Crise sanitaire, management, télétravail... les ressources humaines mises à rude épreuve

 |  | 941 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Reuters)
85% des directeurs des ressources humaines affirment qu'ils vont encore devoir gérer en priorité les mesures de prévention liées à la crise sanitaire au cours du premier semestre 2021, selon le dernier baromètre de l'ANDRH.

Confinement, protocole sanitaire, prévention des risques, télétravail, souffrance des salariés, arrêts de travail... depuis le début de la pandémie, les services de ressources humaines sont bousculés par la tempête Covid. Le dernier baromètre dévoilé par l'association nationale des ressources humaines (DRH) ce jeudi 11 février montre que la profession s'attend encore à une avalanche de tâches en lien avec les vagues d'épidémie au moins jusqu'à la fin du premier semestre. Parmi les priorités évoquées figure, en premier lieu, la gestion de la prévention liées à la crise sanitaire (85%). Viennent ensuite l'accompagnement du management (84%) et enfin le développement et la consolidation du travail à distance (73%). La persistance du virus et le prolongement des mesures d'endiguement plongent une nouvelle fois les entreprises dans un épais brouillard.

Si l'arrivée du vaccin a pu donner des lueurs d'espoir, la lenteur de la campagne de vaccination et la multiplication des variants repoussent toujours plus loin la sortie de crise. "Dans les entreprises, le climat social est complexe depuis un an. Avec la crise économique, sociale,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2021 à 9:44 :
Les ressources humaines à rude épreuve ??? LOL, re-LOL et re-re-LOL 🤣🤣🤣😂. Elle est bien bonne celle-là. Encore merci La Tribune pour ces pépites d'humour régulières.
Les RH n'ont absolument rien à foutre de leurs esclaves : s'il y a un problème, voire un décès, on peut le remplacer par la nouvelle vingtaine de millions de chômeurs précaires en cdd qui vient d'éclore depuis un an, qu'on virera sans difficulté quand on en aura plus besoin. "Vous n'êtes pas content ? Y en a cent qui attendent votre place "
a écrit le 12/02/2021 à 10:07 :
Bah les ressources humaines à l'ère financière ne sont plus que des exécutants au nom de la vénalité des actionnaires milliardaires et leur cohorte de thuriféraires, mais normalement en effet ils devraient se faire un peu plus malmener, quelques chemises suplémentaires arrachées tout au plus car heureusement pour ces bons soldats néolibéraux, à savoir le plus souvent sans cerveau, que les médias tiennent fermement les gens dans cette si pesante torpeur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :