"Gilets jaunes" : le gouvernement exhorte les commerçants touchés à se manifester

 |   |  343  mots
(Crédits : Gonzalo Fuentes)
La secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher a exhorté vendredi les commerçants et entreprises touchés par les actions des "gilets jaunes" à solliciter les mesures d'accompagnement mises en place, car les demandes sont à ce jour "extrêmement limitées".

"Aujourd'hui, on a un nombre de demandes qui nous paraît extrêmement limité", a expliqué à l'AFP Mme Pannier-Runacher, après une rencontre avec des commerçants du IXe arrondissement de Paris dont l'activité est pénalisée depuis novembre par les manifestations liées aux "gilets jaunes".

Plusieurs freins

La secrétaire d'Etat a mis en avant "plusieurs freins pour aller chercher de l'aide": "il faut déjà connaître les dispositifs, et souvent on s'imagine aussi que c'est très compliqué alors que ça commence par un simple coup de fil. Et il y a aussi la peur du contrôle" fiscal, a-t-elle ajouté.

Les commerçants et entreprises peuvent s'adresser à la Direccte (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) de leur région, pour demander des reports d'échéances fiscales ou sociales, des dérogations à la durée de travail ou encore le placement de leurs salariés en chômage partiel.

"Les commerçants sont aussi dans une période particulière: ils ont d'abord essayé de se rattraper avec les fêtes de Noël, et maintenant ils essaient de se rattraper avec les soldes, et du coup ils sont concentrés sur cet objectif et ne s'occupent pas d'autre chose", a souligné Agnès Pannier-Runacher.

Baisse du chiffre d'affaires

Elle a insisté sur le fait qu'"il faut qu'ils s'emparent tout de suite du sujet. Plus ils viennent tôt, plus on a la capacité à les accompagner". "On est là pour éviter les faillites, on ne les observe pas aujourd'hui mais on ne voudrait pas avoir à le constater demain. C'est pour cela que je demande aux commerçants de venir avant d'être dos au mur", a ajouté la secrétaire d'Etat.

Selon Procos, la Fédération du commerce spécialisé, les seuls mois de novembre et de décembre ont vu le chiffre d'affaires du commerce spécialisé chuter respectivement de 6,8% et de 3,9%, par rapport aux mêmes mois de 2017, "avec un pic à -12% au 17 décembre".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2019 à 11:33 :
"Aujourd'hui, on a un nombre de demandes qui nous paraît extrêmement limité","

C'est pour vous embêter forcément !

Par les médias de masse appartenant à leurs patrons nos LREM essayent de nous opposer les uns contre les autres alors qu'au final ils ont pas si nombreux que ça les commerçants mécontents.

ENcore une imposture qui s'envole, ça fait beaucoup les gars ! Ouvrez les yeux !
a écrit le 11/02/2019 à 11:30 :
"Aujourd'hui, on a un nombre de demandes qui nous paraît extrêmement limité","

C'est pour vous embêter forcément !

Par les médias de masse appartenant à leurs patrons nos LREM essayent de nous opposer les uns contre les autres alors qu'au final ils ont pas si nombreux que ça les commerçants mécontents.

ENcore une imposture qui s'envole, ça fait beaucoup les gars ! Ouvrez les yeux !
a écrit le 10/02/2019 à 18:33 :
Les revendications initiales des gilets jaunes étaient compréhensibles au regard d'une injustice fiscale. Maintenant malgré le soutien de certains médias, on a affaire à des actions dont les méthodes sont de nature fascisantes. L'empathie victimaire n'est plus de mise
Tous les democrates de ce pays, attachés à nos valeurs républicaines doivent se ressaisir pour condamner sans concession les agissements inacceptable.
Réponse de le 10/02/2019 à 21:11 :
Les propos et les actes de nature fasciste du ministère de l'intérieur et de ses sympathisants doivent cesser immédiatement !

Les gilets jaunes sont des gardiens sages de la démocratie en France et s'opposent à la dérive dictatoriale engagée par des élites politiques et médiatiques auto-proclamées !
Réponse de le 11/02/2019 à 8:53 :
Le mouvement des GJ a toutes les caractéristiques d'un mouvement fasciste: absence (et refus) de représentation, distinguo entre "pays réel" et "pays légal" (Maurras), dégagisme (Macron dégage).. Evidemment, la plupart des "acteurs" ne le ressent pas ainsi, mais en était-il autrement dans des temps plus anciens? Le manque d'analyse des médias, et surtout des pseudo intellectuels, qui ont passé leurs vies à crier "le fascisme ne passera pas", et se trouvent incapables de le reconnaitre, interroge...
a écrit le 10/02/2019 à 15:07 :
Avant de leur donner quoi que ce soit, que l'on demande leur patrimoine. Je regarde les commerçant avec quels véhicules ils roulent. BMW X5, X6 etc.............
a écrit le 10/02/2019 à 12:18 :
N'importe quoi ! C'est encore le contribuable qui va "soutenir" de pseudos pertes !
Est-ce qu'ils partagent les bénéfices quand ça marche bien ?
a écrit le 10/02/2019 à 11:29 :
"Aujourd'hui, on a un nombre de demandes qui nous paraît extrêmement limité","

C'est pour vous embêter forcément !

Par les médias de masse appartenant à leurs patrons nos LREM essayent de nous opposer les uns contre les autres alors qu'au final ils ont pas si nombreux que ça les commerçants mécontents.

ENcore une imposture qui s'envole, ça fait beaucoup les gars ! Ouvrez les yeux !
Réponse de le 10/02/2019 à 20:03 :
Ah bon ? vous avez un sondage ? Des infos ? Ou c'est comme d'habitude sorti de vos fantasmes ? ( Et ôtez votre tenue en cuir avec boule rouge quand vous commentez sur la tribune, c'est dégoûtant à la fin)
a écrit le 09/02/2019 à 21:23 :
Je ne remets pas en cause les difficultés des commerçants mais je pose la question le fléchissement de la consommation intérieure qui est la seule source de croissance mais aussi un des facteurs de notre déficit commercial sont ils dus aux GJ ou aux prises de positions économiques de l’exécutif qui ne sont pas favorable à la consommation. Les décisions de l’exécutif pour donner du pouvoir d’achat transfert d’une partie de la CSG , l’autre la plus importante pour boucher les trous du budget, vers la fiche de paie mais aussi le début de la baisse de la TH n’ont pas réussi à relancer la consommation. Il faut dire que les augmentations successives de certaines taxes ou créations de nouvelles mais aussi les augmentations de certains services ont vite rendu les augmentations ou baisses caduques. L’exécutif n’est il pas entrain de transférer ses erreurs vers les GJ. Les GJ ne seraient ils une aubaine pour masquer de mauvais choix ?????
a écrit le 09/02/2019 à 19:34 :
Moi en tant que gueux et sans dent, si je n'ai pas d'argent, si ma paye n'est pas augmentée, je ne vais pas consommer chez le commerçant
Il vaut mieux demander aux premiers de cordée genre Carlos Ghosn ou à ceux à qui on a fait cadeau de l'ISF sans contrepartie de régler le pb des commerçants et des PME

Mais les députés LREM sont trop intelligents et techniques pour comprendre cette réalité quotidienne. Idem pour Jupiter le banquier président des riches qui a fait des études (l'ENA parait-il)
a écrit le 09/02/2019 à 19:00 :
Cela sera bientôt la faute des commerçants... Plutôt que de demander aux commerçants de se bouger pour se faire indemniser, ce serait peut-être mieux d'empêcher qu'on nuise à leur activité...
a écrit le 09/02/2019 à 15:35 :
En résumé des commentaires ci dessous, les FR aimeraient que toute boutique disparaisse des centres-villes et centres-bourgs, et soient l'exclusive des Zones et du Net
Réponse de le 09/02/2019 à 17:41 :
En résumé, vous n'avez rien compris au fond du mouvement de citoyens qui se déroule depuis 13 semaines...
Réponse de le 10/02/2019 à 10:57 :
apparemment vous n'avez pas tout compris.
a écrit le 09/02/2019 à 15:22 :
13 semaines de manifestations, un débat qui est une vraie campagne électorale, une occupation de tous les médias par les représentants du pouvoir, toujours aucune réponse aux revendications premières, de la violence organisée par le gouvernement pour essouffler ou discréditer le mouvement, diviser de la population par la peur ou l'inquiétude, les insultes, mensonges grossiers, les dissimulations, périphrases etc...utilisés sans vergogne par les "représentants du peuple", en bref, tout l'arsenal usuel d'un pouvoir faible et discrédité au service, unique, de son propre maintien.
a écrit le 09/02/2019 à 15:11 :
Le gouvernement et sa majorité se dédoine sur le dos des gilets jaunes , alors que l'on voit sa mauvaise politque économique depuis plus de 18 mois, plus l'impôt à la source qui impacte le budget des ménages renonçant ainsi à des achats ponctuels. Les gilets jaunes ont raison de vouloir faire du dégagisme, les Européennes et le référendum à choix multiple qui n'amènera rien à part tenter de se faire un publiciste avec des questions choisies .
a écrit le 09/02/2019 à 13:57 :
Faut-il mieux défendre la démocratie dans son Pays et les droits des citoyens à reprendre en main leur Nation ?

Ou bien dépenser son salaire en produits chinois sous-fabriqués au Vietnam et qui ont parcourus des milliers de kilomètres en cargos ?

Le point de vue de la sous-secrétaire macroniste à l'économie : oligarchie et produits chinois !
a écrit le 09/02/2019 à 13:32 :
je viens de voir un truc impensable 13H22 sur Lci un black bloc ramasser un pierre au pied d'un feu renversé la mettre dans sa poche (sous les yeux de la camera)devant 2 policiers sans réaction ne me dite pas que le gouvernement ne cautionne la violence pour discrédité les gilets jaune c'est facile a contrôler
a écrit le 09/02/2019 à 13:08 :
Les jojos fascistes doivent être anéantis .
a écrit le 09/02/2019 à 10:50 :
Parler ne sert à rien , il faut donner aux commerçants les moyens de se défendre
a écrit le 09/02/2019 à 10:42 :
Comme on dit chez moi quand il s'agit de l'administration, mefi.....
Faire confiance dans cette bonne femme
Non merci.
a écrit le 09/02/2019 à 10:41 :
c'est là ou l on s aperçoit que les ministres sont hors sol, c'est pas les gilets jaunes les fautifs c'est le manque de moyen,nous étions 6 à faire les soldes,sur Toulouse et bien cette année nous n'avons pas fait les soldes l'enveloppe solde a été mangé par la csg chaque année j'avais une enveloppe travaux cette année rien vue toutes les hausses csg,gaz,electricité,mutuelle et maintenant l'alimentation voilà la re&lité c'est la politique MACRON qui plombe le commerce
Réponse de le 09/02/2019 à 11:37 :
@papiencolere: Sinon le retour d'Henri IV, souhaitons tous la poule au pot! Comment se fait-il que ce soit la seule période qu'on retienne comme celle du paradis en France? Et il y a quatre siècles!
a écrit le 09/02/2019 à 10:26 :
Peut être parce que l'impact réel des gilets jaunes est "extrêmement limité" et que vous avez déformé la réalité à des fins politiques ?
C'est compliqué de dire que 1 +1 = 3 et de rester digne.
Réponse de le 09/02/2019 à 12:28 :
Avis partagé.
L'impact des GJ sur l'économie est mineur par rapport à la conjoncture internationale et aux mesures d'austérité du gouvernement.

Sans compter maintenant le climat général pesant créé par la politique attentiste et répressive du Prince. Climat qui incite à thésauriser en vue du choc économique qui nous attend une fois le bilan réel du macro-économisme dévoilé.

Il n'en reste pas moins que des petits commerces de centre ville ont été impactés, mais pas un aussi grand nombre qu'on voudrait nous faire croîre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :