France : le déficit commercial s'est (encore) creusé

 |   |  452  mots
Selon les Douanes, l'aggravation du déficit s'explique par le fort dynamisme des importations, qui ont progressé de 1,1% en octobre, soit un rythme beaucoup plus élevé que les exportations, qui ont augmenté de 0,4%.
Selon les Douanes, l'aggravation du déficit s'explique par le "fort dynamisme des importations", qui ont progressé de 1,1% en octobre, soit un rythme beaucoup plus élevé que les exportations, qui ont augmenté de 0,4%. (Crédits : © Khaled Abdullah / Reuters)
Sur douze mois, le déficit cumulé de la France a atteint 61 milliards d'euros, contre 48,2 milliards en 2016, année qui avait marqué un coup d'arrêt à l'amélioration du solde commercial français entamée en 2011.

Le déficit commercial de la France s'est à nouveau creusé en octobre pour atteindre cinq milliards d'euros, contre 4,6 milliards le mois précédent, ont annoncé jeudi les Douanes, qui expliquent cette détérioration par une forte hausse des importations.

Sur douze mois, le déficit cumulé de la France a atteint 61 milliards d'euros, contre 48,2 milliards en 2016, année qui avait marqué un coup d'arrêt à l'amélioration du solde commercial tricolore entamée en 2011.

"Fort dynamisme des importations"

Selon les Douanes, l'aggravation du déficit s'explique par le "fort dynamisme des importations", qui ont progressé de 1,1% en octobre, soit un rythme beaucoup plus élevé que les exportations, qui ont augmenté de 0,4%.

Ce phénomène est "en grande partie lié à un approvisionnement exceptionnel en produits pharmaceutiques", précisent les Douanes, qui font également état d'une détérioration de la balance commerciale concernant le matériel militaire, cette fois en raison d'un reflux des ventes, et de l'industrie automobile.

Dans ce secteur, les importations sont "reparties de l'avant", en raison notamment d'une hausse des "approvisionnements en véhicules depuis la Turquie, le Maroc et la Corée du Sud", indiquent le communiqué.

Le déficit énergétique, de son côté, s'est à nouveau légèrement réduit, en raison d'une baisse des approvisionnements en hydrocarbures naturels.

Par région, la balance commerciale se détériore essentiellement vis-à-vis de l'Asie. "La baisse de l'excédent vis-à-vis de l'Amérique" reste pour sa part "très mesurée", tandis que le déficit se réduit avec l'Union européenne (UE) et l'Europe hors UE, soulignent les Douanes.

Légère amélioration du déficit courant

La balance des transactions courantes, dans le même temps, s'est légèrement améliorée, tout en restant déficitaire. Selon la Banque de France, elle a atteint en octobre -2,2 milliards d'euros, contre -3,3 milliards le mois précédent.

La balance des transactions courantes va au-delà des seuls échanges de biens, déficitaires depuis de longues années en France, en prenant en compte ceux des services ainsi que les revenus des investissements et ceux du travail versés entre agents économiques en France et à l'étranger. C'est le solde des transactions courantes qui, in fine, détermine si un pays a acquis, sur une période, la capacité de prêter des capitaux au reste du monde, ou a besoin d'en emprunter.

Dans le détail, le déficit des échanges de biens s'est établi à 3,3 milliards d'euros (contre 4,2 milliards en septembre), tandis que l'excédent des services s'est légèrement amélioré pour atteindre 300 millions d'euros (contre 100 millions), selon la Banque de France.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2017 à 8:57 :
Dans la réalité, le monde évolue, les nations pauvres deviennent riches, et il faut partager le gâteau.
La France reste la 6ème puissance mondiale.
L’Inde nous dépassera et finira dans le trio de tête.
Etats-Unis, Chine, Allemagne et Japon sont bien plus peuplées que la France.
Donc, même si la France peut mieux faire, elle n’a pas à rougir !
Le Royaume-Uni, l’exemple, ne fait pas mieux.
---
Nous ne produisons quasiment pas d’hydrocarbures (~3 ou 4%), ce qui n’est pas le cas de US, UK.
Les britanniques produisent bien plus que nous :
Juin 2017, pétrole brut en BBL/D/1K
R-U : 931
ALL : 43
FRA : 15
Idem pour l’Allemagne, et pour les US et la Chine :
https://fr.tradingeconomics.com/country-list/crude-oil-production
Pour les mines, extractions, c’est idem.
Nous avons les écolos, on ne peut pas tout avoir !
Avec les renouvelables, on a la possibilité de rééquilibrer.
---
Comparaison R-U << >> FRA.
Le Royaume-Uni, la référence pour beaucoup……
Notre dette publique est plus élevée (96% contre 88%)
https://www.google.fr/search?q=dette+publique+france+++%25+pib&sourceid=ie7&rls=com.microsoft:fr-FR:IE-Address&ie=&oe=&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=vy4qWt7oCKiF3gOT3q64Aw&gws_rd=ssl
Nos réserves d’or sont 8 fois plus élevées que celles du R-U : 2400/300 tonnes.
Notre dette extérieure est bien plus faible.
Paradis fiscaux, on est rétamé !
Nos dépenses militaires sont plus élevées.
Faillites : 346 en aout FRA, 4152 en sept. R-U.
Production acier octobre : FRA 1 358 000 tonnes, R-U : 702 000.
On produit aussi bien plus d’électricité.
Taux d’impôts des sociétés, 33% contre 19 pour le RU.
Sur tous les taux nous sommes à la ramasse.
Mais on compte sur super-Macron !
Enfin jusqu’à un certain point, parce que le R-U abuse.
Il s’est exité pour conserver paradis et taux, mais il sera néanmoins rattrapé par la patrouille UE, lorsqu’elle sera unie !
Nos industries auto, agro, btp, luxe, ferroviaire, aéronautique, navale, militaire et spatiale n’ont pas d’équivalentes au R-U.
La France conserve une indépendance industrielle relative, pas le R-U
Les britanniques ont un PIB par habitant plus élevé, mais un pouvoir d’achat moindre.
Ils ont un peu plus de crédits à la consommation que nous, mais épargnent 3 fois moins et sont presque 2 fois plus endettés.
Pour la balance des paiements, les britanniques sont à la ramasse, la France est presque à l’équilibre.
En 2015, -135 Mrd$ pour le R-U, -5 pour FRA.
https://fr.actualitix.com/pays/wld/balance-des-paiements-par-pays.php
Dans la réalité, pour les recettes, entrées/sorties sur investissements du territoire (sur stocks d’IDE sortants et entrants), le R-U est totalement à l’ouest.
La France : « L’excédent des revenus dits primaires (dividendes représentatifs des activités développées à l’étranger par les multinationales françaises, revenus des travailleurs frontaliers, notamment) augmente entre 2015 (50,8 milliards) et 2016 (52,8 milliards). »
Ce sont des chiffres en net, rien de comparable avec le déficit de la balance commerciale qui n’est que du brut.
Il faut aussi tenir compte que nos exportations augmentent cette année de ~ 39 Mrd et prévisions à + 37 Mrd pour 2018. Mais c’est quasiment certain que nos importations gonfleront encore plus vite.
Faudra donc faire avec !
---
Précipitations au R-U, bien plus que chez nous, avec la montée des eaux, ils sont mal barrés.
Ils pourront se réfugier sur les reliefs de Guernesey et Jersey ! Parce qu’on ne laissera pas passer à Calais ou au Havre. C’est qu’on a un minimum de mémoire.
---
La France est le 6ème exportateur de marchandises (Hong Kong est hors service cause juste un point de passage)
Elle est aussi 4ème exportateur de service.
Tableaux 3 et 5 :
https://www.wto.org/french/news_f/pres17_f/pr791_f.htm
---
Peu mieux faire, mais ce n’est pas la Bérézina annoncée depuis des décennies !
Ha oui, c’est vrai que le France est foutue, j’entends ce discours depuis l’ère Giscard.
C’est le déclin !
Même que fin 2011 – début 2012, campagne électorale, nombre des nos politiques, journalistes et experts nous expliquaient que la France allait finir comme la Grèce.
Ceci était relayé ou (et) sourcé en Allemagne et au Royaume-Uni.
a écrit le 07/12/2017 à 19:57 :
Rien, échec Macron assuré, il est impossible de réduire le déficit structurel de la France comme l' ont tenté tous les gouvernements de tous les partis confondus depuis 1992. Explication d' ASSELINEAU à mn 34, tous se cassent les dents sur le déficit car il y a une impossibilité technique et sociale, la France étant dans une situation structurellement incompatible à disposer de la même monnaie que l' Allemagne ..
Le fait est confirmé, je le précise, par un rapport récent du FMI.

Ah que c' est ..bon de se révéler en ..outlaw de la pensée unique!

https://www.upr.fr/actualite/france/entretien-n54-universite-lionel-mabille-europe-ecriture-inclusive-salvator-mundi

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/07/28/20002-20170728ARTFIG00249-l-euro-est-trop-fort-de-68-pour-la-france-et-trop-faible-de-18-pour-l-allemagne-selon-le-fmi.php
Réponse de le 08/12/2017 à 0:19 :
Dans une économie mondialisée, l'intérêt des populations n'est pas la solution que vous décrivez. Vous prônez la guerre économique alors qu'il faudrait au contraire disposer de règles communes partout : même imposition, mêmes salaires horaires minimum et des barrières douanières pour protéger cet espace commun. L'objectif étant d'étendre cet espace égalitaire à l'ensemble de la planète. La paix, la fin des délocalisations et de l'esclavage moderne associé ne peuvent être atteints que de cette façon.

Ne pas harmoniser l'espace économique conduit aux problèmes dont vous vous plaignez mais pour lequel vous ne proposez qu'un retour passéiste à des méthodes qui n'ont jamais rien résolu de façon pérenne et toujours au détriment des peuples.
a écrit le 07/12/2017 à 17:44 :
Filllon nous disait que le pays était failli, il l' est .. Et nous continuerons de perdre 9 milliards annuels pour alimenter le tonneau des Danaïdes Ue qui sera augmenté de plus de 2 dans le cadre du Brexit des angais.. Comme disait Drahi après le général, les français sont des veaux car le changement est devenu le deus ex machina de la politique et il suffit de le promettre pour conquérir le pouvoir.


Retenez la leçon pour la prochaine fois voire même avant et Frexitez d' importance, il est plus que temps ..
a écrit le 07/12/2017 à 15:43 :
Tout est fait en France (impôts, taxes, abus de réglementations) pour entraîner des délocalisations et produire à des coûts trop élevés non concurrentiels. Disparition de pans entiers de l'industrie (électronique, électroménager, ...). Et en plus l'idée trop souvent ancrée que tout ce qui vient de l'étranger est mieux
a écrit le 07/12/2017 à 15:02 :
Il ne fallait pas se mettre dans un système hyperconcurrentiel (Euro, UE et le reste) quand on n’est pas assez compétitif. La situation actuelle de la France durera aussi longtemps que les marchés financiers ne s’en préoccupent pas et continuer à financer le déficit extérieur de la France sans majoration des taux d’intérêt, pour l’instant c’est le cas mais ça ne durera pas éternellement. Un jour ou l’autre il faudra bien qu’ils prennent en compte le fait que le « Roi est nu ». Il faudra alors une dévaluation interne sévère pour éliminer le déficit extérieur, une moins mauvaise solution serait alors de sortir de l'Euro, mais probablement, comme en Grèce, la classe politique choisira la dévaluation interne.
Réponse de le 07/12/2017 à 17:26 :
il faudrait supprimer tout ce qui ressemble de près ou de loin à un fonctionnaire : à force d'avoir fait crever agriculteurs, artisans et industriels il n'y a plus rien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 07/12/2017 à 14:54 :
Voilà une bonne nouvelle, pour une fois que quelque chose augmente.
a écrit le 07/12/2017 à 13:53 :
Et pourtant on fait travailler des travailleurs détachés afin qu'ils puissent acheter français de retour au pays!
a écrit le 07/12/2017 à 13:19 :
On délocalise à Tanger et autres villes des manufacture française comme Renault par ex...et on revend ces soit disant produits français au français..tous ça en licenciant à tour de bras...moi je vous demande juste de bien lire les étiquettes et de ne prendre que du "origine France garantie" sinon ça sera bientôt nous le pays du Tier monde...si ça n'est déjà le cas.
a écrit le 07/12/2017 à 11:46 :
quelle surprise!
un pays qui n'exporte plus rien creuse son deficit??? ah ben ca on n'aurait jamais imagine!
he oui c'est ce qui arrive quand on coule son industrie en rigolant!!!!
remarquez, l'objectif socialiste qui etait de faire la chasse au grand capital a ete atteint, y a plus de grand capital ( ce qui est bete, hein, vu que l'industrie est ' intensive en capital'!!!)
la boucle miserabiliste se boucle, bientot, la faillite pour tous!
a écrit le 07/12/2017 à 11:21 :
Merci à Sanofi pour avoir fortement diminué la production de médicament en France (ainsi que la recherche) et plus largement en Europe. Et dire que tout cela est uniquement mis en place dans le but de reverser des dividendes aux actionnaires. Triste stratégie qui se terminera en tragédie pour la France et les français...
Réponse de le 07/12/2017 à 17:28 :
il y a une tragédie quand il n'y a plus que des ponctionnaires bien gras et totalement inutiles c'est l'effondrement !!!!
a écrit le 07/12/2017 à 11:20 :
Merci à Sanofi pour avoir fortement diminué la production de médicament eu France (ainsi que le recherche) et plus largement en Europe. Et dire que out cela est uniquement mis en place dans le but de reverser des dividendes aux actionnaires. Triste stratégie qui se terminera en tragédie pour la France et les Français...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :