Code du travail : le PS apporte son soutien aux mobilisations syndicales

Au cours d'un point presse, l'un des porte-parole du PS, Karim Bouamrane, a précisé que le bureau national avait "été unanime pour stigmatiser les ordonnances". Le Parti n'appelle cependant pas formellement à manifester.
Tous les socialistes qui souhaitent défiler le 12 sont les bienvenus, il y aura des responsables socialistes qui seront présents le 12 mais on regrette que le cortège ne soit pas unitaire a souligné Karim Bouamrane., l'un des porte-paroles du PS.
"Tous les socialistes qui souhaitent défiler le 12 sont les bienvenus, il y aura des responsables socialistes qui seront présents le 12" mais "on regrette que le cortège ne soit pas unitaire" a souligné Karim Bouamrane., l'un des porte-paroles du PS. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)

Le bureau national (BN) du PS a décidé lundi d'afficher son "soutien" à toutes les initiatives syndicales contre la réforme du code du travail... sans pour autant appeler formellement à manifester le 12 septembre aux côtés de la CGT, de Solidaires et de la FSU. "Le PS, respectueux de l'indépendance syndicale, soutient toutes les initiatives syndicales contre la loi Pénicaud en appelant à des démarches unitaires", a affirmé à l'AFP le numéro deux du parti Rachid Temal. "Le PS va éditer un tract national contre la loi Pénicaud et appelle ses fédérations à mener des actions de mobilisation."

| Lire aussi : Réforme du Code du travail : que contiennent les ordonnances ?

Au cours d'un point presse, l'un des porte-parole du PS, Karim Bouamrane, a précisé que les participants à ce BN avaient "été unanimes pour stigmatiser les ordonnances". "Tous les socialistes qui souhaitent défiler le 12 sont les bienvenus, il y aura des responsables socialistes qui seront présents le 12" mais "on regrette que le cortège ne soit pas unitaire" (FO et la CFDT n'ayant pas appelé à manifester), a-t-il souligné.

Le mouvement de Benoît Hamon dans le cortège

Cette question de la participation ou non du PS à la manifestation du 12 septembre a suscité quelques remous ces derniers jours au PS. Vendredi, le président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale, Olivier Faure, a semblé trancher en annonçant que le PS n'appelait pas à manifester, contrairement à ce qu'avaient pu dire deux autres membres de la direction collégiale provisoire du PS, Luc Carvounas et François Kalfon. Mais Rachid Temal a rectifié quelques heures plus tard, rappelant que la décision définitive serait prise lundi soir lors de la réunion du bureau national.

| Lire aussi : Hamon sermonne Gattaz qui "défend assez mal l'entreprise française"

Le mouvement du 1er juillet (M1717) a pour sa part annoncé lundi qu'il serait présent, probablement avec son fondateur, Benoît Hamon, à la manifestation du 12 septembre. Ce sera aussi le cas du Mouvement des Jeunes socialistes, proche de l'ancien candidat socialiste à la présidentielle.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 05/09/2017 à 18:59
Signaler
C'est la seule alternative qui reste au ps pour exister , soutenir ceux qu'ils ont soutenus.... au détriments d'autres... Le ps m'écœure par son hypocrisie profonde .

à écrit le 05/09/2017 à 17:26
Signaler
Bah, tant qu'à respecter les engagements de la France, il faut interdire le forfait jour pour les cadres...

à écrit le 05/09/2017 à 15:01
Signaler
Pour résumer, l'aile droite du PS et une partie des LR qui ont formé LREM pour la présidentielle appliquent la directive europeenne à la virgule près sur la loi travail et ce qui reste du PS ou Nouvelle Gauche va s'y opposer en manifestant .On peut r...

à écrit le 05/09/2017 à 14:32
Signaler
Le PS avec Hollande avait une première loi du même acabit, manifester c'est la seule qu'ils sont capables, ils sont de moins en moins crédibles

à écrit le 05/09/2017 à 14:30
Signaler
Impossible de ne pas penser à la fameuse phrase d'Audiard. Le PS qui ne peut plus que se reposer sur ses mensonges passés continue d'essayer d'escroquer les salariés. Quand ils sont pas au pouvoir ce sont nos amis et quand ils y sont ce sont nos ...

à écrit le 05/09/2017 à 14:13
Signaler
Le P.S se cherche, il se trouve. A quand la fusion avec les Insoumis qui semble sa nouvelle famille politique et sa disparition.

à écrit le 05/09/2017 à 13:14
Signaler
Il,eut été souhaitable que le presque accord sur le Code du Travail ait été négocié entre syndicats de travailleurs et d'employeurs; les partis politiques devraient entériner ou non cet accord sans appeler à manifester: ce n'est pas leur rôle!

à écrit le 05/09/2017 à 12:50
Signaler
C'est quoi ces drapeaux de l'union européenne, alors que c'est elle qui nous impose cette situation?

à écrit le 05/09/2017 à 12:21
Signaler
non mais c'est une blague,le PS ou ce qu'il en reste est le seul part ipolitique qui ferait bien de rester en dehors de la loi travail surtout après la loi el komry.

à écrit le 05/09/2017 à 12:17
Signaler
Pour détruire un pays, les collectivistes sont toujours unanimes. Mais toujours incapables de fournir des solutions :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.