L'exonération des heures sup' coûterait 3 milliards d'euros par an (étude)

Selon une étude de l'OFCE, la promesse de campagne d'Emmanuel Macron pourrait également détruire près de 19.000 emplois à l'horizon 2022.
Le gain financier moyen de cette mesure - promesse de campagne d'Emmanuel Macron - devrait s'établir à environ 0,4% du niveau de vie des ménages, soit, en 2015, 88 euros par an et par ménage.
Le gain financier moyen de cette mesure - promesse de campagne d'Emmanuel Macron - devrait s'établir à environ 0,4% du niveau de vie des ménages, soit, en 2015, 88 euros par an et par ménage. (Crédits : STEPHANE MAHE)

Trois milliards d'euros. Voici ce que coûterait en moyenne chaque année, l'exonération des heures supplémentaires promise par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Cette mesure pourrait en outre détruire près de 19.000 emplois à l'horizon 2022. C'est en tout cas ce que montre une étude de l'OFCE publiée ce samedi.

Un effet plutôt négatif ?

Cependant, en matière d'emploi, l'impact d'une exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires serait "ambigu", souligne l'Observatoire français de conjoncture économique, think-tank classé à gauche. D'un côté, il y a un impact positif: la baisse du coût du travail inciterait les entreprises à augmenter le temps de travail des salariés en place, qui verraient leur pouvoir d'achat augmenter grâce à la rémunération des heures supplémentaires.
Mais de l'autre, il y a aussi un impact négatif: la baisse du coût des heures supplémentaires inciterait en effet les entrepreneurs à allonger la durée de travail, favorisant ainsi les salariés internes au détriment des chômeurs.

Au total, l'effet négatif (-66.000 emplois) l'emporterait sur le positif (+47.000 emplois), entraînant la destruction de 19.000 emplois à l'horizon 2022, a calculé l'OFCE, se basant sur un volume annuel d'heures supplémentaires de 654 millions en 2016.

Un financement néfaste pour l'emploi

La mesure coûterait près de trois milliards d'euros, soit 0,11 point du PIB, souligne l'OFCE. Et son financement alourdirait le bilan sur l'emploi: selon le mode de financement retenu (hausse de TVA, hausse des cotisations sociales ou baisse des dépenses publiques), les pertes seraient comprises entre 38.000 et 44.000 postes en 2022, calcule l'OFCE.

Le gain financier moyen de cette mesure devrait s'établir à environ 0,4% du niveau de vie des ménages, soit, en 2015, 88 euros par an et par ménage.

Mesure emblématique du quinquennat Sarkozy et de son "travailler plus pour gagner plus", l'exonération des heures supplémentaires a été annulée en 2012, dès l'élection de François Hollande. Une décision contestée, y compris à gauche, pour ses effets néfastes sur le pouvoir d'achat des salariés modestes.

Emmanuel Macron, alors qu'il était en campagne présidentielle, a promis de rétablir l'exonération des cotisations sociales pour les heures supplémentaires.


(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 29
à écrit le 10/07/2017 à 13:47
Signaler
Piste d'économie pour l'actuel exécutif, supprimer les plus de 20 millions de subventions annuelles de l'OFCE, qui financent près de 95% de son budget.

le 10/07/2017 à 15:18
Signaler
Il serait intéressant de connaitre l'endroit d'où vous tenez ce chiffre complètement absurde de 20 millions d'euros. Mais vous faites manifestement parti de ces gens qui n'ont aucun contact avec lar éalité et qui s'en moque complètement : 99% des FAK...

le 12/07/2017 à 8:47
Signaler
Et vous Monti d'ou tenez vous ce chiffre absurde? 99% des fake etc... La plupart des fake sont l'oeuvre des gouvernements pour vous faire tenir tranquille et ça marche...

le 14/07/2017 à 20:45
Signaler
Cette "fake", comme vous dites, vient du Sénat... https://www.senat.fr/rap/r00-326/r00-3266.html Ben oui, l'OFCE et son armée de pseudo-économistes est une danseuse de notre République.

à écrit le 10/07/2017 à 8:10
Signaler
Oui enfin... c'est l'avis de l'OFCE qui n'a rien d'un observateur économique objectif et neutre.

le 10/07/2017 à 9:43
Signaler
C'est exactement ça....dommage

à écrit le 09/07/2017 à 16:53
Signaler
Dans la logorrhée gauchiste, une baisse d'impôt est un coût ou mieux encore un cadeau alors que les seuls coûts sont en réalité, la gabegie dépensières de nos gouvernants depuis maintenant une quarantaine d'année qui conduisent toute réduction d'impô...

le 09/07/2017 à 17:49
Signaler
"Dans la logorrhée gauchiste" Il y a eu un rapport parlementaire bipartisan, publié en juin 2011 par le député socialiste Jean Mallot et son collègue de l’UMP Jean-Pierre Gorges. Les deux pointent un dispositif jugé inefficace, dispendieux et inég...

à écrit le 09/07/2017 à 14:05
Signaler
L'OFCE est preside par Xavier Ragot, un pote d'Arnaud Montebourg, qu'il a conseillé de juin 2012 à août 2013. Cette mesure favorise les classes ouvrieres et leur restituant du pouvoir d'achat, c'est bien dommage qu'elle fut supprime. C'est un "cout" ...

à écrit le 09/07/2017 à 11:53
Signaler
Le travail n'est pas un gâteau à partager comme l'ont prouvé les 35 h mais une dynamique à entretenir et à développer. Aucune entreprise ne souhaite embaucher des personnes non qualifiées ou motivées et il faut aider ceux qui ont un travail à le déve...

à écrit le 09/07/2017 à 11:43
Signaler
Autrement dit les petits gars sur celle-la aussi vous pouvez la tailler en pointe et vous la mettre...... Les promesses n'engage que ceux qui les écoutent !!!!!

à écrit le 09/07/2017 à 9:57
Signaler
Et alors ? Si cela permet d'augmenter le pouvoir d'achat....il faut savoir perdre de l'argent quelquefois pour mieux en gagner..principe du bonheur des dames

à écrit le 09/07/2017 à 9:21
Signaler
Ce que ne dit pas l'étude faite par des fonctionnaores, c'est que beaucoup trop d'heures sup ne sont ni rémunérées ni ne font l'objet de repos compensateur. Et elles sont tout simplement ignorées, si les plafonds légaux de temps de travail sont dépas...

le 09/07/2017 à 12:29
Signaler
Ben voyons. On va se mettre à payer les heures sup' que font leurs employés de façon gratuite parce que l'entreprise n'aura pas à payer les impôts dessus... Donc l'entreprise a un service qui lui est à l’heure actuelle fournit gratuitement, mais ell...

à écrit le 09/07/2017 à 0:27
Signaler
Donc, si on suit la logique de ce think tank de gauche, lorsque Hollande a supprimer la défiscalisation des heures supps en 2012, il a mécaniquement cré 19.000 emplois !!!!?? Tiens, tiens... ça marche pas dans ce sens-là ? Moi de certitude péremptoi...

le 19/07/2017 à 22:09
Signaler
Il est évident que la décision de Hollande en 2012 a renchéri le coût du travail et a donc participé à la destruction de nombreux emplois.

à écrit le 08/07/2017 à 19:56
Signaler
TRAVAILLE PLUS N EST PAS RENTABLE CAR IL PRIVE DES JEUNES D EMPLOI E S QUI RAPORTERAIS DES ECONOMIES A L ETAT. ET NE PAS PAYEZ DE CHARGE OU D IMPOTS NE DOIT PLUS EXITE C EST CONTREPRODUCTIF ET NEGATIF POUR TOUS LE MONDE? LES 35 HEURES ON CREES DES ...

à écrit le 08/07/2017 à 19:16
Signaler
Eurêka, ça y est ! 1+1=2 ou 35+5=40 et 40-35=5 Des études auraient réussi à démontrer que si l'on fait faire plus d'heures de travail à du personnel en poste, cela en donne moins aux demandeurs d'emploi ? Sans blagues. Je sais, ce n'est pas ...

le 09/07/2017 à 0:24
Signaler
moi je ne dépasserait pas les 9 salariés : trop de contraintes ensuite !!! Alors soit il y a des heures sups, soit je laisserait mon (unique) concurrent (italien) récupérer des marchés : votre solution ???

à écrit le 08/07/2017 à 17:31
Signaler
Le Canard Enchaîné révèle dans son numéro 4567 que ces heures supplémentaires bien que defiscalisées sont prises en compte dans le calcul du revenu fiscal de référence. Autrement dit, travailler plus, c'est gagner plus... et perdre des avantages.La r...

à écrit le 08/07/2017 à 15:46
Signaler
Et en plus je pense également que pour la taxe foncière celle-ci doit-être maintenue pour tout le monde. Mais également elle doit être réévaluée au niveau national sur les propriétés bâties en fonction de leur date de construction.

à écrit le 08/07/2017 à 13:58
Signaler
Que certains paient plein pot sur leurs revenus et que d'autres soient exonérés d'une partie est une anomalie. Tout le monde doit être au même régime :-)

à écrit le 08/07/2017 à 13:38
Signaler
l'OFCE est une officine proche du parti socialiste. Comme l'OFCE j'ai fait mes calcul et je trouve au contraire un gain pour l'emploi de 100 000 postes. Je ne les détaille pas comme ces beaux Messieurs plein de certitudes

à écrit le 08/07/2017 à 12:40
Signaler
A bien suivre le raisonnement du think thank de gauche, l'assujettissement des heures supplémentaires serait dans l'ensemble un bien fait pour l'économie française à bien suivre le raisonnement de l'observatoire français de conjoncture économique, l'...

à écrit le 08/07/2017 à 12:18
Signaler
Ah oui mais vu que c'est pour les milliardaires c'est normal c'est aux pauvres que l'état ne doit pas donner d'argent.

à écrit le 08/07/2017 à 12:01
Signaler
Ce n'est pas un coût, mais un manque à gagner. le coût horaire des salariés Français est trop élevé par rapport à nos voisins directs : Allemagne, Italie, Espagne, etc ... Donc d'une manière ou d'une autre, pour éviter la délocalisation d'emplois in...

à écrit le 08/07/2017 à 11:55
Signaler
3 milliards? C'est rien. Le gouvernement précédent dont faisait partie le jeune premier a fait cadeau de 12 et 13 milliards d'impôts et urssaf à Apple et Google. On doit pas en avoir besoin non? Donc 3 milliards... Vas-y ça passe !

à écrit le 08/07/2017 à 11:39
Signaler
l'OFCE fait toujours dans l'incantation ,jamais prouvé, du vent. Il n'a jamais été prouvé que contrairement à ce que disaient les socialisses et l'OFCE que la défiscalisation des HS avait des retombées négatives sur l'emploi JAMAIS, par contre pour l...

le 08/07/2017 à 20:21
Signaler
reprends un verre rené, t'en as besoin...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.