Elections départementales : une vague bleue avec des taches marine

 |   |  591  mots
Une abstention forte dimanche 22 mars pourrait être fatale à la gauche dès le premier tour
Une abstention forte dimanche 22 mars pourrait être fatale à la gauche dès le premier tour (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un dernier sondage sur les élections départementale accorde 29% des intentions de vote au FN. Mais c'est l'UMP, avec une implantation plus régulière sur le territoire, qui devrait conquérir le plus de départements, au détriment de la gauche.

Dernière ligne droite et dernier sondage avant le premier tour dimanche 22 mars des élections départementales. Selon la toute dernière enquête réalisée les 17 et 18 mars auprès d'un échantillon de 1.015 personnes par Harris Interactive pour LCP-Assemblée national et 20 Minutes, 29% des sondés affirment vouloir voter Front National, 28% pour les candidats soutenus par l'UMP et l'UDI et... 19% pour ceux soutenus par le Parti socialiste. La « claque » qu'anticipent les dirigeants du PS semble se confirmer, reste à en connaître l'ampleur. Actuellement, la gauche, toutes tendances confondues, dirige 61 départements contre 40 pour la droite. Ce rapport risque de se retrouver totalement inversé.
A noter également que les candidats soutenus par le Front de Gauche sont crédités de 7% des intentions de vote, contre respectivement 2% et 1% pour ceux soutenus par Europe Ecologie-Les Verts et le Modem. Le reste se répartissant entre « divers droite » et « divers gauche ».

Les consignes de vote diversement appréciées

Mais, fait intéressant, le sondage s'est aussi attaché à savoir ce que les Français pensaient des consignes de vote. Ils sont ainsi 41% à souhaiter que l'UMP appelle à voter pour le candidat de gauche en cas de duel gauche-FN (mais seulement 18% des sympathisants UMP pensent cela), 39% à demander que l'UMP ne donne aucune consigne et 13% à vouloir que l'UMP appelle à voter FN. 7% demande à l'UMP de se prononcer pour un vote blanc.

A l'inverse, dans la configuration d'un duel droite/FN, 45% des Français souhaitent que le PS appelle à voter pour le candidat de droite (73% des sympathisants du PS pensent cela, on voit le contraste avec leurs homologues de l'UMP), 40% penchent pour l'absence de consigne de vote et...7% pour des consignes en faveur du vote FN.

Les Français sont donc très partagés sur les consignes de vote. Ce qui rend donc encore plus incertains les résultats du second tour du dimanche 29 mars car, de toute évidence, dans de très nombreux départements, on va se retrouver dans la position d'un duel FN/ gauche ou FN/droite.

Quant à l'abstention, elle va jouer un rôle important dès le premier tour car les candidats qui n'auront pas récolté les suffrages de 12,5% des électeurs inscrits ne pourront pas se présenter au second tour. Et c'est notamment à gauche, où l'électorat déçu risque de s'abstenir en masse, que cette règle risque de provoquer de sérieux dégâts.

La gauche pourrait perdre jusqu'à 30 des 61 départements qu'elle détient

De fait, la gauche qui détient actuellement 61 départements sur 100 pourrait bien perdre jusqu'à... 30 départements. Les plus menacés sont le Doubs, le Jura, la Saône-et-Loire, l'Ain, voire l'Eure, l'Indre-et-Loire, les Deux-Sèvres, les Pyrénées-Atlantiques.

En Picardie, la gauche pourrait aussi perdre la Somme, l'Oise et l'Aisne et le Front National espère bien récupérer ces deux derniers. Le parti de Marine Le Pen a aussi des vues sur le Vaucluse, voire le Var, actuellement détenu par l'UMP. Ce serait alors la première fois que le Front National se retrouverait à la tête d'un exécutif départemental.

Même certains départements symboliques ne sont pas à l'abri d'un basculement à droite. Il en va ainsi de la Corrèze, terre de François Hollande conquise à la droite en 2008, de l'Essonne, fief de Manuel Valls, et du Tarn-et-Garonne du PRG Jean-Michel Baylet.

Autre fait symbolique le Parti communiste pourrait ne plus diriger aucun département - une première ! - en cas de perte de ses deux derniers bastions: le Val-de-Marne et l'Allier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2015 à 18:06 :
pour une fois que je donne raison a N S pour ses nini
ni magouilleurs , ni escroqueurs , ni arnaqueurs , ni fraudeurs , ni
prétentieux , ni gloire et orgueil cela fait un peu trop déplacé pour
accéder à nouveau à un poste qui demande de la compétence et du crédit
C'est pourquoi le mieux pour lui serait de prendre de grandes vacances
dans les iles de rêve avec ses amis milliardaires et laisser tomber la
politique , il y a encore des gens honnêtes pour prendre la relève et
la france ne demande que cela et mérite bien un petit nettoyage
a écrit le 23/03/2015 à 13:34 :
"une vague bleue avec des taches marine" ---- de la mauvaise foi journalistique ? ou du "journalisme Charlie Hebdo" ?
a écrit le 23/03/2015 à 12:36 :
Vague bleue avec des tâches brunes plutôt...
a écrit le 23/03/2015 à 8:18 :
Vous criez à l'abstention, rassemblez votre monde...
a écrit le 23/03/2015 à 7:55 :
La France en maillot jaune pour la croissance, c'est quand vous-voulez...
a écrit le 23/03/2015 à 7:02 :
Aux départementales, le chant du départ aux illusionnistes de l’emploi et de la croissance, les vraies valeurs au lieu du pib du vice, la population française mettrait le pied dans la porte des institutions?
a écrit le 22/03/2015 à 16:53 :
En fait si je comprends bien, le premier parti de France (FN) n'aura que deux députés sur près de 600 à l'Assemblée (même chose au Parlement Européen), à peine une dizaine de communes sur plus de 36 000, et au mieux un ou deux départements sur une centaine. C'est beau la "démocratie"...
a écrit le 22/03/2015 à 16:34 :
En fait si je comprends bien, le premier parti de France (FN) n'aura que deux députés sur près de 600 à l'Assemblée (même chose au Parlement Européen), à peine une dizaine de communes sur plus de 36 000, et au mieux un ou deux départements sur une centaine. C'est beau la "démocratie"...
a écrit le 22/03/2015 à 16:30 :
L' "UMP-UDI" ?! Ils ne forment plus qu'un seul parti ? A ce rythme le Parti Socialiste/EELV finira par les rejoindre également, et l'on pourra vraiment parler de fromage UMPS...
a écrit le 22/03/2015 à 11:10 :
Vos pourcentages sont absolument sans intérêt au regard du taux d'abstentions ! !
Le gros problème de la France s'appelle l'abstentionnisme
Réponse de le 22/03/2015 à 14:55 :
Si le vote blanc était pris en compte et obligeait de nouvelle élections avec de nouveaux programme, il n'y aurait pas autant d'abstention. Aujourd'hui on vote bêtement pour des liste qui ne connaissent toujours pas leur rôle au sein de notre société. Leur prérogative ne sont toujours pas voté. Les citoyens sont juste obligé de voter pour un parti et non pour un programme ce qui est une honte. Les membres du PS et de l'UMP l'ont bien compris ils n'ont pas mis leur appartenance politique dans la plupart de leur prospectus. Est ce un oublie? Je ne pense pas...
Réponse de le 22/03/2015 à 18:11 :
Pourriez-vous s'il vous plaît m'indiquer les grandes lignes du programme du parti "blanc" (au profit duquel vous demandez la "prise en compte" des voix s'y rapportant) et le nom de ses principaux candidats.
D'autre part, en plus de "prendre en compte" le vote blanc, il faudrait également prendre en compte le vote "nul" qui est aussi un des moyen par lequel les électeurs peuvent exprimer leur "suffrage"...en faveur du parti "nul" et de son programme "nul".
Débat typiquement franchouillard : électoralement, les absents ont toujours tort, et c'est très bien ainsi.
Quand vous aurez "retraité" les résultats électoraux en fonction du nombre des inscrits et non celui des bulletins exprimés, vous retrouverez les mêmes proportions qu'avant : cela pourra vous rassurer de savoir que le FN ne représente, par exemple, que 16% des inscrits, mais vous devrez vous contenter d'un PS et d'une UMP autour de 12 à 15%.
Enfin, il serait injuste de ne prendre en compte que les inscrits et non pas tous les citoyens en âge de voter. En effet, bien que non-inscrits, certains ont certainement une opinion à faire valoir...comme celle de ne pas en avoir.
Grandissez...de grâce !
Réponse de le 23/03/2015 à 13:18 :
Ne pas reconnaître le vote blanc et le vote nul (qui ne sont pas la même chose), c'est permettre aux actels dirigeants d'être réélus sans quorum et donc de continuer à vivre avec les mêmes têtes depuis 30 ans. La reconnaissance des votes blancs, c'est obliger quand c'est le cas certains à se retirer plutôt que de monopoliser les siègescomme ils le font aujourd'hui. Ce serait juste plus de démocratie. Ne vous inquiétez pas ça ne risque pas d'arriver ! Et l'on continuera de s'enfoncer...
a écrit le 21/03/2015 à 22:01 :
Si l’abstention l’emporte, alors pourquoi ne pas dire dans les arènes électorales : jetez-les aux lions !
a écrit le 21/03/2015 à 21:58 :
Une vague bleue serait fort surprenante. Pour les élections, avec près de 50% d’abstention, on peut supposer qu’il existe des opportunités. On pourrait imaginer alors qu’on fait dans la croissance des conseils généreux avec super préfet et autres bas prévôts d’ancien régime, un mouvement des actifs en opposition aux ponctions sur les revenus des jeunes des retraités de corporations avantagées à 1 euro cotisé, 3 de pension ou bien en oppositions aux avantages indécents tels les cantines gratuites. On ne compte plus les secrétaires salariés en demande d’emploi alors que l’Etat décourage les chômeurs. On compte 900000 pauvres de plus, c’est une machine à paupériser. 6 millions de pré-retraite à plus de 50 ans pourrait faire un bon programme de coin de table. On fait dans la bonne poire et la pomme empoisonnée… Nous aurons donc de la croissance fonctionnaire, des impôts locaux, l’Etat décrète les citoyens heureux par arrêté et on fait travailler la population 16h par jour… vive la vie de palais ! On pourrait imaginer une pétition à 60% de diplômés chômeurs et pour les droits avant 25 ans inexistants… On pourrait imaginer alors qu'on rembourse les lunettes aux séniors, de rembourser mc do.
a écrit le 21/03/2015 à 20:41 :
Il est temps que les élus PS aillent pointer au chômage, histoire de voir ce que cela fait.
Réponse de le 22/03/2015 à 14:57 :
Vous avez vu le choix qu'on a? Ils devraient tous être au chômage depuis longtemps pourtant ils se proposent toujours et qui paye???
a écrit le 21/03/2015 à 19:17 :
Gros marre à canards: Nous avons des élections : plus tu votes, plus tu payes ! A BUREAUCRATELAND, la croissance c’est dans le nullisme, c’est très exact. On est bons en ronds-points, le pays du G7 qui a le plus de routes à la surface et en industrie qui supprime des emplois faute de RD. Ingénieur quai limés, voilà un emploi d’avenir pour des champions procéduriers ! L’Europe c’est le vieillissement et la croissance nulle, on a même inventé la croissance par arrêté municipal ! Depuis 1980, les USA font 91 points de croissance, l’Europe des 5 principaux pays 63 et 59 pour la France. A la française, c’est quand on est nuls on dit qu’on est bons. L’Europe c’est encore le chômage des jeunes. La population augmente de seulement 12% contre 34,5 aux USA. La proportion des moins de 15 ans/+65 ans : Europe 5 : 15,6/19,4 USA 19,4/14,5 OCDE 18,2/16,0… L’Europe est un continent de retraités, malthusiens anti jeunes et anti croissance. Les boomers sont incapables de faire de la croissance, le PIB par habitant diminue, en France en 2013 il est égal au niveau de 2008. C’est la croissance à l’envers ! Les retraites en hors bilan ne seraient pas financées, vive les coupes dans les retraites ! A quand l’application de Maastricht et le remboursement de 40% par les boomers ainsi que le paiement du déficit 85 milliards, 6 millions de pré-retraites et le triplement de la construction ? On fait dans la croissance administrative des rentiers d’Etat, des pignolos de palais et l’immobilisme sans réforme des 35h. Une démocratie qui invente le chômage, ça sert à quoi ?
a écrit le 21/03/2015 à 15:52 :
CES ELECTIONS SERONT UN VOTE SANCTION? / 1/ LES ASBTENTIONNISTES 2 /LES PECHEURS A LA LIGNE. 3/ LE MAUVAIS TEMPS ? RESULTAT. JE SERAIS DEVANT MON POSTE POUR VOIR LE RESULTAT DE 40 ANS D INCONPETANCE DE DROITE COMME DE GAUCHE ? ? ?
a écrit le 21/03/2015 à 15:23 :
Ce qui importe en dehors du nombre de départements qui seront remportés par tel ou tel parti est le nombre d'électeurs qui auront voté pour les dits partis.
Le système électorale actuel ne permettant pas de montrer la réalité des tendances politiques, il est préférable de faire une analyse sur ce nombre de votes e de tenir compte du taux d'abstention, qui montre au delà de l'indifférence le mécontentement des électeurs.
Réponse de le 22/03/2015 à 11:12 :
Exactement, voilà la vraie question !
Réponse de le 22/03/2015 à 18:32 :
"Le système électorale actuel ne permettant pas de montrer la réalité des tendances politiques"

L'étude de l'abstention démontre une chose : celle-ci diminue avec l'âge (et la moindre mobilité des électeurs passés 65 ans...) et il se trouve que c'est la catégorie des plus de 65 ans où elle est à la fois la plus faible, et où l'UMP réalise des scores très nettement supérieurs à sa moyenne "nationale" (58% selon IPSOS) et le FN des scores très inférieurs...alors qu'ils sont encore "bons" chez les 50-64 ans.

Une abstention moindre bénéficierait donc plutôt à la gauche, et surtout au FN, qui réalise un score correct chez les moins de 19-24 ans (légèrement inférieur à sa moyenne nationale) où l'on s'abstient beaucoup, bon chez les 25-34 ans (très légèrement supérieur à sa moyenne nationale) et très bon chez les 35-49 ans où il est largement supérieur à sa moyenne nationale avec une abstention moindre.

Craignant les foudres de la 17ème chambre, je m'abstiendrais de commenter l'influence "éventuelle" de la composition ethno-confessionnelle de la catégorie des 19-24 ans et 25-34 ans sur la part du vote FN dans ces deux classes d'âges...où, d'après IPSOS, elle atteint quand même 28% dans la première et 31% dans la seconde.
a écrit le 21/03/2015 à 12:06 :
Un damier blanc et bleu avec des taches roses. Blanc car beaucoup de socialistes et les amis de Sarkozy ne l'on ne sait comment classer sinon comme opportunistes vont s'abstenir en masse, bleu car le Front National apparaît pour la première fois comme l'égal des autres partis, il va acquérir sa légitimité dans les coeurs, bleu tendre encore pour ce qui reste d'un UMP déboussolé, et puis des taches roses car la débâcle socialiste va rendre comme incongrue cette présence politique démodée. Les taches sont encore roses, pas encore brunes, elles ne sont pas revenues à leur vraie nature et parfois irisées de vert ou de reflets fugaces. Le constat qu'il faudra vérifier est que les français se décident enfin à sanctionner. Un galop d'essai pour la présidentielle.
a écrit le 21/03/2015 à 11:41 :
Tiens ,tiens, les élus votent à l'unanimité une loi améliorant leur porte- monnaie en cas de perte de mandat : le rapporteur du texte, le député socialiste du Val d’Oise Philippe Doucet.
a écrit le 21/03/2015 à 11:32 :
Aux élections départementales, on annonce une victoire des abstentionnistes, y aura-t-il protestation, pas étonnant on fait dans le NULLISME ECONOMIQUE. On fait 100 000 fonctionnaires et 500 000 chômeurs… c’est l’égoïsme administratif. Quelle est la définition pour croissance et emplois ? Pour la croissance, nous faisons moins que la moyenne, en quoi est-ce un modèle mondial ? Croissance publiée par la Banque Mondiale entre 1980 et 2013 (sauf 2012 Japon et USA) dans l’ex G7 : USA 91,1 Canada 83,2 RU 75,8 Japon 71,1 France 58,8 Allemagne réunifiée 58,7 Italie 43,7, Australie 109,65. La croissance de l’Europe à 5 grands pays est de 62,9 en moyenne, soit 50% de moins que les USA. Le rapport consommation des ménages en $ courants, en cumul sur la période divisé par le cumul de la consommation de l’administration donne les données suivantes : USA 1,16 RU 1,22 Canada 1,05 Japon 1,36 Allemagne 1,10 Australie 1,06 Italie 0,84 France 0,83… Le ratio consommation au PIB / (consommation+administration) donne : USA 53,7% Canada 51,2% RU 54,9% Allemagne 52,3% Australie 51,35% Japon 57,7% Italie 45,7% France 45,4%. Les pays qui briment le plus les ménages et font plus de dépenses administratives font moins de croissance, en tête l’anti modèle Français… La croissance de la population, les USA augmentent de 74,6% depuis 1960, 37,6% au Japon contre 25,7% pour l’Europe à 5… on nous sert le malthusianisme économique ! De la même manière le Mexique fait depuis 1980, 91,7% de croissance, la consommation/administration est de 1,17, le % de la consommation / (consommation + administration) = 53,91. Le Pérou fait 113,4% de croissance pour un rapport de 1,02 et 50,4%... Les pays qui font le plus de croissance favorisent la consommation des ménages au lieu de l’administration… Qu’est-ce qu’un modèle mondial alors que les pays du sud de l’Europe font des records d’exclusion chez les jeunes et refusent la croissance…
a écrit le 21/03/2015 à 11:18 :
Je vais soigner ma nausée naissante à la lecture de trop de commentaires en écoutant "Ma France" de Jean Ferrat. Merci le libéralisme, le capitalisme triomphant, la mondialisation financière de nous offrir un monde meilleur, celui de Facebook, Ronald Macdonald, Walt disney,Monsanto, Coca-Cola... Un monde uniforme, insipide, déprimant, oppressant, anesthésiant, annihilant, et pour tout dire écoeurant.
Réponse de le 21/03/2015 à 15:16 :
Non!Ronald Mc Donald n'est pas a mettre dans le meme panier:les enfants l'adorent,c'est un personnage positif et généreux
Réponse de le 21/03/2015 à 22:05 :
aucuns risque de déprime pour moi VALBEL89.
je ne me trouve pas non plus oppressé.
a écrit le 21/03/2015 à 8:28 :
Il faut bien qu'il y ait une sanction à un moment ou un autre, c'est le jeu de la démocratie que de mettre les mauvais dehors. Quant au FN,, dans cette élection départementale, c'est , en l'état actuel des choses, plus un épouvantail pour les politiciens, et leurs prébendes, qu'une réelle menace pour notre pays.
a écrit le 20/03/2015 à 23:24 :
Il y a effectivement des partis qui n'existent plus en France. Ils portaient les doux noms de parti communiste, et de parti écologiste, EELV je crois dans sa terminologie du siècle passé. Laissons cela aux historiens.
a écrit le 20/03/2015 à 20:31 :
L'article oublie juste la majorité qui devrait être de 54 % qui ne votera pas

J'en fait parti
Pourquoi voter pour un bazar qui doit disparaître et voter pour qui l'UMP avec le retour du petit qui a une batteries de casseroles ou la gauche sans convictions sans projet qui a trahie tous ces engagements
Tant mieux si le FN arrive en tete
Il faut virer toute cette clique de politiciens
En 1789 il a fallut toucher le fond pour repartir alors si vous continuer de nous proposer des malhonnêtes ne vous étonnez pas de voir le FN en tete
Réponse de le 22/03/2015 à 10:13 :
Mon commentaire , disant qu'il ne fallait pas s'abstenir mais au contraire aller voter pour se débarrasser de l'umps, a disparu....
C'est ça, la liberté d'expression ?
a écrit le 20/03/2015 à 19:21 :
Dans l'Ain, les candidats du Ps n'ont même pas osé marquer PS sur leur profession de foi, il y a juste un petit "majorité départementale" dans un coin, mais on les a reconnus quand même
Réponse de le 20/03/2015 à 22:50 :
Il faut dire Qu'il y a des candidats honnêtes et qu'on peu etre de gauche et dire que Hollande et Valls sont des menteurs et des traités
Réponse de le 21/03/2015 à 10:49 :
nous sommes unanimes pour conclure comme Pierre :

Il faut dire qu'on peu être de gauche et dire que Hollande et Valls PS EELV sont des menteurs bandits et des traitres.

Il faut aussi dire qu'on peu être de droite et dire que UMP UDI (ex nouveau centre déguisés) sont des voyous menteurs et des traitres.
a écrit le 20/03/2015 à 19:08 :
Livrons nous à une analyse dynamique des derniers sondages en les comparant à ceux effectués en 2011 lors des dernières cantonales.

On va se cantonner aux scores du FN, de l'UMP, et du PS. les prévisions de participations étaient identiques.

En 2011, la majorité en place UMP UDI faisait 28% des voix pour 28% en 2015 dans l'opposition.

En 2011 le PS dans l'opposition faisait 32%, pour 19% en 2015.

En 2011, le FN faisait 15%, 30% en 2015 !!!

Pour info, EELV Front de Gauche faisait 19 % pour à peine 10% en 2015.

En résumé le bloc antimajorité faisait 51% à gauche + 15% FN soit 66% en 2011.
En 2015, ça fait 28% UMP UDI + 30% FN + 10% EELV FG car ce sont des frondeurs, soit un total de 68% !!

Ce que je retient, c'est le score du FN X2 et une hausse de 2% du mécontentement contre la majorité de 2015 vs celle de 2011 pourtant haut placée compte tenu du rejet de N.SARKOZY.

Sachant qu'avec 30% des voix au 1° tour le FN ne sera peut-être pas à la tête d'un seul département, ça promet du sport en 2017 !!
a écrit le 20/03/2015 à 18:36 :
Cassent leur mur de Berlin.
Ils ont droit à la dignité eux aussi.
a écrit le 20/03/2015 à 18:36 :
Pourquoi aller voter puisque les médias et les sondeurs ont déjà fait les résultats.... et tout ce ramdam ne jouerait pas sur le résultat des élections, un peu de maîtrise de la part de tout ce petit monde nous ferait du bien
a écrit le 20/03/2015 à 18:22 :
C'est la Hollande qui a été vilaine.
Elle a bien mérité une bonne gifle dimanche suivie d'une bonne fessée déculottée.
Quand on a été aussi méchante, on a bien mérité une correction.

Mais elle n'est pas la seule. Les autres socialistes et poltergeists communistes vont en avoir pour leur argent. C'est comme ça.

C'est une question de justice sociale et de mixité sociale dans notre France apartheid, plus forte chômagement et tres apaisée.
a écrit le 20/03/2015 à 17:58 :
Les Français de droite sont réalistes, ils en ont marre de cette nasse politicarde, l'UMP est totalement discréditée, et l'UDI n'en est qu'un faire valoir sous terrain.
C'est le Ni Ni qui prévaut, Ni UMPUDI, Ni PSEELV et se méfier des sans étiquettes sans étique tout court.
Il reste les autres qui sont assez nombreux pour changer la société françaises, les Français n'ont qu'à choisir entre la vrai gauche ou Bleu Marine selon leurs propres convictions

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :