LIVE Soirée électorale Européennes 2019

 |   |  668  mots
(Crédits : Hannah Mckay)
Le dimanche 26 mai à 19h, Sciences Po organise en collaboration avec ARTE la première soirée électorale authentiquement européenne avec 4 institutions partenaires en duplex permanent depuis Berlin, Milan, Prague et Stockholm.

DIRECT DES 19H

Présentée par Olivier Duhamel, cette soirée sera ponctuée de discussions et débats autour des résultats de l'élection. Divers intervenants européens seront présents lors de ce débat, notamment Frédéric Mion, Enrico Letta, Cornelia Woll, Bruno Cautrès, Loïc Azoulai, Christian Lequesne, Marc Lazar, Jacques Rupnik ... (Sciences Po) ; Henrik Enderlein (Hertie School of Governance de Berlin) ; Eliška Tomalová, Michel Perottino (Charles University in Prague).

Avec comme partenaires universitaires :

  • Sciences Po Paris
  • Bocconi University à Milan
  • Central European University à Budapest
  • Charles University à Prague
  • Hertie School of Governance à Berlin
  • London School of Economics à Londres
  • National School of Political Studies and Public administration à Bucarest
  • Stockholm School of Economics à Stockholm

(source ARTE)

LIRE AUSSI NOTRE DOSSIER COMPLET SUR LES ELECTIONS
>> Européennes 2019 : un scrutin à (hauts) risques


PARLEMENT EUROPEEN 2019 - Projection en sièges

Source European Elections Stats@ee_stats

-

-

En France, le RN de Le Pen en tête
devant la formation du président Macron

Le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête des élections européennes en France, devant la liste rassemblant le parti d'Emmanuel Macron et le Modem. Les Verts, à 13%, devancent LR à 8%. La France Insoumise serait au coude-à-coude avec la liste PS-Place publique autour de 6,5%.

élections européennes mai 2019

Le Rassemblement national est arrivé ce dimanche 26 mai en tête des élections européennes en France, devant l'alliance La République en marche (LREM)-Modem, avec plus de 24% des voix, selon les premières estimations d'Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNEWS et Sud Radio.

La liste Europe Ecologie-Les Verts, conduite par Yannick Jadot, réalise une percée que les sondages n'avaient pas anticipée, avec 13%, ce qui la place en troisième position. Les Républicains, emmenés par François-Xavier Bellamy sont quatrièmes, avec 8%, à plusieurs points des intentions de vote dont ils étaient crédités durant la campagne.

La liste Parti socialiste-Place publique, menée par Raphaël Glucksmann, et celle de La France insoumise (LFI), avec Manon Aubry comme tête de liste, sont au coude-à-coude, à 6,5% et 6,3% respectivement.

Les autres listes sont sous le seuil des 5% nécessaire pour avoir des élus au Parlement européen, notamment celles de Nicolas Dupont-Aignan (3,5%), de Benoît Hamon (3%), du communiste Ian Brossat (2,5%) et du centriste Jean-Christophe Lagarde (2,4%).

  • Intervention de Jordan Bardella (RN)

  • Intervention de Laurent Wauquiez (LR)

  • Intervention de Yannick Jadot (Verts)

  • Intervention de Marine Le Pen (RN)

  • Intervention de Edouard Philippe (gouvernement)

  • Intervention de Nathalie Loiseau (LREM)

(sources AFP, LCI et Reuters)

Le taux de participation en hausse à plus de 50% en Europe

Les taux de participation pour les élections européennes sont "les plus élevés en 20 ans", avec une estimation de 51% pour les 27 pays de l'UE, sans le Royaume-Uni, a annoncé dimanche le Parlement européen.

Le taux de participation affiné en incluant le Royaume-Uni pourrait se situer entre 49 et 52%, a indiqué le porte-parole du Parlement Jaume Duch.

De fortes hausses, supérieures à 10 points de pourcentage ont été enregistrées en Espagne, en Hongrie, en Roumanie, en Pologne, selon les estimations. La participation est également en hausse en Allemagne et en France.

(source AFP)

En Allemagne, les Verts doublent leur score, derrière la CDU

Les Verts allemands ont doublé leur score lors des élections au Parlement européen dimanche, arrivant en seconde position derrière les conservateurs de la CDU/CSU lors d'un scrutin marqué par l'effondrement de la gauche sociale-démocrate.

Avec 22% des voix, le parti écologiste s'impose comme le premier rival du parti de la chancelière Angela Merkel et ses alliés bavarois, qui terminent certes en tête avec 28% mais accusent un recul de huit points par rapport aux élections européennes de 2014.

La chute est encore plus sévère pour leurs partenaires au sein de la coalition gouvernementale, les sociaux-démocrates du SPD, qui perdent 12 points à 15,5%.

Le parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD, extrême droite) gagne de son côté près de 3,5 points mais il plafonne à 10,5%.

(source Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2019 à 9:08 :
Hier j'ai fais tous les médias de masse et moins et pas un pour nous donner les résultats pays par pays.

Rien que cette phrase suffit à mesurer le degrés hallucinant d'hypocrisie accompagnant ces élections européennes pour un parlement qui n'a aucun pouvoir. Vous avez belle mine tous tiens... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :