Ce qu'il faut retenir du plan climat présenté par Nicolas Hulot

 |   |  643  mots
Nicolas Hulot a affirmé jeudi que le plan visait à rendre irréversible l'Accord de Paris.
Nicolas Hulot a affirmé jeudi que le plan visait à rendre "irréversible l'Accord de Paris". (Crédits : REUTERS/Benoit Tessier)
A la veille de l'ouverture du G20, où il sera notamment question de la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris, le ministre de la Transition écologique a dévoilé les axes forts du quinquennat qui s'ouvre en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Attendu par les acteurs du monde associatif et les professionnels de nombreux secteurs, comme ceux du BTP et de l'automobile, le plan climat pour les cinq années à venir a été présenté jeudi en fin de matinée par Nicolas Hulot. Le ministre de la Transition écologique a dans un premier temps qualifié la sortie des Etats-Unis de l'Accord de Paris de "signal douloureux", avant de dévoiler 23 axes présentés comme "une colonne, pas une fin en soi". Outre quelques nouveautés et précisionsla grande majorité des mesures était déjà présente dans le programme du candidat Macron.

  • Tout d'abord, Nicolas Hulot a affirmé que le plan visait à rendre "irréversible l'Accord de Paris". Il entend par ailleurs faire de la France l'un des leaders pour prévenir le changement climatique ;
  • les "passoires thermiques", bâtiments mal isolés et consommant trop d'énergie, doivent être éradiqués dans les "dix ans" à venir, a-t-il poursuivi ;
  • nouveauté par rapport au programme d'Emmanuel Macron pendant la campagne : le gouvernement entend en finir avec la commercialisation des voitures roulant à l'essence ou au gazole en France d'ici 2040. En parallèle, les ménages les plus modestes vont bénéficier d'une aide pour se débarrasser de leurs voitures polluantes au profit d'un véhicule plus propre. "On va accélérer le développement des aides pour l'achat de voitures moins polluantes, à destination des ménages les plus modestes", a dit le ministre, annonçant "une prime de transition pour remplacer un diesel datant d'avant 1997 ou essence d'avant 2001 par un véhicule plus propre neuf ou d'occasion". Comme prévu, la fiscalité du diesel et de l'essence seront amenées à converger.  ;
  • pour ce qui concerne le nucléaire, le ministre a annoncé que la gouvernement confirmait l'objectif de réduction de la part du nucléaire dans le mix énergétique à 50% d'ici à 2025 - qui figure dans la loi de transition énergétique adoptée en 2015.  "J'espère qu'on le tiendra", a-t-il ajouté, ce qui ouvre logiquement la voix à l'arrêt définitif de certains réacteurs ;
  • comme annoncé par Edouard Philippe lors de son discours de politique générale devant l'Assemblée mardi, les permis d'exploration et d'exploitation pour les énergies fossiles ne seront plus accordés dans le pays. Le gouvernement entend par ailleurs éliminer les centrales à charbons encore en activité d'ici 5 ans ;
  • autre point important, "le plan climat prévoit de mette fin à la déforestation importée, c'est-à-dire aux produits qui contribuent à la destruction des trois grands bassins de forêt tropicale du monde, l'Amazonie, l'Asie du sud-est et le bassin du Congo, notamment pour la production d'huile de palme ou de soja non durable". Nicolas Hulot a rappelé que la déforestation représente plus de 10% des émissions de gaz à effet de serre mondiales et a appelé à être cohérent avec l'accord de Paris en agissant pour la réduire.

Réagissant à la présentation du plan, le Réseau action climat a déploré "le recul sur la solidarité internationale". Et de poursuivre : "Il n'y a pas de nouvelle mesure concrète ; la taxe sur les transactions financières au niveau européen, censée générer des recettes pour la solidarité internationale, ne figure pas dans ce plan. Pourtant, le président de la République s'était engagé le 6 juin, en présence des associations, à soutenir activement un accord européen sur cette taxe d'ici le mois de juillet 2017." Le collectif d'associations impliquées dans la lutte contre les changements climatiques, parmi lesquelles Oxfman, Greenpeace et Les amis de la Terre, a tout de même salué "quelques mesures qui vont dans le bon sens", comme l'accélération prévue de la taxe carbone et la prise en compte des enjeux sociaux et de la conversion professionnelle.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2017 à 11:52 :
Il ne faut plus de centrale à hydrocarbures car leur combustion émet du C02
Il ne faut plus de centrale à charbon pour la même raison
Il ne faut pas de centrale à biomasse car elles sont encore plus polluantes que les précédentes et elles consomment le bois de nos forêts
Il ne faut plus de centrale nucléaire car elles sont dangereuses

Il ne faut plus de voiture à essence, mais il faudra bien recharger les batteries à l'électricité produite par quoi ?
Y a-t-il une personne qui peut croire que l'éolien et le voltaïque pourront les remplacer ?
Réponse de le 08/07/2017 à 15:22 :
Tu n'as pas étudié le sujet, mais tu oses écrire des phrases fausses comme ça ? Etudies et reviens quand tu auras compris comment ça fonctionne.
Réponse de le 10/07/2017 à 14:07 :
@douze
Au contraire les questions posées par @onze sont très logiques. L’éolien et le solaire sont des énergies intermittentes ; l’éolien pollue le paysage, et ne produit que 30 % de ses possibilités théoriques. Dans le domaine des énergies, il n’y a pas de solution miracle sauf à maitriser la fusion nucléaire. On en est encore loin !!!
a écrit le 07/07/2017 à 23:23 :
Malheureusement ce n'est pas un plan mais des intentions. Elles sont louables, mais j'aurai aimé avoir un plan.
Quand Kennedy a décidé que les US irait sur la lune, ce n'était pas une intention mais un objectif avec un plan d'action très concret. Il l'on fait en 10 ans
J'aurai aimé qu'il nous y dise que 50 % du budget du CNRS devait être consacré à cet objectif. Que l'état allait financer la construction de moyen de production d’électricité pour remplacer le pétrole. J'aimerai savoir comment on va renforcer le réseau électrique pour supporter cet augmentation de consommation.
ETC ETC.

Annoncer est une chose, entrer dans le vif du sujet est un autre problème. Et pas le plus simple.
a écrit le 07/07/2017 à 17:24 :
le programme de hulot fait beaucoup parler mais il reste du vent (meme pas pour les eoliennes) dans 2 ans il n'est plus au gouvernement .ils ne savaient pour le budget 2017 mais prevoient les investissements pour 2040 et des primes
a écrit le 07/07/2017 à 16:18 :
Monsieur Hulot devrait bientôt repartir en vacances. Cet archétype du bobo, ne se rend même pas compte de l’ineptie de ses propos. Le tout électrique en zone urbaine, pourquoi pas. Mais pour le restant, en campagne, l’avenir sans trop de dépense d’infrastructure c’est l’hydrogène comme carburant de remplacement. Hydrogène qui peut être fabriqué et stocké a partir de centrales électriques fluviales, éventuellement de centrales solaires ou éoliennes, encore que ces renouvelables polluent le paysage et ne soient efficace que dans certaines configurations météorologiques.
Encore une fois le dictat écologique mercantile est à l’œuvre en haut lieu. Mais à mon avis, nous roulerons encore au thermique bien après la période de nuisance « Hulotesque » !!!
a écrit le 07/07/2017 à 16:10 :
J'ai eu mon ami Don Carbone de Palerme, il était mort de rire , il m' a dit qu'il allait lui aussi investir dans la fondation de l'ulmiste fou.
Il m' a aussi demandé ou en était le réexamen éventuel de la convention de non extradition entre le pays du royaume des élus et la France. Et là j'ai cru que son rire ne fusse mortel.
a écrit le 07/07/2017 à 11:46 :
Commençons par utiliser en Europe une des seules technologies qui est devenue rentable, le chauffage solaire.

En 2015, l'Europe a utilisé 77 millions de TEP (tonne équivalent pétrole) de pétrole et 228 millions de TEP de gaz pour la production de chaleur dans l'industrie, le résidentiel et tertiaire.

Aujourd'hui, même en Allemagne, le chauffage solaire peut produire de la chaleur pour un prix de 50-70 euros le MWh thermique contre 50 à 100 euros pour le fioul, le gaz et le chauffage électrique.

Couplé au chauffage biomasse, avec des chaudières à hauts rendements, c'est une solution raisonnable pour l'Europe.

Autre avantage, la chaleur peut facilement se stocker et les capteurs solaires n'ont besoin d'aucun matériau rare.
Réponse de le 07/07/2017 à 16:02 :
Il faut attendre que les réserves d'uranium et de pétrole s'épuisent à 0, car en France, on fait toujours tout à la dernière minute !
a écrit le 07/07/2017 à 11:26 :
Que faut-il en retenir ? que l'État va continuer à subventionner le diesel avec sa nouvelle prime. Une prime pour l'achat d'un véhicule propre ou le plus propre possible serait la bonne solution.
a écrit le 07/07/2017 à 10:52 :
Un programme pour bobo geek qui ont voté à 80% pour Macron le pb c'est que ce programme exclut les gens qui sont "rien" comme le dit notre cher Président. Or ces gens qui sont "rien" représente la majorité et ils vont bientôt faire comprendre à notre Président qu'ils existent et qu'ils ne partage pas son système de redistribution qui ne bénéficie qu'aux plus aisés. Bien sûr qu'il faudrait améliorer l'isolation des bâtiments existants mais avec les marges abusives pratiquées par les escrocs vendeurs de "dév dur" le retour sur investissement est difficile à atteindre. Comment produira -t-on l'lectricté pour les véhicules électriques ? et à quel coût? ce serait bien de le dire plutôt que d'endormir les "riens" avec des discours creux sur le sauvetage de la planète!
a écrit le 07/07/2017 à 10:29 :
Un plan ambitieux. La France en a besoin et c'est bon de voir que la politique joue son rôle : une vision, un cap à long terme absolument indispensable pour que chacun puisse contribuer.
A suivre
a écrit le 07/07/2017 à 10:11 :
Une équipe néerlandaise, issue de la Solar Team Eindhoven, a présenté son projet de voiture solaire qui sortira en 2019 de même que l'Immortus EVX en Australie. Elle aura une autonomie de 800 km de jour et de 400 km la nuit. Donc proche des Stella Solar, Stella Vie, eVe Sunswift, Thyssenkrupp Sunriser, Suncruiser et multiples autres aux résultats homologués sur route par la FIA. Plusieurs fois gagnante de courses aux voitures solaires, la Solar Team Eindhoven (Pays-Bas) fait donc le grand saut vers la production automobile en créant Lightyear. La voiture pourra également servir à alimenter une habitation. Les vieux français du nucléaire sont complètement largués et coulent sous les dettes à répétition de la filière uranium ! Voir : https://www.lightyear.one/
a écrit le 07/07/2017 à 10:08 :
Ce qu'il faut retenir, c'est qu'Hulot est, comme nous le savions déjà, un extrémiste fondamentaliste. Il ne fera pas long feu au gouvernement. Les lobbys auront raison de lui et c'est tant mieux. Ensuite, on interdira les avions car ils consomment du kérosène? Sait-il que c'est la même chose que du diesel?
a écrit le 07/07/2017 à 8:53 :
En 2040 tout électrique ??ok !!cet hiver le réseau était prêt a être saturée , on nous a dit il faut y aller doucement avec le chauffage !!!! hiver 2040 le nucléaire représente 40 % de notre électricité il n y a pas de vent la température extérieure est de - 10 degrés depuis 8 jours ,les oliviers ont gelé , 20 heures1000000 de voitures se branchent sur le réseau pour recharger les batteries !!!devinez ce qui va se passer ???merci les écolos
Réponse de le 07/07/2017 à 9:51 :
ah ah ah Mortimer votre raisonnement a au moins 25 ans de retard en étant gentil ! Arrêtez de regarder Hanouna, Nagui ou Dechavanne ou les matches de foot à la télé, çà vous rendra peut être plus cultivé en matière d'énergie et de mobilité ! La GB, Norvège, Suède, Allemagne, Inde vont passer à l'électrique en même temps voire avant nous regardez les projets de manière approfondie !
Réponse de le 07/07/2017 à 15:25 :
Eh bien la" scientifique "votre démonstration et vos arguments sont imparables à l'image de votre prétention
Réponse de le 07/07/2017 à 15:38 :
Non mais vous répondez quoi concrètement que vos balivernes sur les estrangers !
a écrit le 07/07/2017 à 8:10 :
La difficulte quand on monte trop haut est de pouvoir redescendre.
Mr Hulot ,vous etes sérieux concernant les véhicules à moteur thermique ?
a écrit le 07/07/2017 à 8:09 :
Et le bilan carbone de cette guignolade des JO, ces déplacements en tout sens, on le chiffre pour voir?
a écrit le 07/07/2017 à 7:59 :
la France se penalise encore un peu plus face aux autres nation
qui en France sera capable de produire les batteries
qui a ce jour sont et pour cause de produits interdit en France
quand a m hulot a t' il remedie de se deplacer avec son helico
apres avoir pouri la planette avec ses deplacement
et surtout enpiffrer avec la nature
qui ne n'ont jamais ete sa popriete comme la ville de huchuahia
a écrit le 07/07/2017 à 7:15 :
Allez, je fais de la surenchère : à quand une fusée Ariane électrique, pendant qu'on y est, franchement ?!!! Il va falloir investir dans les EPR, en tous cas, pour alimenter tous ces beaux joujoux destinés à remplacer les véhicules à moteur thermique...seulement ces mêmes personnes qui les promeuvent sont opposées au nucléaire !
a écrit le 07/07/2017 à 2:25 :
Comment est-il possible que ce mec soit ministre ?
a écrit le 07/07/2017 à 0:21 :
La voiture électrique ? vu son autonomie de 200 kms, et le temps de recharge des batteries, imaginez un jour de départ en vacances avec la queue aux prises de recharges.
Réponse de le 07/07/2017 à 9:05 :
Tesla fait deja 400 km. Et qui sait combien dans 10 ans ?
Et on a deja des bouchons a cause des peages, donc, ca sera probablement pas pire
Réponse de le 07/07/2017 à 10:17 :
Grâce à l'adoption d'une batterie plus puissante, Tesla améliore les performances de sa berline Model S. Elle revendique désormais une autonomie de 613 km.
a écrit le 06/07/2017 à 22:51 :
Trop c'est trop , assez de ces autoproclamés grand chef je sais vous obéissez , vous payez.
Réponse de le 07/07/2017 à 8:26 :
a rejeter aux calanques GREC OU CHEZ LES sioux
a écrit le 06/07/2017 à 22:45 :
Je cite:
" le bilan carbone de la production d'électricité est sensiblement égal à celui des énergies fossiles pour une même puissance fournie.
En clair, si je produis 300g de carbone pour rouler en diesel et 300g de carbone pour rouler en vélo électrique, quelle est la différence ? Sinon que je roule moins vite ?".
Réponse de le 07/07/2017 à 10:22 :
Complètement Faux : si l'énergie est produite avec du charbon ou de l'éolien la différence de bilan carbone est immense. Ou avez-vous étudié ???? C'est plus qu'affligeant de telles inepties et manque de connaissances scientifiques !
Réponse de le 08/07/2017 à 6:55 :
@Scientifique
Et on a dépensé combien en équivalent carbone pour construire une éolienne et aller la mettre en place où elle doit être : extraction minerai et transport, fabrication et transport des éléments par la route, par bateau, montage, maintenance ? Dur pour un truc qui ne marche pas sans vent, qu'il faut freiner et/ou arrêter quand il y en a trop. Donnez-moi le résultat, je suis curieux.
D'autre part, plutôt que de faire la morale, et de vous étendre sur "vos connaissances" soyez un peu plus pédagogue et aimable ça ne vous fera pas de mal.
a écrit le 06/07/2017 à 22:36 :
supprimer facile mais derrière les conséquences pas un mot. Pour ce qui des voitures le cout du démantèlement d'une partie des raffineries les salariés que vont ils devenir, les transporteurs d'hydrocarbures, les chauffeurs, les garagistes, les stations, la formation aux nouveaux métiers, le cout de la destruction des voitures thermiques qui va payer comment par encore et encore une taxe etc etc M. Hulot encore un homme qui parle sans avoir un plan global de la situation un discours couronné par un plaidoyer sur la santé mais le stress de ceux qui vont perdre leur emploi pas un mot. Ce Monsieur est comme les autres de grandes idées mais seulement des idées.
Réponse de le 07/07/2017 à 6:45 :
Permettez-moi de vous poser une question.
Croyez vous les réserves de naphte, accessibles, infinies ?
Si vous avez compris les problèmes d'approvisionnement qui seront bientôt les nôtres (raréfaction, augmentation), je pense que vous pouvez comprendre qu'il nous faut changer de modèle, non ?
Réponse de le 07/07/2017 à 10:28 :
Ca se passe partout dans le monde face à la nécessité d'utiliser au mieux l'énergie et d'améliorer les déplacements, véhicules autonomes, auto-partage, véhicules électriques aux moteurs dont les rendements sont proches des 100% , informez vous et ouvrez les yeux vous ratez une évolution majeure en cours et avez le dos tourné à l'avenir c'est effrayant. Regardez les changements chez les constructeurs sinon vous allez finir comme l'industrie auto britannique en son temps. Les emplois sont modifiés, l'automobile est un secteur mûr pas infini.
a écrit le 06/07/2017 à 22:25 :
C'est quand même invraisemblable que des personnages médiatiques arrivent au pouvoir. Ce serait trop demander d'avoir des gens compètent dans ce genre de dossier très techniques.
Royal Hidalgo Cosse etc. : pathétiques
Réponse de le 07/07/2017 à 5:05 :
L'epoque est a la mediocrite, surtout dans les spheres du pouvoir. Elus par le peuple, ne l'oubliez pas. Heureusement ceci est cantonne a la france. Il y a des pays ou la vie politique est respectable.
Hulot devrait etre aux champs pas a l'elysee.
Pauvres de vous tous, vous allez en baver durant cinq longues annees.
a écrit le 06/07/2017 à 21:45 :
Si on ne devait pas en prendre un gouvernement c'est bien lui.

Supprimer les voitures à essence ou diesel, du grand n'importe quoi lui qui se balade en hélicoptère toute la journée. Au fait quid des tracteurs, des camions, des bus, des avions tiens oui les avions sans carburant ça existe?

Et bien moi pour lui faire plaisir je vais changer mon véhicule. Je rachète un diesel, c'est très au point et ne pollue pas plus que Hulot nous pollue avec ses conneries.

Lui c'est sur il est pollué par la non pollution.
Réponse de le 07/07/2017 à 10:34 :
Coontinuez à contre sens, vous allez bientôt choisir de revenir à la voiture de Cugnot et l'excellent rendement de la vapeur, encore mieux que le thermique, vous marchez la tête en bas au plan technologique ! EVs are on track to accelerate to 54% of new car sales by 2040 : https://about.bnef.com/electric-vehicle-outlook/
a écrit le 06/07/2017 à 21:15 :
Ségolène, Hidalgo, NKM et maintenant Hulot... On a vraiment les meilleurs !
a écrit le 06/07/2017 à 21:00 :
Il s' en met plein les fouilles avec les produits dérivés de Ushuaia et ses sponsors attendent le retour d'ascenseur . Ce GO confond son ministère avec le Club Med . En 2040 le pétrône sera toujours abondant et présent . L'avenir n'est pas la batterie mais la pile à combustible . En 2040 on commencera à voir sa montée en puissance car toute l'infrastructure de l'extraction à la distribution est à faire .
Les constructeurs de voitures fabriquent des hybrides avec deux moteurs au lieu d'un , tout cela pour rouler à l'essence 90% du temps . Plus cher , plus compliqué , plus de pannes ... la totale .
Réponse de le 07/07/2017 à 10:48 :
Une étude réalisée par des scientifiques des universités de Stanford et Munich démontre que les véhicules à PAC hydrogène exigent plus du double d’énergie électrique, par rapport aux véhicules à batterie pour les faire avancer. Candidat au doctorat à l’université technique de Munich et ancien chercheur invité au GCEP (Global Climate and Energy Project) de Stanford, Markus Felgenhauer a dirigé la rédaction du document. Il explique : « Nous avons examiné comment l’adoption à grande échelle de véhicules électriques affecterait la consommation totale d’énergie dans une communauté, tant pour les bâtiments que pour les transports ». Pour résumer le message principal de l’étude : la plupart des collectivités ont intérêt à investir dans les voitures électriques à batterie pour réduire leur empreinte carbone, plus économiques que les VE à PAC en raison de leur moindre coût à l’achat et à l’utilisation et d’une efficacité énergétique nettement plus élevée !!!
Réponse de le 10/07/2017 à 12:40 :
Oui, si l'on ne considère que l'énergie pour mouvoir le véhicule, un véhicule électriquer à PAC consomme 2 fois plus d'électricité qu'un véhicule à batterie.
Mais si l'on prend en compte le chauffage et la climatisation du véhicule, le résultat change radicalement.
Par ailleurs, les véhicules ne sont pas tous connectés au réseau quand le soleil brille ou quand le vent souffle et l'électricité est plus difficile et plus couteux à stocker que l'hydrogène.
Enfin, les réseau ne sont dimensionné en énergie mais puissance. Contrairement aux véhicules à batteries, les électrolyseur sont connectés 24/24, l'hydrogène est stocké et cela ne prend pas plus de 5 mn pour remplir un véhicule. Le rendement n'est qu'une dimension du problème.
a écrit le 06/07/2017 à 20:27 :
Bon, 2040, il ne se mouille pas trop, car si les résultats ne sont pas là, il faudra s'adresser au gardien du cimetière pour les réclamations. En outre, offir une prime à la casse profite plutôt aux constructeurs qui, au lieu de baisser leurs prix, continuent à vendre au prix fort. Et s'ils vendent au prix fort, pourquoi changer :-)
Réponse de le 07/07/2017 à 10:52 :
Faux les prix n'arrêtent pas de baisser, regardez la courbe de prix des batteries l'élément généralement le plus cher d'un VE et la hausse en même temps de leurs performances (KWh/kg). La Twizy est de ce fait vendue en "open-source". L'électrique amène beaucoup plus de concurrence car beaucoup plus de concurrents possibles vue la maturité de la technologie motrice notamment.
a écrit le 06/07/2017 à 19:24 :
Quand on constate que ce monsieur est Ministre d'Etat...
Cordialement
a écrit le 06/07/2017 à 18:48 :
Diminuer le nucléaire, c'est très bien mais que l'on nous dise combien d'éoliennes seraient nécessaires pour remplacer une seule centrale ? 700, 800, peut-être un millier ?
Concernant les véhicules on va attribuer une prime pour changer une voiture qui pollue beaucoup pour une qui pollue seulement un peu moins surtout lorsqu'on sait que certains constructeurs" trichent". M. Hulot va encore subventionner le diesel qu'il nous dit vouloir éradiquer !!! Après l'électrique on sait que les véhicules qui polluent le moins et de très loin ce sont les hybrides et Mme Royal n'a rien trouvé de mieux que de supprimer la prime à l'achat. M. Hulot pensez-y !
Réponse de le 07/07/2017 à 11:02 :
1 centrale nuc = 320 éolienne offshore de 10 MW ou 250 de 15 MW à venir. Le but n'est toutefois pas de remplacer les centrales uniquement par des éoliennes donc argument absurde. Bien sûr que l'hybride pollue plus que l'électrique donc autant passer direct à l'électrique, Ségolène a donc pris la bonne décision de ne donner des aides qu'à l'électrique comme le fait également Hulot et les autres pays impliqués (Norvége, Pays-Nas, GB, Allemagne, Inde etc) si vous avez bien suivi.
a écrit le 06/07/2017 à 17:44 :
En parlant de Nicolas Hulot :

Et si, à peine nommé au gouvernement, Nicolas Hulot avait dû quitter son poste? L'hypothèse est soulevée par le Canard Enchaîné, ce mercredi, qui a enquêté sur les business lucratifs du tout nouveau ministre de la Transition écologique. Jusqu'à son arrivée aux affaires, Nicolas Hulot présidait encore "Eole", une société alimentée par les royalties des ventes des produits estampillés "Ushuaïa" (gels douches, shampoings...). La marque détenue par TF1 a cédé sa licence à des grandes entreprises comme les opticiens Atoll ou L'Oréal. Avec à la clé des contrats juteux pour la chaîne de télévision et son ancien animateur vedette. De 113.000 en 1992, "Eole" a vu ses gains grimper à plusieurs centaines de milliers d'euros dans les années 2000. Une véritable machine à cash pour le principal bénéficiaire de l'entreprise: Nicolas Hulot qui en est le seul salarié et en possède 99.9% des parts.

Au total, c'est près de 3 millions d'euros que la société aurait accumulé en fonds propres. Un pactole auquel il faut encore ajouter le salaire que se verse Nicolas Hulot -290.000 euros en 2013- et les dividendes qu'il perçoit (66.000 euros). Au-delà de l'argent, la réactualisation des statuts de la société en juin dernier interroge: Eole a désormais pour objet "la promotion (...) de l'image de Nicolas Hulot", mais également le "conseil en relations publiques et en communication sous toutes ses formes" ou "l'animation de conférences". Un potentiel conflit d'intérêts? Le ministre dément: "Je n'ai jamais donné de conférences rémunérées ni joué les consultants. Toutes les recettes d'Eole proviennent des produits Ushuaïa et de droits d'auteurs sur des livres". Nicolas Hulot a tout de même du démissionner de la tête de sa société sur conseil de l'Elysée, d'après le Canard Enchaîné. Le 16 mai dernier, il a abandonné la gérance d'Eole et transformé la SARL en société par actions simplifiées. Mais il continue d'en percevoir les dividendes.

Des shampoings pas vraiment écolos...

Ironie du sort, les produits "Ushuaïa", qui font la fortune du ministre de la Transition écologique, ne sont pas particulièrement recommandables pour la planète. Au contraire. Comme le rappelle Le Canard Enchaîné, Greenpeace a placé en 2006 les produits de la marque Ushuaïa sur la "liste rouge" des produits chimiques dangereux. Il y a un mois, c'était le magazine "60 millions de consommateurs" qui épinglait trois produits de la marque, dont un gel douche contenant "un grand nombre de colorants susceptibles de provoquer des allergies" et un déodorant renfermant du benzyl salicylate, une substance soupçonnée d'être... un perturbateur endocrinien.
a écrit le 06/07/2017 à 17:21 :
"l'objectif de réduction de la part du nucléaire dans le mix énergétique à 50% d'ici à 2025" et il va remplacer les réacteurs par des éoliennes, le trucs qui ne produisent quasiment rien. Il faudrait déjà qu'il explique "ce mix" énergétique avec la répartition des moyens. Quand au central à charbon, combien en reste-il en France ? Par contre, il faudrait qu'il s'adresse à Merkel pour lui faire fermer ses centrales.
Réponse de le 07/07/2017 à 11:08 :
Il faut juste 320 éoliennes offshore de 10 MW pour remplacer une centrale nucléaire et il y a bien d'autres énergies renouvelables en plus de l'efficacité énergétique. Plus de 140 pays dans le monde peuvent passer aux 100% d'énergies renouvelables comme le démontrent plusieurs études constamment mises à jour et détaillées d'universités réputées comme Stanford etc 100%.org par exemple. Pour le charbon c'est encore 5% du mix en France et çà diminue régulièrement en Allemagne. Voila les réalités que vous pouvez vérifier.
Réponse de le 08/07/2017 à 7:27 :
@Jean
320 éoliennes de 10 MW ça c'est la puissance théorique quand elles marchent toutes de conserve, ce qui n'est jamais le cas. Bilan annuel 21,7 et 24% de leur puissance maximale selon certaine source, donc pas terrible.
a écrit le 06/07/2017 à 17:16 :
"Il entend par ailleurs faire de la France l'un des leaders pour prévenir le changement climatique" en somme la France ça va être le village gaulois d'Astérix !
Bref, le seul qu'il ne fallait pas prendre dans un gouvernement, c'est lui.
a écrit le 06/07/2017 à 16:50 :
Sans vouloir revenir sur son passé douteux lorsqu’il usait et abusait de moyens extrêmement polluant dans des contrés encore vierge, comme dit l’adage il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas.
Ce Monsieur peut il nous expliquer comment il va récupérer les milliards d’euros de taxes générés par les lois sur les énergies polluantes si plus personne ne pollue ? Car ces milliards d’euros eux sont réellement dépensé par les divers gouvernements et pas pour réduire la pollution.
a écrit le 06/07/2017 à 16:28 :
faite ce que je dis ..pas ce que je fais.. le passé a laissé des traces.. comment peuvent ils encore etre crédible ??
a écrit le 06/07/2017 à 15:35 :
C'est est cela oui. Et le monsieur du haut de son Ulm il nous dit que les français à eux tout seul ils vont sauver la planète. Il suffit d augmenter les impôts.
a écrit le 06/07/2017 à 15:11 :
Ce qu'il faut retenir: des taxes des taxes des taxes pour un ego démesuré qui se prend très au sérieux.
Allez basta
a écrit le 06/07/2017 à 14:21 :
Il fait comme les autres taxes ,taxes et encore taxes!!!et les voitures construites en Europe voire dans le monde seront interdites en France ?c est n importe quoi !!lui qui c est pas gêné de polluer la planète avec ses avions ,hélicos et autres !!
a écrit le 06/07/2017 à 13:53 :
Le fou utopiste est dangereux ; et j'irai acheter ma voiture thermique essence soit d'occasion en FRANCE soit neuve dans n'importe quel pays de l'UE .
a écrit le 06/07/2017 à 13:49 :
Comment peut-on soutenir de telles absurdités. Parle-t-il au nom de l'Europe pour décider de pareils décisions qui vont avoir un seul effet , l’arrêt des investissements dans les usines automobiles en France, alors que nos voisins ne lanceront jamais de tels idées. Et comment réussira-t-on à produire l'électricité nécessaire à un parc auto tout électrique alors qu'en parallèle on veut fermer tout le nucléaire. Ce ne sont pas les éoliennes dont on nous cache à dessein le vrai bilan financier et qu'on ne voit jamais tourner qui vont suppléer à la demande.
Réponse de le 06/07/2017 à 14:24 :
Tout à fait exacte, la facture va être très lourde pour le consommateur: l'éolien est déjà subventionné par une taxe de 12% + TVA que chacun peut voir sur sa facture d'électricité qui s' élève à plus de 7milliards pour l'instant.
Demain avec les voitures électriques on va augmenter considérablement la consommation, tout en remplaçant une source d'énergie stable par une autre intermittente.
En hiver il faudra choisir: chauffer son logement ou rouler en voiture.
a écrit le 06/07/2017 à 13:24 :
Il ne sait pas que les anciens véhicules essence polluent moins que les nouveaux? L'injection directe augmentant la temperature de combustion et donc les particules nocives!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :