Covid-19 : de nouveaux protocoles pour laisser les restaurants ouverts même en zone d'alerte maximale ?

 |  | 279 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
"Le gouvernement va dans les prochains jours examiner les propositions qui lui sont faites par les représentants du secteur de la restauration et étudier des règles éventuelles qui pourraient permettre aux restaurants, y compris en zones d'alerte maximale, de rester en tout ou partie ouverts, mais avec des règles sanitaires renforcées", a déclaré le ministre de la Santé lors d'une conférence de presse jeudi soir.

Les professionnels de la restauration vont proposer des protocoles sanitaires renforcés, qui pourraient s'ils sont validés, permettre aux établissements de rester "tout ou partie" ouverts même dans les zones d'alerte maximale au Covid-19, a indiqué jeudi Olivier Véran.

"Le gouvernement va dans les prochains jours examiner les propositions qui lui sont faites par les représentants du secteur de la restauration et étudier des règles éventuelles qui pourraient permettre aux restaurants, y compris en zones d'alerte maximale, de rester en tout ou partie ouverts, mais avec des règles sanitaires renforcées", a déclaré le ministre de la Santé lors d'une conférence de presse.

En vue d'une application dans toutes les zones d'alerte maximale

Si ces nouvelles règles "nous semblent suffisamment robustes, protectrices, contrôlables, elles seront soumises au Haut Conseil pour la santé publique et si elles étaient validées, elles pourraient alors s'appliquer à toutes les zones d'alerte maximale", a-t-il ajouté.

Cela pourrait ainsi s'appliquer à la métropole d'Aix-Marseille et en Guadeloupe, déjà aujourd'hui en alerte maximale et où les restaurants sont donc fermés. Mais aussi à Paris et en petite couronne, qui pourraient également être placés dans cette catégorie "dès lundi" si la dégradation des indicateurs se confirme.

Grogne croissante dans les milieux de la restauration

Dans des villes comme Lille, Paris ou Rennes, les marques de mécontentement à l'égard des restrictions à l'ouverture des bars et restaurants se multiplient.

Pour dénoncer le "deuil" de leurs métiers, patrons de restaurants, cafés, bars, traiteurs et discothèques sont appelés par leur principale organisation à "faire du bruit" chaque vendredi devant leur établissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2020 à 9:41 :
Le protocole des restos et des bars peut fonctionner si tous les clients le suivent......laissons les ouvert mais interdiction de vendre de l alcool...au bout d un verre , les clients deviennent naturellement plus sociales , sont moins attentifs aux contraintes du protocole.
a écrit le 02/10/2020 à 14:16 :
Et pendant ce temps, pendant que la classe dirigeante a attrapé le virus, le bimensuel manière de voir lui se pose LA bonne question: "Faut il payer la dette ?"

Un régal de pensée à contre courant de la dictature financière en pleine crise d'hystérie.
Réponse de le 03/10/2020 à 0:28 :
Comme le nom l‘indique, c‘est un devoir de repayer la dette, autrement dit une obligation.
a écrit le 02/10/2020 à 11:59 :
Tiens donc, ceux qui refusaient il y a quelques mois la tenue d'un registre permettant de retrouver plus facilement les personnes qui ont été en contact avec un patient atteint par le virus au cours d'une sortie au restaurant ou dans un bar proposent maintenant ce protocole ! Quant au port du masque quand on se lève il n’est pas toujours respecté, loin de là, et certains patrons de bars ne portent même pas de masque.
a écrit le 02/10/2020 à 10:35 :
Des indicateurs totalement stupides et surtout qui ont été changés pour pousser au catastrophisme.
Combien en réa? Combien de morts? Combien de morts depuis le début de l'année comparés aux autres années?
Voilà les vraies questions ou indicateurs.

Tout cela ressemble de plus en plus soit à la mise en application des théories de Friedman par les chicago boys .. soit à des idiocrates en plein délire.
a écrit le 01/10/2020 à 23:23 :
On a "mal" confiné et tué les TPE pour combattre le covid. Non seulement le covid n'a pas été vaincu, mais en plus on va achever les TPE survivantes et donner des milliards pour "sauver" des entreprises responsables de l'effondrement à venir.
a écrit le 01/10/2020 à 23:16 :
A t'on des stats sur le taux de contamination des personnels de la restauration? Est ce dans les restaurants que les contaminations ont lieu, ou bien est ce lorsque les clients se disent bonjour/aurevoir? Quelle est la part de contaminations clients/personnel? Dans quelles circonstances cela se produit il? Si on a la réponse à ces questions, pourquoi n'en parle t'on pas et ne donne t'on pas des consignes spécifiques au lieu de décider de fermetures arbitraires?
a écrit le 01/10/2020 à 21:03 :
Et si on mangeait avec des masques ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :