COVID-19 en 24h : recherche anti-Covid, réouverture des musées, baril de Brent...

 |  | 848 mots
Lecture 6 min.
La ministre de la Cultre Roselyne Bachelot, au sujet de la réouverture des musées.
La ministre de la Cultre Roselyne Bachelot, au sujet de la réouverture des musées. (Crédits : POOL)
Face au risque d'arriver dernier sur la relance, les pays redoublent d'efforts pour valoriser leurs laboratoires et leurs forces de production. Après avoir pris du retard dans le développement d'un vaccin français, le gouvernement vient ainsi d'annoncer le financement de projets privés pour 300 millions d'euros. De son côté, le Royaume-Uni doit faire face aux critiques émises contre le vaccin développé par Oxford et AstraZeneca... Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.
  • L'INFO À SUIVRE - AstraZeneca dans la tourmente

Déployé à grande échelle au Royaume-Uni, le vaccin britannique d'AstraZeneca/Oxford  constitue avec le vaccin Pfizer/BioNTech le socle de la campagne de vaccination ayant déjà permis d'administrer plus de 12 millions de premières doses aux Britanniques. Pourtant, le vaccin est loin de connaître la même "success story" en dehors du pays où il a été développé.

Temporairement écarté de la campagne d'immunisation en Afrique du Sud, il est désormais au coeur d'une controverse commerciale avec l'Union européenne et accusé d'être moins efficace chez les plus de 65 ans.

Le groupe pharmaceutique a dit travailler à une nouvelle version du vaccin pour faire face aux nouveaux variants, notamment le sud-africain, espérant le mettre au point d'ici-là.

Lire aussi : Le vaccin AstraZeneca pas recommandé aux plus de 65 ans, selon la HAS

  • LE CHIFFRE - 300 millions d'euros

Le gouvernement prévoit de consacrer 300 millions d'euros à financer de nouveaux projets privés destinés à lutter contre l'épidémie, a annoncé dans un communiqué le ministère délégué à l'Industrie. Il veut « continuer à augmenter les capacités de production françaises destinées à la lutte contre la Covid-19 », a-t-il ajouté.

Ces financements s'inscrivent dans le cadre d'un vaste programme déjà annoncé, celui des investissements d'avenir (PIA) doté au total de 20 milliards d'euros et qui dépasse largement les enjeux liés à la crise sanitaire.

Lire aussi : « Sanofi est résolu à développer un vaccin sûr et efficace contre la Covid-19 », Olivier Bogillot (Président France)

  • LA PHRASE - « Un musée, ça ne s'ouvre pas comme on allume la lumière dans une pièce » (Roselyne Bachelot, ministre de la Culture)

Les musées et les monuments seront les premiers à rouvrir « quand nous aurons une décrue », a déclaré lundi la ministre de la Culture Roselyne Bachelot sur BFM-TV, précisant que « nous n'en sommes pas là sur les salles de cinéma et de spectacles ».

Cependant, l'ouverture des musées nécessite plusieurs jours d'anticipation et de procédures. « Les directeurs nous ont dit qu'il fallait un délai entre 3 jours pour les plus rapides et de 15 jours à 3 semaines si l'on respecte (...) un certain nombre de procédures », a-t-elle ajouté.

Lire aussi : Cinéma, musique, livres... la culture se relèvera-t-elle en 2021 ?

  • LE GRAPHIQUE - Les vaccins et les plans de relance boostent le Brent

Le prix du baril de Brent se rapproche ce lundi des 60 dollars. Depuis son point bas, fin octobre, il a progressé de 50%. Malgré le ralentissement de l'économie mondiale dû à la pandémie, qui pèse sur la demande de brut, le marché se rééquilibre. La chute de la production aux Etats-Unis et la décision de l'Opec, notamment de l'Arabie Saoudite, de réduire les extractions sont des facteurs de soutien des cours. Les investisseurs parient également sur un redémarrage rapide de l'économie mondiale à dans quelques mois avec l'extension des vaccinations contre le Covid-19 et les plans de relance, en particulier américain.

Lire aussi : Pétrole : l'année 2020 en cinq dates emblématiques

EN RÉGIONS - Courchevel contourne la fermeture des pistes

La station de ski huppée de Courchevel, en Savoie, a ouvert samedi une petite piste de ski alpin accessible en voiture, pour contourner la fermeture obligatoire des remontées mécaniques.

La piste pour débutants, qui descend sur environ deux kilomètres, est "balisée et sécurisée", a assuré lundi l'office de tourisme de Courchevel, confirmant une information de France 3 Alpes. Autorisée par arrêté municipal pour les vacances de février, la piste, gratuite, est accessible via la route, moyennant un trajet de dix minutes, et "permet de donner un peu de glisse à certains", fait valoir l'antenne locale de l'Ecole du ski français (ESF).

Lire aussi : Vacances de février: pas de ski, les réservations s'effondrent à la montagne (et ailleurs)

courchevel

À L'ÉTRANGER - Dubaï dans le rouge

L'Institut d'études Oxford Economics vient de revoir à la baisse ses prévisions de croissance hors pétrole pour les Émirats Arabes Unis en 2021, l'évaluant à 4% contre les 4,6% initialement prévus.

En effet, la hausse des cas de Covid-19 et les critiques des médias ont entraîné un durcissement des restrictions de voyage vers cette région du monde de la part de nombreux pays. Pourtant, le secteur du tourisme au début de l'année avait été forte, soutenue par le couloir aérien avec le Royaume-Uni.

Dubaï, Palm Jumeirah, Golfe

Lire aussi : Pour réussir la reprise du transport aérien

Chute de la production industrielle en Espagne

La production industrielle a chuté de plus de 9% en Espagne en 2020, sa pire baisse depuis 2009. Cette baisse historique est la conséquence de la grave crise économique provoquée par la pandémie et l'un des confinements les plus stricts au monde, a indiqué l'Institut national de la statistique (INE) dans un communiqué lundi.

En 2009, la production industrielle avait alors dégringolé de 15,6%. Depuis 2014, elle était toujours en hausse (entre +0,3% et 3,2%).

Lire aussi : Coronavirus: l'Espagne rétablit l'urgence sanitaire jusqu'en mai

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2021 à 9:11 :
Ben interdire le Spoutnik alors qu'avec 91% de réussite et autoriser le astrazeneca alors qu'avec seulement 65% de réussite, c'est gros comme une maison hein ça se voit trop là... Les énormes mensonges des clones télévisés ne suffisent plus, ça déborde de partout.
Réponse de le 09/02/2021 à 10:14 :
Personne n'a interdit le Spoutnik. En Europe la demande a été faite le 20 janvier et est en cours.
Réponse de le 09/02/2021 à 10:22 :
Merci beaucoup pour cette bonne nouvelle, je vais donc dire à mes parents d'attendre que ce vaccin plus sûr leur soit proposé..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :