"Ce n'est pas en bridant l'auto-entrepreneur que l'on sortira de la crise "

 |   |  502  mots
Pour Hervé Novelli, on ne peut pas revenir comme ça sur un dispositif qui permet à plus d'un million de personnes d'arrondir ses fins de mois, de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale pour tester une idée, une innovation ou simplement pour sortir du chômage
Pour Hervé Novelli, "on ne peut pas revenir comme ça sur un dispositif qui permet à plus d'un million de personnes d'arrondir ses fins de mois, de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale pour tester une idée, une innovation ou simplement pour sortir du chômage " (Crédits : Reuters)
Dans un entretien accordé à La Tribune, Hervé Novelli, l'ancien ministre des PME de Nicolas Sarkozy et créateur du régime de l'auto-entrepreneur revient sur les propos récents de l'ex-président de la République. Sur France Info, Nicolas Sarkozy avait déclaré que ce régime était un "caillou" dans sa chaussure.

Coup de tonnerre sur les ondes radiophoniques. Le 13 mars, sur l'antenne de France Info, Nicolas Sarkozy, le président de l'UMP, déclarait nécessaire de modifier le régime de l'auto-entrepreneur. "C'est un caillou dans ma chaussure. On a un problème de concurrence déloyale entre l'auto-entrepreneur qui n'a pas d'obligation et l'artisan ". Dans la foulée, la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) et l'Union des auto-entrepreneurs (UAE) lancent une pétition en ligne, l'Appel des cailloux. Une pétition qu'Hervé Novelli, l'ancien ministre des PME, fondateur du régime de l'auto-entrepreneur en 2009, fut le premier à signer. En colère, il explique les raisons de cet engagement.

La Tribune - Avez-vous été surpris par les attaques de Nicolas Sarkozy contre le régime de l'auto-entrepreneur ?

Hervé Novelli - J'ai été surpris et déçu. Si ma mémoire est bonne, c'est bien lui qui a validé mon projet de créer le régime de l'auto-entrepreneur en 2008, avant son entre en vigueur en 2009. Ce dispositif fut l'un des symboles du fameux « travailler plus pour gagner plus » scandé lors de la campagne présidentielle 2007 par Nicolas Sarkozy.

Comment expliquez-vous ces critiques ?

Il faudrait lui demander ! Je note toutefois qu'il a ensuite édulcoré ses propos. Cette marche arrière s'explique peut-être par le succès de notre Appel des cailloux. Cette pétition a été signée par plus de 10.000 personnes en quelques jours.

On ne peut pas revenir comme ça sur un dispositif qui permet à plus d'un million de personnes d'arrondir ses fins de mois, de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale pour tester une idée, une innovation ou simplement pour sortir du chômage. La concurrence déloyale évoquée par l'ancien président de la République est un sujet daté. Ce n'est pas en entravant les libertés offertes par ce régime, en le bridant, que l'on sortira l'économie française de la crise.

Cette concurrence déloyale entre les auto-entrepreneurs et les artisans est-elle réellement un mythe ?

La première version du dispositif avait quelques défauts qui ont été ensuite corrigés. Les auto-entrepreneurs doivent désormais des obligations administratives et légales qui empêchent toute concurrence déloyale. On peut citer l'obligation de s'immatriculer au registre des métiers, la nécessité de participer à des stages et d'être formé professionnellement. Ce n'est pas l'anarchie !

Le régime de l'auto-entrepreneur peut-il être encore amélioré ?

Je le pense. Il faudrait que les différentes structures de l'entreprise individuelle puissent bénéficier des mêmes avantages que l'auto-entrepreneur, notamment dans le domaine de la simplification administrative. C'est le seul sujet qui vaille. C'est ce sujet dont devrait s'emparer Nicolas Sarkozy. La révolution numérique, la mondialisation ont fait exploser les modèles entrepreneuriaux. Le régime de l'auto-entrepreneur a l'énorme mérite d'offrir aux Français la possibilité de s'adapter et de profiter des opportunités qu'offre le monde qui nous entoure. Ne sacrifions pas cet atout.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2015 à 19:04 :
Les artisans et les commerçants disparaissent et les autos entrepreneurs prennent leurs places.
Dans notre environnement il n’y a plus que des autos entrepreneurs, ils tuent un à un les commerçants du Net et les artisans du bâtiment.
Bravo messieurs les Ministres, vous ignorez ce que nous vivons au quotidien : Des charges des charges et de la concurrence déloyale de l’auto entreprise.
Bientôt il n’y aura plus assez de TVA à rentrer dans les caisses de l’état et qui paiera ?
a écrit le 17/04/2015 à 0:21 :
Hervé Novelli à tué mon entreprise, 16 années d'existence, et aujourd'hui plus rien, tout est resté à l'abandon.
Je n'ai aucun revenu ni sécurité sociale, même pas inscrit sur la liste des chômeurs.
Ce statut a été bafoué, aucun contrôle des auto-entreprises qui exercent des métiers interdit.
Ce statut a le mérite d'exister, mais il n'ai pas respecté.
a écrit le 11/04/2015 à 12:08 :
Hervé Novelli fait partie de ces hommes qui ont su avoir une excellente idée pour donner à chacun la possibilité de créer son activité professionnelle et donc ne pas rester dans le fossé du chômage. La webradio indépendante AWI n'a d'ailleurs pas hésité à revenir dernièrement sur le système de l'auto-entreprenariat dans une chronique intitulée : " La génération Y a les cartes en mains et la génération Z est dans les starting block".
a écrit le 11/04/2015 à 9:53 :
Les positions durables à l'infini ne sont plus d'actualité depuis longtemps ; notamment en économie où l'évolution est très rapide. Ce qui fût vrai il y a quelques années, doit maintenant être revu de façon à correspondre au besoin du pays. Car il n'est pas moins vrai que ce qui fût un atout et l'est toujours ( peut-être) doit subir les modifications qui facilitent la relance réelle du marché ; en fait tout tourne au niveau de l'imposition et de la faciliter à de fausses déclarations. Un atout peut vite se transformer en boulet.
Enfin et pour terminer, la vraie question qui vaille et de se demander si il y a convergence d'intérêts entre ceux qui souhaitent s'orienter vers l'auto-entreprise, et le développement de notre économie. C'est pourquoi la réponse ne peut émaner que d'une nouvelle table ronde sur le sujet.
a écrit le 10/04/2015 à 21:47 :
Nous avons un potentiel hors du commun.
Du savoir faire inégalé.
Une envie de réussir à toutes épreuves.
Mais s'il vous plait...s'il vous plait...quand le soleil se lève nous avons tous la même envie.

De passer une douce et agréable journée. Alors si c'est son travail, ses idées qui donnent un sens à sa vie, les risques que tous entrepreneurs est prêt à prendre doivent donner lieu à une amélioration fiscale, juridique, et gratifier ses personnes.

Merci de ne pas oublier mes chers amis(es) de tous azimuts politique, qui rapporte plus qui ne demande ?

Offrez la chance à ceux pour qui l'inégalité n'est pas un mythe, mais une réalité.

Chers politiciens(nes) tendez votre main pour serrer l'autre et non pas à plat pour en demander toujours plus.

Vous en remerciant,
a écrit le 10/04/2015 à 19:33 :
En France on aime multiplier les "régimes" que ce soit pour les retraites générant ainsi des inégalités, c'est fort pour un pays qui a fait la révolution pour mettre fin aux inégalités
a écrit le 10/04/2015 à 11:35 :
Nulle doute une oreille attentive au lobby des artisans et commerçants, c'est oublier que notre époque change, le monde est à la porte surtout avec des géants comme e-bay (boutiques e-bay), Alibaba etc ou des auto-entrepreneurs peuvent s'engouffrer pour gagner beaucoup d'argent en peu de temps.
a écrit le 10/04/2015 à 5:54 :
Avant de parler du caillou dans la chaussure, j'aimerais connaître le projet de politique économique de M.Sarkozy et des stratégies qu'ils compte utiliser. Nous avons besoin de plan d'ensemble et de plans d'actions avec des dates de mise en place. Nous n'avons pas besoin dans un premier temps de parler de micro polémique.
Réponse de le 11/04/2015 à 8:06 :
bonjour, vous avez demandé le programme mais il est la dans je vais défaire ce que fait le gouvernement actuel, je vais surfer sur le mécontentement de telle ou telle profession, je vais surfer sur le mécontentement de telle ou telle région, je vais remettre aux feux les heures sup et vous remettre le grand mensonge de la réalité des économies de la RGPP. Enfin et non des moindre pouvoir mettre aux calandres grecques les affaires Ce Monsieur homme du passé, parle pour son avenir pas celui de la France. Vivement les primaires que les libéraux et non les militants du "Sarko tonton" mettent un bulletin pour éliminer ce parasite de la France.
a écrit le 09/04/2015 à 20:22 :
Il faut être en perte de vitesse pour raconter de pareils âneries, c'est l'exemple même d'une personne en bout de courses qui n'a plus rien à proposer, usé, tel don Quichotte cherchant à se battre contre les moulins à vent. Est ce que l'UMP va encore longtemps accepter cette descente. Un pas en avant et deux pas en arrière ce n'est pas comme cela que l'on fait avancer, que l'on dynamise un pays je me demande quand tout cela va s’arrêter, va t il falloir une deuxième faillite de ce parti pour que les gens de l'UMP réagissent, quel immobilisme !!!!! et ce n'est pas parce que l'on change le nom que tout va s'améliorer.
a écrit le 09/04/2015 à 20:05 :
La solution n'est pas de supprimer le régime des auto-entrepreneurs, mais de réduire les contraintes qui pèsent sur les artisans, commerçants et TPE... les réduisent au niveau des contraintes des auto-entrepreneurs !!!
Réponse de le 10/04/2015 à 7:17 :
Entièrement d'accord avec lyon69.
C'est quand même dingue de vouloir toujours pourrir la vie des gens au lieu de leur simplifier .
Réponse de le 10/04/2015 à 18:49 :
Tout à fait complètement d'accord.
Les propos de Monsieur Novelli sont pleins de bon sens et on à la preuve que ses idées ont fait du chemin et fonctionnent.
a écrit le 09/04/2015 à 17:35 :
Le seul ministre du gvnt Sarko a avoir osé faire quelque chose d'utile et d'intelligent pour les gens!
Réponse de le 10/04/2015 à 14:35 :
Il faut bien le souligner grouik Ce Ministre a cree de l'emploi -
a écrit le 09/04/2015 à 16:22 :
Sarkozy raconte n importe quoi afin d etre reelu. Pour faire plaisir aux artisans il promet de supprimer la concurrence des autoentrepreneurs. pour faire plaisir aux cathos, la suppression du mariage homo ... Et une fois elus il va evidement ne rien faire de tout ca. apres tout il n avait pas fait grand chose en 2007 alors qu il avait ete elu en promettant la rupture d avec la stagnation chiraquienne
a écrit le 09/04/2015 à 14:21 :
L'auto-entrepreneur de triche pas plus ni moins que les artisans, ils trichent tout simplement tous la plupart du temps. Même les pharmaciens trichent...Il suffirait de supprimer l'argent liquide et il n'y aurait plus aucune triche, c'est super facile à faire mais pour des raisons étranges personne ne semble pousser dans cette direction....
Réponse de le 09/04/2015 à 16:17 :
vous etes serieux en parlant de supprimer l argent liquide ? outre le fait que ca va permettre al etat et a votre banquier de savoir exactement ce que vous faites et quand, ca ne resoudra rien. les activites au noir (ou illegales) trouverons une autre monnaie d echange. par exemple en 45 en allemagne c etait les cigarettes
Réponse de le 09/04/2015 à 22:08 :
J'approuve votre proposition qui a du sens.
La suppression du cash dans certaines transactions serait un plus pour la République.
Beaucoup se plaignent des impôts mais ne déclarent pas la moitié de leurs revenus.
D'autres, comme les salariés n'ont d'autre choix que celui de la transaction par virement et donc de payer leurs impôts.
Les restaurateurs, barmans, docteurs et autres quelque soit leur couleur politique justifient leur magouille par des arguments peu audibles.
A l'heure du digital et du numérique changeons notre vision et soyons responsable de l'avenir de notre patrie
N'ayez pas peur de payer ce que vous devez et soyez fier de le faire

Réponse de le 10/04/2015 à 16:12 :
@Loux:effectivement,les fonctionnaires salariés sont les seuls qui ne peuvent pas dissimuler leurs revenus au fisc,ils devraient avoir un dégrèvement d'impots pour rétablir l'égalité
Réponse de le 11/04/2015 à 23:37 :
Vu leur rentabilité en général et ce qu'ils coutent à l'état, qu'ils s'estiment déjà heureux d'avoir un emploi à vie... 90% des fonctionnaires seraient incapables d'entreprendre... les risques et eux ça fait 2.
Réponse de le 12/04/2015 à 9:20 :
J'ai une entreprise qui est en pleine croissance et je déclare jusqu'au moindre centime. Il est vrai qu'après une expérience en France, je suis parti à l'étranger. Une fois mes impots payés, il me reste des revenus très confortables. En France, une fois payées les charges et l'accumulation d'impots, je me versais souvent rien. Il m'a fallu tricher plusieurs fois notamment le jour ou j'avais le choix entre le RSI ou acheter à manger à mes enfants.
Je pense que chaque élu devrait avoir une expérience réussie dans la création d'entreprise, Cela éliminerait l'oligarchie des incompétents.
a écrit le 09/04/2015 à 14:20 :
Bravo, simplification administrative et fiscalité adaptée , c'est à dire moins de taxes et de contraintes. Le pays à besoin de liberté et de visibilité. L'État doit cesser de pomper l'argent, 57 % de prélèvement sur le PIB, c'est surréaliste. Pompidou disait en 1969 qu'au delà de 34 % de prélèvement on était dans un régime communiste.
Réponse de le 12/04/2015 à 10:21 :
Brave Pompom, tu nous manques. Heureusement on a toujours ton Centre qui marche pas trop mal.
RIP, Georges.
a écrit le 09/04/2015 à 14:19 :
Soyons clairs M. Sarkozy se fout complétement du régime des auto entrepreneurs comme des entrepreneurs en général sauf peut-être ceux qui lui laissent le bateau pour naviguer ou pour un petit tour en avion. M. Sarkozy se fout de tout, son seul sujet être encore Président peu importe les moyens et les contradictions des grands écarts des provoquent perpétuelles pourvu que le sujet évoqué rapporte des voix. Il n'est pas plus du côté des d'entrepreneurs que des auto son choix est quantitatif en voix pas en économie. Heureusement que les primaires vont être ouvertes car ceux qui ont compris que ce Monsieur est du passé et sans avenir pour la France, il repartira faire ses conférences sans grandes valeurs, bien payées tant mieux pour lui, n'est il pas un grand coureur après l'argent facile notre cher M. Bismuth bling bling l'homme des dorures, en manque de celles de l'Elysée. Vivement les primaires que les libéraux puissent enfin voter pour des valeurs économiques et non pour un homme qui fait de la politique à titre personnel.
Réponse de le 10/04/2015 à 13:04 :
Je suis on ne peut plus d'accord avec vous
Réponse de le 12/04/2015 à 10:24 :
moi aussi!
a écrit le 09/04/2015 à 14:01 :
"Arrondir ses fins de mois ..."dit il sur le dos de qui???
Des artisans et pme qui eux n arrondissent pas leur fins de mois mais crée de la richesse véritable sur le dos de personne.
Crée une entreprise c est pas pour arrondir ses fins de mois mais c est d y vivre à 100% en travaillant dure avec les mêmes statuts et les mêmes armes que les autres voilà une concurrence saine pas en jouant les parasites et en faisant un nivellement vers le bas qu on y arrivera!
a écrit le 09/04/2015 à 13:49 :
Supprimer le régime de l'AE, c'est pousser des millions de personnes qui veulent s'en sortir vers la misère, l'assistanat, les petits boulots et le travail au noir.
Le régime de l'AE existe dans tous les pays développés. Steve Jobs le fondateur d'apple a démarré comme auto-entrepreneur (DBA aux Etats-Unis). Les socialos ont ruiné la France. Si sarko veut terminer le travail, pas de problème.
Réponse de le 10/04/2015 à 19:45 :
Pourrait on vivement suggèrer à M "vivement l’exil"de prendre son pseudo au pied de la lettre et ce dans les meilleurs délais? !
Réponse de le 12/04/2015 à 8:58 :
Vivement l'exil, c'est pour les autres. Moi, c'est déjà fait. Je viens en France faire du tourisme et mon marché. Je constate que la France éternelle s'enfonce dans la misère socialiste. Elle brade son patrimoine, c'est affligeant.
a écrit le 09/04/2015 à 13:06 :
L'auto entrepreneur est un machin truc bidule qui ne crée aucune valeur, mais qui génère des distorsions de concurrence et se traduit par le développement du travail au gris à grande échelle, 90% de travail dissimulé non déclaré, 10% de bricoles déclarées pour cacher la réalité de fraude fiscale et sociale sur le dos des travailleurs pauvres qui finissent dans la grande misère.
Réponse de le 09/04/2015 à 21:34 :
Avez-vous des sources pour donner de tels chiffres? Personnellement, je suis autoentrepreneur et je n'ai jamais dissimulé un seul centime. Pareille pour les autres AE que je connais. Je n'en dirais pas tant des artisans et autres libéraux que je connais. Merci donc de citer les sources avant de jeter des chiffres complètement farfelus.
Réponse de le 10/04/2015 à 13:07 :
Retraité et autoentrepreneur, ça me permet de facturer des prestations ponctuelles de consultant avec un régime administratif simple.
Comme Truc, je ne dissimule rien au fisc.
Je connais des artisans dans mon village qui se sont mis à ce régime pour la gestion simplifié que ça représente
Réponse de le 10/04/2015 à 14:43 :
Je vous soutiens Truc car j'en connais aussi ,il ne faut pas voir le mal partout les AE sont honnetes ...quand aux artisans............
a écrit le 09/04/2015 à 13:06 :
Je comprend l'émotion et l'étonnement de Mr Novelli, et je partage ses points de vue, mais les propos de l'ex ne valent pas tant de bruit. Une contradiction supplémentaire après celle de la suppression de l'ISF par celui là même qui a créé l'exit tax ! Prendre son destin en main, c'est une formidable alternative à des réformes qui ne viendront jamais avec NS ou FH. Ces 2 là cumulent des échecs qui leur vaudraient en Grèce d'être poursuivi devant les Tribunaux au moins là bas on demande des comptes à ceux qui précisément ne savent pas les tenir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :