Hollande regrette sa non candidature, selon Ayrault

 |   |  279  mots
(Crédits : DR)
En toute logique, c'est François Hollande "qui aurait été le mieux placé, à la fois pour défendre son bilan (...) et pour présenter aussi au pays des perspectives", estime le ministre des Affaires étrangères

 François Hollande, qui a annoncé début décembre qu'il ne briguerait pas de second mandat présidentiel en avril-mai pour ne pas aggraver la division de la gauche, "regrette sans doute" sa décision, a estimé dimanche Jean-Marc Ayrault.

"J'ai respecté sa décision. C'est une décision à la fois noble, digne et courageuse", a dit le chef de la diplomatie française sur France 3. "Il le regrette sans doute, d'une certaine façon, mais c'est ainsi."

Une reconnaissance du bilan

"Mais c'est vrai que, en toute logique, c'est lui qui aurait été le mieux placé, à la fois pour défendre son bilan, et je crois qu'avec le temps qui passera il y aura une reconnaissance de ce bilan, et pour présenter aussi au pays des perspectives", a ajouté l'ex-Premier ministre de François Hollande.

En déplacement au Mali pour le sommet Afrique France, le chef de l'Etat a indiqué samedi ressentir "un goût d'inachevé qui aurait dû finalement justifier d'autres prétentions", dans une allusion à son départ de l'Elysée en mai prochain.

"'Un goût d'inachevé', je pourrais partager cette formule", a dit Jean-Marc Ayrault. "Pour l'heure, il faut laisser les étapes les unes après les autres être franchies".

Le chef de la diplomatie française refuse depuis le début de la campagne d'apporter publiquement son soutien à l'un des sept candidats à la primaire organisée par le Parti socialiste les 22 et 29 janvier. Quatre socialistes sont en lice, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon, ainsi que Sylvia Pinel, présidente du Parti radical de gauche, et les écologistes François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2017 à 9:58 :
"Un goût d'inachevé". Ouf, ce prétentieux n'a pas achevé la France. Merci. Il l'a seulement mise sous tutelle de l'Etat, d'urgence. Ce président n'est bien sûr qu'un relais dans la course des français à la prospérité, un relais pour rien.
a écrit le 16/01/2017 à 9:55 :
"Un goût d'inachevé". Ouf, ce prétentieux n'a pas achevé la France. Merci. Il l'a seulement mise sous tutelle de l'Etat, d'urgence. Ce président n'est bien sûr qu'un relais dans la course des français à la prospérité, un relais pour rien.
a écrit le 16/01/2017 à 8:59 :
Ce sont les états d'âme de la France qui sont importants..
a écrit le 16/01/2017 à 7:16 :
"Hollande regrette sa non candidature, selon Ayrault", pas moi !
a écrit le 15/01/2017 à 22:38 :
Ce serait drôle s'il décidait de se présnter. Il finirait de détruire le PS comme il a détruit tout ce qui a été sur son passage ! La France y gagnerait à se débarrasser de ces rigolos incompétents et foncièrement malhonnêtes qui n'ont fait que rabaisser le pays et faire des gens des assistés permanents :-)
a écrit le 15/01/2017 à 21:11 :
Le peuple français ne regrette pas la non candidature de Hollande.
a écrit le 15/01/2017 à 18:48 :
Marche blanche hebdomadaire place de la Bastille avec les associations autorisées.
c'est une question de justice sociale.
a écrit le 15/01/2017 à 18:13 :
Ayrault c'est quand même le mètre étalon du degré zéro ou insignifiant en politique. Un professeur d'allemand qui aurait dû le rester.
a écrit le 15/01/2017 à 17:32 :
S il se représente, je voterais brun.
"Un president ne devrait pas dire ça"
Hollande - Ayrault: les numéros 2 s entourent de numéros 3. Des bastringues!
Quand les sondages vont donner MLP en tête suivie par Melenchon (le chavisme) et Macron, il faudra vite plier les gaules...
a écrit le 15/01/2017 à 17:29 :
Il soutient son fils adoptif Macron, et chaque matin, ils font le point ensemble sur la stratégie. Peut-etre sera t-il le 1er Ministre du PRESIDENT MACRON. L'A.N va rester socialiste, et Macron garantit à Bèrou 25 Dépités, et autant aux verts : placé, de rugy, Jadot, Cosse-Beaupin.
a écrit le 15/01/2017 à 17:10 :
Après la gifle médiatique de Léonarda, les attaques boucheries des islamistes dans la capitale, les inversions ratées en toutes sortes, les plans bidons, ...IL est le seul recours.
Les yeux dans les yeux, il est le seul capable d'aller la croissance avec les dents dans la justice sociale et sans apartheid.
Reviens François. Stp. Sniff
a écrit le 15/01/2017 à 16:46 :
Ayrault est le principal responsable du renoncement de Hollande car c'est lui qui a engagé lors des deux premières années de son mandat cette extravagante politique de matraquage fiscal que a conduit à la forte augmentation du chômage en réduisant la consommation des ménages et en décourageant l'investissement des entreprises
a écrit le 15/01/2017 à 16:22 :
je pense qu'il devrait se presenter
a écrit le 15/01/2017 à 16:07 :
Vu les "ténors" qui se présentent à gauche, le risque Le Pen , le programme de la droite "Fillon" et malgré les sondages, c'est sûr qu'il aurait été au deuxième tour de la présidentielle.
Mais au fond, même si c'est rageant pour lui, il a raison de quitter un navire sur le point de couler. Toute la gauche est dans une impasse, embourbée dans des querelles que les Français ne supportent plus. Hollande est assez jeune pour devenir au coup prochain le "recours"... une fois que tous les ego, (de Mélenchon à Macron, de Valls à Montebourg) auront rejoint le placard.
a écrit le 15/01/2017 à 16:00 :
Eh bien pas nous....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :