Front national : le dirigeant d'une société prestataire mis en examen

Frédéric Chatillon, à la tête de la société de communication Riwal, a été mis en examen pour abus de bien sociaux dans l'enquête sur le financement des campagnes du parti en 2014 et 2015.
L'information judiciaire avait été ouverte fin octobre.
L'information judiciaire avait été ouverte fin octobre. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)

Encore une mauvaise nouvelle sur le front de la justice pour le Front national.  Frédéric Chatillon, un proche de Marine Le Pen et dirigeant d'une société prestataire du parti de l'extrême droite, a été mis en examen pour abus de bien sociaux dans l'enquête sur le financement des campagnes du parti en 2014 et 2015, a-t-on appris samedi de source judiciaire. Frédéric Chatillon, ancien président du Groupe union défense (GUD) et actuel dirigeant de la société de communication Riwal, a été mis en examen le 15 février, a-t-on précisé, confirmant une information du Monde.

Information judiciaire pour escroquerie et abus de biens sociaux

Le parquet de Paris a ouvert fin octobre dernier une information judiciaire pour escroquerie et abus de biens sociaux visant le financement des campagnes du parti d'extrême droite en 2014 et 2015. La société Riwal de Frédéric Chatillon est renvoyée en correctionnelle dans un autre dossier : celui sur le financement des campagnes électorales du FN en 2012. Le Front national et de deux de ses dirigeants (le trésorier Wallerand de Saint-Just et le vice-président Jean-François Jalkh) sont aussi renvoyés en correctionnelle dans cette affaire.

Lire aussi: Assistants du FN : Marine Le Pen refuse d'être entendue par la police

(AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 26/02/2017 à 15:10
Signaler
Non content de faire prendre des vessies pour des lanternes, le FN veut faire croire aux électeurs que ce parti est vraiment au dessus de tout soupçon...franchement, hormis un électeur du front gavé comme une oie à la doctrine frontiste, anti europée...

à écrit le 26/02/2017 à 10:12
Signaler
Ne citer que quand ça arrange ou pour faire de la vente et du buzz. Avec ce titre qui pourrait être étendu à beaucoup: "Partie socialiste : le dirigeant d'une société prestataire mis en examen': " Gouvernement : le dirigeant d'une société prestatair...

à écrit le 26/02/2017 à 9:40
Signaler
///MORALE///QUI SEME UN ACTE SEME UNE HABITUDE. QU I SEME UNE HABITUDE SEME UN CARATERE..QUI SEME UN CARACTERE SEME UNE DESTINE/// AUTRE MENT DIT QUI DETOURNE DE L ARGENT PUBLIC UNE FOIS RECOMENCERAS?CERTAIN VEULENT LE POUVOIR POUR S ENRICHIR? JE C...

le 26/02/2017 à 10:11
Signaler
Pourquoi vous revêtir des habits de vérité , alors comme vous savez l'habit fait pas le moine c'est bien connu. Qui sont accrochés aux mamelles des deniers publiques depuis 50 ans de désastres et de fonds secrets ?

le 26/02/2017 à 17:02
Signaler
Si vous appelez ça enrichissement c'est vous n'avez pas trouvé l'opulence dans votre vie active supposée , et bien retournez-vous vous verrez le visage de la richesse sur ceux que protégez .

à écrit le 25/02/2017 à 22:45
Signaler
Ils ont beau tout faire pour ne pas changer le système, les Français se rebellent ! Certains se souviendront que Coluche a subi la même pression pour se retirer et pourtant il n'était pas adhérent au FN. Les politiques sont quasiment tous corrompus e...

à écrit le 25/02/2017 à 21:33
Signaler
On essaye de diaboliser a nouveau au risque de lui donner les moyens de se démarquer tout tant étant dans le rang!

à écrit le 25/02/2017 à 18:16
Signaler
A 2 mois de la présentielle, la justice met le paquet contre le FN. Inutile, ML ne devrait pas être élue.

le 27/02/2017 à 7:45
Signaler
Cher P52, Mefiez-vous de la betise de vos contemporains.

à écrit le 25/02/2017 à 17:32
Signaler
A force d'attaquer systématiquement Fillon ou Marine, les électeurs vont finir par trouver la ficelle trop grosse et se méfier de plus en plus du système.

le 26/02/2017 à 10:46
Signaler
Oui il faut que la justice arrête d'accuser des coupables hein, c'est vraiment honteux. Non mais où allons nous mon bon monsieur...

le 26/02/2017 à 16:06
Signaler
@citoyen blasé: sauf que cet acharnement vis-à-vis d'un seul parti ressemble plutôt à une chasse aux sorcières, et dans ce sens BA a tout à fait raison :-)

le 27/02/2017 à 15:08
Signaler
"sauf que cet acharnement vis-à-vis d'un seul parti " Vous trollez puisque ce sont deux partis qui sont visés qui sont visés en ce moment et au coïncidence, deux partis bien de droite. "et dans ce sens BA a tout à fait raison" Et non du c...

à écrit le 25/02/2017 à 17:04
Signaler
Et ils se mettent aussi à récupérer les idées de sarko... Ils ratissent vraiment large.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.