COVID-19 en 24H : le cas des écoles, PIB américain, liaisons aériennes...

Alors que les contaminations explosent en France et que certains élus reposent la question de la fermeture des écoles, l'Union européenne continue de prendre du retard dans sa politique de vaccination. En attendant, aux Etats-Unis, le PIB a été revu à la hausse pour le quatrième trimestre... Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

6 mn

Le produit intérieur brut des Etats-Unis pour le quatrième trimestre 2020 a été révisé en hausse, selon l'estimation publiée par le département du Commerce américain.
Le produit intérieur brut des Etats-Unis pour le quatrième trimestre 2020 a été révisé en hausse, selon l'estimation publiée par le département du Commerce américain. (Crédits : JEENAH MOON)

L'INFO À SUIVRE - La question des écoles à nouveau sur la table

Pour certains, il est temps de reposer la question des écoles dans la lutte anti-Covid. La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a suggéré d'avancer de deux semaines les vacances scolaires d'avril, « afin de fermer les écoles dès le 2 avril » en Ile-de-France, où le taux d'incidence atteint 560, dépassant même les 700 en Seine-Saint-Denis.

L'etat a investi 430 milliards d'euros dans la relance de l'economie, dit gabriel attal

Seulement en « ultime recours, parce qu'on sait le coût éducatif, le coût social », a répondu le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sur France Inter.

Cette proposition avait déjà émergé avant les vacances d'hiver et le gouvernement l'avait repoussée, tout comme il avait écarté le confinement strict de quatre semaines que proposait le conseil scientifique pour diminuer la pression sanitaire.

Lire aussi : Fermeture des écoles : avec la crise sanitaire, comment prendre une décision rationnelle ?

LE CHIFFRE - 123 milliards d'euros

Le retard pris par l'Union européenne sur son calendrier vaccinal est désormais de sept semaines contre cinq début février : cela pourrait coûter aux Vingt-Sept 123 milliards d'euros en 2021, selon un calcul rendu public par l'assureur-crédit Euler Hermes.

L'UE s'est fixé pour objectif de vacciner 70% de la population d'ici la fin de l'été. Mais ce plan semble entravé par les retards de livraison du vaccin du suédo-britannique AstraZeneca, et la lenteur des campagnes de vaccination.

Selon les experts de l'assureur-crédit, « chaque semaine de retard en matière de vaccination pourrait coûter 3 milliards d'euros à l'économie française ».

Lire aussi : Vaccins : AstraZeneca englué dans les crises

LA PHRASE - « Nous ne pouvons pas être complaisants »

La BCE a accéléré le rythme hebdomadaire de ses rachats de dette sur le marché face à l'envolée des taux obligataires aux Etats-Unis. En effet, l'institut européen craint que cette hausse, répliquée dans une moindre mesure sur les emprunts en zone euro, menace par ricochet de renchérir le coût du crédit pour les entreprises et ménages.

Christine Lagarde

Dans ce contexte, « nous ne pouvons pas être complaisants » et la BCE reste prête à « ajuster tous (ses) instruments, le cas échéant » pour aider l'activité et in fine faire remonter l'inflation vers le score idéal proche de 2%, a souligné sa présidente Christine Lagarde dans une note de blog publiée lundi sur le site de l'institut.

Lire aussi : BCE: qui veut sauver la face risque de récolter la tempête

LE GRAPHIQUE - Etats-Unis : contraction de 3,5% du PIB en 2020, malgré une croissance revue à la hausse en fin d'année

Le produit intérieur brut des Etats-Unis pour le quatrième trimestre 2020 a été révisé en hausse, à +4,3%, selon l'estimation finale publiée jeudi par le département du Commerce américain.

"La révision à la hausse reflète principalement une réévaluation supérieure pour les investissements privés, partiellement compensée par une révision à la baisse des investissements fixes non-résidentiels", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les analystes s'attendaient, eux, à une croissance inchangée à 4,1%. Cette révision n'a toutefois pas d'influence sur le chiffre annuel: la contraction du PIB reste ainsi de 3,5% en 2020, sa pire année depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

Made with Flourish

Lire aussi : Etats-Unis : le vaste plan de relance de Biden adopté par la chambre des représentants

EN RÉGIONS - De nouvelles aides pour le tourisme en Nouvelle-Aquitaine

La préfète de Nouvelle-Aquitaine, Fabienne Buccio, a présenté mercredi la suite du plan d'aide gouvernemental à la filière du tourisme dans la région, un secteur économique stratégique avec ses 140.000 emplois et près de 18 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019. Il s'agit de sauvegarder une interprofession durement touchée depuis le premier confinement, avec la fermeture des cafés et restaurants.

Lire l'article

Lire aussi : ZOOM Le tourisme en trois graphiques: 1,3 million de salariés face au choc du Covid-19

À L'ÉTRANGER - La Russie rétablit ses liaisons aériennes avec six pays

La Russie va rétablir à partir du 1er avril ses liaisons aériennes avec six pays, dont l'Allemagne, après les avoir suspendues en grande partie pour endiguer la propagation du coronavirus, a annoncé le gouvernement russe.

Moscou arrete un dirigeant d'aeroflot, soupconne d'avoir transmis des secrets a londres

Des vols réguliers seront effectués notamment deux fois par semaine entre Moscou et Caracas et une fois par semaine entre Moscou et Damas, selon la même source.

Les frontières russes restent néanmoins fermées sauf pour une liste très restreinte d'exceptions.

Au Danemark, le vaccin d'AstraZeneca toujours suspendu

Le Danemark prolonge de trois semaines la suspension du vaccin AstraZeneca dans son programme d'immunisation contre le Covid-19, pourtant déclaré « sûr et efficace » par le régulateur européen et l'OMS, ont annoncé les autorités sanitaires.

« Nous avons aujourd'hui décidé d'étendre notre suspension de trois semaines », a dit lors d'une conférence de presse le directeur de l'Agence nationale de Santé, Søren Brostrøm, expliquant avoir besoin de « plus de temps » pour exclure entièrement un lien entre les quelques cas connus de caillots sanguins rares mais graves et la vaccination avec le vaccin d'AstraZeneca.

Lire aussi : AstraZeneca a pu utiliser des données « obsolètes » lors de ses essais cliniques aux États-Unis

 (Avec AFP)

6 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 26/03/2021 à 9:03
Signaler
La France a parié sur ses vieux, la Suède elle a parié sur ses jeunes et pour l'instant la Suède s'en sort mieux d'un point de vue perte de vies humaines sans parler de l'économie qui souffre elle du manque d'exportation forcément mais en bonne santé...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.