CGT : une enquête interne blanchit Thierry Lepaon

 |   |  374  mots
Thierry Lepaon avait fini par démissionner en janvier, après une succession de révélations sur le montant des travaux dans son appartement de fonction, dans son bureau et sur une prime de départ qu'il avait touchée lorsqu'il avait quitté la CGT Normandie pour prendre la tête du syndicat.
Thierry Lepaon avait fini par démissionner en janvier, après une succession de révélations sur le montant des travaux dans son appartement de fonction, dans son bureau et sur une prime de départ qu'il avait touchée lorsqu'il avait quitté la CGT Normandie pour prendre la tête du syndicat. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Le syndicat s'est notamment penché sur l'affaire des travaux dans l'appartement de fonction de l'ancien secrétaire général, concluant que ceux-ci ont été réalisés en dehors de sa responsabilité.

Lepaon a finalement été dédouané. L'ex-numéro un de la CGT, qui avait démissionné en janvier après des révélations sur l'onéreuse rénovation de son appartement de fonction, a été blanchi par l'enquête interne diligentée par le syndicat, a annoncé mardi 14 avril son successeur Philippe Martinez.

Thierry Lepaon avait fini par démissionner en janvier, après une succession de révélations sur le montant des travaux dans son appartement de fonction, dans son bureau et sur une prime de départ qu'il avait touchée lorsqu'il avait quitté la CGT Normandie pour prendre la tête du syndicat.

Le secrétaire général n'a "pas eu connaissance des devis"

Les travaux "ont été réalisés en dehors de la responsabilité du secrétaire général", qui n'a "notamment pas eu connaissance des devis" et "a découvert les travaux une fois ceux-ci achevés", a précisé Philippe Martinez devant la direction élargie de la centrale, selon la CGT. Il a néanmoins indiqué que la facture des travaux était "en décalage par rapport à la réalité des prestations effectuées" et n'a pas exclu "un recours juridique" pour "recouvrir le trop payé".

Pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise, le syndicat a pris "des mesures correctrices", selon Philippe Martinez: "au moins trois devis" seront désormais requis pour "les montants supérieurs à 5.000 euros", et diverses autorisations seront nécessaires pour les montants supérieurs à 10.000 euros. Par ailleurs, la CGT a "décidé de recruter" un "directeur administratif et financier" pour "travailler avec plus de rigueur".

La crise sous-estimée

Autre mea culpa: le syndicat a "individuellement et collectivement sous-estimé la gravité de la crise" qu'elle traversait, "ce qui nous a conduits à un manque de clarté et de réactivité", a estimé Philippe Martinez. Le numéro un de la CGT a toutefois de nouveau regretté que "des documents pris en interne" aient été "diffusés à la presse, alimentant une campagne de presse sans précédent à l'encontre du premier dirigeant de la CGT et de son honneur".

La CGT est aujourd'hui "en capacité" de "rétablir la vérité sur (...) l'honnêteté" de Thierry Lepaon, estime-t-il.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/04/2015 à 22:40 :
Ces communistes devraient aller voir le film enfant 44 ça leur ferait les pieds.
a écrit le 15/04/2015 à 20:47 :
PC U.S. (Union soviétique) pas mort dans ses pratiques. Sans doute ce qui inquiète pas mal de monde sur la "Loi sur le renseignement" en cours d'examen.
a écrit le 15/04/2015 à 19:17 :
la CGT qui a tué 100 000 emplois à marseille, en comparaison du développement du port d'anvers qui avait moins de trafic !! blocages à répétition des dockers pour passer de 4500 à 4800e/m et surtout de 18 à 15h/semaine !!

les pme exangues ont acheté au prix publicité une page dans les journaux pour expliquer la situation et la réalité, les journaux n'ont pas voulu publier !!!! pas étonnant ils sont aussi subventionnés !!!
a écrit le 15/04/2015 à 19:13 :
les syndicats nous coutent 4,4 milliards, presque le budget de l'ONU !!! rapport peberot honteusement censuré par les députés, merci la démocratie et la transparence !! ils sont des milliers d'emplois fictifs dans les administrations, avec avancement automatique... une honte ! et ils passent leur temps à faire de la politique, pas la défense des travailleurs !
pas étonnant qu'ils ne représentent que 5% des employés, ils sont non représentatifs !!!

rien à voir avec les syndicats nordiques, impliqués, responsables, aptes au compromis salutaire !!!
a écrit le 15/04/2015 à 11:46 :
Ah bon ! Le Secretaire General de cette très rouge centrale syndicale a un appartement de fonction ?
J'espère que c'est dans un logement HLM ? ... pour être plus près de ses travailleurs cotisants !
Pauvre France !
Quand on pense que les ministres suédois et Danois n'ont même pas une voiture de fonction ...!
En France, Politicars & Syndicalistes, même combat contre les masses laborieuses !
Il serait bon de faire le ménage sur tous ces privilèges d'un autre âge que ces ''messires'' s'octroient inpunément.
a écrit le 15/04/2015 à 11:23 :
On vire puis finalement on blanchit, Staline pas mort à la CGT.
a écrit le 15/04/2015 à 10:36 :
Quel bonheur, on va bien sûr le rétablir dans son poste à la tête de la Centrale ! !
a écrit le 15/04/2015 à 10:27 :
Beau renvoi d'ascenseur !
a écrit le 15/04/2015 à 9:58 :
Le rapport de l audit sera connu quand ?
a écrit le 15/04/2015 à 9:57 :
Les rouges entre eux ,blanchissent plus blanc que blanc...! après cette phase surréaliste de victimisation de Lepaon ...la propagande peut commencer la phase 2 en direction des médias de gauche complaisants.......
a écrit le 15/04/2015 à 9:11 :
la magouille continue. Vraiment ceux qui paient tous les ans une cotisation à ces bons à rien ont vraiment un problème.
Réponse de le 16/04/2015 à 9:00 :
le plus scandaleux c'est / D'une part les déductions fiscales accordées (carte syndicale) et d'autre part les subventions payées par les contribuables.
Les syndicats et partis politiques ne devraient être financés que par leurs adhérents . Il y aurait beaucoup moins de magouilles .
a écrit le 15/04/2015 à 8:11 :
le contraire eut ete etonnant!
comme avec l'amiante!
comme avec le sang contamine!
comme avec...
a écrit le 15/04/2015 à 8:07 :
On attend donc de savoir qui a jugé de l'utilité des travaux, choisi les entreprises, signé les devis et surveillé leur réalisation ...
a écrit le 15/04/2015 à 8:06 :
la demission des actuels representants est exigé
la fin des magouilles herité du communismes
voila la splendeur de la defense des ouvriers donc il se moque depuis trop lontemps
a écrit le 15/04/2015 à 7:48 :
Martinez doit démissioner et remettre le pouvoir a LePAON puisqu'il est innocent!
a écrit le 15/04/2015 à 7:47 :
On n'en attendait pas moins de la CGT !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :