COVID-19 en 24h : « mécanisme de correction », troisième vague, Moderna...

Alors que certains pays européens sont suspendus aux conclusions définitives concernant AstraZeneca, d'autres dénoncent le manque d'équité dans la distribution des vaccins. Ils appellent à mettre en place un « mécanisme de correction », au moment où une « troisième vague » de l'épidémie est évoquée par le Premier ministre Jean Castex. Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

8 mn

Six chefs d'Etat européens, dont l'autrichien Sebastian Kurz, appellent l'Europe à une répartition plus équitable des vaccins.
Six chefs d'Etat européens, dont l'autrichien Sebastian Kurz, appellent l'Europe à une répartition plus équitable des vaccins. (Crédits : LEONHARD FOEGER)

L'INFO À SUIVRE - Six pays européens réclament un « mécanisme de correction »

Les chefs de gouvernement de six pays européens ont demandé la mise en place avec Bruxelles d'un « mécanisme de correction » pour mettre un terme à une distribution « injuste » des vaccins entre les pays membres de l'UE.

« Je crois qu'il est important » de trouver une solution « technique » avec la Commission européenne et le Conseil européen pour « verser des doses supplémentaires à ceux qui ont été lésés », a déclaré à Vienne le chancelier autrichien Sebastian Kurz, lors d'une conférence de presse organisée en urgence avec ses homologues des pays voisins.

Selon le dirigeant autrichien, la Bulgarie n'a reçu jusqu'à présent par habitant qu'un tiers de ce que Malte a obtenu, alors que les 27 avaient convenu de distribuer les vaccins proportionnellement au nombre d'habitants de chaque pays.

Lire aussi : Le G20 promet un accès équitable pour tous aux vaccins

LE CHIFFRE - 0,1% de croissance

Le marché français de la musique a enregistré un chiffre d'affaires stable (+0,1%) en 2020.

« Je trouve cette stabilité assez remarquable », commente Bertrand Burgalat, à la tête du Snep (Syndicat national de l'édition phonographique), organe qui a dévoilé ce bilan aujourd'hui. « Les résultats sont stables et il y a même une progression du streaming par abonnement. C'est plus qu'encourageant », poursuit-il.

Le prince saoudien alwalid investit dans deezer

Le chiffre d'affaires de 781 millions d'euros reste donc à hauteur de celui de 2019 (780 millions d'euros) dans un secteur plus que jamais porté par les ventes numériques (+17,9% par rapport à 2019).

Lire aussi : Cinéma, musique, livres... la culture se relèvera-t-elle en 2021 ?

LA PHRASE - La France est entrée dans « une forme de troisième vague »

La France est entrée dans « une forme de troisième vague » de l'épidémie de coronavirus, « caractérisée par des variants nombreux », a estimé Jean Castex. Il en a profité pour rappeler que la vaccination est au toujours « au premier rang de la stratégie » pour tenter de l'endiguer.

Jean castex invite les ministres a aller sur le terrain

« L'épidémie joue les prolongations », a souligné le Premier ministre devant l'Assemblée nationale

Après avoir observé quelques secondes de silence pour les quelque 90.000 morts du Covid, M. Castex a appelé à « respecter plus que jamais les gestes élémentaires qui depuis un an constituent une garantie solidaire face à la progression pandémique ».

Lire aussi : Covid-19 : quels vaccins sont plus adaptés aux variants ?

LE GRAPHIQUE - L'inflation garde le même rythme depuis le début de l'année en France

Les prix à la consommation ont finalement augmenté de 0,6% sur un an en février, a rapporté le 16 mars l'Insee, et non de 0,4%, comme elle l'avait indiqué dans sa première estimation. La hausse des prix est donc finalement identique à celle du mois de janvier. Sur le mois, les prix sont stables, contre une première estimation de repli de 0,1%.

Sur un an, les prix des produits manufacturés sont en repli de 0,4% en février, alors qu'ils avaient augmenté de 0,8% en janvier, a détaillé l'Institut national des statistiques, qui donne pour raison le décalage et le prolongement des soldes d'hiver. Ceux de l'alimentation ont augmenté de 0,8%, après 1% en janvier. Les prix de l'énergie ont reculé de 1,6%, marquant un très net ralentissement par rapport au premier mois de l'année. Les prix des services ont progressé de 0,8% sur un an, comme en janvier.

Lire aussi : Comment se protéger d'un retour de l'inflation ? Les réponses du stratège de H2O AM

EN RÉGIONS - Les pertes colossales des magasins et fabricants de ski

L'arrêt des remontées mécaniques en montagne a provoqué une perte d'environ un milliard d'euros de chiffre d'affaires pour l'ensemble des commerces de ski et des fabricants, a affirmé le syndicat du secteur. « Le pire est à venir », a-t-il ajouté.

Pour les commerces de sport de montagne, la saison d'hiver qui s'achève affiche un recul du chiffre d'affaires de 73% par rapport à la saison 2018-2019, la dernière qui n'a pas été amputée par la pandémie, selon l'estimation de l'USC (qui indique représenter 1.200 commerces de montagne et 90% du marché des équipements de ski).

ski

Selon le syndicat, un tiers de ces commerces spécialisés sont en « urgence absolue » pour leur trésorerie.

Lire aussi : Rossignol, Kässbohrer, Poma... pour les fournisseurs des stations de ski, le pire est à venir

À L'ÉTRANGER - L'Espagne en négociation avec la Russie pour le Spoutnik

L'entreprise espagnole Zendal, basée en Galice (nord-ouest) est en "négociations" avec la Russie pour produire le vaccin Spoutnik, a indiqué le dirigeant d'un fonds d'investissement participant aux discussions.

"Les négociations sont en cours mais elles ne sont pas finalisées", a expliqué Pedro Mouriño, patron du fonds d'investissement IberAtlantic. M. Mouriño est également consul honoraire de Russie dans la région de Galice.

"Je suis optimiste sur la possibilité de parvenir à un accord mais pour le moment il n'y a pas d'accord conclu", a précisé M. Mouriño.

Moderna teste son vaccin sur des enfants en Amérique du Nord

La société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé aujourd'hui avoir commencé des essais de son vaccin sur des milliers d'enfants âgés de 6 mois à 11 ans.

Cet essai clinique concerne un total prévu de 6.750 enfants aux Etats-Unis et au Canada, a précisé Moderna, qui produit déjà pour les adultes un vaccin administré en deux injections séparées de quatre semaines.

Ce vaccin est pour le moment autorisé pour les personnes de 18 ans et plus, en Amérique du Nord, dans l'Union européenne et dans quelques autres pays dont Israël et Singapour.

Lire aussi : Moderna Therapeutics annonce que son vaccin anti-Covid-19 est efficace à 94,5%

Norwegian Cruise Line repousse la reprise des croisières

Le groupe Norwegian Cruise Line a annoncé mardi qu'il repoussait d'un mois, jusqu'au 30 juin, la reprise de ses croisières dans le monde.

La société qui exploite les marques Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises, avait déjà repoussé le mois dernier d'un mois la reprise des voyages.

Dans un communiqué, elle explique continuer à « travailler à son plan de retour en service » qui doit répondre aux exigences des autorités sanitaires américaines.

Lire aussi : COVID-19 en 24h: objectif un million de Français vaccinés, retards, tourisme au Sri Lanka...

 (Avec AFP)

8 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 17/03/2021 à 9:03
Signaler
Vite un frexit, quitte à terminer pauvres autant devenir libres.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.