Facture d'énergie : Le Maire promet des hausses « contenues » aux Français en 2023

Malgré l'explosion continue des prix de l'électricité et du gaz sur les marchés de gros pour 2023, le ministre de l'Economie et des Finances entend protéger le budget énergie des Français. Les hausses de facture d'énergie des Français seront « contenues », continue d'affirmer Bruno Le Maire, qui assure ne pas être « pris de court » sur le terrain budgétaire.
Bruno Le Maire.
Bruno Le Maire. (Crédits : ANNEGRET HILSE)

L'inquiétude des Français quant à leur future facture d'électricité est palpable à l'approche d'un automne puis d'un hiver où le manque d'offre de gaz et d'électricité risque d'alimenter la flambée des prix. Comme à son habitude, Bruno Le Maire continue sa politique de vouloir épargner aux Français la réalité des prix de marché et d'endiguer l'inflation énergétique grâce à des aides.

Ainsi, la hausse des tarifs d'électricité et de gaz pour les consommateurs sera « contenue » en 2023 malgré l'envolée des prix sur les marchés de gros, a assuré samedi à Metz ce samedi le ministre de l'Économie et des Finances.

« Le plafonnement à 4% (du tarif réglementé, NDLR) sera maintenu jusqu'à la fin 2022, il n'y aura pas de rattrapage sur ce plafonnement en 2023, et les hausses dont a parlé le président de la République et la Première ministre seront des hausses contenues », a précisé le numéro deux du gouvernement en marge d'une réunion des cadres de la majorité.

Ces « hausses contenues » à venir en 2023 devraient aussi toucher le tarif du gaz, sans plus de précisions. Sur les marchés de gros, les prix de l'électricité pour 2023 ont franchi vendredi la barre record de 1.000 euros le mégawatt/heure (MWh), alors même qu'il coûtait le MWh coûtait 85 euros il y un an. Il en est de même du gaz qui atteint des sommes historiques à plus de 300 euros le MWh.

Un fonds de 3 milliards d'euros pour les entreprises

« Pour les ménages les plus modestes, il y aura des chèques énergie qui permettront d'aider ceux qui sont les plus en difficulté pour payer leurs factures d'énergie », s'est engagé Bruno Le Maire. « Nous ne voulons pas que l'inflation se traduise par de la brutalité économique pour les ménages français (...). Nous voulons que ce soit doux, supportable, contenu ».

Quant aux entreprises, Bruno Le Maire veut simplifier l'accès à un fonds de 3 milliards d'euros pour celles qui  peinent à régler leur facture d'électricité, tout en rappelant que déjà 1,5 million de PME profitaient du tarif régulé de l'électricité et que d'autres avaient des tarifs préférentiels.

Interrogé sur la soutenabilité budgétaire de tels dispositifs d'aides après deux ans de crises ininterrompues et de soutien massif de l'Etat à l'économie et aux ménages, Bruno Le Maire a promis sur le fait que « toutes les prévisions budgétaires ont été faites en intégrant l'augmentation très forte des prix de l'électricité et du gaz. Nous ne sommes pas pris de court ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 28/08/2022 à 11:31
Signaler
Ce qui est sûr dans notre pays c'est que les "cassos" seront eux à l'abri, cassos sport national français, les autres aller bosser! Pour financer tout ça !

à écrit le 28/08/2022 à 8:33
Signaler
Gaz et électricité...Italie... +300 % d'augmentation... Angleterre... +150 % ....Espagne... +100 %... Et l'Allemagne ça va être une catastrophe. Et nous, nous devrions passer a travers..

à écrit le 28/08/2022 à 0:41
Signaler
Ah Bruno, sacré Bruno! Jouer à l'illusion de l'"helicopter money" en donnant d'une main pour reprendre de l'autre, ça eu marché. Aujourd'hui les peuples ne sont plus dupes. Alors comment vas-tu donc faire dans ces conditions pour amortir techniquemen...

à écrit le 27/08/2022 à 22:30
Signaler
" Nous voulons que ce soit doux, supportable, contenu ".. . Trendy & confortable quoi. Nos conneries on va vous les faire casquer peinard. On va vous multiplier vos factures seulement par 5 dans un premier temps alors qu'ont auraient pu faire par 10 ...

à écrit le 27/08/2022 à 22:30
Signaler
" Nous voulons que ce soit doux, supportable, contenu ".. . Trendy & confortable quoi. Nos conneries on va vous les faire casquer peinard. On va vous multiplier vos factures seulement par 5 dans un premier temps alors qu'ont auraient pu faire par 10 ...

à écrit le 27/08/2022 à 20:59
Signaler
"Des hausses contenues". Mais alors, qui va payer le différentiel entre le prix "contenu" payé par le consommateur et le prix de production et d'acquisition de cette énergie pour les distributeurs ? Les contribuables ? Ou on déclare la guerre aux pay...

le 28/08/2022 à 9:05
Signaler
Oui, des inepties qui confortent et entretiennent l'ignorance économique en plus

à écrit le 27/08/2022 à 20:44
Signaler
Après le pass sanitaire ,le pass énergétique est en marche (appelez carte carbone dans le Parisien ,un quota pour chaque individu ,type carte à puce ,avec rachat de point de... vie , ) ,bref un crédit social a la chinoise.

à écrit le 27/08/2022 à 19:32
Signaler
Je vous invite tous à noter que le samedi 27 aout 2022 Bruno Le Maire a déclaré que la hausse des tarifs de l’électricité et du gaz en 2023 sera « contenue » même si l’on se demande bien comment puisque selon Olivier Véran seuls ceux qui ont les nive...

à écrit le 27/08/2022 à 18:02
Signaler
Au final, c'est tous les contribuables français qui vont payer pour les usagers qui gaspillent l'énergie. Ce n'est pas une stratégie durable

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.