L'Insee table sur 73.000 créations d'emploi au premier semestre 2016

 |   |  461  mots
Avec 10,2% le taux de chômage en France métropolitaine devrait atteindre son pic fin 201nt de redescendre à 10% à la fin du premier semestre 2016.
Avec 10,2% le taux de chômage en France métropolitaine devrait atteindre son pic fin 201nt de redescendre à 10% à la fin du premier semestre 2016. (Crédits : reuters.com)
Selon l'Insee, la France renoue doucement avec les créations d'emploi : 46.000 nouveaux postes sont attendus en 2015 dans le secteur marchand. Mais il faudra attendre la fin du premier semestre 2016 pour voir le taux de chômage baisser à 10%, contre 10,2% fin 2015.

Sur le front de l'emploi, la situation s'améliore progressivement si l'on en croit la dernière note de conjoncture de l'Insee. Après trois années consécutives de baisse, dont une perte de 63.000 en 2014, l'emploi marchand devrait enfin progresser en 2015 avec 46.000 postes supplémentaires attendus, dont 24.000 créés au second semestre.

Au premier trimestre 2016, l'Insee s'attend même à une accélération avec 35.000 nouveaux postes. Pour l'institut, ceci serait notamment dû à une activité plus dynamique (avec un taux de croissance du PIB qui atteindrait 0,4% au premier comme au deuxième trimestre) et aux effets du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et du pacte de responsabilité.

Une fois encore, le tertiaire à lui seul soutient l'emploi

Sans surprise, ce rythme des créations d'emploi est essentiellement soutenu par le tertiaire et l'intérim responsables de 61.000 nouveaux postes au second semestre 2015, puis de 66.000 au premier semestre 2016. Si l'on ne tient pas compte de l'intérim, l'emploi dans le secteur marchand a progressé de 52.000 au premier semestre 2015, puis de 36.000 au second. Ce rythme se maintiendrait au premier semestre 2016 avec 34.000 postes.

Dans l'industrie, le recul de l'emploi serait « un peu moins accentué ». Au premier semestre 2015, l'industrie a ainsi perdu 9.000  postes par trimestre, au troisième trimestre, c'est pire avec 15.0000 pertes et, selon l'Insee, ce serait encore une chute de 10.000 au dernier trimestre. Au premier semestre 2016, l'industrie perdrait encore 17.000 emplois.
Dans la construction,  l'emploi décroit continument depuis... 2008. Le secteur a ainsi perdu 47.000 emplois en 2014 puis 22.000 au premier semestre 2015. L'Insee s'attend à un recul des effectifs de 7.000 au dernier trimestre 2015 puis de 6.000 par trimestre au premier semestre 2016.

Dans le secteur non marchand, a priori, il devrait y avoir 48.000 emplois créés en 2015 (après 52.000 en 2014), dont 22.000 contrats aidés. Au premier semestre 2016, l'emploi non marchand progresserait encore de 21.000 postes.
L'emploi total donc, en 2015, tenant compte de l'emploi non salarié et des salariés agricoles, augmenterait de 127.000, après 32.000 en 2014. L'Insee s'attend à une progression de 73.000 au premier semestre 2016.

Le taux de chômage passerait de 10,2% fin 2015 à 10% fin juin 2016

Pour autant, la reprise des créations d'emploi est insuffisante pour enrayer la courbe du chômage, notamment en raison de la croissance de la population active qui serait encore de 129.000 en 2015 après 174.000 en 2014. Ainsi, au troisième trimestre 2015, en France métropolitaine, le nombre des chômeurs (au sens du Bureau International du Travail) s'est accru de 75.000 et le taux de chômage atteints 10,2% après 10% au trimestre précédent. En incluant les Dom, ce taux est de 10,6%.

Au premier semestre 2016, du fait d'une moindre progression de la population active (51.000) et des créations nettes d'emploi attendues (75.000), le taux de chômage diminuerait pour atteindre 10,4% pour l'ensemble de la France et 10% pour la seule France métropolitaine. Début d'une véritable inflexion ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2015 à 19:02 :
ON PEUT TOUJOURS REVE??? LA TRIBUNE SENCURE SOUVENT ? ET ELLES ARANGE SOUVENT LE POUVOIR EN PLACE? LES SUBVENTIONS VONT ETRE BONNE EN 2016???
a écrit le 18/12/2015 à 22:39 :
...et ils croient qu'on les croit ?...
Rappelons qu'un emploi intérimaire ou un cdd reste un emploi précaire. Donc ne peut donner que des statistiques "précaires"!
Puis rappelons le aussi : il faut au moins 1% de croissance pour stopper la montée du chômage et 1.5% pour commencer (!...) à inverser la courbe du chômage!
a écrit le 18/12/2015 à 21:09 :
Demain on rase gratis, après-demain on plume gratis.
a écrit le 18/12/2015 à 16:04 :
si les allemands avaient notre progression démographique,leur chomage serait supérieur au notre.tout est problème de démographie:aujourd'hui le pays mange son pain noir,mais dans quelques années il sera le seul a pouvoir payer les pensions de retraite,celles ci pouvant etre meme revalorisées.l'état prépare l'avenir!
Réponse de le 19/12/2015 à 9:14 :
en effet, les seules annonces réelles sont des plans sociaux de suppressions EFFECTIVES nettes d'emplois ;

les statistiques mensongères sont l’apanage des élus socialistes UMPS.

Le gouvernement VallsFillon est un désastre, un mensonge ambulant.
a écrit le 18/12/2015 à 14:52 :
Comme écrivait Winston CHURCHILL…
Je ne crois que dans les statistiques que j’ai moi-même arrangées.
a écrit le 18/12/2015 à 12:34 :
40000 nouveaux fonctionnaires ! La classe !!
a écrit le 18/12/2015 à 12:17 :
Si ce sont les mêmes emplois que François avait annoncés, c'est même pas la peine d'en parler ...
a écrit le 18/12/2015 à 12:06 :
Allons allons, les rédacteurs de LaTribune veulent perdre définitivement le peu de lecteurs qui leurs restent... ou alors courent-ils l'augmentation de subvention ?
Mettez au moins en balance les destructions réelles d'emplois et les adultes en âge de travailler sans emploi, mais de grâce épargnez nous les stats officiels !
a écrit le 18/12/2015 à 12:06 :
Allons allons, les rédacteurs de LaTribune veulent perdre définitivement le peu de lecteurs qui leurs restent... ou alors courent-ils l'augmentation de subvention ?
Mettez au moins en balance les destructions réelles d'emplois et les adultes en âge de travailler sans emploi, mais de grâce épargnez nous les stats officiels !
a écrit le 18/12/2015 à 11:59 :
Aujourd'hui dans le figaro on apprenait que les créations d'entreprises avaient diminués au mois de novembre (auto entrepreneurs surtout).
Les attentats ont très fortement impacté le tourisme, et les ventes en grand magasins par ricochet. Vous rajoutez à ça le manque de neige et la douceur du climat qui vont accentuer cette crise et les ventes de vêtements chauds, là où les professionnels font leur plus grand chiffre d'affaire.
Cela juste avant les soldes qui s'annoncent dors et déjà mauvais après les mauvais résultats des soldes de l'an dernier du aux attentats. De toute façon même en 2012 2013 et 2014 les soldes étaient mauvais ou passables au mieux.
On nous annonçait une perte de 2 milliards d'euros du aux attentats (à mon avis sous estimé) et une croissance à 1 % au lieu de 1.1 %. Et là par on ne sait quel miracle l'INSEE dont je doute de l'indépendance nous sort qu'on fera finalement 1.1 % lol et 0.4 au t1 et t2 2016 , qu'on fait très rarement (on a fait 0.7 au t1 2015 dans un contexte hyper favorable suite au QE de Dragui qui a entrainé baisse du pétrole et de l'euro).

Là le pays est traumatisé (j'aimerai connaitre le moral des consommateurs et des chefs d'entreprises dans un pays post attentats) et on ferait miraculeusement 0.4 % sans la moindre réforme quoiqu'en dise Hollande qui va ne faire aucune réformes de structures.
Je rappelle que les taux us de la fed ont augmenté ce qui va faire augmenté l'OAT tôt ou tard d'autant que DRAGUI ne peut plus aller aussi loin qu'avant, freiné par le ministre de l'économie allemand. Bref l'effet pétrole et baisse de l'euro (qui remonte un peu en plus) va s'estomper au t1 et t2 ne va jamais produire 0.4 %, je n'y crois pas une seconde surtout deux trimestres de suite.

Foie d'un économiste à la fois pessimiste mais surtout réaliste. Au début de l'année les grands médias style BFM nous annoncait des croissances mirifiques au délà des 2 % alors qu'on se traine autour de 1 attentats ou pas d'ailleurs...

Bref les français ont le blues , la confiance n'est pas là, dans ce contexte la croissance ne pourra pas redémarrer et le chômage continuera à augmenter ou au mieux à stagner.
Réponse de le 18/12/2015 à 15:25 :
on va faire simple
la croissance potentielle de la france est epsilon ( nulle donc), chose a peu pres reconnue par tous les economistes un tant soit peu honnetes....
alors on ne voit pas bien des 2 ou 3% ( ou meme 1) de croissance sans revenir brutalement aux fondamentaux
et les fondamentaux francais c'est qu'il est urgent de s'appauvrir et de downsizer pour ne pas payer l'addition pour tt le monde...
( ca ' reduit les inegalites dans les risques et le temps de travail'!!!)
a écrit le 18/12/2015 à 11:55 :
Patience d'humour noire: Après une bonne épidémie de grippe cette hiver, une bonne canicule l'été prochain, on devrait améliorer les caisses de retraite, libérer des lits, libérer des postes. Bien sûr, l'idéal serait une pandémie nationale (on n'en veut pas à nos voisins), mais là, il ne faut pas rêver l'ANSES veille..............Chérie, on mange du poulet dimanche ?
a écrit le 18/12/2015 à 11:10 :
les promesses on connait il n'y a que ceux qui les dises qui s'engage, et puis sa met un peut de pommade pour faire passer les surabondance de taxes que les français vont devoir payer a partir du 1 janvier,ne vous inquietez pas brave gens 2017 arrive a grand pas et dehors cette ramassi de menteurs!!!
a écrit le 18/12/2015 à 10:14 :
Ce refrain de l'INSEE, organisme de fonctionnaires, devient ridicule. Ce gouvernement mène une politique de sabotage de l'économie et croire que les efforts des voisins européens suffiront à sauver nos emplois est illusoire. On se moque du monde.
a écrit le 18/12/2015 à 9:55 :
Cela sent le cadeau de noël tout en promesse orale, pour préparer les vœux de nouvel an!
a écrit le 18/12/2015 à 9:35 :
fichtre, avec les 30 000 nouveaux arrivants, ca fait 100 000 creations de postes!
les entreprises ne me disent pas pareil !
faudra surveiller les chiffres de la dares, hein ;-))))))))))))))
a écrit le 18/12/2015 à 7:35 :
quelle est la marge d'erreur de ces estimations? Vous ne parlez jamais des destruction d'emplois pendant la même période. Etes vous sûr que les pays dont l'économie dépend du pétrole, du gaz, du charbon, des minéraux feront les croissances annoncées? Si ces pays chutent, nous chuterons avec.
Réponse de le 20/12/2015 à 12:20 :
Ben c'est un chiffre net, donc qui prend en compte des suppression...
a écrit le 18/12/2015 à 7:20 :
Ce ne sont que des prévisions généreuses ....! ,révisables à la baisse...mais.... avant les fêtes la com.de l'Insee tente d'adoucir la morosité du climat social....
a écrit le 17/12/2015 à 23:32 :
@BONSOIR : Monsieur HOLLANDE demain on rase gratis changez de disque nous entendons le même refrain depuis QUATRE LONGUES ANNEES DE VOTRE QUINQUENNAT !
Réponse de le 18/12/2015 à 8:42 :
Gauche Droite même combat sur le sujet de l'emploi rien n'est fait et rien ne sera fait

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :