"The French Virologist" sur Instagram : comment Océane Sorel démonte les fake news sur la Covid-19 et les vaccins

PORTRAIT. Lassée des ravages de la désinformation sur le virus et les vaccins contre la Covid-19, la virologue française Océane Sorel s'est lancée dans un énorme travail de vulgarisation scientifique sur son compte Instagram, "The French Virologist". Drôles, modernes sur la forme et extrêmement rigoureuses et sourcées sur le fond, ses publications apportent une information d'intérêt général sur l'épidémie, et ont déjà séduit plus de 73.000 abonnés en sept mois. La jeune femme vient aussi de rejoindre la "team Halo" des Nations Unies, qui regroupe des médecins, scientifiques et chercheurs engagés contre la désinformation sur les réseaux sociaux.
Sylvain Rolland

9 mn

Les gens comprennent que je ne fais pas de politique et que je ne donne pas de leçons.
"Les gens comprennent que je ne fais pas de politique et que je ne donne pas de leçons". (Crédits : DR)

"La science, ce n'est pas une opinion ou une idée politique ! C'est fou que ce ne soit pas évident en 2021. C'est fou de se dire que des peurs irrationnelles ou des croyances parfois complètement farfelues puissent valoir autant, si ce n'est plus, aux yeux de certains, que des faits scientifiques". Drôle d'époque que celle de la vie post-Covid. Dans des pays occidentaux qui ont accès aux vaccins, une frange non négligeable de la population refuse la piqûre par manque de confiance envers la science ou par défiance envers les institutions.

Alors la Française Océane Sorel, 34 ans et virologue aux Etats-Unis, a décidé de mettre ses connaissances au service d'une cause délaissée : la vulgarisation scientifique. Sur son compte Instagram, "The French Virologist", la chercheuse poste plusieurs fois par semaine des infographies ou des vidéos claires et ludiques, qui vulgarisent avec une efficacité redoutable une problématique liée à la Covid-19 ou à d'autres virus.

The French Virologist Océane Sorel Covid-19 vaccins vulgarisation

[La 5G dans les vaccins ? Publications scientifiques à l'appui, la virologue décompose les ingrédients de chaque vaccin du marché. Ici, celui de Pfizer.]

Infographies claires et vidéo humoristiques

Composition des vaccins, effets secondaires, efficacité de l'ivermectine, vaccination et grossesse, risques de myocardites et péricardites, variant Delta, présence de nanoparticules... La jeune femme s'empare de tous les sujets d'actualité pour les passer au révélateur de la science.

Son procédé est bien rodé : pendant plusieurs jours, la chercheuse se procure et explore l'état de l'art de la littérature scientifique sur le sujet. Puis, elle en fait un résumé simple et digeste, sous la forme le plus souvent d'une infographie, parfois d'une vidéo. En commentaire, la scientifique fournit toutes les informations qu'elle n'a pu intégrer dans l'image : contexte, précisions et surtout, les liens vers la bibliographie. Puis elle répond aux questions complémentaires des internautes, toujours avec respect et pédagogie.

The French Virologist

[Ici, "The French Virologist" explique pourquoi il est très peu probable que le vaccin provoque des effets secondaires de long terme. Sur le côté, un texte apportant des précisions et indiquant les sources.]

"Les faits, rien que les faits", telle est son obsession :

"Contrairement à une croyance, un fait scientifique est établi par consensus : il faut que plusieurs études indépendantes et à la méthodologie irréprochable aboutissent à la même conclusion pour qu'on considère qu'il s'agit d'une vérité scientifique. Et contrairement à l'idée reçue, la littérature scientifique est pléthorique sur la Covid-19 et ses vaccins. Cette maladie n'est plus un mystère", précise Océane Sorel.

Par souci d'impartialité, la jeune femme n'hésite pas à écrire clairement quand on manque encore de recul sur un sujet, ou quand le consensus n'est pas encore établi. "Mon but n'est pas de rassurer pour rassurer, ou de promouvoir quoi que ce soit. La vulgarisation scientifique n'empêche pas la rigueur, la précision et la nuance", ajoute-t-elle.

"Vulgariser, c'est expliquer des choses sérieuses sans se prendre au sérieux"

Tout a commencé en février 2021. Agacée par la viralité d'une énième fake news sur les vaccins, la trentenaire se lâche et poste un "débunk" -démontage en règle d'une fausse nouvelle en s'appuyant sur des faits- sur son compte personnel. A sa grande surprise, de nombreuses personnes la remercient... et l'assaillent de questions. "Je me suis aperçue que les gens étaient noyés d'informations sur le virus et les vaccins, mais que beaucoup de choses étaient confuses dans leur tête. Et quand ça paraît trop complexe, on se dit qu'on veut nous cacher des choses, ce qui fait le lit de la peur et de la défiance", décrit-t-elle.

Alors, Océane Sorel répond. Rapidement, elle se prend au jeu de la vulgarisation scientifique et créé le compte "The French Virologist". Son credo : "expliquer des choses sérieuses sans se prendre au sérieux". Le succès est immédiat. "The French Virologist" passe de zéro à 20.000 abonnés en moins de cinq mois. Puis, en juillet, Emmanuel Macron annonce la généralisation du passe sanitaire, ce qui pousse des millions de Français hésitants ou qui auraient voulu encore attendre, à envisager la vaccination. "A partir de là, ça a explosé du jour au lendemain. Mon compte était relayé de partout, certains jours j'avais plus de 3.000 nouveaux abonnés", raconte-t-elle. Début août, "The French Virologist" atteint le seul des 60.000 abonnés. Depuis, le rythme des recrues ralentit au fur et à mesure que la vaccination progresse, mais le compte continue d'engranger des abonnés et le cap des 70.000 abonnés a été franchi début septembre.

The French Virologist

Brenda la Californienne refaite, Ebola et Herpecita à la rescousse

Pourquoi ce succès ? Si "The French Virologist" est aujourd'hui suivi par plus de 73.000 personnes, c'est parce qu'Océane Sorel accomplit à un rythme quasi quotidien quelque chose que ni l'Etat, ni les médias généralistes et spécialisés n'ont réussi : rendre l'information scientifique sur la Covid-19 compréhensible pour tous.

"Je n'avais pas réalisé avant la pandémie à quel point la communication scientifique est mauvaise. Mais je suis persuadée qu'il y aurait beaucoup moins de sceptiques et de complotistes si les chercheurs et les médias savaient mieux vulgariser la science", estime-t-elle.

La grande force d'Océane Sorel est de réussir à décrire simplement des choses complexes, sans travestir les faits, et en prenant un plaisir manifeste à transmettre le savoir. "Quand j'ai lancé le compte j'espérais juste que mes amis s'abonneraient. Aujourd'hui, je suis un peu dépassée par le succès", s'amuse-t-elle avec une sincère candeur.

Le cocktail gagnant se compose de deux ingrédients cruciaux et complémentaires. Le premier est, bien sûr, l'expertise : les virus humains n'ont pas de secrets ou presque pour la scientifique, qui s'est spécialisée sur celui de la varicelle -le sujet de sa thèse- et qui travaille actuellement en tant que chercheuse dans une biotech américaine dédiée à la thérapie génique. Le deuxième ingrédient est lié à son âge et à son état d'esprit : Océane Sorel est une trentenaire qui baigne dans l'environnement numérique et maîtrise les codes d'Internet et des réseaux sociaux.

Du coup, ses publications sont légères et souvent drôles. Océane Sorel a même créé un personnage, Brenda, "une Californienne blonde aux lèvres et seins refaits", qui pose des questions candides ou qui interroge des experts dans son émission "Brenda vous dit pourquoi". Et comme la Covid-19 n'est pas la seule maladie sur Terre, The French Virologist vulgarise aussi l'état des connaissances sur d'autres virus, comme les papillomavirus, la varicelle, la grippe ou les herpès. "J'ai créé d'autres personnages inspirés par les virus, comme Herpecita et Ebola, sourit-elle. J'essaie de rendre les choses 'fun' même quand le sujet est grave. Brenda est le cliché de l'Américaine superficielle mais grâce à ses outrances les gens retiennent bien ce qu'elle dit".

The French Virologist

La "Guillaume Rozier" des fake news... l'humour en plus

Le ton pédagogique et le recours à l'humour expliquent en partie pourquoi le compte n'est pas devenu un champ de bataille entre pro et antivax.

"Les gens comprennent que je ne fais pas de politique et que je ne donne pas de leçons. J'ai quelques commentaires insultants par semaine mais ça reste minime et je les bloque immédiatement. Au début j'essayais de répondre et d'argumenter mais c'est une perte de temps car les personnes emmurées dans leurs croyances sont dans l'agressivité en permanence".

Au contraire, de nombreuses personnes postent pour la remercier et indiquent s'être fait vacciner grâce au compte. Et d'autres l'utilisent même pour convaincre des proches hésitants, car ils savent désormais quoi répondre aux craintes sur l'ARN messager, sur la composition des vaccins ou sur les effets secondaires de long terme. "Si je peux redonner confiance en la science à ne serait-ce qu'une seule personne, alors ça vaut le coût car le virus tue et nous avons toutes les preuves scientifiques nécessaires pour affirmer que la vaccination n'est pas dangereuse et sauve des vies", se réjouit la jeune femme.

Les retours positifs sont le carburant d'Océane Sorel, car "The French Virologist" représente "un énorme investissement", d'autant plus qu'elle le gère seule. "La journée je travaille, ensuite je m'occupe de mes enfants et je passe du temps avec mon mari, et ce n'est que le soir que je peux m'occuper du compte. Généralement je lis la littérature scientifique pendant deux soirées et la troisième je vulgarise avec le logiciel Canva, que j'ai appris à maîtriser seule, puis je poste et je réponds aux commentaires", décrit-elle.

Océane Sorel ne n'est jamais perçue comme une "Guillaume Rozier des fake news". Il faut dire que, loin de la France, elle n'avait jamais entendu parler du jeune ingénieur ! Pourtant, tous deux vulgarisent à leur manière l'information sur la Covid-19 en utilisant les réseaux sociaux, et en faisant preuve d'une pédagogie qui fait défaut à l'Etat et aux médias. Depuis mars 2020, Guillaume Rozier utilise les données en open data du ministère de la Santé pour donner tous les jours les chiffres de l'évolution de l'épidémie avec son outil Covid Tracker, puis de la vaccination avec Vaccin Tracker. Il contribue aussi à simplifier l'accès à la vaccination avec son site de prise de rendez-vous Vite Ma Dose. Son travail salutaire a même été récompensé par l'Ordre national du Mérite en juillet dernier.

"Je vois le rapprochement, la différence est qu'il met en forme des données brutes pour les rendre compréhensibles, et moi je fais un travail de simplification de la littérature scientifique, c'est très complémentaire", estime-t-elle. Bientôt une médaille pour Océane Sorel ? Contrairement à Guillaume Rozier, la virologue anime sa communauté grandissante loin de l'attention politique et médiatique. Mais une chose est sûre : elle continuera à vulgariser la science, même quand la page Covid-19 sera refermée. "Il y a un vrai besoin de communication scientifique en France et c'est quelque chose que je me vois développer quand j'en aurais marre de faire de la recherche dans un labo", indique-t-elle.

En attendant, le compte "The French Virologist" a sans aucun doute de beaux jours devant lui. Malgré le succès de la vaccination en France, les scientifiques s'attendent à un regain de l'épidémie d'ici à la fin de l'année, d'autant plus que la protection vaccinale des premiers vaccinés commence à s'affaiblir.

Sylvain Rolland

9 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 02/10/2021 à 6:02
Signaler
Chercheuse sûrement très brillante, mais pas médecin, puisqu’elle est diplômée vétérinaire

à écrit le 01/10/2021 à 20:08
Signaler
Je ne peux plus entendre le nom de virologue, d'épidémiologiste et d'infectiologue, c'est vraiment beaucoup trop. 70000 c'est pas un succès suffisant pour en faire un phénomène sur lequel débattre.

à écrit le 01/10/2021 à 9:43
Signaler
Heureusement qu'il y a des gens comme Mme Sorel. Bravo à vous!

à écrit le 01/10/2021 à 7:57
Signaler
Les symptômes du covid ressemblent étrangement au syndrome de la guerre du golf après que les soldats US aient été vaccinés par un produit "secret défense", peut-être un des premiers vaccin à ARN.

à écrit le 01/10/2021 à 5:33
Signaler
Comme quoi elle est plus efficace que la légion de médecins et professeurs "experts" qui inondent les chaines d'infos et la presse de leurs charabia scientifique !!!

à écrit le 01/10/2021 à 5:33
Signaler
Comme quoi elle est plus efficace que la légion de médecins et professeurs "experts" qui inondent les chaines d'infos et la presse de leurs charabia scientifique !!!

à écrit le 30/09/2021 à 20:50
Signaler
Et de nouveau une petite nouvelle passée inaperçue chez nous, comme c'est bizarre. l'agence italienne du médicament confirme la surmortalité en Italie chez des tranches d'âge jeunes (20 à 30 ans) et fait le lien avec le vaccin anti Covid !!! Qui ...

à écrit le 30/09/2021 à 20:35
Signaler
De quelle désinformation parle t-on??? "Ils sont déjà plus de 5000. Ils ont constitué une « Alliance Internationale des médecins et des chercheurs en médecine ». Et ils ont signé l’appel de Rome, lancé à l’occasion d’un Global Covid Summit qui s’e...

le 30/09/2021 à 21:09
Signaler
"Ils rappellent ce qu’implique le serment d’Hippocrate, avertissent les gouvernements sur les dangers qu’ils courent à ne pas laisser les médecins prescrire et expérimenter librement des traitements. " Et donc il s'agit bien de ces mêmes spécialis...

le 01/10/2021 à 8:04
Signaler
Galilée était bien seul quand il disait que la terre tournait autour du soleil, et pas le contraire. La quantité ne fait pas la qualité. 1000 scientifiques ne remplaceront jamais un seul Einstein. L'indépendance des scientifiques n'est qu'une utopie ...

le 01/10/2021 à 15:39
Signaler
"ThéoriciensDuComplot5.0" "5000 sur des millions de scientifiques" A noter ,que "The French Virologist" est composé de 20 personnes.Sinon, quelqu'un t'as empêché de prendre ce vaccin ?

à écrit le 30/09/2021 à 20:12
Signaler
En substance, "La France est prête pour faire face à une épidémie", "le masque ne sert à rien", "jamais, je n'imposerai un passe sanitaire aux français", etc... Fake news ?

à écrit le 30/09/2021 à 18:57
Signaler
Le comble pour un article vantant les mérites d'une jeune scientifique qui en plus de sa vie de famille et de son boulot fait un fantastique travail de vulgarisation totalement BENEVOLE et APOLITIQUE? De voir tous les docteurs du dimanche en théorie...

le 30/09/2021 à 20:13
Signaler
Apolitique, comment le savez vous ?

le 01/10/2021 à 21:15
Signaler
Donc si l'on ne partage pas votre opinion l'on est usine à trolls. ..

à écrit le 30/09/2021 à 18:34
Signaler
Le Covid-19 fait en moyenne une centaine de morts par jour en France, ce qui est tout à fait comparable à la grippe, et tout à fait banal vu la population et l'âge moyen en France. La première des fake news, c'est de faire croire que le Covid-19 est ...

à écrit le 30/09/2021 à 16:25
Signaler
Pendant ce temps : Sofia, 17 ans, a fait un malaise dans son lycée de Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône, une dizaine de jours après sa vaccination. Pris en charge à l'hôpital, elle est décédée le lendemain matin.L’Agence régionale de santé et ...

le 30/09/2021 à 19:45
Signaler
Il n'y a donc aucune preuve d'un lien avec sa vaccination. Encore une fake news... Merci, Océane et bon courage.

à écrit le 30/09/2021 à 16:22
Signaler
"médecins, scientifiques et chercheurs engagés contre la désinformation sur les réseaux sociaux." Normal, c'est le jackpot pour eux,ce covid. Il suffit de les voir parader à la TV, ils ne peuvent plus sans passer .Cela sent des LREM planqué derri...

à écrit le 30/09/2021 à 14:26
Signaler
Cette trop jolie nana hyper douée et compétente il faut notre président le bien-aimé nous l'installe comme ministre de la santé. Dommage j'ai pas de compte instagram, et pas bien envie de ce truc, c'est pas être moderne que faire partie de twister, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.