Commerce extérieur : le déficit s'aggrave

[Graphiques] Cette dégradation du déficit s'explique par de forts approvisionnements dans l'industrie aéronautique et spatiale au cours du mois de juillet dernier.
Grégoire Normand
Le déficit commercial de la France s‘est creusé à 6 milliards d‘euros en juillet.
Le déficit commercial de la France s‘est creusé à 6 milliards d‘euros en juillet. (Crédits : Reuters/Philippe Wojazer)

Les chiffres du commerce extérieur de la France se dégradent. Selon les dernières statistiques publiées par le service des douanes ce jeudi 7 septembre, le déficit commercial s'est accentué en juillet en raison d'une forte poussée des importations alors que les exportations ne progressent que très légèrement.

6  milliards d'euros de déficit

Le déficit commercial s'est "très nettement creusé" en juillet pour atteindre 6 milliards d'euros, soit 1,1 milliard de plus qu'en juin. Sur les sept premiers mois de 2017, le déficit cumulé atteint 41,02 milliards contre 27,23 milliards au cours de la période correspondante de 2016. En juillet, les importations ont atteint un montant de 45,25 milliards, soit une hausse de 3,0% par rapport à juin. Les exportations ont également augmenté mais dans une moindre proportion et s'inscrivent en progression de 0,5% à 39,3 milliards d'euros.

Hausse des importations dans l'aéronautique

Cette hausse du déficit s'explique notamment par une augmentation des approvisionnements dans les industries aéronautique (approvisionnements en turboréacteurs), chimique (déstockage massif d'uranium enrichi et autres approvisionnements pour l'industrie nucléaire) et spatiale (module pour satellite météo). Le mois de juillet a été marqué par un recul des ventes d'Airbus, les livraisons de l'avionneur représentant un total de 1,59 milliard d'euros (19 appareils) contre 2,68 milliards (31 appareils) un mois plus tôt.

Le département des douanes souligne néanmoins "deux améliorations significatives" :

  •  la première provient du secteur automobile. "Le déficit se réduit (...) sous le double effet d'une hausse des livraisons et d'une diminution des achats."
  •  la seconde amélioration concerne le secteur de l'énergie. "Les approvisionnements en hydrocarbures naturels ont accentué leur repli depuis l'ensemble des fournisseurs." Mais dans le même temps, les importations de pétrole raffiné "se rétablissent auprès du Moyen-Orient et connaissent une poussée depuis la Chine".

La balance se dégrade avec l'Asie

Dans une approche régionale, la balance commerciale "se dégrade fortement" vis-à-vis de l'Asie, "avec d'une part, des achats en hausse (pétrole raffiné, biens de consommation courante) et, d'autre part, des livraisons d'Airbus moins élevées qu'en juin".

En dépit de la bonne tenue des exportations, le déficit s'est également creusé vis à vis de l'Union européenne. Les douanes expliquent ce déficit avec l'UE en raison des achats des industries aéronautique et spatiale. Avec le continent américain, la détérioration est bien plus mesurée, la hausse des achats de turboréacteurs étant en partie compensée par des livraisons d'avions (Airbus et avions d'affaires), de produits chimiques.

Avec l'Europe hors UE, le solde s'est amélioré en raison d'une hausse des ventes et de moindres achats. Le constat est également similaire avec le Proche et le Moyen Orient qui s'explique, entre autres, par une hausse des ventes aéronautiques supérieure à celle des achats de pétrole raffiné.

L'impact du Brexit

Le creusement du déficit commercial français peut, en partie, s'expliquer par les effets du Brexit. Dans une étude publiée en avril dernier, par le service des douanes, les experts ont noté que "la France est le deuxième pays européen le plus impacté par le recul des importations britanniques, après l'Allemagne, premier fournisseur du Royaume-Uni. Les ventes de la France reculent deux fois plus que celles de l'ensemble de l'UE" pour 2016. D'ailleurs, la France a affiché régulièrement un excédent commercial avec le Royaume-Uni, proche de 10 milliards d'euros. Mais si le gouvernement britannique décide de mettre en place d'importantes barrières protectionnistes, le déficit commercial pourrait encore se creuser.

> Lire aussi : Commerce extérieur : c'est la Bérézina !

Grégoire Normand

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 09/09/2017 à 14:05
Signaler
En lisant vos commentaires, ce que je comprends pas : pourquoi l'Europe n'est pas solidaire entre elles ? Est ce que ce sont les vieilles querelles européenne qui mènent le jeu ? Il faudrait pas qu'il y a de la concurrence entre pays Européens membre...

à écrit le 08/09/2017 à 15:15
Signaler
réponse à Bernardino la différence entre les USA et la France , c'est qu'eux fabriquent les dollars , et nous seulement les chômeurs .

le 10/09/2017 à 16:18
Signaler
@kakech 8/9 15:15 En effet, les EU utilisent deux effets de levier: les cours du pétrole et du USD. La France, par manque de courage et surtout, par peur du changement, a choisi l'option du chômage de masse; le cri de cœur étant "ne pas toucher au...

à écrit le 08/09/2017 à 9:41
Signaler
Le déficit commercial de la France s'aggrave sous les coups bas de Bruxelles et de Berlin, voici le cercle infernal tueur de la France Les allemands vendent leurs machines outils et leur ingénierie en Pologne, en Roumanie, en Hongrie, en Slova...

le 09/09/2017 à 9:40
Signaler
En effet, et le pire c'est que des patrons français profitent sans vergogne de ces subventions en créant des sociétés en Pologne et dans les autres pays, ils vident leurs propres usines et de surcroît ils en profitent pour faire de l'évasion fi...

à écrit le 08/09/2017 à 9:09
Signaler
Le pire c’est qu’on est dans un contexte relativement favorable. Que se passera t’il si le prix du pétrole augmente ? La France importe 99 % de son pétrole et 98 % de son gaz et que le prix du baril est extrêmement bas à 49 dollars, ce qui représen...

le 08/09/2017 à 11:18
Signaler
Et pour avoir une vue plus précise de l'impact des énergies sur la balance commerciale, il suffit par exemple de suivre l’évolution du prix du baril de pétrole (prixdubaril.com) ou de se référer aux statistiques du commissariat général au développeme...

à écrit le 08/09/2017 à 5:45
Signaler
Normal avec nos fonctionnaires expert en rentes il n y a plus d activites en France !!! Plus d exportateur en Normandie car les taxes pour engraisser les fonctionnaires ont fait tout crever : pire que le roundup de Monsanto !!!

le 08/09/2017 à 23:40
Signaler
Je dirai plutôt que ce sont nos aritsansd et nos agriculteurs, incompétents, peu travailleurs, et incapables de vivre autrement que de subventions ou de baisse d'impôts qui plombent la FRANCE. VIve l'agriculteur allemand, qui sait faire du lait pas...

à écrit le 07/09/2017 à 21:54
Signaler
Ne vous inquiétez pas : en modifiant le code du travail, on aura des salariés hyper-motivés qui vont concevoir, produire et vendre des produits de haute technologie. En outre, en remettant une semaine de travail en primaire de 4 jours, soit 147 jo...

à écrit le 07/09/2017 à 21:54
Signaler
Ne vous inquiétez pas : en modifiant le code du travail, on aura des salariés hyper-motivés qui vont concevoir, produire et vendre des produits de haute technologie. En outre, en remettant une semaine de travail en primaire de 4 jours, soit 147 jo...

le 08/09/2017 à 2:07
Signaler
en remettant une semaine de travail en primaire de 4 jours, soit 147 jours d'école alors que les allemands sont aux alentours de 200 Nos instituteurs se plaignent d'être moins bien payés que leurs homologues européens ... 53 jours de congés en plus...

à écrit le 07/09/2017 à 19:06
Signaler
Une taxe de solidarité et écologique pour rétablir la justice sociale dans la France forte et irréprochable. Comme disait Raffarin : "To win the yes need the no to win against the no."

le 07/09/2017 à 21:28
Signaler
La solution, créer une taxe ? Mouhaha, Français sors de ce corps...

le 08/09/2017 à 7:57
Signaler
@balafenn 07/09/2017 21:28 "La France est un pays extrêmement fertile. On y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts". Georges Clemenceau

le 08/09/2017 à 13:09
Signaler
les taxes ne sont jamais que de la redistribution future.meme les américains libéraux aimeraient instaurer un revenu universel de redistribution en taxant les riches.il faut changer l'image des mots"taxe" et impot" ,cette image est trop négative.Idem...

à écrit le 07/09/2017 à 16:26
Signaler
La France Macron n'est que la suite aggravée de la France ChiracSarkozyHollande La France Philippe Edouard n'est que la continuité aggravée de la France Raffarin Devillepin Fillon Valls Toujours plus d'importations massives en provenance de Pol...

le 07/09/2017 à 18:36
Signaler
Et je rajouterais, le principal moteur de l'économie en France la consommation des ménages va reculer avec la saignée en cours des retraités et des actifs via les impôts et les taxes...

le 07/09/2017 à 19:13
Signaler
Malgré tous ces mauvais indicateurs la France se fait toujours le leader des opérations extérieures militaires pendant que nos voisins font du commerce. 20 ans de fierté nationale, qui nous conduiront à la ruine !

à écrit le 07/09/2017 à 14:45
Signaler
Quand est ce que l on sera capable de faire comme les Allemands ?Aujourd'hui la France n'a aucune stratégie sur le moyen long terme...pour changer cela. Il faut dire que nous sommes gouvernés par des énarques....Triste résultat.

le 07/09/2017 à 16:38
Signaler
@Chap 07/09/2017 14:45 Un peu simpliste votre raisonnement ou faut il le lire au n ième degré ? Les Etats Unis ne sont pas dirigés par d'énarques et ils ont un déficit extérieur de 6 % (about) du PIB alors que nous en sommes à 2%. Cordialement

à écrit le 07/09/2017 à 13:40
Signaler
Le chinois à prix votre boulot et ne vous le rendra pas . Le responsable est la fonction publique qui accaparé la richesse produite par les travailleurs et tue la capacité d'investissement

à écrit le 07/09/2017 à 13:31
Signaler
L'euro du fait de la politique allemande est au plus haut également, ne pouvant que déséquilibrer la balance commerciale étant donné que cela revient plus cher d'acheter nos produits pour les autres pays. Mais l'allemagne elle s'en fiche elle, la...

le 07/09/2017 à 18:42
Signaler
Euro fort, euro faible les résultats commerciaux de la France hors zone euro demeurent à des années lumières de l'Allemagne..

le 08/09/2017 à 5:49
Signaler
Les allemands ameliorent chaque jour la qualite de leur travail alors que les francais veulent des innovations disruptives invendables

le 08/09/2017 à 11:49
Signaler
"Euro fort, euro faible les résultats commerciaux de la France hors zone euro demeurent à des années lumières de l'Allemagne.. " Avant vous compariez avec l’Angleterre maintenant que cette dernière s'est faite atomiser par le néolibéralisme vous ...

à écrit le 07/09/2017 à 13:29
Signaler
il suffit d’arrêter la production de pétrole sur le territoire pour améliorer la balance commerciale !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.