Confinement : la colère enfle chez les petits commerces indépendants

De nombreux commerçants de proximité, dont les libraires, sont furieux que de grandes enseignes restent ouvertes et craignent la concurrence des grandes plateformes en ligne comme Amazon. Le gouvernement a annoncé que les rayons livres et culture des grandes surfaces alimentaires et spécialisées seraient momentanément fermés par souci d'équité. Alors que plusieurs maires ont pris des arrêtés autorisant l'ouverture de commerces non-alimentaires, l'Association des maires de France (AMF) demande au gouvernement de revoir sa copie sur la notion de commerces de première nécessité.
(Crédits : Reuters)

MAJ : article mis à jour le 31/10/20 à 15h55 et mis en ligne à 9h53

Le premier jour du nouveau confinement en France, vendredi, s'est traduit par une vie au ralenti, mais aussi par la colère de commerces indépendants dont l'activité est jugée "non nécessaire" et qui sont obligés de fermer, à la différence des grandes surfaces.

Ce confinement allégé a pris effet à minuit vendredi. Prévu "a minima" jusqu'au 1er décembre, il est plus souple que celui de mars-avril. Les guichets des services publics ou les marchés alimentaires resteront ouverts (sauf si le préfet en décide autrement), et certains magasins bénéficiant de dérogations. Mais les commerces jugés "non-essentiels" (dont les bars et restaurants) resteront fermés.

Fnac-Darty ferme ses rayons culture, Amazon retire sa campagne pré Black Friday

Cette dernière mesure a provoqué une bronca chez de nombreux commerçants, dont les libraires, furieux que de grandes enseignes restent ouvertes et de la concurrence des plate-formes de vente en ligne.

Face à la polémique, la Fnac-Darty a annoncé vendredi fermer "l'ensemble des rayons culture" de ses magasins, "dans un souci de responsabilité". Et le gouvernement a annoncé dans la soirée de vendredi que les rayons livres et culture des grandes surfaces alimentaires et spécialisées seraient "momentanément fermés dès ce soir", par "souci d'équité entre grandes surfaces et les librairies indépendantes".

Ce samedi matin, sur Europe 1, Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l'Industrie, a quant à elle demandé au géant du e-commerce Amazon de suspendre sa campagne pré-Black Friday, lancée le lundi 26 octobre.

« J'ai demandé à Amazon la suspension de la campagne sur le pré Black Friday parce que ça n'était pas du tout approprié dans ce moment où 200 000 commerçants vont devoir fermer leurs portes », a expliqué la ministre. « La direction d'Amazon, en responsabilité, a accepté de retirer cette opération », a-t-elle ajouté.

Les marchands de jouets saisissent le Conseil d'Etat

De nombreux commerces, comme ceux de vêtements et de jouets, s'alarment d'une fermeture pendant la période-clé précédant les fêtes de fin d'année. La fédération des marchands de jouets a annoncé le dépôt d'un référé devant le Conseil d'Etat contre la vente de jouets dans les hypermarchés.

Le ministre Bruno Le Maire dit comprendre "la colère des commerçants (...) d'autant plus que les fêtes de Noël approchent et que beaucoup ont constitué des stocks".

"C'est un vrai coup dur. Mais nous ne laisserons tomber personne. Nous apportons à ces commerces fermés un soutien économique massif, encore plus puissant que lors du premier confinement", a-t-il déclaré au Parisien de samedi.

Des maires bravent l'interdiction de fermeture des commerces

Des maires de villes moyennes, comme Perpignan, ou plus petites comme Brive ou Aubusson, ont pris des arrêtés, autorisant l'ouverture de commerces non-alimentaires. Ils ont argué, comme le maire de Brive, Frédéric Soulier, d'une "rupture d'égalité entre petits commerces et grandes et moyennes surfaces". Plusieurs préfectures ont demandé aux maires en question de retirer leurs arrêtés.

Dans une interview accordée à La Tribunele maire de Perpignan Louis Aliot (RN) a expliqué :

"Il appartient au Premier ministre Jean Castex de trouver une solution. Je n'ose croire que l'ancien maire de Prades, issu des territoires, veuille faire mourir les commerçants de Perpignan et d'ailleurs. Je ne suis pas le seul maire à prendre cette initiative, les maires de Montauban, Reims ou Chalon-sur-Saône l'ont fait aussi. Ils font face à des commerçants qui ouvrent malgré l'interdiction, ça pourrait mal finir..."

L'AMF demande une révision de la notion de commerces de première nécessité

Evoquant un commerce de "centre-ville déjà fragilisé par le premier confinement animé par des entreprises de petite dimension" et une "situation de grave déséquilibre de concurrence", l'Association des maires de France (AMF) a, quant à elle, demandé au gouvernement le réexamen de la notion de commerces de première nécessité.

"De nombreux maires font état auprès de l'AMF de l'incompréhension que suscitent les mesures de fermeture qui visent certains commerces. Les critères ayant conduit à distinguer les commerces de première nécessité, évoqués par le Premier ministre, et les autres, sont à l'évidence difficiles à justifier au regard de l'application qui en est faite concrètement", avance l'association dans un communiqué.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 34
à écrit le 02/11/2020 à 10:43
Signaler
A SEPTIC : La conversation, les échanges humains ne constituent-ils pas intrinsèquement une plus-value ? Lorsque l'individu est seul face à son écran, la plus value se fait au profit du vendeur (Amazon ou autres) et la moins-value à la charge de la ...

à écrit le 02/11/2020 à 8:37
Signaler
Elle gonfle ou elle enfle ...

à écrit le 02/11/2020 à 8:34
Signaler
Pendant ce temps : L'École nationale de police Nîmes (Gard) au cœur d'un scandale. Jeudi 29 octobre, une centaine d'élèves aurait participé à une grosse soirée clandestine alors que la France s'apprêtait à se reconfiner, rapportent BFMTV et Le Par...

à écrit le 01/11/2020 à 11:42
Signaler
Le gouvernement applique déjà la feuille de route des oligarques de Davos et du FMI en restreignant nos libertés. Le noyau dur de 2021 de leur fameux "Grand Reset" sera, outre la numérisation de l'économie (qui profite déjà aux GAFA et à la Tech US ...

à écrit le 01/11/2020 à 11:14
Signaler
Un nombre croissant de maires à travers toute la France, y compris l'outre-mer, ont décidé de prendre des arrêtés municipaux autorisant l’ouverture des commerces non essentiels. C'est illégal puisque frontalement contraire aux décisions du gouvernem...

le 01/11/2020 à 12:09
Signaler
@Gédéon 01/11/2020 11:14 Citation "MALGRÉ L'OPPOSITION DE CENTAINES DE MÉDECINS DE TERRAIN QUI DÉNONCENT LES MENSONGES DU GOUVERNEMENT ET LA NOCIVITÉ MÉDICALES DES DÉCISIONS PRISES" Quelles sont vos sources fiables ? Fakenews de UPR, comme d'hab...

le 01/11/2020 à 14:40
Signaler
@Bernardino Donnez-vous la peine d' accéder à la page UPR.fr, vous apprendrez tout et en particulier le nom du promoteur de l' exercice décodons Covid, le docteur Louis Fouché de l' IHU Marseille, 300 on vous dit, vous pouvez a...

à écrit le 01/11/2020 à 10:56
Signaler
Ce gouvernement continue de prendre les citoyens français pour aussi irresponsables et incompétents qu'eux, ce n'est pas raisonnable et surtout ce n'est pas le bon moment là ! Ouvrez une librairie vous fermerez une agence financière.

à écrit le 01/11/2020 à 9:40
Signaler
Quand les commerçants découvrent la vente en ligne et le modèle d'affaire imbattable. Il fallait s'organiser avant, sachant qu'en plus que de en moins de gens sont fans des déplacements en voiture, des galères pour se garer, des embouteillages, de...

le 01/11/2020 à 10:27
Signaler
@septic 01/11/2020 9:40 Merci pour votre excellente synthèse. Comme vous soulignez, pour gagner de gagner de l'argent, il faut avoir une valeur ajoutée. Cordialement

le 01/11/2020 à 11:30
Signaler
Vous avez tout à fait raison. J'ai un commerce de puériculture et jouets éco-responsable en centre ville. Je vais fermer mon magasin et lancer mon site e-commerce, mais l'exploiter à partir d'un autre pays européen. Avec un prestataire logistique bas...

le 01/11/2020 à 17:13
Signaler
@ findespetitscommerces Et ton coiffeur délocalisable ?

le 02/11/2020 à 12:18
Signaler
Je remets ma réponse d'hier car j'ai été censuré. Bernardino a répondu le 01/11/2020 à 10:27 @septic 01/11/2020 9:40 Merci pour votre excellente synthèse. Comme vous soulignez, pour gagner de gagner de l'argent, il faut avoir une valeur ajouté...

à écrit le 01/11/2020 à 9:31
Signaler
Donc le gouvernement préfère fermer les rayons librairie des grandes surfaces plutôt que d'autoriser les librairies et "petits" commerces à ouvrir. Quelle est la prochaine étape ? Fermer les rayons librairie des maisons de la presse ? La bureaucratie...

à écrit le 01/11/2020 à 9:21
Signaler
sont ils novices de la politique nos énarques dans cette politique de l essentiel ! diable n en déplaise aux petits commerces non essentiels la priorité est bien la santé et non l économie de quelques minorités. manque de fermeté o...

à écrit le 01/11/2020 à 9:21
Signaler
sont ils novices de la politique nos énarques dans cette politique de l essentiel ! diable n en déplaise aux petits commerces non essentiels la priorité est bien la santé et non l économie de quelques minorités. manque de fermeté o...

à écrit le 01/11/2020 à 8:57
Signaler
il faut virer le ministre de la sante lui qui ce jour decourage toute la france de positivité

à écrit le 01/11/2020 à 8:53
Signaler
Il se dit TRES TRES TRES sérieusement, que nous ne serions partiellement libérés que du 19 Décembre au 3 Janvier. LES CENTRE VILLE SONT CONDAMNES. Désespérant, Dramatique, Dramatique.

à écrit le 01/11/2020 à 8:28
Signaler
c'est aux commerçants de se révolter et de ne pas fermer ses magasins et comme toujours après les dirigeants seront oblige de ceder la majorité de Français souhaite acheter sans pour cela engraisser les états unis mais le gros problème et que nos...

à écrit le 01/11/2020 à 8:25
Signaler
Pendant ce temps : C’est un détail du confinement qui n’a pas été évoqué par Emmanuel Macron ou Jean Castex lors de leurs allocutions respectives. Le président de la République et le Premier ministre ont bien confirmé que les stations-service se...

à écrit le 01/11/2020 à 7:48
Signaler
ce qui va enfler c'est les depots de bilan debut 2021 on sanctionne ceux qui ont respecte les regles pour ne pas stigmatiser ceux qui ne les respectent pas ' car ils n'en n'ont pas les moyens, eux'

à écrit le 31/10/2020 à 22:16
Signaler
Les parisiens sont inarrêtables, il ne sert à rien de parler avec ces gens. Prenons enfin le pouvoir dans nos villes et régions ! Maintenant.

à écrit le 31/10/2020 à 21:08
Signaler
Il faut..il faut.. éviter de faire des moribonds supplémentaires, le Covid s'en charge déjà bien assez tout seul. Pour les grandes surfaces, c'est comme pour le télétravail, le drive ne devrait pas être seulement une "option" pour tous les clients q...

à écrit le 31/10/2020 à 20:37
Signaler
C'est quand même amusant de voir que le président qui décide que tout les commerces non essentiel doivent fermé continue de voir son coiffeur, maquilleur personnel. Alors qu'aucune preuve de contamination n'existe dans les commerces de proximité le...

le 02/11/2020 à 9:06
Signaler
Ce n'est pas parce que les preuves de contamination n'existent pas que la contamination n'a pas lieu. Nous ne connaissons pas les noms des autres clients et des vendeurs et ne sommes pas informés de leur état sanitaire au cours des jours qui suivent ...

à écrit le 31/10/2020 à 20:20
Signaler
Arrêtons cette crise de jansénisme : il faut ouvrir tous les commerces, pas fermer les grandes surfaces. Tous les commerces sont complémentaires et "essentiels". Vivre ne se réduit pas à survivre et à "manger". L'évolution très marginale du taux de m...

à écrit le 31/10/2020 à 18:36
Signaler
Moral à " -1000 " " Plan de relance " à notre débit : fiscalité future ! donc DEPASSE par le désespoir généralisé. 2021 : récession assurée JOYEUSES FETES A VOUS SEULS MACRON-CASTEX

à écrit le 31/10/2020 à 18:18
Signaler
On comprend la rancune des entreprises fermées par décision administrative, une injustice est créée. L'Etat doit faire tout ce qu'il peut pour la compenser. Cependant il n'y a jamais d'égalité de situation entre les entreprises. Les étés chauds les ...

le 31/10/2020 à 21:28
Signaler
Désolé mais fermer les petits commerces n'est pas équitable et pas justifiable lorsqu'on laisse les hyper marché ouvert. L'équité aurait été d'imposer à tout les commerce de faire via des réservations de créneau ou drive...

à écrit le 31/10/2020 à 18:15
Signaler
Les Commerçants contrairement aux Paysans sont incapables de bloquer les Hypers, et les centres logistiques d'Amazon.

à écrit le 31/10/2020 à 18:11
Signaler
Euro-Disney sur son site : mentionne réouverture du 19 Décembre au 3 Janvier et fermeture du 4 Janvier au 20 Février Donc nous serions libérés du 19 Décembre au 3 Janvier ? Personne ne croit déjà plus à une libération le 1er Décembre. Déce...

à écrit le 31/10/2020 à 17:58
Signaler
Les Super et Hypermarchés DOIVENT FERMER leur Non Alimentaire et Non Hygiène. DISTORSION DE CONCURRENCE. 1/ Les gondoles depuis les caisses jusqu'à l'allée centrale doivent vidées 2/ Celles de l'allée centrale jusqu'au fond, bloquées condamnée...

le 31/10/2020 à 21:30
Signaler
Il devraient obligatoirement passer en drive ou via un rendez vous préliminaire et les commerces fermés devraient ré ouvrir via cette même méthode.

à écrit le 31/10/2020 à 10:35
Signaler
De quoi ressusciter le CID-UNATI de Gérard Nicoud.🤣

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.