Elections européennes : Macron exclut tout "changement de cap"

 |   |  1167  mots
(Crédits : Gonzalo Fuentes)
Le président français Emmanuel Macron, dont la liste aux Européennes est largement devancée dimanche par le Rassemblement national, a exclu tout changement de cap dans sa politique même si le Premier ministre prône "davantage d'humain". À l'inverse, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, a évoqué un "désaveu démocratique" pour le pouvoir et réclamé une dissolution.

[Article publié le dimanche 26 mai à 21:00, mis à jour lundi 27 mai à 10:39]

Le chef de l'État compte "intensifier l'acte 2 de son quinquennat" et ne fera "pas de changement de cap", a indiqué son entourage dimanche soir après les premières estimations des résultats. Le président et le gouvernement français sont confrontés à une fronde sociale, anti-fiscale et "contre les injustices" depuis la mi-novembre qui continue de s'exprimer - en nombre réduit - tous les samedis lors de manifestations.

"Les orientations annoncées après le grand débat vont se poursuivre, l'objectif est que les Français puissent ressentir le changement", a poursuivi la même source dans l'entourage du président.

A l'inverse, Marine Le Pen, dont le Rassemblement national (RN) est arrivé en tête du scrutin. Pour la présidente du RN, ces résultats constituent un "désaveu démocratique" pour le président qui doit, selon elle, "tirer les conséquences" de ces résultats, "lui qui a mis son crédit présidentiel dans ce scrutin en faisant un référendum sur sa politique et même sur sa personne".

"Il n'a d'autre choix, selon moi, au minimum que de dissoudre l'Assemblée nationale" a-t-elle jugé.

Le Premier ministre Édouard Philippe a entendu "ce message fort, nous l'avons reçu 5 sur 5, comme nous avons reçu le message sur l'urgence écologique", a-t-il déclaré. Il a appelé à une "nouvelle méthode" de gouvernement - mais pas à un changement de donne ni envisagé son départ.

"Dès demain je serai à pied d'oeuvre", a-t-il assuré.

"Nous devons mettre en œuvre une nouvelle méthode pour d'avantage aider les territoires (...) pour mettre d'avantage d'humain dans notre politique".

"C'est l'enjeu de l'acte 2 du quinquennat, il reste donc beaucoup de travail".

Mais pas question de renoncer :

"L'heure est à l'action, car les Français nous jugeront au final sur une seule chose, les résultats".

En Europe, les mêmes points marquants qu'en france

  • Une participation en forte hausse dans toute l'Europe

Déjouant les pronostics, les électeurs européens se sont massivement rendus aux urnes : la participation atteindrait 51% dans 27 pays de l'Union selon les chiffres communiqués par le Parlement.

En Allemagne, elle a bondi de 11 points par rapport à 2014 à 59% et, en France, avec un taux entre 51 et 54% selon les instituts de sondage, elle a augmenté de sept à dix points comparés au dernier scrutin de 2014 - soit le taux le plus élevé depuis 1994.

Plusieurs autres pays étaient sur la même ligne: autour de 35% en Espagne contre 24% en 2014; 15% en Pologne contre un peu plus de 7%; ou encore 17% en Hongrie contre 11,5% au dernier scrutin européen.

La participation, en baisse régulière au fil des consultations, était tombée à 42% lors de la dernière consultation en 2014.

  • Les eurosceptiques, conservateurs et populistes en hausse

Une vaste coalition de forces populistes et d'eurosceptiques qui espérait se frayer un chemin jusqu'au Parlement marque des points dans la plupart des pays.

En France, le Rassemblement national (RN, ex-FN) arrive en tête avec 25/26% de voix, en légère hausse par rapport à 2014 (24,9%); en Allemagne, l'AFD d'extrême droite atteint son objectif avec 10,5% (7,1% en 2014).

En Hongrie, le parti souverainiste Fidesz du Hongrois Viktor Orban arriverait largement en tête, crédité d'une victoire écrasante avec 56% des suffrages, devançant de plus de 45 points l'opposition de centre-gauche et d'extrême droite, selon les estimations.

En Italie, où les bureaux ferment à 23h, les sondages des derniers jours donnaient également la Ligue du Nord de Matteo Salvini au-dessus des 35% d'intentions de vote.

Des responsables à Bruxelles redoutaient qu'ils puissent gagner jusqu'à 200 des 751 sièges, emmenés par Salvini et Marine Le Pen dont le candidat, Jordan Bardella, a aussitôt appelé à la "constitution d'un groupe puissant" au Parlement européen.

En Autriche, l'extrême droite va démettre le chancelier Kurz (parti). Le parti d'extrême droite autrichien FPÖ va joindre ses voix à celles de la gauche pour démettre le chancelier conservateur Sebastian Kurz lors d'une motion de censure lundi, a annoncé le nouveau dirigeant de ce parti, Norbert Hofer.

Le FPÖ "va approuver" la motion de censure, a-t-il annoncé après une réunion des instances du parti à Vienne. Le Parti social-démocrate avait annoncé dimanche soir qu'il voterait lui aussi la censure. Ces deux formations disposent ensemble de la majorité absolue. La coalition droite-extrême droite au pouvoir en Autriche a explosé il y a une semaine après la diffusion d'une vidéo compromettante pour le FPÖ et des législatives anticipées sont prévues en septembre.

  • Une poussée verte

Les Verts allemands ont quasiment doublé leur score à 20,5-22% (contre 10,7% en 2014). Un mouvement également suivi en France où la liste Europe-Ecologie Les Verts devient la troisième force du pays autour de 12 à 13% des voix contre 8,9 en 2014 et devance la droite classique des Républicains (autour de 8).

La mobilisation autour de la Suédoise de 16 ans Greta Thunberg, qui a rassemblé des centaines de milliers de jeunes Européens dans les rues ces derniers mois, a visiblement payé. Quelque 68% des Allemands interrogés avant le scrutin jugeaient que trop peu était fait pour faire face à l'urgence climatique.

  • Qui choisira le "patron" ?

Certains chefs d'État et de gouvernement des 28 renâclent à l'idée de céder au Parlement le choix du patron de la Commission européenne, qui leur revient jusqu'à présent. Si le bloc de centre-droit PPE devait émerger avec un nombre important de voix, il renforcerait la position de son candidat, le conservateur bavarois Manfred Weber.

Mais un résultat moins clair donnerait des gages à ceux qui, comme MM. Macron ou Rutte, s'opposent à la nomination du "Spitzenkandidat" - la désignation naturelle du chef du groupe arrivé en tête.

  • Le dernier souffle des Britanniques?

Les Britanniques qui devraient quitter l'UE au plus tard le 31 octobre ont voté les premiers, jeudi, pour ce qui devrait être leur dernier scrutin européen; ils ont logiquement porté en tête le parti du Brexit du sulfureux Nigel Farage, partisan d'une rupture sans concession avec Bruxelles.

Le pays devait quitter le giron de l'UE le 29 mars, mais, faute d'avoir obtenu le soutien des députés, Theresa May - qui a annoncé vendredi sa démission au 7 juin - avait dû reporter la date du divorce initialement prévue au 31 mars et organiser en catastrophe les élections européennes. En réaction, les voisins irlandais du Royaume-Uni ont massivement opté pour la liste pro-Europe.

Le Brexit aura un impact sur l'attribution des sièges au Parlement européen après le 31 octobre prochain comme on peut le constater sur le tweet des résultats du Ministère de l'Intérieur :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2019 à 13:11 :
Le RN a eu 24% car 50% n’ont pas voté en France.( la majorité silencieuse...)
Le RN a regroupé les électeurs RN+ les électeurs déçus du LR.

Je ne comprends pas pourquoi Mme Lepen demande la dissolution car ce sont des élections Européennes et face à l’Europe : La France a un «  intérêt «  : celui d’être unie même dans les différences politiques.
a écrit le 29/05/2019 à 11:43 :
Mariné le pen risque de passé aux élections présidentielles de 2022 !! Macron sont vrp fait de la pub pour le R N
Réponse de le 29/05/2019 à 18:07 :
Le problème pour le RN est toujours le même ce sont ensuite les reports de voix pour le deuxième tour.Macron est sur d'avoir comme en 2017 un report sur lui des voix d' EELV ,des socialistes , Hamon, une grosse partie des LR , UDI etc.
Elle, pas grand chose pour arriver à 50,1%
Réponse de le 02/06/2019 à 10:49 :
La chose a raison, nos politiciens ne cherchent plus a être élu mais juste a passer le premier tour pour ce retrouver contre le FN et être élu... Ce qui leur aurait fait mal c'est pas être contre le FN mais contre un autre parti... Si Macron c'était retrouvé contre Mélenchon l'entre deux tour aurait été beaucoup moins reposant pour Macron !!!
a écrit le 28/05/2019 à 12:37 :
Largement? C'est idiot, les deux gagnants sont L'EUROPE par le taux de participation et LRM par sa résistance et la défaite de Merkel.
Réponse de le 29/05/2019 à 0:44 :
Les troupes de Merkel enverront 29 députés à Bruxelles, les Macroniens seulement 21, à qui la défaite?
a écrit le 28/05/2019 à 11:48 :
Macron est un mondialiste et n'a que faire de l'état nation. D'ailleurs il a voté le pacte de Marrakech sans demander l'avis aux français les premiers concernés. Un comble pour la démocratie ! Mais Macron continue et il ne faut pas s'étonner si le RN vient en tête aujourd'hui... Est il seulement capable de comprendre les français ?
a écrit le 28/05/2019 à 11:33 :
Ce serait drôle si ce n'était pas si inquiétant ! malgré 28 semaines de contestation des GJ ! la défait aux élections il continue et persiste ! est-ce la démocratie ???
a écrit le 28/05/2019 à 8:22 :
"Le président français Emmanuel Macron, dont la liste aux Européennes est largement devancée dimanche par le Rassemblement national, a exclu tout changement de cap dans sa politique [...]" (sic) : une liste "largement devancée" impliquerait plus de 105 000 voix de moins que celle du RN et plus qu'un point de pourcentage de moins. Et encore... Si l'on se rappelle tout ce qui est tombé sur le dos du Président, comme mauvaises manières et conséquences des lâchetés de ses devanciers, depuis son arrivée au pouvoir - alors que Mme Le Pen passait son temps à lui nuire (comme maints autres opposants) -, on pourrait même admettre que la victoire du RN n'est pas aussi nette qu'on le prétend...
a écrit le 28/05/2019 à 7:57 :
Avec Macron c'est "Nous sommes au bord du gouffre, je vous propose de faire un grand pas en avant"...
Réponse de le 28/05/2019 à 11:49 :
Nous étions au bord d'un gouffre, nous avons fait un grand pas " Houphouët-Boigny. et oui macron reprend à son compte cet adage, mais lui le macron saute en avant, dette, déficit, chômage, impôts, dépense publique, tous SES RESULTATS sont quasiment des records d'Europe voire MONDIAUX.
a écrit le 28/05/2019 à 5:41 :
L'enseignement de ces élections est que l'on aura un deuxième mandat présidentiel Macron en 2022.Entre temps le pays aura eu l'occasion de se décrisper et d'entamer les premières réformes indispensables.Espérons que la gauche ps et les républicains auront enfin disparu.
Réponse de le 28/05/2019 à 8:00 :
...." ..de se décrisper" !?! vous plaisantez !
Ce personnage incendiera le pays pendant encore trois ans !!!
Réponse de le 28/05/2019 à 8:05 :
quelles réformes? pour quels résultats depuis 2 ans?
Réponse de le 28/05/2019 à 10:54 :
En êtes vous si sûr, bien des personnes ne veulent plus du chantage : nous ou le loup, d'autres préfèrent le loup (tout sauf macron), il a entretenu le mépris, pour certains créé la rage pour ne pas dire la haine, je ne dirai pas qu'il joue avec le feu mais plutôt avec la dynamite. Tant qu'à rayer de la carte toute opposition tous les dictateurs en rêvent, pour vous est ce un souhait ?
alors qu'est ce qui vous différencie de l'extrême droite ?
Réponse de le 28/05/2019 à 11:21 :
Le président est le SEUL capable d'empecher un duel Hollande-Sarkozy en 2022.De plus il est libéral avec une forte touche de social,écologiste et animaliste.
Réponse de le 28/05/2019 à 12:11 :
@jessifer

Tu aimes ces réformes, parce que tu n'es pas concerné par elles.
a écrit le 28/05/2019 à 4:58 :
Le rem: On est en 2nd place, on a gagne ! Vous etes en democrature.
Courage encore trois ans et peut-etre apres encore cinq.
"les francais sont des veaux" dixit de Gaulle. Il avait foutrement raison.
a écrit le 28/05/2019 à 2:51 :
23 sièges chacun !
Une défaite écrasante ...surtout pour les médias..
a écrit le 27/05/2019 à 20:34 :
F Asselineau, il n’y a pas eu de débat! Lors de cette campagne, il n’y a jamais eu de discussions approfondies sur la monnaie unique. Les différences qui existent dans la balance des paiements courants à travers la zone euro font s’inquiéter un certain nombre d’économistes qui envisagent une explosion à court terme de l’euro. Cela n’a pas été débattu. J’ai peur que les prochaines générations nous demandent des comptes sur ce qu’on a laissé faire de la France. Les plus grands débats sur le destin de notre pays, sur son industrie, sa diplomatie, son armée, son siège au Conseil de sécurité de l’Onu, son arsenal nucléaire, son unité nationale, son niveau de vie, tout cela est passé à la trappe au profit de sujets préétablis comme la limitation de la vitesse à 80 km/h.

L’Élysée a bien joué sa partition. Ce qui m’attriste concerne plus ceux qui pensent que le RN est une réelle force d’opposition. Ils se trompent. Madame Le Pen a totalement fait allégeance à l’Union européenne, à l’euro et à l’Otan. Si elle arrivait au pouvoir, elle en appliquerait les directives exactement comme c’est le cas en Autriche ou en Italie. Ce sont des oppositions factices. La vraie question reste celle de la souveraineté de la France ou de sa disparition dans le magma européiste. On voit bien les forces qui se sont déclenchées au Royaume-Uni pour tenter d’empêcher le Brexit.
Réponse de le 28/05/2019 à 8:57 :
J'avais répondu lors d'un échange "après les résultats" vous voilà face à votre mégalomanie ou fantasme de croire, un que vous pesez deux que les français sont anti européens ce qui ne veut pas dire pour l'Europe d'aujourd'hui mais sur le fond une majorité de concitoyens sont pour l'Union. Comme tout mauvais perdant vous cherchez des excuses qui n'en sont pas. Je vous rappelle votre commentaire qui disait que Macron tremblait face à Asselineau pour trouver aussi ridicule il fallait être un UPR, toute personne ayant un minimum de lucidité politique mais surtout ECONOMIQUE n'aurait pas écrit cette stupidité. Vous avez perdu soyez au moins beau joueur. Dernier point vous parlez souvent de démocratie mais lorsque l'UPR est représentée, dans les médias visuels et auditifs, uniquement par Asselineau la démocratie se nomme AUTOCRATIE. Je souhaite à vous compères Biniou et autres une fin de "gueule" de bois. Repensez votre parti plus démocratique avec une vision d'une économe mondialisée que la France ne peut changer et encore moins un nano parti comme l'UPR. Concernant le pb du Brexit vous êtes toujours dans votre fantasme de croire que l'Union en est la cause NON les députés du R.U ont la main mais vouloir le beurre et l'argent du beurre n'est pas à l'ordre du jour de l'Europe. Par contre un commentaire positif vous ne demandez pas comme tous les autres partis de financer vos campagnes et de cela je le dis avec sincérité et en tant que contribuable MERCI. Bon courage car à ce niveau de représentativité il en faut.
a écrit le 27/05/2019 à 20:13 :
Lors de la campagne des européenne, le gouvernement et monsieur macron avait fait très fortement sous entendu qu'une seconde place serait une défaite.
La presse avait indiqué très clairement que : "Emmanuel Macron lui-même avait mis la pression à ses ministres le 30 avril, en laissant entendre qu’il y aurait des changements dans l’équipe gouvernementale en cas de défaite aux européennes."
La défaite étant désormais acté, les français attende désormais les changements.
C'est bien le président qui a décidé d'engager la responsabilité du gouvernement en cas de deuxième place.
a écrit le 27/05/2019 à 18:46 :
A ne pas vouloir changer de cap, tous avis de grand frais reçus, M. E.Macron peut déjà envisager sa reconversion à la White Star Line, dont les nouveaux propriétaires, la Cunard, sont toujours en recherche d'un successeur au capitaine ayant fracassé le Titanic....
a écrit le 27/05/2019 à 18:14 :
Je viens de lire les résultats par parti national: 2019 - 2024

Sous le PCF ,il devrait normalement y avoir Le Parti animaliste qui crée la surprise avec 2,17% .Urgence Écologie de Dominique Bourg (1,82%) ; l’Union populaire républicaine de François Asselineau (1,17%) .le parti le Parti animaliste avec 2,17% des voix.Vous vous passez directement à LP avec 0,65% ,pas assez de place ?
a écrit le 27/05/2019 à 17:46 :
A-t-on élu 79 ou 74 députés européens ce dimanche ? Un peu des deux… En fait, la France compte aujourd'hui 74 représentants au Parlement européen. Mais lorsque le Brexit sera enfin effectif (ça finira peut-être par arriver un jour) et que le Royaume-Uni sortira de l'UE, cinq de ses places à Strasbourg reviendront à la France, portant donc le total à 79…

Une différence qui n'est pas anodine, puisqu'en l'état, la République en marche comptera 21 eurodéputés et le Rassemblement national 22, mais les deux partis en auront 23 après le Brexit. Le passage à 79 profitera également à Europe Ecologie - Les Verts (de 12 à 13 eurodéputés) et à la liste Parti socialiste - Place publique (de 5 à 6).

Cinq futurs eurodéputés français sont donc pour l'instant assis sur un strapontin : il s'agit de Jean-Lin Lacapelle (RN), Sandro Gozi (LREM), Ilana Cicurel (LREM), Claude Gruffat (EELV) et Nora Mebarek (PS-PP).Libération
a écrit le 27/05/2019 à 17:29 :
Pourquoi changer? ce gouvernement a un mandat jusqu'en 2022.
Et ces élections ont montré que l'Europe fonctionne, quoiqu'on en dise.
E. Macron ne cédera pas sur l'essentiel : les réformes qui s'imposent.
Il ne fera pas comme nombre de ses prédécesseurs, dans le genre Chirac-Juppé, qui ont tout lâché, ce qu'on paie a prix fort aujourd'hui : chômage excessif, désindustrialisation, déficits publics et trop d'impôts, GJ, etc...
Et tant pis si on le trouve imbu de sa personne : on ne peut pas plaire à tout le monde, c'est bien connu.
a écrit le 27/05/2019 à 17:13 :
c'est vraiment un rigolo ce macron il drague les verts lui l’écolo d’opérette les jeunes on bien compris et ce sont mobilisés c'est bien les verts disent non à macron
a écrit le 27/05/2019 à 16:15 :
Ne pas perdre de vu que le score sur lequel macron et autre En marche se félicitent n'est pas leur vrais score car leur 22% c'est EN MARCHE plus Le MODEM
Le modem à lui seul s'est sûrement entre 5 et 8% des voix .
ça change un peu le classement. En réalité "En marche" c'est entre 17 et 14%.
Merci Bayrou.
Après Macron, il aurait pu faire 3%;, il aurait dit pareil en disant "c'est parce que les reformes ne vont pas assez loin que j'ai eu 3 %, lors je continue sur le même cas et encore plus vite".
Réponse de le 28/05/2019 à 8:24 :
@Bernard Do 27/05/2019 16:15
Cela a toujours été comme cela puisque le Modem (au moins, une grande partie) s'est rallié à EM. A l'élection Présidentielle de 2017, il n' y avait pas de candidat Modem.
Cordialement
a écrit le 27/05/2019 à 16:00 :
De ce scrutin aux européennes de 2019, il en ressort des conséquences MAJEURES :

a) Macron s'est décrédibilisé sur la scène européenne passant "il n'était déjà pas grand chose" et il devient "qui est rien"

b) Le gouvernement Philippe Lemaire Castaner Darmanin ressort extrêmement affaibli et sera à ranger dans les anales de l'impotence par excès d'addition d'incompétences notoires

c) in finé c'est la France dont la crédibilité est réduire à peau de chagrins

d) la France doit maintenant se débarrasser de cette noria de bavards et pipelettes bras cassés bons à rien mauvais à tout lors de la dissolution inéluctable de l'Assemblée Nationale
Réponse de le 27/05/2019 à 16:20 :
Un très grand merci au RN - Front National pour cette analyse tout en finesse, très approfondie, "tout à fait désintéressée" et "totalement objective", rédigée dans un français des plus douteux (et probablement même envoyée directement du Kremlin). Il serait temps maintenant de revenir aux choses sérieuses et de laisser bosser les gens qui bossent, à savoir le gouvernement actuel.
Réponse de le 27/05/2019 à 19:02 :
la vôtre par contre EXCEPTIONNELLE, si, si, j'y tiens en bon macronrien, du VENT. dette 100%, déficit 2.6% record européen, chômage 8.7% un des pires d'Europe, etc, etc impôts dépense publique LAMENTABLE, on peut idolâtrer qq'un de bien, mais là un fanfaron......mais restez objectif et donnez DES ARGUMENTS, même un petit de "ceux qui ne sont rien" de macron peut le faire
.
a écrit le 27/05/2019 à 15:52 :
Les six listes finalement représentées totalisent 18.161.239 voix soit 38.36% des inscrits.
Démocratiquement parlant les vrais gagnants sont haut la main les non-représentés.
Réponse de le 27/05/2019 à 17:05 :
@jeannot lapin, effectivement, en Allemagne et d'autres pays, le seuil pour avoir un député est de 1%. Mais bon, la France est le pays de la DÉCLARATION des droits de l' Homme. Ce qui est différent des droits de l'Homme eux-mêmes.
Réponse de le 28/05/2019 à 11:45 :
@jeannot lapin 27/05/2019 15:52
Les six listes des élus représentent 80.17 % des suffrages exprimés.
Ceux qui ne votent pas, votent blanc ou nul n'ont pas à se plaindre: c'est un choix qu'ils ont fait et ils sont aussi les représentants du résultat du scrutin car "Qui ne dit mot consent".
Cordialement
a écrit le 27/05/2019 à 15:25 :
Macron exclut tout "changement de cap"
En même temps (!) je crois que ce n'est pas un score électoral qui aurait ce pouvoir.
Une injonction de Berlin Bruxelle ou Washington en revanche...
a écrit le 27/05/2019 à 15:24 :
La seul note positive c'est la poussée verte... Quant à dire que LREM est largement battu par le RN, 0,9% c'est quand même pas une large victoire, plus proche du match nul. On a quand même du mal a comprendre pourquoi tant de personnes vote pour des gens qui vont recevoir des salaires payés par les contribuables français entre autre et qui ne veulent rien faire avancer, avec une assiduité proche de zéro et qui est condamné pour son utilisation des fonds versés. La voix de la France va être encore moins audible avec un RN fort dans un parlement dominé par le PPE
a écrit le 27/05/2019 à 15:12 :
La gauche est dispersée,elle ne peut reprendre le pouvoir qu'une fois fédérée et unie.Il faut un poids lourd pour relancer la machine.Les prochains propos de François Hollande seront scrutés avec beaucoup d'attention.
Réponse de le 27/05/2019 à 17:07 :
@élu ps...."Les prochains propos de François Hollande seront scrutés avec beaucoup d'attention...
Par qui ?
Réponse de le 27/05/2019 à 18:18 :
Oui, vous avez raison, François Hollande saura relancer la machine à gagner aidé évidemment des poids lourds du PS comme Lionel Jospin, voire Bernard Tapie..
Réponse de le 27/05/2019 à 18:31 :
Le clivage gauche/droite a t'il encore un sens ? Cher Elu vous avez 4 heures pour plancher..
Réponse de le 27/05/2019 à 23:05 :
"Les prochains propos de François Hollande seront scrutés avec beaucoup d'attention. " Oui, et ceux de François Mitterrand, Léon Blum et Jean Jaurès aussi.
a écrit le 27/05/2019 à 14:58 :
en fait, si on regarde bien, par rapport au premier tour des présidentielles
macron perd deux points, le RN en gagne deux, le ps est idem..... LR perd 12 points.... qui se retrouvent chez les verts.....on pourrait presque croire que 60% des fillonistes ont viré verts.....
alors LaRem pet nous dire ce qu il veut.....il ne représente jamais que 22% des votants.....et nous explique qu il casse la baraque.....et que les français se retrouvent massivement dans la macronie dite "progressiste"..... mot fumeux qui masque la réelle signification du progressisme
gouvernement par les élites et les experts, le peuple étant trop "C;;" pour y comprendre quelque chose
sauf qu il n y a que 1/5eme du peuple qui adhère...
Réponse de le 27/05/2019 à 15:19 :
En fait c'est un peu plus compliqué que ça. La gauche a quitté LAREM et c'est reportée sur les écologistes. Les électeurs LR se sont reportés à plus de 40% sur le RN et à plus de 20% sur la république en marche. C'est donc bien cette partie de la droite qui a sauvé Macron. LR paye le rejet de Wauquiez. Au final les macronistes peuvent se gargariser de n'avoir perdu que de 0,9% le résultat est que le FN a fait 500 000 voix de plus qu'en 2014 et qu'il est en tête dans 76 départements. Dernier point, on pourrait très bien voir une recomposition de la gauche autour des écologistes sous réserve que ceux ci clarifie leur positionnement notamment sur la voix ultra libérale suivie par l'Europe.
Avec cette élection Macron a joué un jeu dangereux qui fait que le RN c'est encore renforcé dans ce type d’élection et malheureusement en 2022 la France pourrait connaître un accident industriel avec l’élection de Marine le Pen ou de sa nièce à la présidentielle.
Réponse de le 27/05/2019 à 17:17 :
@Laustralien, Le Pen en 2022, j'y crois pas un instant. Macron maintient le cap et se fout de l'avis des français car il sait qu'en 2022, il sera à nouveau au second tour face au RN et que malgré tout, les français ne sont pas encore prêts pour élire une présidence RN.
Réponse de le 27/05/2019 à 19:23 :
@Laustralien
suis d accord avec les report successifs... LR vers Larem et Larem vers ecolo
le jeux de macron me fait penser à l époque ou Mitterrand avait joué le FN cintre le PC si mes souvenirs sont bons...en ouvrant la porte à la proportionnelle....
ceci étant..... il va encore se passer des choses dans les années qui viennent.....le phénomène est... presque mondial si je puis dire...
et Macron est encore avec un logiciel des années 80 sur le plan de son cap....finance et tech.... sérieux doutes la dessus et globalement peu comptible avec le verdissement, la tech étant très gourmande en énergie
Réponse de le 28/05/2019 à 8:32 :
La vérité vraie c'est qu'il n'y a aucune majorité en france ou alors si, celle des mécontents, des antis. La fin du quinquennat risque d'être longue.
a écrit le 27/05/2019 à 13:59 :
Monsieur Macron, vous etes imbu de votre personne.
a écrit le 27/05/2019 à 13:54 :
Une taxe de soutien à la transition énergétique et au conseil de défense écologique pour créer une société verte désireuse de justice sociale, de croissance avec les dents pour les sans dents...

M. Macron il faut relever la CSG aussi pour financer des pistes cyclables sur les voies navigables.
Réponse de le 27/05/2019 à 14:48 :
Relever la CSG ? vous voulez amplifier les gilets jaunes ?
a écrit le 27/05/2019 à 13:26 :
"...ils ont logiquement porté en tête le parti du Brexit du sulfureux Nigel Farage..."
Logiquement ? ah bon ? Je croyais que les britanniques avaient changer d'avis...
a écrit le 27/05/2019 à 12:01 :
Une bonne claque pour tout le monde, la gauche "traditionnelle ps+pc+hamon+lfi ne fait même pas 9% des inscrits, la coalition de bric et de broc au pouvoir fait un magistral 10.72%, grosse raclée a l'ump de droite, le fn reste avec son plafond de verre et les verts vont pouvoir demontrer en plus grand leur inutilité politique, au niveau interieur ils risquent de pas être très cools avec macron qui lui doit tenir compte de la rue qui elle a encore de beaux jours devant elle.

L'été sera beau l'été sera chaud
a écrit le 27/05/2019 à 11:53 :
Passer de l'homéopathie à la chirurgie. Notre pays, endormi depuis des décennies, trompé par les politiciens, vit mal. De gros abcès empêchent une bonne circulation et l'enrichissement de tous. L'embolie est quasi-arrivée. Les micro-traitements ne suffisent pas/plus. Comme d'autres pays, il faut des actes forts et les résultats arriveront rapidement.
a écrit le 27/05/2019 à 11:18 :
Normal. En 2022, second tour de la présidentielle face au rassemblement national et tous les partis voteront pour Macron. Il a trouvé la martingale et il n'est pas prêt de la lâcher...
Réponse de le 27/05/2019 à 14:39 :
ATTENTION à la proportionnelle offerte à MR BAYROU POUR son cirage de pompes !!!!!
a écrit le 27/05/2019 à 11:05 :
Macron a une ligne royale devant lui. L'opposition des LR est en lambeau , les socialistes KO , Mélenchon redescend de l'Olympe et le RN durablement installé comme repoussoir
par une majorité de français. A moins d'une immense surprise, les prochaines élections présidentielles seront le remake de la dernière, un duel Le Pen Macron avec le même résultat.
Réponse de le 27/05/2019 à 11:39 :
En matière électorale et surtout lorsque c'est à la proportionnelle les français n'ont jamais été très fins en matière de stratégie.
Réponse de le 27/05/2019 à 13:08 :
des personnes agées on toute leur vie voté contre le fn mais là il ne reste plus que cette voie et en 2022 on franchira le pas on fait une betise une fois dans sa vie mais pas 2 j'ai voté macron en 2017 mais c'est fini
Réponse de le 27/05/2019 à 13:18 :
Macron a gagné les préside,tilles avec les voix des électeurs PS et les européennes avec les voix des électeurs LR. Macron à perdu ses électeurs de gauche.

Il a fait perdre 12 points à LR et fait remonter la gauche de presque autant.

SI vous additionnez PS+ Hamon + verts, vous êtes à 22%. EN ajoutant PC pou LFI vous dépassez les 30%.

Une liste d'union de la gauche traditionnelle (hors LFI) ferait de cette liste la première de France.

Le prochain président sera de gauche!
Réponse de le 27/05/2019 à 17:25 :
@gringo, trop drôle !! PS+ Hamon + verts + PC + LFI, ça fait 4 egos à mettre au placard...Bon courage !
a écrit le 27/05/2019 à 11:01 :
Il est vrai qu'il n'a jamais été autre chose que le laquais de Bruxelles et n'a jamais eu son propre programme!
a écrit le 27/05/2019 à 10:46 :
LREM a 0,9 point de retard sur le FN; vous appelez ça "largement devancé" ???????
Réponse de le 27/05/2019 à 12:17 :
il y a quand meme pas de quoi etre fier d arriver derriere le FN non ?
Surtout quand ledit candidat est un illustre inconnu presente par un parti qui n a pas de programme (depuis l exil de Fillipot ils ne veulent meme plus quitter l euro)
Réponse de le 27/05/2019 à 13:12 :
quand un president a monopolisé la tv et mème contourné la loi en étant sur youtube et dit qu'il ferait tout pour être premier et bien il est battu point
a écrit le 27/05/2019 à 10:43 :
bonjour, en general les titres du monde sont peses et moderes. mais la, oser dire que 1% (environ) c'est le RN qui est LARGEMENT devant LREM, je trouve ca tres gonflé et . . . partial. pour moi c'est presque une courte tete . . . mais les chiffres . . .
slt+
a écrit le 27/05/2019 à 10:03 :
il ferait bien de regarder le vote en france la carte elle est en bleu RN
Réponse de le 27/05/2019 à 10:18 :
Non : les français votent à 20-30% pour le FN et à 70-80% contre.
a écrit le 27/05/2019 à 10:01 :
"et ne fera "pas de changement de cap"

Logique , il va continuer avec son gouvernement d'appliquer les directives europennes de droite.Le socle LREM est composé de classe aisée de droite (une bonne partie des LR) et de gauche ( aile droite du PS) très satisfait de la loi travail contre les salariés ,des privatisations à venir ,nos barrages, FdJ ,etc puis la réforme des retraites. En fin de compte pourquoi voter LR pour un gars de droite, Macron fait le boulot.
De toute facon, Macron sait qu'il sera de nouveau candidat à la prochaine présidentielle avec ses 22,4 % cela lui suffit pour passer un 1er tour et il retrouvera surement le RN en face au deuxieme.Le morcellement de la gauche faisant le reste.
a écrit le 27/05/2019 à 9:52 :
78 pour cent des français désapprouvent sa politique s'il ne comprend pas on remet ça aux municipales tout sauf un maire larem
Réponse de le 27/05/2019 à 10:07 :
78 % désapprouvent le RN
a écrit le 27/05/2019 à 9:29 :
Elle est formidable, la Marine, elle croit parler au nom du peuple alors qu'elle n'en représente qu'un petit quart : c'est totalitaire, comme approche.
Voire un peu vénézuélien sur les bords.
Bref : c'est raté, le raz de marée populiste. ll n'y a plus qu'à se cotiser pour payer un billet de retour à Mr Bannon.
Réponse de le 27/05/2019 à 10:04 :
Et Macron qui lui aussi parle au nom du peuple, il représente combien de Français ?
Réponse de le 27/05/2019 à 10:24 :
@ Tony : il est évident que Macron n’est pas populaire, comme tout gouvernant qui doit mener des politiques de serrage de ceinture.

Mais il est tout aussi évident que le FN est minoritaire, qu’une majorité de français voteront pour n’importe qui plutôt que pour lui.

Par ailleurs, le programme du FN ne se résume à plus grand chose : ils ne sont plus vraiment anti-européens, leur programme économique est un flou total, bref ils sont confortablement installés dans le rôle de l’opposition et ça se voit.

Comme Trump, ils ne veulent pas vraiment le pouvoir, et ne sauraient pas quoi en faire sauf l’utiliser pour s’enrichir.
Réponse de le 27/05/2019 à 11:08 :
1/4 des votants mais 2.5 millions de voix en plus par rapport aux européennes de 2014 pour RN
Pour LREM seuls 57% de ses électeurs du second des présidentielles ont voté pour lui.
De grands risques que ce duel soit aussi présent en 2022 (il peut se passer beaucoup de choses en 3 ans néanmoins). Et si Macron était battu à ce moment là ?
Réponse de le 27/05/2019 à 11:43 :
@Tom : le problème est que Macron n'est certes pas trop populaire (mais quand il se compare à Hollande au même moment de son quinquennat il a largement de quoi se consoler) mais qu'il ne fait pas non plus le serrage de ceinture nécessaire. Il n'y a qu'une faillite à la grecque qui pourra imposer les mesures nécessaires (qu'on aura beau jeu de mettre sur le dos de l'UE et du FMI).
a écrit le 27/05/2019 à 9:24 :
De ces élections européennes,

le constat MAJEUR,

c'est que les Français ont désavoué MASSIVEMENT le gouvernement Edouard PHILIPPE et rejeté les parlementaires godillots Lrem Modem profiteurs de la République avec leurs soutiens pisses froid LR UDI.
Réponse de le 27/05/2019 à 10:27 :
Non, le constat majeur est qu’ils ont massivement désavoué le LR, le PS...

On a là un parti au pouvoir qui mène des politiques de serrage de ceinture forcément impopulaires (même si nécessaires) et qui arrive pas loin d’être numéro un après 2 ans de mandat...
Réponse de le 27/05/2019 à 11:07 :
In finé, Macron pour digérer cette monumentale claque électorale,

il n'a plus qu'à nommer Valls comme 1er ministre, les Barcelonnais lui mis aussi une bonne gifle électorale,

comme cela à eux deux Valls et macron, ils pourront s'épauler pour finir de castagner le Peuple de France

et achever l'écroulement de la France.
a écrit le 27/05/2019 à 9:18 :
à noter que pour le paradox du Brexit, que les partisans du Remain même si leurs partis ne sont pas en tête, sont légèrement majoritaires devant les brexiteurs, le drama continue
a écrit le 27/05/2019 à 9:15 :
très peu d humilité au pied du mur ! pour une France qui ne pèse plus au niveau europe
a écrit le 27/05/2019 à 9:13 :
Achtung au possible revirement des british dur le brexit !

Faudrait pas que Farage lance un second referendum, obtienne un remain, et consolide la déconfiture populiste de l'Europe.

Il faut que les anglais sortent maintenant ou ça va mal finir pour tous.
a écrit le 27/05/2019 à 9:11 :
Les gagnants et les perdants:



perdants:RN(baisse en pourcentage),PS LR.


gagnants:écolos ,animalistes ,Renaissance(0% aux dernières élections,23 aujourd'hui)


Macron doit s'allier avec les écolos pour pouvoir développer une fiscalité écologique plus forte.
Réponse de le 27/05/2019 à 11:45 :
"Macron doit s'allier avec les écolos pour pouvoir développer une fiscalité écologique plus forte. "
Excellente idée pour ressusciter des gilets jaunes en coma dépassé.
a écrit le 27/05/2019 à 9:00 :
Ce qui ressemble chez lui à un quitte ou double n'est en fait qu'une obligation de faire imposée par ses commanditaires, car il n'y a pas plus de sincérité chez lui que chez les autres. Il claironne une nouvelle société post-moderne, qui abouti à plus d'impôts et de déficits, plus de fonctionnaires, et d'immigration, contredisant son propos. Donc les tensions dans la société vont augmenter vers l'explosion avec les sourire niais accompagnant les contrevérités des communicants. On ne met pas impunément le feu sous un baril d'essence en disant qu'il refroidit.
a écrit le 27/05/2019 à 8:50 :
Evidemment qu'il continue sa lancée puisqu'elle favorise les plus puissants contre les peuples. Cela fonctionne bien depuis 40 ans, avec une privation des droits démocratiques par la création d'un échelon supra-national incontrolable par les peuples (l'UE).
Pourquoi changerait-il ? Il faut reprendre la lutte des classes comme axe de lecture. Et avec cet axe, le RN ou Macron c'est la même chose: victoire des riches et de l'oligarchie Européene
Réponse de le 27/05/2019 à 10:31 :
Discours complotiste classique :

On a un gouvernement qui fait face à un Etat surendetté, à une économie peu compétitive et qui doit redresser la barre. Mais certains préfèrent accuser les « puissants », les « autres », des résultats de l’incurie dans laquelle notre manque de pragmatisme nous a mené.

Forcément, ça demande des sacrifices, et les sacrifices ne sont jamais populaires.
a écrit le 27/05/2019 à 8:34 :
La girouette également l'affirme tout le temps:"Pas de changement de cap, jamais !"
a écrit le 27/05/2019 à 8:33 :
Cette élection confirme la précédente: l'axe Gauche-Droite n'existe plus avec PS et LR laminés. Reste le seul axe: libéraux Européens & Mondialistes contre souverainistes populistes.. et un diverticule, plus important que prévu, les écologistes, dont on se demande quelle est la part de raz-le-bol qu'il comprend. La difficulté va être de les réintégrer dans une attitude constructive en évitant les décisions basées sur le négationnisme scientifique actuel..M.Macron effectivement n'a pas à changer sa politique, mais le déclassement de nombre de nos concitoyens, inéluctable, va être difficile à faire accepter.
Réponse de le 27/05/2019 à 9:38 :
Exact, hélas nombre de votants n'ont pas encore perçu ce changement qui est désormais une lutte politique entre possédants et possédés, pour faire simple. En l'espèce je pense souvent à la lettre de Victor Hugo au capitaine Butler relative au "sac" du palais d'été …"les crimes de ceux qui mènent ne sont pas la faute de ceux qui sont menés ; les gouvernements sont quelquefois des bandits, les peuples jamais…." - Espérons que nous n'allons pas rejouer l'histoire.
a écrit le 27/05/2019 à 8:28 :
continuons SA politique: chômage, dette, déficit pire d'Europe, prélèvements, dépense publique, tous ces critères sont globalement les pires d'Europe et même pour certains MONDIAUX, allez manu fonce et continue.....
Réponse de le 27/05/2019 à 10:10 :
Quelle mauvaise foi. Le chômage est au plus bas depuis 10 ans - la croiisance sera supérieure à celle de l'Allemagne. Donc il faut continuer en effet.
Réponse de le 27/05/2019 à 11:47 :
La seule alternative est un vrai virage libéral sabrant dans la dépense publique et sociale.
a écrit le 27/05/2019 à 7:57 :
Pour survivre Macron va faire un appel du pied à Jadot qui ne demande que ça. L'alliance de la technocratie Macron et de l'intransigeance écolo (Jadot) va être redoutable pour les couches populaires
Réponse de le 27/05/2019 à 9:00 :
Tout à fait d'accord !
Et même aussi pour la classe moyenne!
En effet on va obliger à des dépenses d'isolation des bâtiments et seuls les démunis seront aidés ...ce qui fera payer le double pour tous les autres !!
Des jours sombres en perspective pour les finances de la plupart des ménages ! !
a écrit le 27/05/2019 à 7:22 :
Changer de cap ? pourquoi faire ? Créer encore des dépenses publiques ? Non il faut garder le cap de l'équilibre du budget et comme on ne peut plus augmenter ad vitam eternam les impôts, il faut s'attaquer à la dépense publique.
a écrit le 27/05/2019 à 7:01 :
Vous avez étè le 1er homme politique à opposer les jeunes aux personnes âgées. Dans ma famille aprés beaucoup de discussions, enfants, petits enfants ont compris votre égoïsme patent. Ils admettent maintenant que ceux sont eux un jour qui seront concernés par un comportement irresponsable d'un homme politiques tel que vous. Je pense que le prochain acte II de votre gouvernement peut conduire à une révolution. Monsieur Macron n'attendez pas que les étudiants se joignent aux gilets jaunes. Ouvrez grands vos yeux et vos oreilles. Vous avez l.avenir de la France entre vos moins, France, Gand pays des libertés qui était respectée et enviée dans le monde !entier.
Réponse de le 27/05/2019 à 8:20 :
Personnellement je ne comprend pas les citoyens de notre Pays... Si on regarde un peut plus attentivement les résultats, on se rend comptes que les deux principaux parties qui enverront des députés à Bruxelles sont le FN qui récupère l'argent mais envoi personne et LREM... En gros les citoyens Français même en mettant le FN au premier plan vient de donner l'Europe à Macron... Pourquoi ont ils votés pour lui alors qu'il les mets dans la rue? Déjà lors de la présidentielle ceux qui ont voté pour cet individu devrait consulter (pour rappel Macron est le seul ministre à avoir mis les Français dans la rue avec la loi travail que Mme El Komehri à du reprendre suite à la démission de Macron, pourtant la loi de cette dernière était beaucoup plus gentil envers les travailleurs que celle de Macron !!!)
Sincèrement je ne sais pas ou va notre monde mais le mur est proche de nos nez même si on y cours et réconforter Macron par cette élection ça va faire mal...
Réponse de le 27/05/2019 à 8:29 :
Que ce que vous dites soit votre opinion, rien à dire à cela.
Que vous affirmiez cela comme des vérités absolues, alors là c’est incompréhensible. Je côtoie des jeunes et des vieux (dont je fais partie!) en permanence, et ce n’est pas du tout ce que j’entends. Il y a beaucoup de critique sur le libéralisme de Macron, beaucoup d’admiration aussi sur sa brillance et sa maîtrise des dossiers, mais je n’ai pas entendu les critiques que vous avancez!...
Donc dites plutôt « Je pense que... » au lieu d’asséner des choses que vous prenez pour des vérités.
Réponse de le 27/05/2019 à 8:51 :
"Pourquoi ont ils votés pour lui alors qu'il les mets dans la rue? "

En parlant de ca :

C'est un choix surprenant, qui suscite l'incrédulité de nombreux "gilets jaunes" sur les réseaux sociaux. Thierry Paul Valette, membre fondateur des "gilets jaunes citoyens", annonce à Challenges qu'il votera pour la liste de Nathalie Loiseau dimanche 26 mai lors des élections européennes. "Ca me fait mal, ça m'embête, et ce n'est pas pour autant que je cautionne la politique d'Emmanuel Macron, mais face à Marine Le Pen il s'agit de prendre ses responsabilités", explique le gilet jaune parisien. "Je n'ai jamais été du côté du Rassemblement national, voter pour leur liste pour embêter Macron, c'est irresponsable."L'annonce a suscité la colère de nombreux sympathisants des "gilets jaunes" sur Twitter, qui ne comprennent pas la décision du quadragénaire.
a écrit le 27/05/2019 à 6:53 :
Macron joue parfaitement : il sera réélu en 2022 face à Marine Le Pen.
Le coup de 2007 va être retenté, et si il y a un opposant crédible entre ces 2 là, je ne donne pas cher de sa campagne. Je conseille aux internautes de lire ou regarder Juan Branco pour comprendre comment tout ça est organisé.
Les français ne sont pas prêts à renverser la table, ils n'ont pas encore compris que ce monstre technocratique nous tue combiner à une monnaie mal conçue.
Quand nous serons descendus aussi bas que les Italiens un changement sera peut être possible.
L'union ne tiendra pas, aucune union monétaire dont les membres divergent économiquement n'a jamais tenu dans l'histoire. Les premiers à sortir seront les italiens.
Réponse de le 27/05/2019 à 8:29 :
+ 1
a écrit le 27/05/2019 à 6:51 :
Aucun des partis présents sur les rangs des européennes n'a de quoi se glorifier de son score. Le pays n'a pas encore trouvé son représentant providentiel.

Mais tous les partis ont tourné le dos à la stricte réalité et agitent des pourcentages dont la signification se cache derrière les vrais chiffres... et aucun ne représente une alternative consensuelle et crédible.

La France compte environ 67 millions d'habitants, donc bien moins d'inscrits sur les listes électorales. Si l'on s'en tient à ce nombre et que l'on y rapporte les pourcentages annoncés, 51 % de participation s'évaluerait à environ 34,17 millions. Le parti RN ne représenterait que 24% soit 8,2 millions, le parti LREM que 22,5% soit 7,7 millions, la France Insoumise que 6,3% soit 2,15 millions, le parti écologique que 13% soit 4,4 millions, etc...

Néanmoins n'importe quel citoyen peut se douter des manipulations suivantes et l'a peut être compris. Des partis sous marins ont fait acte de présence pour gonfler artificiellement et honteusement des partis parents en semant le trouble dans l'esprit des électeurs.
Et ce qui est quasiment sûr est que le Rassemblement National n'a pas suffisamment de partis sympathisants pour avoir procédé à ce type d'alliances. Ce n'est certainement pas le cas du parti LREM qui a dû multiplier ses sous marins.

Toujours est il que le Président Macron ne survit qu'avec 10 % de la population. Est ce suffisant pour qu'il se maintienne au pouvoir ?
C'est la leçon que je retiens et je trouve que c'est aussi un motif plus que suffisant pour qu'il s'efface et que soit révisé le type de fausse démocratie que nous vivons.

Big Mac n'a aucune morale et se comporte comme un forcené du pouvoir.
Je considère qu'il a été désavoué et qu'il n'a plus aucune place à la tête de l'Etat. Ce n'est pas avec 10% d'une population que l'on peut conduire un pays. Et ce monsieur donnerait des leçons à des chefs d'Etats africains ou moyen-orientaux ?
Rappelons qu'en 1969 De Gaulle avait tiré l'enseignement de sa mise en minorité lors du double référendum sur la régionalisation et la réforme du sénat. Il avait rendu les clés du pouvoir dès le lendemain.
Réponse de le 27/05/2019 à 13:48 :
Quand on veut d'appuyer sur les chiffres, autant que cela soit juste.
67 millions d'habitants mais pas 67 millions d'inscrits.
La réalité même si elle ne me plait pas:
Le Pen s'installe durablement.
Macron, avec un parti qui existe depuis 2 ans s'installe aussi.
Les Verts: à confirmer, est-ce du aux jeunes ayant un peu plus voté?
LFI , LR , PS, PC ne représentent plus qu'une minorité et sont les grands perdants même si leurs représentants disent que c'est la faute aux autres, ils doivent se remettre en cause . C'est eux qui sont en train de détruire la démocratie au lieu de bosser réellement pour proposer une alternative. Il ne suffit pas d'aboyer sur les plateaux télés pour avoir des électeurs...
a écrit le 27/05/2019 à 6:09 :
Il paye malheureusement les 80 km/h de M Philippe, la taxe environnementale de M Hulot sur les carburants et la réaction tardive sur la crise des gilets jaunes.Je me fais une réflexion les français se plaignent de trop payer d’impôts’ mais certains français veulent vivre comme des petits bourgeois sans en avoir les moyens ,avoir canal + le dernier iPhone hors de prix etc..après il se plaignent qu’ils ne peuvent pas payer le chauffage ,l’électricité, donner un petit déjeuner à leurs enfants le matin.donc ils se plaignent et demandent des aides mais l’état n’a pas d’argent alors il crée de nouveaux impôts pour pouvoir les aider ce qui nous conduit à un ras le bol des impôts ,pour ceux qui payent.
Il y a 50 ans les français privilégiaient les besoins courants et après s’ils avaient les moyens le superflus
Réponse de le 27/05/2019 à 7:05 :
La taxe sur le carburant était faite pour compenser la suppression de l'ISF qui soit disant ne rapportait rien...
"Les recettes fiscales du budget général sont revues à la hausse de 0,4 Md€ malgré des recettes plus faibles qu’attendu concernant l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et les droits de mutation à titre gratuit (DMTG, 0,15 Md€) ; ces baisses sont compensées par la réaffectation au budget général d’une partie de la fraction de TICPE provenant du CAS “Transition énergétique” à hauteur de 0,6 Md€, conséquence de la révision à la baisse des dépenses de ce compte”

Pour votre avis sur les français qui se plaignent il y en a comme vous les dépeignez mais ce ne sont pas la majorité, généraliser c'est de la mauvaise foi.
La france atteint les 2300 milliards de dettes, les infrastructures sont dans un sale état, il y a moins de services public, et même le régalien ne va plus.

Personnellement quand je vois les abus de biens sociaux et les faibles condamnations qui s'en suivent je comprend que ça devienne un sport et je comprends aussi ou part l'argent...

On ne va pas parler des autoroutes, des partenariats public/privée, des médecins qui augmentent les prix parce que nous avons des mutuelles...
Réponse de le 27/05/2019 à 7:21 :
Vous avez raison. Personnellement je suis triste de voir que tout l'argent distribué par le gouvernement se retrouve sur une énorme collecte du livret A et non dans la consommation.
a écrit le 27/05/2019 à 0:19 :
Le pire reste avenir e 2022 c est loin mais Macron ils est dans le couloir de la sortie ? Quand ont et président ont est président des touts les français Macron c est le président des riches ils fragilisés lés plus fragiles handicapés retraitées qui payes très cher Macron un homme sans promesses lis a fait le VRP du RN ils ont gagné mercis Jupiter judas 👎🦖
a écrit le 26/05/2019 à 23:59 :
Intelligent cet homme ? Non, obtus, arrogant ! Beaucoup ne connaisse rien de ce personnage de théâtre.......
Il a fait monter le Rassemblement National (nous avons été nombreux à avertir aux moments de la présidentielle française), il va continuer comme il sait si bien le faire !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :