L'horreur à Nice, la France à nouveau attaquée le jour du 14 juillet

 |  | 1124 mots
Lecture 6 min.
Un camion blanc a foncé à pleine vitesse dans la foule à Nice sur la Promenade des Anglais. Le conducteur a été abattu par les forces de l'ordre
Selon une source policière, il y aurait au moins 84 morts et une centaine de blessés lors d'une attaque terroriste. Un camion a foncé sur la foule sur deux kilomètres sur la Promenade des Anglais à Nice.

La journée du 14 juillet était à très hauts risques. Malheureusement, l'attentat commis à Nice a confirmé les très grosses inquiétudes des forces de l'ordre. Un camion a foncé sur la foule qui se trouvait sur la Promenade des Anglais à Nice où les gens étaient venus assister au feu d'artifice du 14-Juillet, faisant au moins 84 morts, selon une source policière. Le parquet de Nice avait auparavant donné un bilan de 80 morts. Il y aurait également une centaine de blessés, dont plus d'une quinzaine de blessés en urgence absolue. L'attentat s'est produit à proximité de l'hôtel Negresco sur la Promenade des Anglais. Un PC sécurité a été installé dans le Palais de la Méditerranée.

"Il s'agit d'un événement de grande ampleur", a expliqué le sous-préfet des Alpes-Maritimes. Il a indiqué que des coups de feu avaient été tirés et que le chauffeur du camion - un Niçois de 31 ans d'origine tunisienne, selon I-Télé - avait été abattu par les forces de police. La piste terroriste est privilégiée, selon une source proche de l'enquête. Et de source policière, au moins une arme a été retrouvée à l'intérieur du camion.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur l'attaque commise. Plus tôt dans la soirée, la préfecture avait évoqué un attentat. Aucune prise d'otage n'a suivi l'attaque, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, infirmant de nombreuses rumeurs qui ont suivi l'attentat.

Un camion blanc fonce sur la foule

Sur Twitter, le président de la région PACA, Christian Estrosi, a confirmé l'attaque et fait état de "dizaines de morts". "Restez pour le moment à votre domicile", écrit-il à l'adresse des Niçois. Présent sur les lieux lors du feu d'artifices, un journaliste de l'AFP a vu un camion blanc foncer à pleine vitesse dans la foule composée de beaucoup de familles à l'issue du feu d'artifice, suscitant un mouvement de panique et jetant des débris tout autour. "C'était le chaos absolu" dans ces lieux situés au cœur touristique de la grande ville de la Côte d'Azur, a-t-il décrit. Selon Olivier le Foll, envoyé spécial à Nice de ITélé, "la Promenade des Anglais était jonchée de corps parfois disloqués sur 300 à 400 mètres".

"Nous avons vu des gens touchés et des débris voler partout", a raconté le journaliste de l'AFP, ajoutant avoir entendu "des gens crier". "J'ai dû me protéger le visage des débris qui volaient", a-t-il précisé. Des témoins ont également vu ce camion rouler sur la partie piétonnière de la Promenade des Anglais pour faire le plus de victimes possibles.

Le camion "a foncé sur la foule sur une longue distance, le long de la Promenade (des Anglais), ce qui explique ce bilan extrêmement lourd", a confirmé le sous-préfet : "Il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu". Moins d'une heure après les faits, la préfecture des Alpes-Maritimes a évoqué un attentat, et demandé à la population de rester cloîtrée chez elle.

Un important dispositif de sécurité a été délimité dans le centre de Nice, où de nombreuses ambulances, des membres des forces de l'ordre et des militaires se sont déployés. A proximité de la Promenade des Anglais totalement bouclée, la place Masséna, en plein centre de la ville, était elle aussi complètement inaccessible jeudi peu avant minuit, selon un autre correspondant de l'AFP sur place.

François Hollande regagne Paris

En déplacement au festival d'Avignon dans la soirée, le président de la République François Hollande a annoncé à minuit qu'il rentrait à Paris et se rendait directement à la cellule de crise activée place Beauvau. "La priorité est donnée à l'organisation des secours, le plan Orsec a été activé, le plan Blanc a été déclenché", a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est en train de se rendre à Nice.

Un conseil de défense restreint doit se tenir vendredi à 9h00 en présence de François Hollande, du Premier ministre Manuel Valls ainsi que des ministres de l'Intérieur (Bernard Cazeneuve), de la Défense (Jean-Yves Le Drian) et des Affaires étrangères (Jean-Marc Ayrault).

Des réactions partout dans le monde

Barack Obama a été rapidement informé de la situation à Nice. Ses conseillers à la sécurité le tiennent informé de son évolution, a annoncé jeudi la Maison Blanche. "Au nom du peuple américain, je condamne dans les termes les plus fermes ce qui semble être un odieux attentat terroriste commis à Nice, en France, qui a fait plusieurs dizaines de morts et de blessés parmi les civils innocents", a indiqué Barack Obama.

L'Union européenne est solidaire de la France et de son gouvernement dans leur lutte contre la violence et la haine, a déclaré vendredi Donald Tusk, président du Conseil européen, en marge d'une conférence internationale en Mongolie, après l'attentat commis à Nice. Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères, qui se trouve également à Oulan Bator, a quant à lui dénoncé un acte de "barbarie".

Le plus grave attentat depuis mars

Ce nouvel attentat intervient dans un contexte de menace terroriste très élevée, en particulier dans les pays, comme la France, intervenant en Syrie contre le groupe djihadiste Etat islamique. Il survient moins de deux semaines avant la fin programmée, le 26 juillet, de l'état d'urgence. Cet attentat est a priori le plus important commis en Europe depuis les attentats qui ont fait 130 morts le 13 novembre 2015 à Paris et 32 morts le 22 mars 2016 à Bruxelles, commis par le même réseau du groupe Etat islamique, dont une quinzaine de djihadistes sont morts au moment des attaques. Une vingtaine de membres ou complices présumés sont derrière les barreaux en France et surtout en Belgique.

La France avait déjà basculé dans l'ère de la violence djihadiste les 7, 8 et 9 janvier 2015 lors des attentats contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et un supermarché casher à Paris, qui avaient fait 17 morts et ont été suivis de plusieurs autres attaques ou tentatives. L'organisation terroriste ne s'est pas officiellement exprimée sur l'attentat.

Mais les partisans de l'Etat islamique se réjouissent sur les réseaux sociaux, vendredi, après les événements de Nice, selon une dépêche Reuters signée au Caire. "Le bilan s'élève à 62 croisés et infidèles français tués à Nice, en France. Dieu est grand ! Dieu est grand !", dit l'un d'eux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2016 à 15:55 :
http://www.atlantico.fr/decryptage/voici-enfin-vrai-et-tres-revelateur-visage-europe-benoit-rayski-2761663.html
a écrit le 15/07/2016 à 15:54 :
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/03/08/31001-20160308ARTFIG00241-immigration-cette-loi-votee-en-catimini-qui-elargit-le-droit-du-sol.php
Réponse de le 17/07/2016 à 19:37 :
Colonisation et libanisation de la France et massacres de Français : c'est la politique initiée par Giscard et poursuivie sans relache par le PS et l' UMP depuis 40 ans.
a écrit le 15/07/2016 à 14:36 :
n'y avait-il aucun militaire sur ces 2 kms alors qu'on voit partout des patrouilles? Pourquoi n'ont-ils pas tiré sur le conducteur et dans les pneus ? Ils n'ont pas le droit de tirer, comme ceux qui étaient devant le Bataclan bien avant la police. L'Etat d'urgence à la Hollande et Cazeneuve c'est du pipo, même les casseurs s'en moquent. L’impuissance totale de ce gouvernement déjà manifeste avec la loi travail s'étale maintenant devant toute la planète. Il faudrait avancer les élections.
a écrit le 15/07/2016 à 11:38 :
Encore un attentat par un individu bien connu des services de police.
Quand la justice comprendra t-elle que ces individus sont irrécupérables.
a écrit le 15/07/2016 à 9:46 :
L'envoyé de Shaitan a frappé. Que son âme erre pour l'éternité dans l'immensité glacé de l'Univers. Nous devrions refuser d'accueillir dans un de nos cimetières ce déchet d'humanité. Je pense que maintenant tous les beaux esprits sont pour la déchéance de nationalité.
a écrit le 15/07/2016 à 3:40 :
Un camion qui fait 2km sur l'un des endroits les plus touristiques au monde "la promenade des anglais" , le tout le jour de la fête nationale ...
Notre cher président va probablement demander une enquête qui aboutira à
"tout est normal , il n'y a pas eu de disfonctionnements ....comme au Bataclan"
a écrit le 15/07/2016 à 1:11 :
Ce type d'attentats risque de se multiplier, et est peu maitrisable sauf à bloquer tous les sites de France, vivant quelconque fete. Très poignant, pensant à toutes ces victimes de tous ages, et leurs Familles et Amis, qui sont aussi Victimes. Le drame risque de s'allourdir parmi les victimes : Décès de blessés graves, et invalidité, et traumatismes Psychologique, et de Sentiments, à Vie. Le " choix " du 14 Juillet, et du site, était ciblé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :