Covid 19 : déjà 10 millions de rappels, la vaccination des enfants au menu du Conseil de défense lundi

La vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 sera au programme du Conseil de défense sanitaire lundi, selon un document du ministère de la Santé, qui évoque l'annonce d'un "calendrier précis" après cette réunion. Avec 10 millions de doses de rappel déjà injecté, le ministre de la Santé espère un effet "coupe-feu" sur l'épidémie.

2 mn

(Crédits : DADO RUVIC)

Il n'y aura pas que des restrictions sur la table du prochain Conseil de défense, "dont un point concerne la possible vaccination prioritaire des enfants de 5 à 11 ans", selon ce document présenté vendredi aux représentants des hôpitaux, cliniques et soignants libéraux. Le ministère y affirme même que "le calendrier précis de la vaccination des 5-11 ans sera précisé à l'issue du Conseil du 6 décembre", et ajoute que "l'ouverture de la vaccination à tous les enfants" de cette classe d'âge est prévue "début janvier 2022".

Entre temps, "les doses de vaccins pédiatriques Pfizer seront livrées" aux pharmacies hospitalières dès le 13 décembre, puis "en ville" à partir de "fin décembre" aux "professionnels de santé habilités". Une source gouvernementale a toutefois indiqué à l'AFP que la décision reste suspendue à l'avis de plusieurs instances, dont le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) qui n'a pas encore répondu à la saisine de l'exécutif sur ce sujet.

La Haute autorité de santé (HAS) n'a pas non plus donné son feu vert à la vaccination de tous les 5-11 ans, qu'elle recommande pour l'instant seulement aux 360.000 enfants "qui présentent un risque de faire une forme grave de la maladie". A ce jour, seul le vaccin anti-Covid de Pfizer a reçu l'approbation de l'agence européenne du médicament pour un "usage chez les enfants de 5 à 11 ans".

10 millions de rappels

Dix millions de Français ont reçu leur dose de rappel de vaccin contre le Covid-19, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran samedi soir. "10 millions de Français ont fait leur dose de rappel pour maintenir leur protection face au Covid. De nouveaux rendez-vous continueront d'ouvrir chaque jour pour que toutes les personnes éligibles puissent faire leur rappel en temps et en heure", a-t-il tweeté.

L'objectif que s'était fixé le gouvernement pour cette fin de semaine est donc atteint. Il y a dix jours, le gouvernement a annoncé que tous les adultes étaient désormais éligibles à une dose de rappel, ce qui a provoqué un afflux de prises de rendez-vous.

Pour le ministre de la Santé, il n'y a pas de difficulté logistique susceptible d'empêcher le bon déroulement de cette campagne de rappel qui vise à un "effet coupe-feu" contre la cinquième vague de l'épidémie.

Les autorités sanitaires ont répété vendredi qu'il n'y aurait pas de pénurie de doses de vaccins. A partir du 15 janvier, la dose de rappel sera obligatoire pour les 18-64 ans afin que leur pass sanitaire reste valide. Cela ne veut pas dire que l'injection devra forcément avoir été faite avant cette date qui correspond simplement à l'entrée en vigueur du mécanisme: à compter du 15 janvier, le pass de ces personnes sera désactivé si elles n'ont pas eu leur dose de rappel au maximum 7 mois après la dernière injection.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 05/12/2021 à 18:48
Signaler
Allez sur flightradar24 si vous avez envie de savoir pourquoi on n'est toujours pas débarrassé du virus et pourquoi les variants se répandent aussi facilement

à écrit le 05/12/2021 à 13:59
Signaler
Je cite un message du Dr Gérald KIERZEK qu'on trouve sur son compte twitter, je trouve qu'il a bien résumé la situation : Pq ne pas vacciner les 5-11 ans ? 1/ pcqu’ils ne font pas de formes graves 2/ pcqu’ils contribuent à l’immunité naturelle ...

le 05/12/2021 à 19:20
Signaler
Aucun "journaliste" ne dira que depuis 2000, pfizer a été condamné a de maintes reprises pour mensonges et manipulation de données. Au total, pfizer a du payer 4.6 milliards d'euros d'amendes aux usa. ...

à écrit le 05/12/2021 à 13:18
Signaler
Bien sûr qu'il faut vacciner les gamins dès 5 ans.

à écrit le 05/12/2021 à 9:56
Signaler
de quoi s indigner après toutes ces incohérences. un renouvellement des élites devient urgent pour la transparence

le 05/12/2021 à 10:15
Signaler
Renouvellement des élites une gageure sont issues du même sérail et d entre soi…. Après gerer un pays n est pas à la. Portée du quidam …et annonce des nuits blanche !!

à écrit le 05/12/2021 à 9:46
Signaler
Il serait incohérent de vacciner les enfants sans une obligation vaccinale généralisée. Le sujet de la vaccination va devenir explosif.

le 05/12/2021 à 10:27
Signaler
Je partage votre point de vue malheureusement on a plus le choix à moyen terme la vaccination pour tous 50000 contaminations par jour c est le triple dans 3 mois si on fait rien et son corollaire d hospitalisations et de morts … d arrets de trav...

le 05/12/2021 à 12:59
Signaler
on va tous mourir a cause du covid, un taux de contamination ENORME de 0.002% c'est la fin les gars ! On ne nous parle plus ni des morts, ni des hospitalisés, juste des contaminés qui vont s'en sortir pour 99.999% d'entre eux. Bon la grippe, c'est 2%...

le 06/12/2021 à 8:51
Signaler
@time i s money like Covid Vous préconisez donc de ne rien faire et ça ne vous générerait pas de voir les hôpitaux exploser, les morts s'empiler. Lorsqu'on est en charge d'une collectivité, il faut savoir prendre ses responsabilités et des décisions...

à écrit le 05/12/2021 à 9:10
Signaler
On va vacciner nos gosses qui ne risquent rien pour se protéger d'un virus qui devient inoffensif. J'espère profondément qu'un jour la justice se mettra sur cette honteuse et méga escroquerie. Honte sur tous les lâches et les traitres qui diffusent c...

le 05/12/2021 à 10:22
Signaler
D abord il n est pas prouvé que les gosses ne risquent rien à moyen terme … d autre part ils sont vecteurs de la ontamination chez les adultes autour de moi j ai 3 exemples . Bien évidemment ils ne sont pas responsable de la situation .. allés donc m...

le 05/12/2021 à 12:01
Signaler
"D abord il n est pas prouvé que les gosses ne risquent rien à moyen terme …" 2 ans c'est du moyen terme. "d autre part ils sont vecteurs de la ontamination chez les adultes autour de moi" contamination d'une forme toujours moins agressive. "Bien évi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.