Face à l'automatisation, l'OCDE déplore un déficit de formation

 |   |  672  mots
(Crédits : Reuters/Fred Thornhill)
Seuls 40% des adultes suivent une formation professionnelle chaque année dans les pays développés selon un nouveau rapport de l'OCDE. En France, cette proportion est encore plus faible (32%).

L'automatisation, le vieillissement de la population et la mondialisation devraient encore entraîner des bouleversements majeurs dans le monde du travail. Dans son dernier rapport intitulé "des systèmes de formation pour adultes prêts pour le futur", l'OCDE affirme qu'il est "urgent de moderniser le système de formation". Pour Stefano Scarpetta, directeur de la division de l'emploi, "on est passé d'un concept de la profession à un concept de la tâche [...] Il y a urgence à investir dans la formation à cause du risque d'automatisation", a-t-il rappelé lors d'un atelier organisé mardi 12 février.

D'après l'institution internationale basée à Paris, "les analyses les plus récentes donnent à penser que près d'un emploi sur sept risque d'être totalement automatisé et près de 30% pourraient subir des transformations". Si les chiffres et les méthodes utilisés pour chiffrer le nombre d'emplois menacés par l'automatisation ne font pas l'unanimité,  beaucoup de spécialistes s'accordent à dire que le contenu des emplois et les compétences requises devraient massivement évoluer.

> Lire aussi : Automatisation : l'emploi et les compétences au centre des inquiétudes

60% des adultes ne se forment pas

Le déficit de formation professionnelle est particulièrement alarmant dans les pays développés. Selon les chiffres issus de l'évaluation des compétences des adultes (PIAAC), seuls 41% des adultes participent à une activité de formation. A l'inverse, près de la moitié des adultes ne suivent pas de cursus spécifique pour se former. Interrogés sur les possibles raisons, les répondants indiquent "qu'aucune formation ne leur convient, qu'ils ne sont pas motivés ou qu'il sont découragés par les obstacles à surmonter". Sur les 11% qui souhaitent se former, une bonne partie des répondants évoquent le manque de temps lié aux obligations professionnelles (29%) ou familiales  (16%), le manque de moyens financiers (16%), des horaires ou des lieux de formation qui ne conviennent pas (12%) et le manque de soutien de part de l'employeur (7%).

Parmi ceux qui ne se forment pas, les adultes défavorisés sont surreprésentés. Ainsi, "les adultes peu qualifiés ont une probabilité inférieure de 23 points de pourcentage à celles des adultes moyennement ou hautement qualifiés de se former". D'autres publics manquent également de formation tout au long de leur parcours. Il s'agit des personnes les plus âgées, des travailleurs à bas salaires ou des intérimaires.

Un manque de formations de qualité

Outre une faible proportion d'adultes ayant suivi une formation, le rapport de l'OCDE signale qu'une partie non négligeable des personnes interrogées ne semble pas satisfaite par les apprentissages proposés. Selon l'enquête du PIAAC, seulement la moitié des adultes estiment que leur formation a été très utile pour leur métier.

"Aujourd'hui, trop d'adultes ne sont pas complètement satisfaits de la formation qu'ils suivent". Les auteurs du rapport déplorent ainsi que "le suivi et l'évaluation, sont encore insuffisamment développés dans le domaine de la formation professionnelle."

La France en retard

Le système de formation français accuse du retard. D'après le document de l'OCDE, seulement 32% des adultes ont participé à une formation liée au travail. Un chiffre bien inférieur à la moyenne de l'OCDE (41%). Ce constat est encore plus criant pour les personnes peu qualifiées à la base (15%) et les seniors (13%) ainsi que pour les demandeurs d'emplois de longue durée. La formation à distance pourrait être une solution pour améliorer ces résultats mais Stefano Scarpetta note que "seulement 6% des effectifs en France font de la formation à distance en France contre 19% en moyenne dans les pays développés".

Si Mark Keese, le chef de la Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales de l'OCDE reconnaît que "les réformes entamées [par Muriel Pénicaud] vont dans la bonne direction, il faut tout de même attendre la mise en oeuvre". La mise en place de la certification des centres de formation par exemple ne devrait pas se faire avant 2021 rappelle l'équipe de l'OCDE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2019 à 17:49 :
L'apprentissage n'est pas valorisé en France.
En Suisse, 60 % des jeunes passent par un apprentissage digne de ce nom tout comme en Allemagne et en Autriche. Le taux des chômeurs des jeunes y est également beaucoup plus faible qu'en France.
a écrit le 13/02/2019 à 16:36 :
La formation en France ne peut qu'être approximative, les techniques avancées ne sont pas développées dans ce tiers monde...
On y enseigne donc des recettes glanées dans les universités américaines sans en comprendre les rouages... des bricoleurs quoi, qui ne voient pas les connexions interdisciplinaires opérées par des mathématiques de pointes qui là pour le coup pour certaines d'entre elles ont pourtant été développées en partie en France.
Automatismes dites vous ? théorie du controle commande devenu adaptative et traitée par l'IA. Tous les ouvrages et auteurs de références sont anglo saxons, quand on voit comment le savoir ne passe deja pas entre francais je vous explique pas le gap...
L'homme qu'à vue l'homme qui a entendu l'ours !
a écrit le 13/02/2019 à 16:12 :
Avec la réforme en cours (été 2018) les résultats vont encore se dégrader, la formation devient un réceptacle des bonnes intentions sociales (sans argent ni organisation) et un parking pour chômeurs et jeunes sans éducation.
Réponse de le 13/02/2019 à 20:14 :
Les formations bidons ont de beaux jours devant elles !

Si C bidon C bon pour les finances de celuis qui les faits !!!
a écrit le 13/02/2019 à 14:28 :
"Mark Keese, le chef de la Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales de l'OCDE reconnaît que "les réformes entamées [par Muriel Pénicaud] vont dans la bonne direction, il faut tout de même attendre la mise en oeuvre".

Ah oui , comme le compte personnel de formation (CPF) crédité de 500 euros par an ,ah,ah..D'ailleurs, Penicaud avait présenté cela comme un "big bang" à l'époque ,c'est à la mode chez les LREM à la moindre réforme comme buzin en ce moment,on nous sort le fameux big bang.
Réponse de le 13/02/2019 à 20:21 :
S'il ne va pas vers l'emploi, où va l'argent de la formation ?
Réponse de le 13/02/2019 à 20:46 :
réponse :

le pognon va dans les caisses des organismes de formation qui appartiennent aux copains ou qui emploient des copains ou fils de copains

Allez voir l'ANPE: ils ont toutes les formations qui vont bien et vous enverront chez des amis: " la volonté de vous aider !" qu'ils disent !!!
laissez moi rire.
a écrit le 13/02/2019 à 12:44 :
en france, les budgets formations ca sert surtout a acheter la paix sociale en remplissant les fouilles profondes des neo paleo syndicats d'ultragauche qui hurlent contre l'argent ( des autres) a longueur d'annee)
a écrit le 13/02/2019 à 11:39 :
l'automatisation, c'est d'abord pour les pays qui sont en déclin démographique avancé comme le laissait entendre un article d'Usine Nouvelle à propos d'une étude du MIT :
Les robots remplacent des hommes... qui ne sont déjà plus là, Usine Nouvelle, 17/10/2018.
les Français se sont classés 3e aux Euroskills et 7e aux Worldskills, devant un tas de pays dont on n'arrête pas de nous dire qu'ils sont mieux formés que nous.
et la France a un très bon niveau de productivité horaire (données OCDE...).
l'Hexagone a vraiment un problème de formation ? sacrés technocrates.
a écrit le 13/02/2019 à 11:10 :
Je vous conseille de taper ça sur votre moteur de recherche préféré: "formation détournement argent public"

Bonne lecture !
Réponse de le 13/02/2019 à 17:27 :
Avec Qwant suis tombé sur un site en français (2013) et des vidéos avec un texte en cyrillique, bizarre. RT ?
Zut, en cliquant "anglais" this video does not exist.
Le code Html de la page (Ctrl+U utile pour les curieux ou les développeurs) donne rutube ru en fouillant.
Le reportage de FR2 est encore d'actualité depuis ?
Réponse de le 13/02/2019 à 20:04 :
Tout le monde sait très bien que l'agent de la formation ne profite que très peu aux salariés ou aux chomeurs ( voir l'cash investigation qui organise des courses de sac à patates payés par la formation). Il n'y aAUCUN controle de l'argent de la formation pro.

Même le Pole Emploi met sur son site 270 propositions de formation en Programmation Neuro Lingusitique. Ce truc est signalé défavorablement par la MIVILUDES ( agence d'Etat)

Venez voir des organismes comme les Maisons de la Promotion Sociales très proches des départements et des "conselleres" qui n'on même pas le Bas ou qui veulent vous envoyer voir le psy à la place de votre médecin traitant !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :