"Gilets jaunes, Acte IV", une manifestation à haut risque pour samedi

 |   |  1695  mots
(Crédits : Reuters)
Le gouvernement tente de calmer la colère des "Gilets jaunes" qui prévoient un "acte IV" samedi à Paris, faisant craindre des risques de violences comme lors de leurs dernières manifestations dans la capitale.

L'exécutif s'évertue encore jeudi à convaincre qu'il a entendu et compris la "colère insaisissable et incontrôlable" des "Gilets jaunes", à deux jours d'une nouvelle mobilisation qui fait craindre une explosion de violence.

Des dizaines d'appels à manifester samedi à Paris se concurrencent sur les réseaux sociaux, donnant pour la plupart rendez-vous sur les Champs-Élysées, qui a été le théâtre de scènes d'émeutes le 1er décembre.

Un déminage de Matignon pour faire baisser les tensions

L'Élysée craint "une très grande violence" samedi, a déclaré le palais présidentiel mercredi soir, peu après que le gouvernement avait fait un geste qu'il espère décisif en renonçant "pour l'année 2019" aux augmentations de taxes sur les carburants, ce qui était la revendication à l'origine du mouvement des "Gilets jaunes".

Jeudi, le Premier ministre Édouard Philippe poursuit au Sénat un débat engagé mercredi à l'Assemblée pour défendre les mesures prises en urgence: outre l'annulation pour l'heure de la taxe carbone, il s'agit d'un gel des tarifs du gaz et de l'électricité cet hiver, et du renoncement à durcir le contrôle technique automobile avant l'été. Édouard Philippe a également jugé "nécessaire" un débat sur la réforme de l'Impôt sur la fortune (ISF) - que le président Emmanuel Macron exclut de remettre en place.

Toutes ces annonces répondent à des demandes des "Gilets jaunes". Mais pour près de huit Français sur dix (78%), les annonces du gouvernement ne répondent pas aux attentes exprimées par les "Gilets jaunes", selon un sondage Elabe diffusé mercredi, alors qu'il n4était question que d'un moratoire de six mois. Le chef du gouvernement n'a pu que reconnaître mercredi que la "colère est demeurée insaisissable et incontrôlable".

Le président Emmanuel Macron, cible de toutes les critiques sur les points de blocage, a demandé de son côté solennellement aux partis politiques, aux syndicats et au patronat "de lancer un appel clair et explicite au calme".

"Ce qui est en jeu, c'est la sécurité des Français et nos institutions", a relayé devant les députés Édouard Philippe: "Tous les acteurs du débat public, responsables politiques, responsables syndicaux, éditorialistes et citoyens, seront comptables de leurs déclarations dans les jours qui viennent."

L'exécutif redoute avant tout une nouvelle explosion de violences ce week-end, et une extension de la colère à d'autres secteurs, au moment où la FNSEA annonce que les agriculteurs vont eux aussi se mobiliser. Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé pour leur part à la grève à partir de dimanche soir pour une durée indéterminée. La situation est également tendue dans les lycées.

Partout en France, les appels à se mobiliser une nouvelle fois samedi se multiplient et le ministère de l'Intérieur fait état d'une "mobilisation de la part de l'ultradroite et de l'ultragauche".

"Manu, on arrive", "Pot de départ de Macron", "Tous à la Bastille"

De même source, "on constate une vraie radicalisation de certains 'Gilets jaunes', comme on a pu le voir dans les comparutions immédiates depuis lundi mais aussi dans leurs propos. Ils se radicalisent par la violence et politiquement."

Sur les réseaux sociaux, les mots d'ordre évoquent un renversement des institutions: "dissolution de l'Assemblée nationale", "Manu, on arrive!", "Pot de départ de Macron!", ou encore "Tous à la Bastille".

Même tonalité auprès de "Gilets jaunes" interrogés par l'AFP mercredi sur un rond-point à Augny (Moselle), près de Metz.

"J'ai 700 euros de retraite... on veut vivre, les gens veulent vivre de leur travail", a témoigné Joël, 66 ans, un retraité du bâtiment, qui n'avait plus manifesté depuis mai 1968: "Macron, il a donné un coup de pied dans la fourmilière, les gens ont cru qu'il allait changer les choses et améliorer leur pouvoir d'achat, et c'est l'inverse qui s'est passé".

Pour Sylvain, 63 ans, militaire retraité, le président "nous prend pour des pigeons, des imbéciles. S'il faut aller le chercher à l'Élysée, on ira. Tant qu'il sera là, ça ne changera pas. C'est un imposteur, un menteur, il nous méprise".

À Dole, Fabrice Schlegel, un promoteur immobilier de 45 ans qui est l'un des premiers leaders des "Gilets jaunes" dans sa ville, s'est montré visiblement de plus en plus inquiet de la tournure des choses. "Je ne sens pas les choses très bien, il y a une émulation révolutionnaire, mais comment les Français lambda vont-ils réagir face à cela ?", a-t-il répondu à l'AFP.

Mercredi, quelques milliers de "Gilets jaunes" ont poursuivi leurs actions, en ciblant des dépôts pétroliers, routes et zones commerciales, mais un retour à la normale dans les stations-service en pénurie de carburants est prévu dans les 48 heures.

Sur le réseau autoroutier, les manifestations entraînaient toujours de "fortes perturbations localement", selon Vinci. L'opérateur a fait état de plusieurs manifestations et barrages, notamment sur l'A9 dans l'Hérault, au niveau des péages de Frontignan, Saint-Jean-de-Védas ou Lunel, sur l'A54 dans le Gard, sur l'A50 aux péages de la Ciotat (Bouches-du-Rhône) ou Bandol (Var).

Un "geste d'apaisement considérable" pour Bruno Le Maire

L'annulation de la hausse des taxes sur le carburant en 2019 constitute un "geste d'apaisement considérable" face à la colère des "Gilets jaunes", a estimé jeudi le ministre de l'Économie et des Finances Bruno le Maire.

"Il n'y aura pas en 2019 de nouvelle taxe sur les carburants et je pense que c'est un geste d'apaisement considérable qui a été fait par le gouvernement et le président de la République", a affirmé Bruno le Maire, interrogé sur France 2.

Concernant l'impôt sur la fortune, M. Le Maire a assuré que "les décisions qui ont été prises, seront maintenues".

"Nous avons décidé il y a 18 mois de supprimer l'ISF sur l'investissement dans les entreprises et nous avons décidé d'alléger la fiscalité sur le capital. On n'a pas voulu faire un cadeau aux riches", a-t-il ajouté.

Mercredi soir, l'Élysée a écarté l'idée de revenir sur la suppression de l'ISF, mesure phare du quinquennat Macron ciblée par les "Gilets jaunes", refermant la porte qu'avaient semblé entrouvrir dans la journée certains ministres.

Lycées : "une incitation à courir un danger grave"

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a mis en garde mercredi soir contre les incitations à manifester à destination des lycéens, affirmant qu'elles sont "une incitation à courir un danger grave". Le ministre défendait au Sénat le budget de l'Enseignement scolaire lorsqu'il a été interpellé par la sénatrice Céline Brulin (CRCE à majorité communiste)  sur le mouvement de contestation dans les lycées.

"Il serait bon d'accorder à cette mobilisation toute l'attention qu'elle mérite", a notamment déclaré la sénatrice, soulignant que "plusieurs syndicats d'enseignants rejoignent désormais les mobilisations".

"Les circonstances actuelles dans notre pays font que la violence est en train d'envahir les débats et de faire en sorte que nos lycéens soient mêlés à des contextes dangereux", a réagi M. Blanquer.

"Toutes les incitations à manifester, et malheureusement Mme la sénatrice  vous l'avez un peu fait, toutes les incitations à manifester sont en réalité une incitation à courir un danger grave, vu les circonstances auxquelles nous avons assisté ces derniers jours", a affirmé le ministre.

"Je le dis avec une certaine solennité, parce que les prochains jours sont en effet inquiétants".

"Le message de raison, le message de sagesse que nous devons avoir vis-à-vis des lycéens ce soir, c'est celui bien entendu de pouvoir débattre sans aucune violence et surtout de les soumettre à aucun danger", a-t-il encore déclaré.

Des dizaines de lycées ont été perturbés mercredi dans la foulée des "Gilets jaunes", au troisième jour d'un mouvement de contestation contre les réformes dans l'éducation qui a fait un blessé grave avant un appel à la "mobilisation générale" jeudi.

Appel à la grève des fonctions support de la police

Le syndicat de police Vigi a rejoint mercredi le mouvement des "Gilets jaunes" en appelant à une grève illimitée des fonctionnaires exerçant des missions supports à partir de samedi, date de l'"Acte IV" de la mobilisation entamée le 17 novembre.

"Les revendications portées par le mouvement des 'Gilets jaunes' nous concernent tous. Il est temps de s'organiser légalement et d'être solidaire avec eux, pour l'avantage de tous", peut-on lire dans un communiqué diffusé par le syndicat Vigi-Ministère de l'Intérieur.

Dans la mesure où les services de police "ne fonctionnent que difficilement, voire pas du tout, quand les missions supports ne sont plus assurées", le préavis déposé par ce syndicat minoritaire concerne "les personnels administratifs, techniques, scientifiques et ouvriers d'état/cuisiniers du ministère de l'Intérieur".

Vigi dénonce par ailleurs la façon dont la crise est gérée par la hiérarchie et le gouvernement, alors que la mobilisation de samedi a été émaillée de nombreuses violences. Il appelle donc les fonctionnaires de police "qui n'ont pas reçu de formation en maintien de l'ordre (à) faire valoir leur droit de retrait".

Le collectif CGT des agents des Sdis (services départementaux d'incendie et de secours) appelle par ailleurs ses adhérents à "soutenir la grogne populaire et à l'amplifier, à rejoindre les mouvements locaux des 'Gilets jaunes'".

Ce syndicat de sapeurs-pompiers rappelle dans un communiqué que la fédération CGT des services publics a déposé un préavis de grève du 9 au 31 décembre 2018 et que la CGT, à l'échelle nationale, a appelé à une journée d'action le 14 décembre.

Au total, 263 personnes - dont 81 membres des forces de l'ordre - ont été blessées samedi dernier en marge des manifestations à travers la France à l'occasion de l'"Acte III" de la mobilisation des "Gilets jaunes". Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé qu'il renforcerait les dispositifs de sécurité pour samedi prochain.

 (avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2018 à 16:20 :
vous emballez pas les "gilets jaunes", les attali, minc et autres bhl vous on deja concocté
un autre casting...en mieux....
a écrit le 07/12/2018 à 13:54 :
Les gilets jaunes sont en fait pour certains des gens frustrés qui veulent juste voir leurs rêves devenir réalité (ben oui on rase gratis) en oubliant que nous sommes une démocratie. Il y a une dizaine de jours, je me suis retrouvé bloqué par des GJ qui voulaient que je klaxone et montre mon gilet jaune, je leur ai dit que je ne les soutenais pas du tout...Bon ils n'ont pas abîmé ma petite C2 mais il a fallu que je reste dans ma voiture jusqu'à 4h du matin...Bravo leur concept de la liberté !
a écrit le 07/12/2018 à 10:40 :
GILET JAUNE ou comment un objet banal rendu obligatoire pour asservir les citoyens et les rendre vulnérables aux amendes sans leur assurer plus de sécurité se retourne contre les esclavagistes du peuple, qui l'ont rendu obligatoire dans chaque véhicule.
Politiques pensez-y chaque fois que vous voudrez introduire une connerie généralisée, elle se retournera toujours contre vous.
Allez les gilets renvoyez Macron et le plus tôt sera le mieux.
a écrit le 07/12/2018 à 9:53 :
Les gilets jaunes commencent a faire peur a la population;toute cette violence et ces pillages avant Noel ça suffit.Nous avons le droit de vivre dans un pays en paix.
a écrit le 07/12/2018 à 9:30 :
On va bien que le mouvement des gilets jaunes est gangrené par les extrêmes dont la France insoumise qui est tout sauf une partie démocratique. Ce sont des anciens trotskistes qui le dirigent et on a vu ce que c'est le trotskisme en URSS donnait. C'est à peu près la même chose que le Stalinisme. Dictature car pour appliquer leur programme ils ne peuvent pas faire autrement pour supprimer la liberté de création et la propriété privée.
En France on a une république qui est plus ou moins démocratique mais s'ils veulent faire la révolution on va tout droit devenir comme le Venezuela c'est à dire un pays complètement ruiné.
a écrit le 07/12/2018 à 9:09 :
""Gilets jaunes" : "Des armes à feu peuvent circuler", selon Griveaux" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN1O60JG/gilets-jaunes-des-armes-a-feu-peuvent-circuler-selon-griveaux.html

Comme d'habitude les ficèles utilisées par les LREM sont énormes... -_-

Ils ne comprendront jamais rien.
Réponse de le 07/12/2018 à 10:00 :
Les ex- RG sont à l'ouest. Ils finissent pas tout indiquer et son contraire. C'est eux même qui le reconnaissent.

Pour commencer, Si les flics ne laissaient pas trainer leurs armes ils ne se les feraient pas voler.

Les équiper de fusils d’assaut dont on ne voit pas trop l'usage en matière de maintien de l'ordre, qui restent sur la banquette de la voiture au lieu d'être cadenassés dans un rack dans le coffre de la voiture c'est s'exposer à les voir volés.

La préfecture doublera le nombre de tireurs d'élites postés sur les toits, voilà tout.

Ensuite, LREM en fait des tonnes pour tenter d'intimider les GJ les moins hardis. Il y a également un forcing médiatique pour obliger les hommes politiques et les GJ invités en plateau à se déclarer contre la manif.
Sauf que ça devient improductif. Les GJ n'ont pas de leader et qu'à force d'être trop gros ca va finir par remobiliser.
Réponse de le 07/12/2018 à 10:17 :
"Les ex- RG sont à l'ouest. Ils finissent pas tout indiquer et son contraire. C'est eux même qui le reconnaissent."

Hein !? Ça veut dire quoi ça svp ? Merci.

Le but est de faire peur aux gens c'est tout, c'est de la désinformation pure et simple telle qu’elle se fait depuis toujours par les dirigeants politiques et économiques afin de protéger leurs seuls intérêts. Point.

Toutes ces désinformations venant d'un peu partout ne sont que le signe d'une seule vérité, nos LREM commencent à avoir très peur et la pression de leurs maitres milliardaires pour qu'ils continuent de prendre à ceux qui consomment afin de donner à ceux qui s'évadent fiscalement ne peut pas les aider à penser sereinement et du coup prendre de bonnes décisions.

Un serviteur ça ne fait pas un décideur mais comme nos décideurs sont des trouillards on doit faire avec leurs serviteurs aussi mauvais soient ils.
a écrit le 07/12/2018 à 8:51 :
un échec politique ! souhaite un chaos ?
a écrit le 07/12/2018 à 8:44 :
In fine, nos forces et donc le gouvernement, ont été très patientes (en prenant des risques), et ont montré beaucoup de retenue, avec des casseurs violents. La cause de ce mouvement est tout de même l'incompréhension, la méconnaissance des efforts que fait la Nation pour soutenir les plus faibles, (700 milliards de redistribution, ce n'est pas rien!), et bien sûr, non les montants des impôts mais les montants inouïs de dépenses publiques qui ne contribuent qu'à la marge à notre bien-être. Il va falloir rentrer dans le nerf du sujet, casser tout ce qui n'est pas efficace, pas perçu par les citoyens, et revenir à des modèles plus simples pour la fiscalité. Malheureusement, l'inertie des dépenses (on ne peut virer un fonctionnaire qui ne sert à rien) va demander beaucoup de temps pour revenir à un modèle plus équilibré (10% de dépenses à supprimer -130/150 milliards- pour revenir à une moyenne européenne). Les écuries d'Augias!
a écrit le 07/12/2018 à 8:36 :
En mai 68 le mot dordre: jouir sans entraves.
Gilets jaunes: consommer sans entraves.
Le consumérisme illimité contre la démocratie.
Vive la République!
a écrit le 07/12/2018 à 8:32 :
Il faut d urgence réformer l éducation nationale pour qu’elle forme les jeunes à des vrais emploies => numerus clausus pour toutes les filières avec un gros taux de chômage à la sortie (sociologie, lettre, sport...)
Mieux conseiller les jeunes sur les métiers porteurs / avec bon salaires : plombier, pilote avion, kine, ...
=> remplacer tous les conseillers actuels incapables qui sont à côté du marché du travail
+ remettre discipline dans l’école (quitte à expulser les fauteurs de trouble)

Cela va tarir le flot de « ratés »
Reste à gérer le stock : 20 ans d école poubelle, des parents démissionnaires et des jeunes desociolises
=> pas de formule magique...
- envoyer les 50,000 pires en Guyane ? (Assez vieux jeux mais si vous avez mieux à proposer..)
- renvoyer les étrangers non intégrés dans leur pays et en accueillir d autre (faillite de notre système éducatif, les jeunes actuellement au Magrehb sont pour beaucoup mieux éduqués que ceux de nos cités - pas de généralisation mais des statistiques
a écrit le 07/12/2018 à 8:06 :
Je viens d'entendre un CRS sur FRANCE INTER dire qu'il est prêt à reprendre du service pour défendre les institutions, le gouvernement. Effectivement même les voleurs ont le droit d'être protégé !! LOL
a écrit le 07/12/2018 à 7:36 :
Mais pourquoi payer des impôts pour financer nos institutions s'il suffit d'une infime minorité violente de 130 000 personnes pour décider de ce que doit faire le gouvernement, le Parlement et l'administration à leur service ? Il suffit de retirer le droit de vote à tous les autres Français pour ne confier ce droit qu'à ces utra-minoritaires qui deviendraient alors les hiérarques de notre société : puisqu'ils savent ce qui est bon pour nous, et que les médias nous le font tant comprendre et leur reconnaisse une telle importance... Bon, évidemment, la démocratie n'existerait plus, enfin au moins elle ne pourrait plus être bafouée comme aujourd'hui... La chienlit est le résultat de la faiblesse de l'Etat et de la démagogie de ses "Pouvoirs", la presse étant le quatrième.
Réponse de le 07/12/2018 à 9:38 :
QUI BAFOUE LA DEMOCRATIE !!!!!!! les 300 deputes godillotS LREM transformes en chambre d'enregistrement et que donc vous n'avez plus que la rue pour vous exprimer
il est grand temps de faire des reformes mais je pense que vous faites partis des nantis genre anciens presidents avec tous leurs privileges ou membre d'une des 1200 agences d'etat qui ne servent à rien ,voir depute ou senateur
a écrit le 07/12/2018 à 6:47 :
A l'aide Tsahal !
Je ne supporte plus ces visons cauchemardesques de pilleurs casseurs agresseurs de policier et gendarme !
Nous voyons les limites de la démocratie et le plus dramatique une France se liquéfier et se paupériser !
Plus d'industrie ! A part quelques avions vendus.....
Je veux consommer et on veut consommer à outrance de l'iphone !
Mon grand père apatride le disait les Français sont ingouvernables, jamais contents et ne se rendent même pas compte qu'ils vivent dans le plus beau pays !
a écrit le 07/12/2018 à 4:20 :
Selon l'article l'annulation des taxes est un geste considérable. Tres pyromane comme propos. Pour moi la suppression de l isf de riches qui ne sont pas dans le besoin est moins urgente que l'arrêt des taxes contre la plèbe des gueux qui veut survivre à la fin du mois. La populace veut survivre mais Jupiter le banquier énarque président des riches ne l'a pas compris. Ce n'est pas un geste considérable d'apaisement d'annuler des taxes confiscatoires injustes dirigées contre les gueux méprisés et haïs par Philippe et Jupiter. C'est un minimum d'équité sociale.
a écrit le 07/12/2018 à 1:01 :
On va tous se réveiller avec une énorme gueule de bois...Si le gouvernement coupe dans la dépense pour baisser les impôts massivement, les français seront dans la rue. S'il ne le fait pas, les français seront dans la rue. Si Macron démissionne, son remplaçant quel qu'il soit ne tiendra pas 1 an et n'aura pas le temps de faire des réformes. S'il ne démissionne pas, il n'aura plus la crédibilité pour faire passer les réformes nécessaires. Nous sommes devenus collectivement fous et ceux qui ne sont animés que par le pouvoir (toute la classe politique qui jette de l'huile sur le feu, les syndicats, les corporatismes en tout genre) auront du sang sur leurs mains. On va y perdre notre démocratie et notre modèle français au lieu d'avoir mis de l'énergie à l'adapter aux evolutions du monde. Bloquer le pays pour protester contre la misère va accroitre cette misère dans de très grandes proportions. Remonter la pente va être extrêmement long. Il n'y a pas de création de richesse sans économie privée forte. Tout ceci est très triste.
Réponse de le 07/12/2018 à 6:39 :
C'est en réaction à une telle situation que la révolution française a eu lieu. Le haut du pavé encrassait le bas et le rendait misérable. Il a fallut presque un siècle pour qu'enfin naisse une République que l'on ose qualifiée de démocratique aujourd'hui. Votre réaction sent le haut du pavé et le pognon qui sue de toutes vos pores. Non, le peuple ne demande pas un régime collectiviste, communiste, anarchique ou autre extrêmisme. Même s'il y a des feignants à remettre au travail, il y a un tel déséquilibre que nous allons droit à une nouvelle lutte des classes, voire à un enouvelle révolution. Pesez bien vos idées et vos mots. Un pays ne se construjit pas uniquement par une économie ultra-libérale et mondialiste.
Nous avons tous compris que toute la classe politique et les médias tremblent de peur et font tout pour calmer le jeu. Celà ne suffit plus.
Réponse de le 07/12/2018 à 12:22 :
Merci de m'avoir appris que j'avais du pognon, ca fait du bien de se sentir riche le temps de lire votre commentaire! Le retour a la réalité est un peu difficile cependant...Vous aussi devriez peser vos mots car revolution et peur n'apporteront que misère. Une économie privée ne veut pas dire ultra-liberale; le petit commerçant qui peut vivre dignement de son travail et embaucher une ou 2 personnes n'est pas un vil capitaliste qui ne chercherait que son profit et opprimer les autres. Pareil pour l'agriculteur, l'entrepreneur, le chef d'entreprise, etc. Si au moins le vrai débat c'était de rendre vraiment transparente la vie politique, de rendre public les dépenses des élus avec facture a l'appui comme dans quelques rares pays, de réduire drastiquement les avantages des élus et leurs emoluments pour rendre a la fonction politique ses lettres de noblesse. La tout le monde jette de l'huile sur le feu en espérant pouvoir tirer profit de la situation; il n'y a pas un homme politique ou leader syndicaliste qui a l'intérêt du peuple, de tout le peuple, a coeur. Seul leur pouvoir compte et c'est ca qui va mal finir car la situation va échapper a tout le monde et une revolution, ca fait des morts et c'est souvent les ordures qui tuent les innocents.
a écrit le 07/12/2018 à 0:54 :
Le gouvernement a fait preuve d'angélisme depuis le début, la politique consistant à tendre l'autre joue a montré ses limites. Ce n'est pas avec Pasqua ou même Déferre au ministère de l'intérieur que l'on aurait laissé les événements dégénérer de la sorte.
a écrit le 06/12/2018 à 23:30 :
En référence à ce que j'ai vécu au Nicaragua où je réside, depuis 30 ans, lorsque les manifestations du 18 avril pour faire annuler les réformes sur la Sécurité Sociale ont été effectivement annulées par le président, le 21 ou 22 du même mois, les manifestations n'ont fait qu'empirer, car derrière les revendications, se cachaient en réalité un putsch.

Je constate qu'il se passe exactement le même phénomème en France, l'essence, remplace la SS. Le putsch au Nicaragua n'a pas fonctionné, car le peuple n'a pas soutenu les putschistes et les gens sont restés chez-eux. On va voir samedi si le peuple français sort dans la rue, ou s'il y est déjà par l'entremise des G J.
Réponse de le 07/12/2018 à 12:54 :
effectivement cela sent le putsch chez nous aussi. Je ne serai pas étonné si on apprenait dans quelques années que la CIA soit derriere comme pour de nombreux pays d'Amérique Latine. Ils ont l'habitude des coups fourres et la destabilisation de gouvernement. En attendant, le peuple français restera le dindon de la farce. Quelle que soit l'issu, on va tous le payer durement.
a écrit le 06/12/2018 à 21:36 :
Macron vient d"inventer la prime anti grève.
Dans l'espoir fou d’empêcher la manif, le gouvernement vient de reprendre au bond une proposition de Xavier Bertrand.

Un prime de 500 € net d’impôts, de taxes et de cotisations sociales pour les patrons comme pour les employés, à verser avant la fin de l'année.

Voilà qui est bel et bon?

Juste une question. Connaissez vous beaucoup d'entreprises PME-TPE qui sont en mesure en moins de 3 semaines de débloquer 500 € par employé? Parce que évidemment ce n'est pas bibi de l'Elysée qui va payer.

Ensuite, si cette mesure doit être pérennisée, qui peut croire une seule seconde que les entreprises n'en profiteront pas pour faire passer sur cette prime d'autres avantages qui préexistaient, ce qui va réduire encore les ressources sociales?
Réponse de le 07/12/2018 à 1:11 :
Un bon vrai français, jamais content, toujours le premier pour mettre en avant ce qui ne va pas même s'il y a un effort pour tenter de trouver des solutions.
Réponse de le 07/12/2018 à 9:49 :
Vous n'avez qu'a piocher dans vos 60 milliards de CICE obtenus grace a la générosité des citoyens.Cela devrait suffire.
a écrit le 06/12/2018 à 21:36 :
le premier minitre pris la parole pour dire que ce sont les gilets jaunes qui casse; alors que par 2 fois ils se sont fais gassez et tapes dessus , tous le monde a vue la sourisiere de l etoile, :mais desorme il parle de faire intervenir les blindes mobiles de la police: donc pars cette declarations il declare la guerre civil aux gilet jaunes /il sont fous? IL VAS Y AVOIR DES GAMINS AUSSI DANS LES
MANIFESTANTS car il sont aussi en greve pour denonce leurs peur de l avenir LE MAIRE DE LYON AVAIS AVERTIE LE GOUVERNEMENT SUR LA DESESPERANCE DES ENFANTS SACRIFIER DES CITES?. MACRON A INTEREZ A DEFAIRE LE GOUVERNEMENT AVANTQU ILS Y EST DE NOUVEAUX BLESSES ET DES MORTS A PARIS ET EN BANLIEUX CAR DESORME TOUTE LA FRANCE ET EN COLERE IL N Y PAS QU A PARIS QUE CA BARDE DANS MA REGIONS AUSSI LES EDUTIANTS SE FONT GASEZ ACTUELLEMENT???
Réponse de le 07/12/2018 à 0:50 :
Vous vous ennuyez à ce point dans la vie "vérité" pour inciter les gens à la violence ? Au lieu d'essayer de calmer les excités, vous prophétisez des nouveaux blessés et des morts comme si vous regardiez un jeu vidéo et que cela vous amusez. Mais dans la réalité, être blessés, ce n'est pas drôle et mourir,c'est définitif, pour le mort mais aussi pour sa famille et ses proches. Il serait temps de revenir à la vérité vraie et oubliez vos fantasmes virtuels.
Réponse de le 07/12/2018 à 1:13 :
Vous êtes suivi?
Réponse de le 08/12/2018 à 9:55 :
@ harpagon, je ne prophetise rien je constate que ce gouvernement emploies des metode fachisante et vous devriez vous en inquiete; il on trop traine vue leurs arogance , desorme la violance du peuple justifie les manifestations, et pour votre gouverne je souhaite que tous negosie afin que le peuple puise avoir du travail et en vivre decament?::: une autre verite vous ette ne dans la violance celane vous empeche pas d etre un humanite toute l histoire des peuples en revolte se sont fais toujours dans la violance et apres une autre epoque vas naitre :en tout cas je le souhaite???
a écrit le 06/12/2018 à 20:18 :
Analyse :
Les régions qui manifestent le plus sont «  les régions le plus touchés par le chômage et la précarité « 
a écrit le 06/12/2018 à 19:57 :
Le gouvernement en fait des tonnes....

Si la manif se passe mal: je l'avais bien dit, voyez comme ils sont méchants!
Si elle se passe bien : Voyez comme nous sommes bons !

En réalité ils n'ont rien en magasin à part des solutions qui n'ont plus été utilisées depuis 1998, à savoir mêler des policiers à l'intérieur des manifs pour arréter les casseurs au premier incident et refroidir les vélléités de violence des candidats non politisés.

Ça peut marcher, mais c'est neuf pour les CRS de 2018 qui n'ont été formés qu'à éviter le contact, quitte à laisser brûler la moitié de Paris.

On doit également constater que les media en font aussi des tonnes. à 70h de la manif c'est déjà du 24 non stop avec des titres d'apocalypse.

Chaque intervenant est sommé par les journalistes abjurer la manif sous peine d'être accusé de tentative de meurtre et il n'y a plus aucune place pour la nuance et l'intelligence.

Seul point sur lequel tout le monde se retrouve... le silence assourdissant du Président de la république qui semble avoir piscine tous les samedi (à 34 000€ il rentabilise...) et qui n'intervient que pour contrer son premier ministre via un autre ministre. On a connu mieux en matière de soutien efficace.

On sait que Philippe et Macron s'étaient déjà accrochés au moment du remaniement, notamment sur la nomination de castagneur à,'intérieur (Philippe aurait préféré un ex sarkozyste...) , je subodore que si samedi Castaner foire pour la quatrième fois, il y a aura un remaniement complet.
a écrit le 06/12/2018 à 19:52 :
Si l annulation des hausses des taxes est un manque à gagner alors ces hausses sont uniquement la pour combler le déficit. Le gouvernement ne comprend pas le ras le bol général de la population et au lieu de nous faire bouffer de l'écologie par tous les trous, ils feraient mieux d'expliquer à la population comment justifier que sur un plein de 100€ 75€sont des taxes. Au lieu de supprimer la taxe d'habitation et aider qui veut avec moult aides, ils feraient mieux de se demander pourquoi l'économie ne repart pas et pourquoi tant de français sont des gagnent petits. Ras le bol des idées ecolo venant de politiciens qui gagnent 10000 euros par mois et qui ne savent même pas combien coûte une baguette.
Réponse de le 07/12/2018 à 1:30 :
A Europeen.
Je n'aurai pas dit mieux. Synthese d'un "ras le bol" des politiques menteurs et inutiles.
Virez les et creez une nouvelle republique.
a écrit le 06/12/2018 à 19:46 :
Dans quel pays on vit ???? Emmanuel Macron a été élu démocratiquement et c'est indiscutable (je le sais, je n'ai pas voté pour lui). La démocratie à larte, ça n'existe pas. Ceux qui prétendent le contraire font preuve d'une grande immaturité. Quand je vois certains commentaires ou les réactions violentes dans la rue, je me dis qu'on mérite vraiment ce qui nous arrive. On est arrivé à un tel niveau de victimisation qu'on oublie de parler de la responsabilité individuelle. Les gens devraient d'avantage se prendre en main. Et quand j'entends les retraités pauvres, j'aimerai savoir quelle est le pourcentage du revenu moyen de leur carrière. Je pense que c'est bien plus que pour les "riches"...
a écrit le 06/12/2018 à 18:42 :
De deux choses l'une ?
OU repasser à 90KM/H, OU baisser les poids lourds à 70KM/H.

Le différentiel SECURITE de 10 KM//H entre les deux Doit etre rétabli.


Cette revendication : doit etre soumise
a écrit le 06/12/2018 à 18:40 :
Imaginez les réactions du bon peuple jaune si les gars des banlieues s'étaient livrés au centième des violences et dégradations des gilets jaunes..Il appellerait au lynchage!
Réponse de le 06/12/2018 à 21:41 :
certains casseurs-pilleurs venaient d'où, à votre avis ?
a écrit le 06/12/2018 à 18:13 :
Macron doit quitter le pouvoir. C'est un dictateur qui n'a pas compris que la souveraineté n'appartient qu'au peuple et seulement à lui. Macron ne pose aucune question à ce peuple qu'il méprise. Il signe des accords sans que les citoyens soient consultés alors que tout devrait passer par une consultation nationale réalisée par référendum.
Macron est le tyran dont le pays doit absolument se débarrasser. Ce n'est pas un Président de la République française. Il fait partie de toute cette clique de politiques qui ont organisé le pays et le mettent en coupe réglée pour leur plus grand profit.
S'il continue à prendre des engagements internationaux sans le peuple, il arrivera une St Barthélémy de politiques. Je crois que nous devrons arriver à cette issue tragique s'il ne comprend pas les principes de la démocratie.

Le seul apaisement encore possible est l'organisation de plusieurs référendum. En dehors de cela le chaos. Et si les autres bords politiques n'ont pas compris cela, alors les charrettes d'une révolution sanglante vont les emporter.
Réponse de le 06/12/2018 à 20:44 :
La constitution dit qu’il est le président jusqu’à la prochaine élection. Son job est de mettre en œuvre la politique pour laquelle il a été élu. Celui qui veut ne pas respecter la constitution, c’est vous.
Réponse de le 08/12/2018 à 4:23 :
Va dans un pays ou il y a un vrai dictateur au pouvoir. Tu verras si tu pourras faire le guignol avec ton gilet jaune. Tu as le choix, il y a plein de pays comme ca...Ton commentaire est celui d'un privilégié ayant vécu dans une démocratie avec de nombreuses libertés. Va la ramener dans ces pays en te plaignant de la tyrannie française, tu verras comment ils te recevront. Même au smic français tu es mieux loti que 70% de la population mondiale qui ne peuvent pas mettre leurs enfants dans des écoles gratuites et les soigner dans des hôpitaux. Voyage, vis a l'étranger et après tu pourras l'ouvrir et faire ta victime. Pourquoi crois-tu que de nombreuses personnes cherchent a venir vivre en France.
a écrit le 06/12/2018 à 18:00 :
Des kassos et casseurs qui bloque un pays ,la démocratie francaise au pied d argile.
a écrit le 06/12/2018 à 17:59 :
S' organiser au lieu de régler la situation pacifiquement, c' est juste énorme. Compte tenu de la situation et de la gravité des faits reprochés à Macron, il est stupéfiant de constater qu’aucun parlementaire de la prétendue « opposition » ne décide de lui demander le moindre compte, alors que l’article 68 de la Constitution est justement là pour ça !
https://www.upr.fr/actualite/58864/
Mélenchon, Ruffin et les communistes préfèrent lancer une « motion de censure » contre le lampiste Édouard Philippe, qui sera évidemment rejetée, et qui évitera à Macron de devoir être auditionné par les deux assemblées.
a écrit le 06/12/2018 à 17:55 :
Si Macron tombe, qu’est ce que ça aurait de grave? Ça serait peut être différent. Si ça ne l’etait pas, il faudrait faire tomber le suivant. C’est ainsi quand on truc les élections. Derrière, les gens sont en colère.
a écrit le 06/12/2018 à 17:47 :
Que du République Bastille pour " manifs ". Concorde, Champs Elysées, Etoile : " Sacré " : protection d'exception par les ARMEES, bien qu'en ruine : et Darmanin le cynique les déteste à mort, les Armées.
a écrit le 06/12/2018 à 17:41 :
Effectivement , les djihadistes de banlieues , mais pas seulement ,vont prendre tous les risques pour mieux s'affirmer…. !
a écrit le 06/12/2018 à 17:17 :
Sa côte plonge. Aidez le svp et répondez mieux que ça aux enquêtes d’opinion au téléphone.
Parce que plus bas qu’hollande, ça craint vraiment.
Qu’est ce que nous allons faire de lui ? Conseil constitutionnel ?
a écrit le 06/12/2018 à 16:48 :
Joseph Joffo est mort aujourd'hui
Lisez "un sac de billes", et vous verrez que nous sommes heureux.
a écrit le 06/12/2018 à 15:43 :
Rien au niveau des banlieues et des cités des grandes villes qui demeurent très calmes. Peut être que ces gens savent vraiment ce que sont la misère et les dégâts du chaos dans les pays dont ils sont originaires?
Réponse de le 07/12/2018 à 1:32 :
Vous avez raison. Pour occuper les ronds-points aux extérieurs des villes et encombrer les autoroutes, il faut avoir une voiture. Nombre de banlieusards n'ont, en effet, pas les moyens d'avoir une voiture et quand ils en ont, ils gardent leur carburant pour des occasions plus indispensables que de bivouaquer avec les potes en profitant de l'été indien.
Les gilets jaunes ne sont pas des pauvres, sinon ils ne paieraient pas d'impôts, la CSG ne serait pas prélevée sur leur retraite et le carburant ne serait pas un poste important dans leur budget. Il faut un certain niveau de vie pour partir en week-end ou habiter loin de son travail sans avoir un transport en commun à disposition.
a écrit le 06/12/2018 à 15:36 :
Le seul plan d' action qui vaille, c' est d' introduire rapidement un référendum sur le Frexit.
Ils ont voulu éviter le débat sur le Frexit en boostant médiatiquement Macron et occulter F. Asselineau mais les faits lui donnent raison.
Depuis une dizaine de jours, l’UPR enregistre d’excellentes performances dans tous les domaines. Toutes ces vidéos s’accompagnent de scores d’approbation considérables (toujours supérieurs à 94% et le plus souvent supérieurs à 97%, voire 98%), ce qui est loin d’être le cas pour les autres dirigeants de partis politiques.

https://www.upr.fr/actualite/forte-ascension-de-lupr-depuis-une-dizaine-de-jours-tous-les-indicateurs-sont-au-vert/

Un discours simple et complet pour la problématique politique en cours au parlement et au gouvernement, je demande à tous ceux qui trouvent l'UPR - Union Populaire Républicaine ridicule de contrer ces arguments là, si vous avez VRAIMENT des moyens argumentés de prouver que l'UPR c'est de la fraude et de la guignolerie, c'est MAINTENANT, sinon, c'est très simple : écrivez vous aussi à vos députés et sénateurs pour EXIGER l'usage de l'article 68..
Réponse de le 06/12/2018 à 16:57 :
@Gédéon, effectivement je suis l’évolution des dons en ligne pour la campagne des européennes, c'est impressionnant comme ça monte tous les jours !!!
a écrit le 06/12/2018 à 15:20 :
L'appel à la haine et à la violence n'est jamais défendable.
Les partis politiques traditionnels malmenés lors des dernières élections jouent avec le feu dans l'espoir de se refaire.
Honte à eux.
Cette haine se transforme en haine de tout ce qui représente l'Etat, ses institutions et de ses fonctionnaires maintenant.
Les jeunes des lycées commencent à imiter leurs aînés, ce n'est pas Mai 68 où les jeunes pacifistes ont attiré derrière eux les adultes sur leurs idées , ici on est dans du mimétisme.
Si ce qui court sur les médias se passe,et il vaut mieux en parler avant dimanche, l'acte suivant ce seront les règlements de comptes, entre particuliers notamment, état de non droit, donc guerre civile.
On perçoit déjà la peur sur les marchés...
Les citoyens devront se défendre, et l'histoire sur ce point est très instructive, en France ou ailleurs.
Il ne fera peut-être pas meilleur être gilet jaune que citoyen, si les violents ne comprennent pas cela, c'est qu'ils ne sont pas dignes de représenter les citoyens d'un pays civilisé.
a écrit le 06/12/2018 à 15:07 :
Dès que l'on touche à leur liberté, les Français se révoltent.
Les fin de mois le 15 pour de plus en plus de gens, ça c'est du factuel.
Mais la dimension que l'on a tendance à oublier dans cette révolte tient aussi dans la multiplications des obligations, règlements, lois diverses liberticides et ressenties comme telles. Les 80 km/h, les radars embarqués, les caméra de surveillance, les scan des plaques d’immatriculation, le nouveau contrôle technique, la pénalisation des clients de prostitués, la loi anti fessée, l'interdiction de fumer dans certains parcs publics, et la liste serait longue. Je ne porte pas de jugement sur le bienfondé de toutes ces mesures, mais leur accumulation donne l’impression aux Français qu'ils n'ont plus le droit de rien faire sans risquer X années de prison et X Euros d’amende. Et là, ils estiment qu'on touche à leur liberté.
Au delà de la remise à plus tard de taxes et impôts divers, c'est toute une réflexion sur la codification de notre société qui est à mener afin de redonner de l'air aux citoyens de ce pays qui aujourd'hui étouffent. Alors pourront être rouverts les grands chantiers sur l'économie et le climatique, et la pédagogie qui devra accompagner ces chantiers redeviendra audible à nos concitoyens.
Réponse de le 06/12/2018 à 18:06 :
Je partage totalement votre point de vue, en ajoutant, fait qui est indéniable, une aggravation par une paupérisation continue d'une partie de la population, à qui, aujourd'hui, on ne sait que leurs répondre en les traitants de feignants et de parasites...
Réponse de le 07/12/2018 à 1:36 :
J'ai un scoop pour vous, certains Français savent tenir un budget même avec peu de moyens. En effet, ils respectent le code de la route, ne fument pas et ne boivent pas et ils ne sont pas clients de prostituées, ce qui leur fait faire de grosses économies.
a écrit le 06/12/2018 à 14:58 :
Cela fait aujourd'hui exactement 1 an JOHNNY que tu nous a quitté.
Tu nous manques beaucoup et ce samedi on va penser très fort a toi parce qu'on va "ALLUMER LE FEU" pour toi.
Car tu es toujours présent dans nos cœurs.
Réponse de le 06/12/2018 à 17:20 :
Ch.Azn .Auteur, Compositeur, interprete plus de 2000 chansons, sans compter celles non exploitées : aucun équivalent. Le copieur de Presley : J.P Smet, bonne voix et bonne scène. Interprete d'Aznavour et un peu de Goldman. Bruel et sa voix enrouée, juste un photocopieur et lierre.
a écrit le 06/12/2018 à 14:49 :
Vinci Autoroutes gratuites, grace !!!! aux Gilets Jaunes, MERCI !! ( bradées par chirac-de Villepin 2005 au détriment des FR ) n'est pas à plaindre, Ni à pleurer.
Les juteuses ADP ( boutiques) vont leur etre bradées aussi, pour de la dépense-gaspill publique dilapidée (encore)
Les actions devraient se limiter à trois axes non préjudiciables : à bloquer Complètement les Centres des Impots, et à la Gratuité des Autoroutes. Et Bloquer les livraisons aux Super et Hyper qui tuent l'agriculture. Leurs marges vont encore engraisser grace à la loi Alimentation.


Pour finir cette guerre, la réindexation des retraites, sur l'inflation, supprimée devrait suffire. Sur 10 ans, par l'inflation cumulée, la désindexation va faire chuter de 30% les retraites en euro constant. 40% de retraités sur les Gilets Jaunes : les plus assidus aux élections.


Sinon, Macron sera DE TOUTE EVIDENCE acculé à choisir entre démission ou dissolution de l'A.N, avec Cohabitation d'Affrontement Macron-Le Pen.


Ou Commission de Sages avec un rapport ou livre blanc ( ou noir)
Réponse de le 06/12/2018 à 17:24 :
Ne pas jeter 4 Milliards/eurAn dans Service Universel.
a écrit le 06/12/2018 à 14:46 :
Commençons à 0,8% sur les fiches de paie et les pensions de retraite.
C’est important de bien respirer et de manger sain.
Réponse de le 06/12/2018 à 17:03 :
Car La France produit 0.9% de la pollution mondiale, et l'Allemagne 2.3%. L'auto FR 00.8%. D'autant plus justifié que nous stoppons à nos frontières, pollution et réchauffement mondial 99.1% non émis par la FR
Réponse de le 07/12/2018 à 9:38 :
On vous a lavé le cerveau sans que vous en ayez conscience et quelques réflexions et études simples permettent de s'en rendre compte.
cherchez qui sont les fameux experts du GIEC et leurs compétences, bientôt on y verra votre charcutier.
Allez voir les études de ces scientifiques reconnus qui vous expliquent que l'activité humaine n'est pas le sujet (mais bien sûr pour le bien de tous il faut faire des efforts mais pas forcément financiers en faveurs de puissant lobbies)...
https://slideplayer.fr/slide/10670405/ et https://www.ledauphine.com/actualite/2018/12/05/l-homme-n-est-pas-responsable-du-rechauffement-climatique
a écrit le 06/12/2018 à 14:44 :
Pourquoi une telle volonté de faire monter la tension? Macron jouerait-il le chaos pour essayer de survivre? C'est à croire qu'à l'ENA on apprend pas à gérer les situations de crise et que les conseillers en com de Macron sont nuls ou plus grave qu'il n'écoute personne. En tout cas un pouvoir aux abois!
a écrit le 06/12/2018 à 14:28 :
des réponses sincères sur le quinquénat ( et non du marchandage sur 6 mois ou 1 an) et cette I S F ?
a écrit le 06/12/2018 à 14:27 :
Celui que l'on voit représenter les gilets jaunes sur les plateaux de TV est Jean-François Barnaba, un fonctionnaire payé mais sans mission depuis dix ans. Hi, hi, hi
a écrit le 06/12/2018 à 14:18 :
Comme le dit le dicton le dit "l'arroseur arrosé", je pense que les gilets jaunes dans les années à venir le seront aussi. Licenciements, fermetures d'entreprises, hausse du chômage, départ de sociétés et de capitaux du territoire français vers l’étranger etc.........
Car la France cumule 2200 milliards de dette, que nos enfants, futurs petits enfants etc devrons un jour ou l'autre remboursé.
Réponse de le 06/12/2018 à 18:09 :
Oui oui baissons l'échine et subissons, sinon demain sera pire..
Sauf que cela fait bientôt 15 ans que demain est pire...
Ce discours ne marche plus
Réponse de le 06/12/2018 à 18:15 :
Effectivement. gilet jaune, mais idées courtes et à très très courte vue. ils n'ont qu'une croyance : le père Noël.Ils font des listes à la Prévert. C'est leur côté poète.
a écrit le 06/12/2018 à 13:56 :
La peur se généralise, ainsi que le climat anxiogène. Je suppose que les rentrées de TVA vont êtres réduites, consommations de biens et services. Il semble urgent (d'après moi) que le président s'exprime, en disant ce qu'il est possible de faire. Pour info, les incendies en Californie, c'est autant de CO2 que la France entière durant un an . La perception du terme écologie est devenue, "taxe", sans résoudre le problème. Cerise sur le gâteau, les moteurs essence émettent, plus de CO2, que les moteurs diesel, par contre du NOX (oxydes d'azote). M.Hulot ne s'exprime pas sur le sujet... des larmes de crocodile à la TV.
a écrit le 06/12/2018 à 13:49 :
A voir les images des "casseurs", on a bien l'impression que c'étaient des professionnels de la casse ...

serait-il possible que Castaner ait pu organise la castagne en se servant de services spéciaux pour "briser les manifestations et maintenant pour faire peur ?

Castaner se croirait-il à vouloir massacrer le Peuple de France comme les colons juifs massacrent les habitants de Gaza ?
Réponse de le 07/12/2018 à 1:42 :
Des casseurs ou "autonomes", il y en a dans toutes les manifs à Paris depuis au moins 40 ans, mais d'habitude les organisateurs de manifs font le nécessaire en organisant un service d'ordre qui désolidarise les manifestants de ces voyous.
Le problème des gilets jaunes et qu'ils ne veulent en faire qu'à leur tête, ils ne veulent pas discuter avec la Préfecture pour l'organisation de la manif et ils ne veulent pas s'organiser entre-eux... A croire que ce sont tous des anarchistes.
a écrit le 06/12/2018 à 13:28 :
Convergence des luttes surement mais plus surement encore divergence des intérêts. C'est le bon moment pour se placer!

Alors virons Macron pour le remplacer par un autre qui répondra aux revendications par des mesures clientélistes.

Ça fait 40 ans que la France vit au-dessus de ses moyens (dette), j'ai dans l'idée que nos enfants en assumeront les conséquences.
Réponse de le 06/12/2018 à 14:01 :
La dette est l'instrument par lequel les ploutocrates s'emparent de pans entiers de l'état qui pourtant n'a fait que récupérer les dettes privées générées par la récession et les subprime rendus possible par l'invention (sic) francaise géniale de la titrisation par des ddégeneres.

IL est grand temps que l'état recrée les pirates bretons chargés d’exécuter les basses besognes (à l'époque regler quelques comptes avec les britons) à savoir ici récupérer dans la violence ou le cyber les avoirs cachés dans les paradis fiscaux.
Vous choisissez guerre à l'évasion fiscale irresponsable ou guerre civile!
Réponse de le 06/12/2018 à 14:06 :
Edouard "je vous demande de vous arrêter" philippe est dans l'dur, son étrange défaite !!
Réponse de le 06/12/2018 à 15:47 :
Guerre à l'évasion fiscale ! les 40 milliards de redressement chaque année alimentent à 100%, encore plus de dépenses publiques-gaspill, et ne servent pas à baisser la pression fiscale des honnètes citoyens.
a écrit le 06/12/2018 à 13:24 :
Samedi à Paris, aucun manifestant ne sera pacifique. Les seuls présents seront là pour participer au chaos. Reste à savoir combien seront ils? Et surtout s'ils vont sagement rentrer chez eux samedi à 20h?
a écrit le 06/12/2018 à 13:23 :
le gros pb de macron, c'est qu'il a explique que c'etait une taxe ecolo, alors que tout le monde avait compris que c'etait juste une taxe
comme me disait un ami ecossais ' pourquoi ils manifestent, l'essence est plus chere chez nous'!
et deuxieme erreur, au lieu de faire ca discretement comme segolene royal pour venir accuser les autres derriere, ils ont tartinne beaucoup, en peu de temps et de maniere inflexible.....ca auait ete modere et etale, ca serait passe comme un pet sur une toile ciree.......
ressortez les hausses de taxes votees par hollande, ca va en laisser plus d'un baba !
Réponse de le 06/12/2018 à 14:04 :
C'est le principe général de la perception des taxes et de l'impot, tout est fongible, il n'y a pas d'affectation, y disent de flechage, pour être souple, faire des arbitrage etc...
a écrit le 06/12/2018 à 13:23 :
Un bazar monstre, attisé par toutes les oppositions politiques. Effectivement, Samedi fera du dégât: que les "victimes" n'aillent surtout pas se plaindre d'avoir été avec les mauvaises personnes aux mauvais endroits. Sans même parler des assassins lanceurs de pavés, quand on voit l'inconscience de ceux qui ont arraché la grille du jardin des Tuileries.. Il faut revenir à la sagesse, celle des chiffres, qui ne sont pas bons. Là où les gilets jaunes ont raison, c'est que notre rythme de dépenses publiques, et notamment les prestations sociales, sont intenables, et donc on peut, on doit, parler de déclassement pour certains: les petits, les chômeurs, les plus âgés qui ont cru en la sempiternelle protection de l'état (de la collectivité, de la Nation). Prélever plus? Nous sommes au taquet! Prélever différemment (renforcer encore la pression fiscale sur les "riches": les très fortunés partent, écoeurés, et la classe moyenne trinque et n'en peut plus. Dépenser moins quand les attentes sont si élevées? Pas facile, mais des choix drastiques doivent être faits dans l'orientation des dépenses, mal affectées. Et surtout, arrêter définitivement ce mal français de prendre des décisions à l'emporte pièce au cours d'un repas arrosé, que l'on regrette par la suite, et qui est contrebalancé par des contre-mesures.. On attend plus de sagesse des pseudo élites, au niveau du gouvernement, mais surtout au niveau des oppositions que je n'ose qualifier de peur de me voir (justement) sanctionné sur le forum.. In fine, souhaitons que le chef de l'Etat tienne la barre, car je ne vois aucune alternative au pouvoir actuel.
a écrit le 06/12/2018 à 13:22 :
MACRON Tous les français que tu nommes "LES RIENS" te le rendent bien car on récolte ce qu'on sème ...
Continuez à appliquer les demandes de Washington de l'ONU de l'OTAN et de la Commission européenne .... après avoir lavé le cerveau des peuples à propos du réchauffement soit disant dû à l'activité humains cette vaste escroquerie pour asservir et appauvrir les peuples crédules.
ABE
a écrit le 06/12/2018 à 13:15 :
De concert les jeunes députés et ministres (plus de 7000 euros) qui vous explique avec autorité que vous devez accepter, la boucler parce que vous ne comprenez rien et accepter la CSG appliquée muni militari. Par contre pour l'ISF en prend sont temps, on ménage les riches plusieurs mois à lambiner pour savoir si on la supprime. Tout simplement incroyable !
Quel gachis. De tout cela il en ressort que beaucoup de politiques ne sont plus à leur place et ne mérite plus leur salaire Je n'aime pas l'invictive, mais les inégalités la font surgir. La passivité et l'abnégation du peuple a permis à des gens incapables de s'imposer
a écrit le 06/12/2018 à 12:45 :
"Ce qui est en jeu (samedi 08/12) c'est la sécurité des Français et nos institutions" : pas du tout. Ce qui est en jeu c'est la démission (ou non) de M. Macro. et de son gouvernement. M. Philippe n'a-t-il pas honte de se faire tancer, comme ça, par M. Macro. son "supérieur hiérarchique" (dont il n'est que le collaborateur selon M. Sarkozy) qui décide du contraire de ce qu'il est en train d'annoncer au moment même devant l'Assemblée Nationale ? Qu'attend-t-il pour envoyer paître ce "jupiter" de pacotille ?
a écrit le 06/12/2018 à 12:42 :
Pour limiter l’afflux des casseurs pourquoi la sncf et la ratp ne ferment-elle pas les transports pendant le we prochain ?
Réponse de le 06/12/2018 à 14:25 :
parce qu'ils viennent en voiture.
Le gas oil est pas cher pour eux semblent ils ...
a écrit le 06/12/2018 à 12:17 :
Les gilets jaunes, en tant qu’» héritiers » d’une dette en partie illégitime léguée par la gloutonnerie des gilets dorés du système financier , ne devraient-ils pas en exiger le remboursement par les seules banques responsables de la crise de 2008 et ainsi alléger le fardeau des taxes et impôts qui pèse sur tous les citoyens et toutes les entreprises ?

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6476037472018141185
a écrit le 06/12/2018 à 12:15 :
Viva notre Bienfaiteur !
Olé. Olé

C'est bon pour ce matin, allez faire vos gages maintenant les sans dents.
a écrit le 06/12/2018 à 12:13 :
Cela devient n'importe quoi lorsqu'on entend un porte-parole des « Gilets jaunes » en appeler au putsch militaire et à l'installation d'un général à la tête du pays Un autre demander aux GJ d'investir l'Élysée.Alors que notre démocratie est en danger il est lamentable que certains hommes politiques, et même des médias, se plaisent à mettre de l'huile sur le feux. Ceux là même qui s'indigneront au moindre dérapage des forces de l'ordre alors qu'ils en seront en partie responsables.
Réponse de le 06/12/2018 à 13:13 :
+1000
Réponse de le 07/12/2018 à 1:46 :
Malheureusement titou87, ce n'est pas d'hier que la bêtise humaine est insondable.
a écrit le 06/12/2018 à 12:06 :
La violence devient légitime quand un gouvernement incompétent attaque financièrement les pauvres et la classe moyenne.
Ils ne veulent pas quitter le pouvoir car ils profitent assez bien sur le dos des Français.
Ils font des réformettes en donnant des miettes au peuple, au lieu de mettre en place de grandes réformes Ecologique, Sociale, Financière.
La France va mal a cause de gouvernement incompétent depuis plus de 30 ans.
La violence gratuite de certains policiers sur certaines personne innocente doivent être aussi condamnés très fermement par la justice.
La France perd beaucoup de temps avec Macron, on a déjà perdu 30 ans, c'est énorme.
La France ne peut pas attendre, on investit pas assez dans les nouvelles technologies, et la pauvreté augmente fortement.
Réponse de le 06/12/2018 à 12:48 :
L'attaque du "gouvernement" n'est pas que financière. Il y a aussi, le mépris, les insultes, les culpabilisations, les démarches d'enfumage et de décrédibilisation ...
Réponse de le 06/12/2018 à 14:30 :
Vous voulez quoi.
La fin des allocations (famille, chomage,.)
La fin des aides (prime d'activité, ...)
L'école payante (un lycéen c'est 10000€ par an, un collégien c'est 8000€)
La santé payante (Au USA si vous avez un cancer si vous survivez vous, mourrez ruiné)
Réponse de le 07/12/2018 à 1:55 :
"Fabien" la compétence est-ce la capacité à atteindre son objectif ? Les gilets jaunes essaient depuis plusieurs samedis d'impressionner le Gouvernement par la motivation de leurs sympathisants visibles par leur mobilisation dans des manifs.
Avez-vous l'impression que les manifs des Gilets jaunes sont bien organisées ? Rappelez-vous ou retrouvez sur Internet, les manifs pour la défense de l'école libre réunissant plus d'un million de personnes dans Paris ou celles des "manifs pour tous" réunissant un demi-million de personnes.
A votre avis, que retiennent ceux qui regardent les manifs des gilets jaunes, le nombre des manifestants pacifiques (peu nombreux d'ailleurs 200 000 grand maximum) ou l'incapacité des organisateurs à faire obstacle au jeu des casseurs ?
Mais je ne me permets pas de dire que les Gilets jaunes sont incompétents, ils sont novices et apprennent avec difficultés l'art de la manifestation. L'apprentissage leur est d'autant plus difficile qu'au lieu d'essayer de prendre des conseils de ceux qui savent, ils préfèrent se débrouiller seuls et répéter leurs erreurs jusqu'à plus soif en accusant les autres des problèmes qu'ils rencontrent faute d'organisation.
a écrit le 06/12/2018 à 11:53 :
Le pouvoir de l’État ne veut pas remettre le "témoin" au peuple souverain, serions nous dans un semblant de démocratie? Le peuple a toujours raison, c'est elle qui décide de se mettre une constitution et un chef a sa tête ou de couper les têtes aux récalcitrants.
Réponse de le 06/12/2018 à 12:53 :
L'erreur de base de M. Macro. a été, justement de croire que le peuple français souverain lui avait délégué sa souveraineté à l'issue d'élections truquées et tronquées de 2017. Il s'est imaginé que ce qu'il voulait faire pour l'UE (lui déléguer sans contrepartie la souveraineté de la France), le peuple français l'avait fait pour lui-même !
a écrit le 06/12/2018 à 11:38 :
La "très grande violence" si elle se produit doit être réprimée avec une très grande sévérité, non seulement par la police mais aussi par la justice. Tout fait de délinquance atteinte aux personnes ou aux biens) au cours des manifestations doit entraîner de la prison ferme avec mandat de dépôt immédiat.
Réponse de le 06/12/2018 à 11:47 :
les prisons sont pleines. vous allez donc mettre en prisons des lanceurs de cailloux et liberer des voleurs

je suis contre les manifs violentes mais la Repression bete et mechante n ameliorera pas les choses. si macron avait annule son augmentation de taxes et supprime les 80 km/h apres la premiere manif on en serait pas la...
Réponse de le 06/12/2018 à 14:19 :
Les casseurs interpellés au lieu de les mettre en prison doivent être incorporés chez les CRS, garde mobiles . De cette manière, ils passeront de l'autre côté de la barrière et verront ce que c'est que d'envoyer des bombes lacrymogènes. C'est une forme d'apprentissage comme veut le développer le gouvernement .
Réponse de le 06/12/2018 à 15:47 :
@cd Je parle de très grande violence, pas de lancers de cailloux. Et les prisons sont pleines parce que par idéologie (à gauche), budgétairement (à droite), et idéologiquement et budgétairement (Macron et Hollande) on n'a jamais voulu créer les places de prison nécessaires en regard de notre niveau de délinquance et de notre population. La France a 88 places de prison pour 100000 habitants contre 130 pour 100000 habitants en moyenne pour l'Europe.
a écrit le 06/12/2018 à 11:35 :
Le blanc-bec de l'Elysée s'est pris pour le proctologue de la Nation et de ceux qui ne sont rien ...
Et maintenant qui l'a dans le baigneur ?
a écrit le 06/12/2018 à 11:11 :
Les Français ont la macronite aigue, un mélange d'arrogance, de mépris, de malveillance notoires,

il faut aussi bien noter l'incompétence absolue des menteurs invétérés Philippe, Lemaire, Darmanain,

ajoutons les manipulateurs bonimenteurs Grivaux, chiapa et leurs affidés LREM UDI MODEM PS LR et l'imposteur Castaner,

quelle infection
Réponse de le 06/12/2018 à 14:26 :
Vous oubliez Le Gendre et Guérini , apôtres au sein de l'AN. J'ai croisé lors de réunion de sympathisants où j'avais été invité par ma députée LReM, Boirson et Denormandie qui tentent eux aussi de prêcher la bonne parole mais seulement à des catéchumènes engourdis.
a écrit le 06/12/2018 à 10:51 :
"les gens ont cru qu'il allait changer les choses et améliorer leur pouvoir d'achat, et c'est l'inverse qui s'est passé"

Grâce aux médias de masse quand même hein, puisqu'il n'y a ne serait-ce que quelques années on ne connaissait pas du tout le gus.

La gestion néolibérale européenne macronienne ou le gros bordel.
Réponse de le 06/12/2018 à 15:12 :
Vous êtes responsable de la situation car au deuxième tour des élections présidentielles vous auriez du voter Marine!
Réponse de le 06/12/2018 à 16:32 :
@ multipseudos:

"Vous êtes responsable de la situation car au deuxième tour des élections présidentielles vous auriez du voter Marine! "

Diantre ! Un kamikaze...

Signalé bien évidemment.
a écrit le 06/12/2018 à 10:43 :
"J'ai 700 euros de retraite... on veut vivre, les gens veulent vivre de leur travail", a témoigné Joël, 66 ans, un retraité du bâtiment, qui n'avait plus manifesté depuis mai 1968"

C'est pas le premier à dire qu'il n'a rien fait pour se défendre pendant toute sa carriere ,il y en a même qui se glorifient devant un micro de ne pas être syndiqué,comme si c'était une tare de se battre collectivement pour tenter d'obtenir quelques choses devant son employeur.Fallait peut-être se bouger le cul avant d'attendre sa misérable retraite à 66 ans.
Réponse de le 06/12/2018 à 14:31 :
Peut être aussi a-t-il travaillé au black pendant quelques années sans se rendre compte qu'il ne cotisait pas pour ses vieux jours. Oui, mais il en a profité durant sa vie active !!! ce sera certainement le cas de bien des artisans qui nous offrent la TVA. Ont ils réfléchi à leur retraite et à la transmission de leur petite entreprise? Certainement pas, mais cette action fait que nous trinquons tous sauf si l'Etat embauchait des contrôleurs du fisc efficaces.
a écrit le 06/12/2018 à 10:42 :
Étant solvable, je n'irai pas casser la voiture de Mr Dupont ou la vitrine de Mr Durand, sinon je devrai rembourser de mes deniers propres le préjudice.
a écrit le 06/12/2018 à 10:13 :
LeS Gilles jaunes continue les propositions sonts vides macron est le gouvernement c est de l arnaque
Réponse de le 06/12/2018 à 10:25 :
Le vide doit être dans certaines têtes...
Réponse de le 06/12/2018 à 10:26 :
Le vide doit être dans certaines têtes...
Réponse de le 06/12/2018 à 14:33 :
L'apprentissage de la langue et de l'orthographe devrait être approfondie durant les études !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :