennant salaire, mais aussi sur les résultats de l’entreprise, tout comme les actionnaires. L’intéressement, comme le prévoit le code du travail Articles R3321…R3326.
a écrit le 15/05/2018 à 7:17 :
C'est sûr qu'oxfam et Duflot sont très "qualifiés" pour donner des conseils au monde économique et financier...
a écrit le 14/05/2018 à 19:22 :
pour mémoire, concernant les écarts de revenus :
https://www.latribune.fr/economie/international/ecarts-de-revenus-les-patrons-americains-champions-du-monde-763085.html
a écrit le 14/05/2018 à 19:04 :
Les commentaires que l'on peut lire suite à cet article montrent que le rapport d'Oxfam et le bureau d'analyse sociétale sont tout sauf objectifs. Comme quoi il est facile d'intoxiquer toute la communication par des rapports faux et partisans. Le seul problème c'est que tous les médias reprennent cette information sans effectuer aucun controle. Alors on parle ,on parle dans le vide comme souvent en France.
a écrit le 14/05/2018 à 18:02 :
Je dois ajouter le dividende Kering, mis en paiement le 16 mai : € 4 par action, mais l'action vaut € 458,9 !!! Soit, un dividende brut, donc avant impôt, de 0,87% pour l'année... Ceci, avec les exemples précédents, pour montrer l'énormité de la manipulation d'Oxfam et consorts... L'ultra gauche, c'est intimidation et manipulation !!
a écrit le 14/05/2018 à 17:55 :
d'après une étude de l'économiste Michel Husson de 2010, la part des dividendes dans la valeur ajoutée nationale était en 2008 de 8,4% en France, 20,9% en Allemagne, 17,3% au UK et 6,3% aux USA.
l'étude d'Oxfam porte aussi sur les salaires et intéressement/participation ?
la France n'est pas vraiment le pays ou les écarts de salaires sont les plus importants. Oxfam devrait se concentrer sur le UK, là ou est son siège.
la France a connu une croissance correcte des salaires réels (pouvoir d'achat) depuis 2007 alors que les Anglais sont très mal lotis (https://www.independent.co.uk/news/business/news/uk-workers-have-had-the-worst-wage-growth-in-the-oecd-except-greece-a7773246.html).
la Direction Générale du Trésor montrait en février dernier que la part des salaires dans le PIB n'a quasiment pas baissé en France entre 1991 et 2013 alors qu'elle a pas mal régressé chez les autres pays étudiés - UK, Allemagne, USA, Canada, Japon, Italie, Espagne (La déformation du partage de la valeur ajoutée aux Etats-Unis, Trésor-éco N° 216, 02/2018).
depuis 2008, la part de la valeur ajoutée consacrée aux salaires augmente en France (Lafinancepourtous.com).
a écrit le 14/05/2018 à 17:40 :
c’est «  le principe » qui est «  erroné »

par exemple vous trouvez normal que quelqu’un travail 8 heures au smic ( 9, 88 l’heure)?
et que d’autres sans travailler , sans se fatiguer gagnent 200x plus ?

il y a «  une incohérence »
l’incohérence est dans les taxations
imposer au fisc tous les salaires que à 50% pour équilibrer le «  tout »
c’est un bon «  deal » non ?
Réponse de le 14/05/2018 à 18:11 :
....ou perdent tout ou partie de leur capital... qui provient de leur travail et de leur compétence... En cas de perte, ils ont simplement subventionné l'entreprise et ses salariés !!!! Or c'est fréquent, par exemple Alcatel dont les actions sont passées de €70 à €2....Mettre de l'argent à la disposition des entreprises, à ses propres risques, c'est aider les entreprises et leurs salariés. Quant aux dividendes, il faudrait qu'Oxfam nous indique où il y a de tels dividendes !!! Pour acheter les actions....parce que dans la réalité, c'est vraiment maigre !! Je viens de voir Kering... €4 pour une action valant €458... Ça fait 0,87% par action, avant impôt !!! C'est ça que vous trouvez excessif ???
Réponse de le 14/05/2018 à 19:21 :
ça marche comment exactement ?
l’action vaut en bourse 400 euros ( par exemple)
vous en acheter pour combien
sur 4 euros ... 3,48 euros et imposable donc gain de 0,52 par actions achetées ?
c’est quoi la part des banques ?
la part du fisc ?
et de la bourse ?
Réponse de le 14/05/2018 à 20:57 :
@citoyen ordinaire : je ne cherche pas à vous enfumer, la réalité est la suivante : Kering verse €4 par action. Sur ces €4, il y a désormais une "flat tax" de 30%, il me reste donc €2,80 par action. Reconnaissez que sur une valeur de €458 par action, €2,80, ce n'est pas beaucoup !!! Et très loin des élucubrations d'Oxfam... Evidemment, si vous avez un nombre considérable d'actions-ce qui n'est pas mon cas-cela peut faire beaucoup, mais cela reste un pourcentage de rémunération très faible, bien en dessous de 1% !!!
Réponse de le 14/05/2018 à 21:07 :
@citoyen ordinaire : j'ai voulu vous répondre, mais la T a zape ma réponse... Je ne cherche pas à vous enfumer, les choses se présentent ainsi : sur €4 de dividendes servis par Kering, la "flat tax" en prend désormais 30%... restent donc €2,80 par action, ce qui est très largement en dessous d'une rémunération à 1% !!! Alors, bien sûr, si vous avez énormément d'actions, cela finit par faire beaucoup, mais cela reste une rémunération très faible, bien loin des élucubrations d'Oxfam... Le seul intérêt du titre est alors son appréciation en capital... Mais il peut descendre aussi... Et alors, c'est la perte pour vous !!!
Réponse de le 15/05/2018 à 9:13 :
@citoyen ordinaire : j'essaye de vous répondre mais la T me "zape" chaque fois... Et je ne sais pas pourquoi... En bref, sur €4 de dividende pour une action achetée €458,9, il y a désormais une "flat tax" de 30%. il reste donc €2,80 de dividende, soit €2,80/458,9=0,61%...vous admettrez que ce n'est pas beaucoup !!! Et bien loin des élucubrations d'Oxfam. Si en plus, vos actions baissent en capital, alors vous perdez sur tous les tableaux !!!
Réponse de le 15/05/2018 à 20:45 :
@ Maduf

merci pour votre réponse.
Je crois que je commence a comprendre le «  principe de Oxfam »
c’est comme le phénomène du PS ... ils vous font croire ce que vous envie de «  croire » et de l’autre coté , cette organisation fait croire qu’il y a un espoir social alors qu’ils ont rien fait pour éviter la loi du travail en 2016...
bref des trucs pour rien.
a écrit le 14/05/2018 à 16:26 :
Je viens de regarder mes dividendes : credit agricole : 0,63/ action Engie : 0,70/action ... Formidable, n'est-ce pas ?? Sans compter les pertes sur le capital des titres !!! Quelle fortune !!!
a écrit le 14/05/2018 à 16:25 :
Même Sarko, qui n'est quand même pas un gauchiste notoire, parlait de 1/3 dividende, 1/3 investissement et 1/3 interessement. Quel utopiste !
Encore hier, DE RUGY qui nous expliquait que les entreprises qui faisaient de plus en plus de profit, c'était bien pour le pouvoir d'achat et la baisse du chômage. Qu'est-ce qu'on se marre !
a écrit le 14/05/2018 à 15:13 :
ce qui est vraiment rigolo, avec la neo propagande d'ultra gauche, comme du bon vieux temps beni et social de staline, c'est que toutes ces associations petries de soi disant bonnes intentions, oublient de parler des vrais problemes de pauvrete volontaire organisee dans les pays ou leurs petits copains sont au pouvoir........
82% de misereux au VENEZUELA et un SILENCE ASSOURDISSANT d'OXFAM ( contre la famine, donc!!!) !!!!!!!!!!!!!!
--------------------------------
https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/apr/05/venezuela-western-socialists-nicolas-maduro-abuse
Réponse de le 14/05/2018 à 15:36 :
"82% de misereux au VENEZUELA"

Édifiant... et vous avez les chiffres pour l'URSS ? Ca doit être pire encore et à tous les coups c'est pareil en RDA... Incroyable tout le mal que font les boboécolos que sont Polpot et Mitterand à la planète hein... -_-
Réponse de le 14/05/2018 à 15:46 :
Voilà un admirateur du pays ou le taux d'incarcération de la population dépasse celui de la Chine ou des pires dictatures ou une très grande partie de la population ne peut accéder aux soins médicaux et qui par habitant est le plus efficace pour détruire notre unique biotope....dont le budget militaire est égal à celui de tous les autres pays....et en toute logique celui ou les écarts de fortunes et de revenus sont les plus élevés.
Mais parler du VENEZUELA quel pied, quel terrible argument !
Réponse de le 14/05/2018 à 16:18 :
Vous avez raison : un grave danger communiste menace le monde ! Pour y faire face et consolider "le monde libre", il faudrait baisser drastiquement les salaires, ceci afin d'augmenter vraiment les dividendes. Le secret, c'est "toujours plus" ...
a écrit le 14/05/2018 à 13:05 :
ne serait ce pas judicieux , astucieux de niveler la bourse en nivelant la provenance des flux financiers ?
1) entreprise traditionnelle ( cac40 ancien)
2) entreprise innovation et numérique( cac45 nouveau)
après tout l’économie est bien nivelée et a la carte pour les populations ...
a écrit le 14/05/2018 à 12:52 :
faut interdire la bourse
Réponse de le 14/05/2018 à 13:55 :
Non, plutôt OSF et ses ONG en France !

Oxfam (dirigée en France par Duflot... non, soyez sympa ne riez pas !) présente une pseudo-étude au service des intérêts financiers et de l'idéologie de Georges Soros.

Pourquoi cette pseudo-étude est-elle reprise par l'écrasante majorité des journalistes français sans la moindre analyse critique ? Parce que la nébuleuse d'influence Open Society Foundations de George Soros finance notamment (je cite la source) : "(...) Reporters Sans Frontières et le Consortium International Des Journalistes d'Investigation (ICIJ) ou sa soeur jumelle European Investigative Collaborations (EIC) auxquels appartiennent Le Monde et Mediapart"...Ça aide, non ?

Source : valeursactuelles.com, George Soros, le milliardaire qui complote contre la France, 09/05/2018
a écrit le 14/05/2018 à 12:51 :
faut interdire la bourse
a écrit le 14/05/2018 à 11:47 :
Qui peut encore accorder du sérieux a OXFAM,impliquée dans de récents scandales sexuels et qui vient en plus de recruter DUFLOT?
a écrit le 14/05/2018 à 11:37 :
Je doute que les chiffres avancés par Oxfam soient fiables. Cela dit, l’impression générale des français (la mienne aussi) est que la redistribution des richesses n'est plus du tout équitable comparé à ce qu'elle était il y a 30 ou 40 ans. Il serait intéressant qu'une entité indépendante investigue vraiment pour savoir si cette impression correspond ou non à la réalité.
Plus généralement, pour toute l'économie (et pas seulement les entreprises du CAC40), Macron nous a parlé des "premiers de cordée" et des richesses qui ruissellent en pluie fine sur tout le monde. Personnellement, j’ai l’impression que c'est un raisonnement qui date justement de 30 ou 40 ans quand il y avait plus d'industrie en France et quand le monde financier encore l’économie réelle. Mais c'est juste une impression. Je serais vraiment intéressé qu'on m'explique, preuve à l'appui, en quoi mon impression est vraie ou fausse.
Réponse de le 14/05/2018 à 11:58 :
Amen
Réponse de le 14/05/2018 à 18:29 :
@Ptolémée
Pour aller dans votre sens, je dirai que la cause principale de cette dérive de la redistribution est liée essentiellement à la titrisation excessive de l’économie, développée à l’aube des années 80.
Réponse de le 15/05/2018 à 9:22 :
Je ne peux pas affirmer que la distribution est équitable, -c'est une question de point de vue-, mais elle atteint en France des montants considérables (30% du PIB, plus de 650 milliards d'euros). Nous sommes les champions Monde.. beaucoup de personnes ne se rendent plus compte de ce qu'ils reçoivent: santé, éducation quasi gratuite, y compris universitaire, et évidemment toutes les prestations sociales... il est vrai qu'il est devenu difficile d'appréhender ces chiffres et les rendre plus transparent permettrait de remonter la satisfaction des bénéficiaires..
a écrit le 14/05/2018 à 11:06 :
Ces chiffres sont très exagérés car ils ont obtenu en comptant de nombreuses fois les mêmes dividendes.

Voici une explication de Rémy Prud'homme, professeur d'économie : "On lit parfois que le montant total des dividendes distribués s’élève à 200 milliards.

Ce chiffre est obtenu en comptant non seulement les sommes que les sociétés versent aux ménages, mais aussi celles qu’elles se versent entre elles.

Airbus verse des dividendes à EADS, qui verse des dividendes au groupe Lagardère, qui verse des dividendes à M. Lagardère. Mais ce sont les mêmes dividendes, et les additionner revient à compter deux ou trois fois la même chose.

En réalité, les dividendes distribués aux ménages – aux capitalistes - par les sociétés (non financières et financières ici) s’élèvent à moins de 40 milliards. Cela représente moins de 4% de la valeur ajoutée par ces sociétés - et environ 2% du PIB. On est loin des 30 ou 40% si souvent cités!"

Pour connaître le véritable montant des intérêts et des dividendes versés par les sociétés non financières, il suffit de consulter le bilan 2016 de l'économie française de l'INSEE où il est écrit noir sur blanc.

Valeur ajoutée brute : 1 142,9 milliards d'euros.
L'Excédent brut d'exploitation (les bénéfices) : 365 milliards d'euros.
Les Revenus de la propriété nets versés (les intérêts, les dividendes...) : 75,9 milliards d'euros.
L'Épargne brute (les bénéfices réinvestis) : 225,9 milliards d'euros.
Formation brute de capital fixe (l'investissement) : 266,8 milliards d'euros.

Ainsi, les intérêts et les dividendes représentent 20,7% des bénéfices.
L'investissement représente 3,5 fois plus que le montant des intérêts et les dividendes.
Réponse de le 14/05/2018 à 11:58 :
Amen
Réponse de le 14/05/2018 à 14:08 :
@luc : vous avez raison. Sur un portefeuille moyen d'actions ( de l'ordre de €50K) du CAC 40 avec une sur pondération luxe/énergie, je n'ai pas eu plus de €1500 sur 2017, avant impôt....soit pas plus de €1000, net !! Alors, je veux bien qu'Oxfam me donne le complément de ce qu'il indique et éponge également mes pertes en capital sur Alcatel et Air France !!!! C'est bidon leur étude !!!
a écrit le 14/05/2018 à 11:03 :
Ayant un dividende annuel sur l'action de F.Télécom de 1 euro 20 et l'action cotant 15 euros il me faudra plus de 14 ans pour être bénéficiaire avec tout les aléas du risque et les taxes qu'il faudra payer en cas de plus valus.
a écrit le 14/05/2018 à 11:00 :
Rien n'empêche les salariés d'être actionnaires, certaines entreprises, comme bouygues favorisent ce genre de truc. Les profits des entreprises sont reversés d'abord sous forme de salaires fixes, en moyenne environ les 2/3 du CA, ça c'est de la redistribution.
Après, si cela dérange, on peut abaisser le salaire fixe, par exemple mettre tout le monde en france au smic, et placer le reste en rémunération variable, en pourcentage du bénéfice total, pour chacun selon sa place dans l'entreprise.
Pour rappel, dans les pays socialistes( qui pratiquent le capitalisme d'état), les gens bossent pour quasi rien, juste de la subsistance comme en esclavage, et l'état empoche la différence, comme on le voit à cuba ou en corée du nord.
a écrit le 14/05/2018 à 10:50 :
Avec une fiscalité sur les dividendes qui est de 45% minimum et jusqu'à 60%, il est évident que les dividendes versés soient très élevés.

Un investisseur ne raisonne pas en brut, mais en net (ce qu'il a dans sa poche). Pour un dividende net équivalent à d'autres pays avec une fiscalité plus raisonnable, il faut distribuer beaucoup plus, sinon les actionnaires partiront dans d'autres pays.

Encore une étude bidon d'Oxfam.(suffit de voir qui est à sa tête en France)
a écrit le 14/05/2018 à 10:36 :
C'est tellement facile d'acheter une action sur la bourse de Paris pour profiter de cette manne! Et on remarquera que dans le cas de la SNCF, personne ne se bouscule pour partager les profits et les pertes... OXFAM est inaudible, engluée au surplus dans ses problèmes de "dérives". Pourquoi lui laisser encore la parole?
a écrit le 14/05/2018 à 9:21 :
Quelles entreprises ??? En tout cas, j'ai vu bien peu de dividendes, sinon 0 !!! Sauf dans le luxe.. Pour le reste, des montants misérables de l'ordre de 1€ par action...moins les pertes en capital !!! Bref, beaucoup de "fake" dans cette "étude" !!!
Réponse de le 14/05/2018 à 9:58 :
vous devez etre pas doue pour avoir des pertes en capital sur les actions vu que les marché ont explosé ses 3 dernieres annees ...
vous achetez que des actions de societes qui vont faire faillites ou mal geree (genre lagardere) ?
a écrit le 14/05/2018 à 9:19 :
Et on s’étonne après que la France périclite… Bien plus facile de critiquer la politique salariale, les « chaaarges » sociales, la soit disante mauvaise compétitivité. On en revient toujours au même problème, la titrisation excessive et ses dérives de toute l’économie. Et le gvt Macron remet de l'huile sur le feu en encourageant indirectement ce type de comportement. Il n’a pas compris que l’investissement et la force créatrice des entreprises sont les derniers soucis de nos grands patrons.
a écrit le 14/05/2018 à 9:03 :
Tiens, George Soros serait-il déçu par Mai 2018 alors qu'il avait parié sur un second "Mai 68" ? Soros serait-il déçu que les médias n'en fassent pas encore suffisamment pour promouvoir "Mai 68" ?
Donc, financement d'une "étude" à l'ONG Oxfam de sa nébuleuse d’influence pour une publication à une date bien choisie...?
Source : valeursactuelles.com, George Soros, le milliardaire qui complote contre la France, 09/05/2018
Réponse de le 14/05/2018 à 9:25 :
Extraordinaire! Comme la réalité ne va dans votre sens, vous préférez détourner le regard. Si encore vous attaquiez le fond, mais non... puisqu'il est difficilement attaquable... Assez pathétique.
a écrit le 14/05/2018 à 8:48 :
c'est pathetique de lire des conneries comme ca!!! ca ne profite pas au contribuable!!!!!! nan mais sans deconner!!!
pour le reste, je suggere qu'on compare les salaires des gens dans ces boites la, et dans les autres, et curieusement on constatera que les salaires et les avantages sociaux beaucoup plus nombreux qu'ailleurs!!!! on pourra peute tre meme voir que quand la boite est profitable, non seulement les gens sont bien payes, en plus ils ont des avantages sociaux, creches d'entreprises et autres...... et en plus ils ont de l'interessement et de la participation!!!!
mais il vaut mieux des entreprises pas rentables, ca reduit les inegalites, et puis les gens vivent tres bien vu que les salaires y sont plus bas qu'ailleurs, sans avantages, et quand ca n'est pas tout simplement la faillite et sa cohorte de licenciements !!!!!!!!
remarquez, de la bonne pauvrete, c'est ce que lenine suggerait dea y a un siecle, alors ca va!
Réponse de le 14/05/2018 à 9:21 :
Quand on a des oeillères... Défendre l'indéfendable... Les preuves s'accumulent contre la théorie du ruissellement, mais vous continuez. Les preuves s'accumulent sur le fait que depuis les années 1980, les dividendes prennent le pas non seulement sur les salaires mais aussi sur les investissements internes, mais vous persistez. Ce dont vous parlez, ce sont des miettes qui ne font que distraire les gens comme vous par exemple.
Réponse de le 14/05/2018 à 9:24 :
@Churchill

non, ce n’est pas une connerie ;
un DG de Cac 40 gagne 70X plus qu’un employé en France ( aux usa 270x que en Europe)

la France n’arrive pas à concurrencer à cause du «  coût salarial » par rapport a l’Allemagne, par exemple.

les reformes macronistes avantagent ces patrons du cac40 qui ont levé des bénéfices « comme jamais « alors que la précarité progresse( il n’y avait pas de mendicité en France avant)
il y a eu aussi la réforme de L’impôt sur la fortune et les autres avantages.
le «  partage » ne se fait pas de manière proportionnelle et «  c’est une réalité » incontestable.

je trouve «  ce gouvernement » gonflé d’augmenter les taxes et impôts supplémentaires sur tous les ressources possibles et imaginables( le maximun de grattage qu’ils peuvent ) et sur les consommations sans augmentation de salaire et sans créations d’emploi avec un chômage «  qui trou » le plafond alors que «  certains  privilégiés » se la coulent pépères... tranquille avec l’assurance que personne ne va les taxer ou les embêter... avec des «  reformes matraques « 
c’est l’avantage d’avoir «  les politiques » dans la poche...
a écrit le 14/05/2018 à 8:42 :
MMacron a fait une erreur de gestion.
les 1,7% d’augmentation c’est au CAC 40 de le pays et non aux contribuables.

il est jamais trop tard de «  rectifier » les erreurs.
a écrit le 14/05/2018 à 8:42 :
Principal dogme néolibéral, il faut donner toujours plus d'argent aux riches au détriment de tous, on déshabille tout le monde pour enrichir quelques uns ça ne peut pas fonctionner.

"Distribution de dividendes : toujours plus !" https://www.latribune.fr/entreprises-finance/distribution-de-dividendes-toujours-plus-593518.html

"Les dividendes à un niveau record, l’investissement et les salaires au point mort" http://www.liberation.fr/france/2017/02/21/les-dividendes-a-un-niveau-record-l-investissement-et-les-salaires-au-point-mort_1550147

"Les distributions de dividendes plombent l’investissement des entreprises" https://blogs.alternatives-economiques.fr/chavagneux/2014/03/10/les-distributions-de-dividendes-plombent-l-investissement-des-entreprises

"Pour relancer l’économie Et si on fermait la Bourse..." https://www.monde-diplomatique.fr/2010/02/LORDON/18789
Réponse de le 14/05/2018 à 9:14 :
pour mettre fin à tout ça , une solution :NATIONALISER ! on a déjà essayé, ça marche: disparition des profits, gonflement des comité d'entreprise et enfin une belle cuisine par syndicaliste; OUI monsieur, cela se passe comme ça en France
Réponse de le 14/05/2018 à 10:21 :
"pour mettre fin à tout ça , une solution :NATIONALISER !"

Pourquoi cette opposition binaire stupide si ce n'est pour la seule volonté de ne surtout pas chercher de solutions ?

Votre trollage est signalé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :