L'attractivité de la France peine à se redresser totalement après le Covid

La France n'a pas encore retrouvé son attractivité d'avant-crise, malgré des mesures face à la crise qui sont saluées par les responsables d'entreprise. De même, l'intention d'investir de la maison mère progresse mais elle a clairement été fragilisée par les effets attendus de la pandémie, selon un sondage mené par Ipsos pour l'agence d'attractivité Business France.

2 mn

Face à l'Italie, la France creuse néanmoins son écart, étant considérée comme plus attractive que la péninsule par 73% des répondants, contre 60% en 2019, selon Ipsos/Business France.
Face à l'Italie, la France creuse néanmoins son écart, étant considérée comme plus attractive que la péninsule par 73% des répondants, contre 60% en 2019, selon Ipsos/Business France. (Crédits : Reuters)

C'est l'un des cheval de bataille d'Emmanuel Macron qui organise depuis 2017 le sommet "Choose France" afin de redorer l'image de la France aux yeux des étrangers. Mais alors qu'il y a près d'un an, plus de la moitié d'entre eux constatait les effets négatifs de la pandémie sur l'Hexagone, la confiance n'est pas encore totalement revenue et fléchit même. En 2019, 84% des responsables d'entreprises estimaient que "la France est aujourd'hui un pays attractif pour les entreprises". En 2020, avec le Covid-19, la proportion de ces responsables est tombée à 77% et elle atteint désormais 75% cette année, selon un sondage Ipsos / Business France mené auprès de 200 managers dans des entreprises de plus de 250 salariés interrogés du 23 au 27 septembre.

Toutefois, ils jugent favorablement les mesures prises par le gouvernement face à la crise sanitaire. De quoi redresser l'intention d'investir de la maison mère, passant de 54% en 2020 à 73% cette année, sans toutefois égaler les 81% atteints en 2019.

Aussi, l'image de la France auprès des sièges mondiaux de ces entreprises continue de s'améliorer, le nombre d'opinions positives passant de 60% à 73% en deux ans.

Moins attractive que l'Allemagne mais devant l'Italie

Il sont aussi moins nombreux à considérer que la France est moins attractive que son voisin allemand, diminuant de 58% à 51% mais restant donc à plus d'un responsable sur deux qui le pense. L'Allemagne peut en effet se vanter d'attirer des investissements pharaoniques, à l'image de Google qui a annoncé fin août investir un milliard d'euros "d'ici 2030" outre-Rhin dans des infrastructures de cloud et les énergies renouvelables. Avant lui, sur un autre secteur d'avenir, l'Allemagne garantissait plus d'un milliard d'aides pour motiver le constructeur Tesla à s'installer sur son sol.

Face à l'Italie, la France creuse néanmoins son écart, étant considérée comme plus attractive que la péninsule par 73% des répondants, contre 60% en 2019.

"La gestion de crise et l'amorce de la sortie de crise sont perçues comme étant bien conduites", a commenté à l'AFP Christophe Lecourtier, le directeur de Business France, l'agence publique chargée de promouvoir l'attractivité du pays.

Selon le décompte réalisé par Business France pour les neuf premiers mois de 2021, la France enregistre une hausse de 26% des projets d'investissement par rapport à l'an dernier, concentrés autour des secteurs prioritaires du plan de relance que sont le numérique, la santé et les énergies propres, a encore indiqué M. Lecourtier.


(Avec AFP)

Lire aussi 4 mnInvestissements étrangers : l'attractivité de la France écornée par la pandémie

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 05/10/2021 à 13:19
Signaler
Ce genre de sondage prouve juste que beaucoup de chefs d'entreprises regardent plus leur portefeuille personnel que les résultats effectifs. Merci les baisses d'impôts massives pour les plus aisées qui permettent d'avoir ce genre d'opinion. On com...

à écrit le 05/10/2021 à 13:19
Signaler
On parle "d'attractivité" de la France, mais il faudrait aussi que cela soit le cas pour les français!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.