Covid-19 : situation critique en France au bord du reconfinement, le monde se referme

 |  | 912 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Benoit Tessier)
La situation épidémique est de plus en plus "critique" en France et un durcissement des mesures de confinement est escompté lors du conseil de défense de mercredi prochain. A l'étranger, de nouvelles restrictions sont intervenues partout, notamment en Amérique Latine, en Belgique et en Pologne.

La France se trouve dans une situation épidémique "critique" selon les informations remontant du terrain hospitalier avec une explosion du nombre des cas de contamination. Signe de nervosité, le gouvernement a brutalement intensifié samedi les contrôles des limitations de déplacement, frappée par une troisième vague qui déferle sur l'Europe et conduit aussi la Belgique et la Pologne à durcir leurs restrictions.

Sur d'autres continents, des pays confrontés à une nouvelle flambée des cas de Covid-19 serrent également la vis : un confinement total entre ainsi en vigueur samedi au Chili et les Philippines se préparent à mettre sous cloche lundi leur capitale Manille et les provinces voisines.

Les autorités françaises ont renforcé samedi les contrôles aux aéroports et aux péages routiers pour faire respecter les restrictions imposées à la circulation. Ces mesures déjà en vigueur dans 16 des 101 départements, dont Paris et sa région, ont été étendues vendredi minuit à trois autres départements.

Dans ces zones, les déplacements à plus de 10 km sont interdits sans dérogation, tout comme les sorties du territoire sans motif impérieux. Les commerces sont fermés et les demi-classes sont imposées en lycée.

Mais contrairement à d'autres Etats européens, la France a décidé de laisser les écoles ouvertes en raison des risques de décrochage scolaire et de problèmes mentaux chez les élèves confinés.

Sur le reste de son territoire, un couvre-feu est en vigueur de 19H00 à 06H00. Partout, bars, restaurants, lieux culturels restent clos.

La troisième vague de Covid-19 ne cesse de monter en France, la mettant dans une situation "critique", selon le Premier ministre Jean Castex. Un conseil de défense doit avoir lieu mercredi soir pour décider d'un éventuel durcissement des sanctions.

Face à cette situation, Madrid a annoncé samedi qu'un test PCR négatif de moins de 72 heures serait désormais exigé pour toute personne souhaitant passer la frontière terrestre française afin de se rendre en Espagne.

En Belgique, les métiers de contacts non médicaux (coiffeurs notamment) ne peuvent de nouveau plus être exercés, et ce pour quatre semaines. Les commerces "non essentiels" (hors alimentation, pharmacies, librairies) ne pourront accueillir des clients que sur rendez-vous.

La Pologne a décidé de fermer les crèches, les jardins d'enfants, les grands magasins d'ameublement et de bricolage, ainsi que les salons de beauté et de coiffure. Dans les églises, une personne pour 20 mètres carrés de surface sera désormais autorisée, contre 15 mètres carrés précédemment.

Au Royaume-Uni, le pays le plus endeuillé d'Europe par la pandémie, le Premier ministre Boris Johnson a en revanche affirmé ne voir "absolument rien" dans les données scientifiques qui justifierait de revoir son plan de sortie du troisième confinement pour l'Angleterre, quand certains scientifiques mettent en garde contre de nouveaux variants du coronavirus.

Le Pays de Galles est même devenu samedi la première des quatre provinces britanniques à lever une partie des restrictions mises en place au début de l'année.

Les Etats européens ne sont pas les seuls à renforcer leurs dispositifs : les Philippines, où les hôpitaux de Manille peinent à absorber une flambée de contaminations par le Covid-19, ont annoncé un nouveau confinement à partir de lundi pour la capitale et ses environs.

Au Kenya, touché lui aussi par une troisième vague, Nairobi et quatre comtés voisins sont isolés du reste du pays depuis la nuit de vendredi à samedi et les écoles sont fermées.

Au Chili, plus de 80% de la population est soumise à compter de samedi à un confinement total, sans même la possibilité de sortir pour acheter des produits de base le week-end, face à une brutale recrudescence des infections en dépit d'une campagne de vaccination particulièrement efficace.

L'Amérique latine est durement touchée. Le Brésil a ainsi annoncé vendredi un nouveau record de morts du coronavirus en 24 heures : 3.650. Le Pérou a quant à lui recensé près de 12.000 contaminations en une journée, un chiffre sans précédent.

L'Argentine a enregistré le même jour près de 13.000 nouveaux cas, un plus haut en plus de deux mois, et Buenos Aires a annoncé la suspension des vols en provenance du Brésil, du Chili et du Mexique.

Le Mexique, le troisième pays le plus endeuillé par le coronavirus après les Etats-Unis et le Brésil, avait dépassé jeudi les 200.000 morts.

Au Moyen-Orient, la situation est désormais particulièrement inquiétante au Yémen : Médecins sans frontières (MSF) a en effet tiré samedi la sonnette d'alarme face à "un très fort afflux" de cas graves de Covid-19 dans ce pays pauvre de la péninsule arabique où la guerre a ravagé les infrastructures sanitaires.

La pandémie  a fait au moins 2.768.431 morts sur la planète et plus de 126.070.470 cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués, selon un bilan établi samedi par l'AFP.

Face la nouvelle vague épidémique, de nombreuses nations placent leurs espoirs dans l'accélération de la campagne de vaccination : plus de 500 millions de doses ont été administrées dans le monde à la date de vendredi.

Alors que l'Union européenne reste confrontée à des difficultés d'approvisionnement, la France a annoncé samedi attendre la livraison la semaine prochaine de près de trois millions de doses de vaccin contre le Covid-19.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2021 à 3:21 :
Dans les transports en commun le risque de contamination est grand il vaudrait mieux que les gens utilisent un vélo ou un scooter quand c'est possible
a écrit le 29/03/2021 à 19:19 :
La peur commence à nous tenailler. Il serait grand temps que les chaînes de télé renouvellent les médecins, professeurs et autres qui disent n'importe quoi et sans vérification (comme mélanger les vaccins sans étude sérieuse). La 1ère chose a faire est de fermer toutes les frontières pour ralentir les variants.
a écrit le 29/03/2021 à 8:11 :
Conclusion donc, au bout d'un an de guerre mondiale bactériologique déclenchée par les chinois, à qui, curieusement, personne, mais alors personne, ne demande de comptes : on va désormais vivre masqués sans perspectives à moyen et long terme sous une dictature sanitaro-ecolo-liberale. 1 million d'années d'évolution pour en arriver là, c'était vraiment pas la peine.
Réponse de le 29/03/2021 à 9:01 :
Une question toute bête: l' intérêt de la Chine à déclenchée une guerre bactériologique ?
12 sénateurs/sénatrices américains appartenant à la commission de santé et au comité restreint de sécurité et du renseignement us ont shortés les marchés dés avant même le confinement à Wuhan, si vous avez des éléments factuels plus certains que ceci n' hésitez pas à nous en faire part.
a écrit le 29/03/2021 à 7:34 :
Il va surtout falloir sérieusement enfermer les "enfermeurs" : parce que continuer depuis plus d'un an à brimer 70 millions d'habitants seulement parce qu'il y a 4800 personnes en réanimation, c'est indéfendable ! Ils ne nous protègent pas : ils se protègent eux du dévoiement de l'Etat de droit qu'ils pont pourtant mis en place, avec le remplacement de la responsabilité politique par une responsabilité pénale. Il faut abolir cette responsabilité absolue des dirigeants, publics comme privé ! Et rétablir la démocratie contre les juges et les avocats...
Réponse de le 29/03/2021 à 8:56 :
Enfermer Britannicus serait plus juste non ?
Réponse de le 29/03/2021 à 13:55 :
Avec un pseudo pareil, j’imagine que vous parlez du royaume -uni
Réponse de le 29/03/2021 à 13:56 :
Avec un pseudo pareil, j’imagine que vous parlez du royaume -uni
a écrit le 28/03/2021 à 22:24 :
"Un conseil de défense doit avoir lieu mercredi soir pour décider d'un éventuel durcissement des sanctions."
On remarquera le lapsus "sanctions" à la place de "restrictions".
Un lapsus qui montre que le journaliste est un citoyen comme les autres et qu'il commence aussi à en avoir marre.
En ce qui me concerne certains scientifiques ont beau rabâcher pourquoi il faudrait reconfiner strictement tout le pays et fermer les écoles, je remarque que ces scientifiques ont quand même un certain âge et que leur rôle est de faire un état des lieux de la situation ce qu'ils font très bien d'ailleurs et non pas de faire des choix de société consistant à demander à une génération de faire des sacrifices pour préserver l'autre .
Si j'avais leur âge je serais certainement d'accord avec leurs choix de société mais ce n'est pas le cas. Je pense que mettre quelques scientifiques jeunes dans le conseil scientifique permettrait d'obtenir un avis plus juste sur ce qu'il faudrait faire.
a écrit le 28/03/2021 à 22:12 :
La priorité c'est l'effondrement qui fera des milliards de morts, pas un virus qui en fait péniblement quelques millions d'individus en fin de vie avant d'atteindre l'immunité collective. A noter qu'un certain nombre de causes de notre effondrement en cours ont favorisé la propagation de ce virus.
a écrit le 28/03/2021 à 19:58 :
Covidou Vas régler le problème des retraites
a écrit le 28/03/2021 à 18:40 :
"Sur le reste de son territoire, un couvre-feu est en vigueur de 19H00 à 06H00".

Le plus dur d’Europe et même plus dur que celui des allemands en 40 (21h00,à 6h00),c'est pour dire.
a écrit le 28/03/2021 à 18:36 :
"Mais contrairement à d'autres États européens, la France a décidé de laisser les écoles ouvertes en raison des risques de décrochage scolaire et de problèmes mentaux chez les élèves confinés".

Donc pas de problèmes mentaux ni de décrochage chez les élèves confinés dans les autres États européens ,si je comprends bien.
a écrit le 28/03/2021 à 12:09 :
Le tabagisme tue 75000 personnes par an et la vente de tabac ne rapporte pas un rond rapport aux dépense de santé pour soigner ces malades. La COVID, de quoi parle-t-on de 5000 personnes en réa pour 66 millions de personnes ? c'est sur que ça fait peur... et 40 000 nouveaux cas par jour ? Ah oui, mais ces personnes ne développent que des symptômes mineurs, donc pour cela, on fout en l'air la vie des citoyens, l'économie, les relations sociales et la démocratie (eh oui, on devrait interdire le vote de loi pendant un un état d'exception - loi sécurité, comme la stasi mais en mieux, avec les moyens technologiques d'aujourd'hui - dérives d'un Etat qui devient totalitaire et qui ne règle en rien les problèmes quotidiens des français : changement d'heure, mais qu'est ce qu'on en a à "foutre" de cette mer..). Les élections qui approchent promettent d'être intéressantes...
Réponse de le 28/03/2021 à 18:52 :
"Les élections qui approchent promettent d'être intéressantes... "

Plutôt l’éloignement :
"Les élections départementales et régionales pourraient une nouvelle fois être repoussées en raison du contexte sanitaire. Le rapport du conseil scientifique concernant la tenue du scrutin en juin est attendu en fin de semaine."
D'ici qu'ils mettent en plus un vote que seul les gens vaccinés ou avec un passmachin pourront s' y rendre y'a pas des kilomètres.C'est peut-être pour ça d’ailleurs qu'ils se dépêchent de vacciner les vieux qui sont une base importante de leur électorat .
a écrit le 28/03/2021 à 12:05 :
@ matins calmes: Bientôt des campagnes de stérilisation pour les "mauvais" français, à savoir les désobéissants ? :-)

STP, pitié même, en Corée, parles le moins possible, que ces gens formidables ne se fassent pas une opinion désastreuse de la France vu que visiblement à part fuir tu ne fais pas granchose d'autre...

Essayes la liberté je le répète, tu feras de biens meilleurs commentaires bien plus crédibles que "en 2022 votez mieux" meuh !
a écrit le 28/03/2021 à 11:50 :
La situation est critique en ile de France ou habitent tous ces inconscients qui ne respectent rien surtout en Seine Saint Denis .
Il faut l'armée avec la police pour imposer la discipline à tous ces individus .
a écrit le 28/03/2021 à 11:28 :
Toute ces mesures sont de moins en moins crédible et les infos ont tendance a devenir de la propagande électorale... les micro trottoir et sondage sont sélectionnés et l'on sent que l'on va nous en rajouter une couche pour nous faire peur!
a écrit le 28/03/2021 à 11:20 :
nos responsables se refusent a endosser leurs couacs et erreurs ! en cherchant a culpabiliser les français !
a écrit le 28/03/2021 à 11:12 :
Notre Président savait que le virus n'avait pas de passeport, mais maintenant qu'il a traversé la Manche on voit qu'il sait nager ;) On apprend aussi que les forces de l'ordre savent entraver la libre circulation des citoyens, mais pas celle des autres...
a écrit le 28/03/2021 à 11:10 :
Vacciner en période virale c' est mettre de l' engrais sur une bestiole jusqu' alors inoffensive, lui donner un grand coup d' accélérateur et multiplier au centuple les résultats catastrophiques de l'Angleterre, d' Israël, du Chili que j' exposais hier. Ce qu' il faut c' est TRAITER et c' est précisément ce qu' ils se refusent à faire depuis plus d' un an..
Voilà qui voient compléter ma vidéo de Guy Boulianne : visionner :

"Guy Boulianne «La vaccination est la vraie pandémie»"..


« Vacciner les gens contre le virus Corona au milieu d’une pandémie, a-t-il dit, fera que le virus deviendra plus contagieux. Cela augmentera également la résistance des virus aux vaccins, a-t-il ajouté. En outre, selon Geert Vanden Bossche, la vaccination de masse contre le virus Corona « augmentera très probablement encore l’échappement immunitaire adaptatif, car aucun des vaccins actuels n’empêche la transmission des variantes virales. » «Les vaccins prophylactiques ne doivent jamais être utilisés dans des populations déjà exposées à des niveaux élevés d’infection. Il s’agit de connaissances de base en vaccinologie, qui, selon Geert Vanden Bossche, sont enseignées dès la première année de formation. Cependant, a-t-il dit, cela se pratique dans le monde entier à l’heure actuelle.«

Nous allons payer un prix élevé pour cela. Et je suis ému parce que je pense à mes enfants, à la jeune génération. Je veux dire, c’est juste impossible ce que nous faisons ici. Nous ne comprenons pas la pandémie », a déclaré Geert Vanden Bossche. Notre système immunitaire sera détruit. »« Les taux d’infectivité et de morbidité dans les pays qui ont déjà vacciné des millions de personnes en quelques semaines montrent que la vaccination de masse entraîne une évasion immunitaire virale. Bossche a donné les exemples : Le Royaume-Uni, Israël et les États-Unis. Alors que ces pays connaissent une baisse des taux d’infection, ils verront « sans aucun doute » une forte augmentation des cas de Covid 19 dans les semaines à venir. »

Lire :

"Un des plus grands virologue Allemand, tire la sonnette d’alarme, en son âme et conscience, Message à l’ OMS et aux gouvernements."..
Réponse de le 28/03/2021 à 22:06 :
Vous avez le droit de dire votre opinion mais là ce que vous faites n'est pas anodin, vous incitez les gens à ne pas se vacciner et votre argumentation repose sur du copier-coller.
Moi je vais faire preuve de bon sens, je n'ai pas fait médecine et je n'ai pas le recul nécessaire pour interpréter les propos d'un virologue . Par contre mon médecin a fait de vraies études de médecine et donc je m'en remets à son avis sur la question, ce que vous devriez faire également d'ailleurs au lieu de vous informer sur le site d'un journaliste québecois que personne ne connait.
Réponse de le 28/03/2021 à 23:32 :
@johnmck Fortement documenté sur le sujet, j' adhère au contenu du message cad pas de vaccins ARN... Voulez-vous d' autres messagers d' importance qui soutiennent ces versions, no ARN VAX ? Votre médecin a eu 4 H de cours dans sa vie estudiantine sur les vaccins et le vax l' ARN n' existait pas, gaffffffe. Voyez ce que disent les allemands ce soir sur le risque de ces vaccins, exactement la même chose, ça commence à fouetter fort, gaffffffe...
a écrit le 28/03/2021 à 10:45 :
Conseil: résistez à la propagande vaccinale et à la pression!

Une majorité en Autriche est encore sceptique quant aux vaccinations corona. Mais tout serait fait pour changer cela. En fait, « avec une propagande incroyable et une pression psychologique ». Le gouvernement loue le « Green Pass » comme un ticket pour la liberté, et il y a un risque qu’il change les esprits de nombreuses personnes. Wochenblick a déjà expliqué quels autres dangers existent.

Guy Boulianne visionner : "La vidéo censurée de la rédactrice en chef du magazine Wochenblick fait le tour du monde : «La vaccination est la vraie pandémie»"
a écrit le 28/03/2021 à 10:30 :
Avec la crise liée au Covid 19 de nombreuses rumeurs circulent certaines mettant en cause la Chine qui serait responsable après avoir "laissé" s'échapper le virus d'un labo de Wuhan. Sans céder à ces vaines spéculations, il existe des menaces bien réelles que la Chine fait peser sur le monde. L'auteur qui est un bon connaisseur du pays de son père (cf. "Mémoires chinoises" chez C.L.C. Éditions), en dénonce certaines sous la forme d'un néo-polar. "Terres rares" nous entraîne dans le vignoble bordelais où l'achat d'un domaine viticole par un chinois aisé aura des conséquences dramatiques. Ensuite nous partons pour Pékin où un membre de services secrets français a été retrouvé atrocement assassiné. Nous découvrons comment le régime chinois cherche à s'emparer des terres agricoles françaises en utilisant tous les moyens même les plus crapuleux. Le texte fluide se lit avec plaisir. En plus des intrigues le récit nous initie agréablement à la culture chinoise y compris gastronomique. La fiction n'est rien d'autre qu'une face insoupçonnée de la réalité. Jean Tuan nous en fait la démonstration pour notre plus grand plaisir…
a écrit le 28/03/2021 à 10:29 :
@ KOMMANDANTUR SIEG HEIL !

90% de mes commentaires de hier ont été couvert de merde, si vous êtes pas foutus de faire votre taf vous virez mes commentaires, vous ne faites pas semblant de les assumer avec votre stratégie bidon pas la peine que je me fatigue pour rien.

Vous tueriez père et mère pour un salaire ? Ben vous étonnez pas que la France soit tombée si bas hein...
a écrit le 28/03/2021 à 10:25 :
@ KOMMANDANTUR

90% de mes commentaires de hier ont été couvert de grosse m... et de p... d'hypocrites, si vous êtes pas foutus de faire votre taf vous virez mes commentaires, vous ne faites pas semblant de les assumer avec votre stratégie bidon pas la peine que je me fatigue pour rien.

Vous tueriez père et mère pour un salaire ? Ben vous étonnez pas que la France soit tombée si bas hein...
Réponse de le 28/03/2021 à 10:41 :
@citoyen blase.
Ne savez-vous pas citoyen qu'on est toujours trahi par les siens ? Citer des grandes paroles c'est bien, mais rien ne vaut l'experience personnelle et existentielle, dont vous semblez bien manquer.
La roue tourne pour tous.
Vous pouvez me signaler, j'ai l'habitude maintenant.
Réponse de le 28/03/2021 à 11:40 :
@ matins calmes:

Plutôt que de faire le troll et te discréditer sans cesse de la sorte, essaye de ne pas faire honte à la France au sein de ce si formidable peuple coréen, parce que vu ton faible niveau, je doute.

"La roue tourne pour tous."

Tu veux que je fasse une interprétation de cette phrase hypocrite que tu es ? :-)

Essayes la liberté, tu verras tu feras de bien commentaires plutôt qu'avec ton esprit étriqué par ton besoin de confort et de soumission, je le répète, ne nous fais pas trop honte stp, tu n'as aucune conscience de ce qu'est la France.

Les loups sortent du bois. Signalé et si je peux pas et-c...
a écrit le 28/03/2021 à 9:36 :
en cas de tri des malades il faut aussitôt inculper et incarcérer les directeur de l'ap hp
qui depuis un an traine des pieds .pour faire croire qu'ils sont indispensables
et limogeage immédiat pour faute professionnel
a écrit le 28/03/2021 à 9:22 :
Nous atteignons, ou allons atteindre, un stade critique où les personnes fragiles ont été vaccinées, (ou sont décédées), ou ont été déjà contaminées. Dès lors, la montée en charge des contaminations n'est plus suffisante pour comprendre l'évolution de la pandémie. Entre les vaccinés (10%), et ceux qui ont été contaminés (20%? si on en a repéré par les tests plus de 10% confirmés), nous atteignons des ratios qui laissent espérer une diminution des cas graves qui finissent à l'hôpital. Difficile de savoir si la vaccination a bien ciblé les cas les plus à risques, mais nos pouvons l'espérer. Dès lors, de fortes contaminations sont un facteur positif lequel nous fait progresser vers l'immunité de groupe. Au surplus, ce dont personne ne parle mais qui est une évidence, nous prenons le risque de voir se développer un variant très létal en gardant bien au chaud une partie de la population non vaccinée et non contaminée. Cette possibilité est bien réelle avec une partie importante de la population mondiale non vaccinée -tous les pays du tiers monde-, et du fait que nous connaissons déjà nombre de variants. Le temps joue donc contre nous et retarder l'évolution de la pandémie pourrait bien, ne l'espérons pas, se révéler négatif. In fine, il faut garder raison et cesser les avertissements anxiogènes. (signé, le sélectionneur -des plantes- de service. tout le monde sait que les Agros connaissent les pandémies mondiales, que ce soit sur les animaux (fièvre porcine, grippe aviaire..), ou sur les plantes..). Que les médecins fassent de leurs mieux (ils sont bons au jour le jour, et osons le dire, très mauvais dans la stratégie..).
a écrit le 28/03/2021 à 9:13 :
"le monde se referme"

Non, notre classe dirigeante nous enferme. Le monde étant comme une personne morale ne peut pas décider de quoi que ce soit, c'est comme une entreprise, elle n'est responsable de rien en elle même ce sont ses propriétaires qui lui font dire ce qu'ils veulent.
a écrit le 28/03/2021 à 8:51 :
Il faudra modifier le mode de fonctionnement politique du pays et donc la Constitution: la France est le seul pays, à ma connaissance, à avoir constitué un Conseil de Défense et recouru quotidiennement à des Forces de l'Ordre ; aussi bien, notre Police, nos Ministres (et leur Conseil) et notre Parlement ne sont plus guère que des fantômes. Aucun autre pays, dans le monde, n'a jugé nécessaire de changer le jeu des Institutions.
a écrit le 28/03/2021 à 1:37 :
Non, désolé, la situation n'est absolument pas "critique". La mortalité en France, est à peine supérieure à la moyenne, en fait, en 2020, il n'y a eu qu'une surmortalité de 3,66 % (Voir la vidéo avec Laurent Toubiana sur Sud Radio).

En fait, il ne se passe strictement rien de grave ou d'inhabituel en France, juste une banale maladie, qui comme la grippe avant, tue un certain nombre de personnes.

Cette mise au pas actuelle de l'économie, n'est basée sur rien.
Réponse de le 28/03/2021 à 8:12 :
Une banale maladie ne remplit pas les lits de réanimations. Les opérations du cœur et autres(cancers) sont décalés car plus de place en réanimation. Les personnes ayant été en comas artificiel (intubation) auront besoin de 6mois à 1an de rééducation pour retrouver une vie « normale »
Ce n’est pas une banale maladie hélas.
Réponse de le 28/03/2021 à 8:22 :
Exact on arrête l économie ce qui tue des milliers ou millions de personnes dans le monde simplement parce que nos dirigeants ont siphonné les divers crédits et deshabillé les hôpitaux.
Réponse de le 28/03/2021 à 9:46 :
@pilou

"Une banale maladie ne remplit pas les lits de réanimations"

Apparemment l’amnésie touche pas mal de monde :

Février 2012 :

L'épidémie de grippe saisonnière conduit à une "saturation" des services d'urgences depuis dix jours en France, prévient l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf). "L'hôpital est au bord de la crise de nerf", écrit-elle dans un communiqué, en demandant à être reçu "en urgence" par le ministre du Travail et de la Santé Xavier Bertrand pour "trouver des solutions immédiates". Selon Patrick Pelloux, président de l'Amuf, la situation est critique dans les services d'urgences depuis "une dizaine de jours dans la plupart des régions" en raison de l'épidémie de grippe et les patients, notamment les plus âgés, "ne peuvent plus être accueillis décemment", a-t-il précisé. Il restait samedi des lits disponibles en réanimation, dix pour l'ensemble des hôpitaux, assurait-on, alors que Patrice Pelloux faisait lui état d'un seul lit vacant en réanimation.L'urgentiste reproche aux autorités "de n'avoir pas cette année encore anticipé l'épidémie", qui si elle est "assez soutenue" n'a "rien d'exceptionnelle". Les agences régionales de santé "multiplient les demandes aux hôpitaux d'ouvrir des lits supplémentaires alors que ce sont elles qui ont imposé aux mêmes hôpitaux de réduire leurs capacités ces dernières années", souligne-t-il.
a écrit le 28/03/2021 à 0:24 :
Bon si l'Allemagne ne bouge pas et ne se confine pas plus. Le marcheur suiveur ne devrait pas trop bouger. Un maigre espoir de continuer à vivre un peu, malgré tout.
a écrit le 27/03/2021 à 23:14 :
Ne nous faisons plus d'illusion, tant que le Covid n'aura pas son compte de morts, il ne disparaîtra pas, il va constamment muter et les vaccins seront des pis aller qui feront au passage la fortune des labos. Les médicaments seront les seuls capables de limiter les dégâts, c'est à dire la gravité des cas. Cela signifie que nous devrons vivre avec le Covid pour un bon moment...en espérant que ce ne soit pas pour toujours et que de nouveaux virus ne viennent pas compliquer le problème.
a écrit le 27/03/2021 à 23:13 :
Conseil: résistez à la propagande vaccinale et à la pression!

Une majorité en Autriche est encore sceptique quant aux vaccinations corona. Mais tout serait fait pour changer cela. En fait, « avec une propagande incroyable et une pression psychologique ». Le gouvernement loue le « Green Pass » comme un ticket pour la liberté, et il y a un risque qu’il change les esprits de nombreuses personnes. Wochenblick a déjà expliqué quels autres dangers existent.

Guy Boulianne "La vidéo censurée de la rédactrice en chef du magazine Wochenblick fait le tour du monde : «La vaccination est la vraie pandémie»"
a écrit le 27/03/2021 à 22:07 :
WARNING : Assurances vies : se faire inoculer un vaccin expérimental empêcherait le versement du capital décès. Et pourtant les assureurs ont raison : les vaccins sont expérimentaux

Les médias qui suivent l’AFP mentent avec elle.

L’AFP prétend que l’utilisation actuelle des vaccins anti covid-19 ne serait pas expérimentale et qu’elle serait conforme au code de Nuremberg. Ces deux affirmations sont mensongères !

Les vaccins anticovid-19 actuels sont tous expérimentaux

Un traitement est expérimental tant que les essais phase trois n’ont pas été terminés, analysés, publiés et validés par les agences sanitaires et des médecins indépendants des firmes pharmaceutiques.

Actuellement aucun des vaccins anticovid-19 mis sur le marché ne satisfait à ces exigences de sécurité et ils sont donc expérimentaux. Le plus avancé, celui de Pfizer, aura son essai phase 3 [5] terminé dans deux ans, en 2023, d’après le site gouvernemental américain qui enregistre tous les essais sur l’homme ...
Source : "Assurances vies : se faire inoculer un vaccin expérimental empêcherait le versement du capital décès "
Réponse de le 27/03/2021 à 23:30 :
C'est sûr, mieux vaut attendre d'être ts contaminés, en réa ou mieux au royaume des morts, avt de se faire vacciner.
Et en plus, la veuve ou l'orphelin s'il en reste, toucheront un capital décès.
Urgent d'attendre dc !!!
NB: ce raisonnement est valable et recommandé pour ceux et celles qui ne st pas rétifs à la vaccination.
Réponse de le 29/03/2021 à 16:43 :
Bonjour,
je n'y avais pas pensé, merci.
L'idée n'est pas de ne pas se faire vacciner, mais en cas de décès, il faudrait tout de même de l'assurance vie soit exécutée. Sinon, cela reste à la charge de la société. Un décret en ce sens serait le bienvenue, surtout si il y a moins de mort vaccinés que de mort non vaccinés (nous verrons l'efficacité du vaccin dans le temps)
a écrit le 27/03/2021 à 21:46 :
Bla bla bla
a écrit le 27/03/2021 à 21:34 :
Visionner le Dteur Kron sur Sud Radio que je relayais hier, après les tests PCR bidons qui servent à générer des cas voilà les faux chiffres dans les réas qui servent d' arguments au confinement : "Dr Bernard Kron - "Les chiffres qu'on vous donne sont faux ! Et il suffirait d'ouvrir des lits !"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :