Le taux de chômage au plus haut depuis 1997

 |   |  307  mots
Le taux de chômage au sens du BIT a atteint un niveau record.
Le taux de chômage au sens du BIT a atteint un niveau record. (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)
D'après les chiffres de l'Insee, qui calcule le chômage au sens du BIT, le taux de chômage a augmenté de 0,2 point au troisième trimestre 2015 pour atteindre 10,2% de la population active.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a progressé de 0,2 point au troisième trimestre en France métropolitaine pour s'établir à 10,2%, un plus haut depuis 18 ans, selon les chiffres de l'Insee publiés jeudi.

En incluant les départements d'Outre-mer, le taux progresse dans les mêmes proportions à 10,6%, là aussi un plus haut depuis l'automne 1997. Sur un an, la hausse atteint 0,2 point.

Nouveau record

Calculé selon la méthode BIT, qui permet les comparaisons internationales, le nombre de chômeurs atteignait 2,941 millions en France métropolitaine fin septembre, soit 75.000 de plus que fin juin et un nouveau record. Ce total se compare avec celui du nombre d'inscrits à Pôle emploi en atégorie A, calculé de façon différente, qui s'élevait à 3.547.800 fin septembre.

L'institut européen de la statistique, Eurostat, qui publie des données sur une base mensuelle, a fait état mardi d'un taux de chômage français de 10,8% en octobre, stable par rapport à septembre et qui s'inscrit, pour la première fois depuis 2007, au-dessus de la moyenne de la zone euro, revenue à 10,7%.

Un quart des 15-24 ans touchés

Pour l'Insee, la hausse du troisième trimestre a touché toutes les catégories d'âge et plus particulièrement les jeunes, le taux de chômage des 15-24 ans progressant d'un point à 24,6%, un plus haut depuis janvier 2013. Pour les 25-49 ans comme pour les 50 ans et plus, la progression a été de 0,2 point a respectivement 9,5% et 7,2%.

Le taux d'emploi des 15-64 ans est resté stable à 64,2% sur le trimestre comme sur douze mois. L'institut compte d'autre part 1,4 million de personnes souhaitant un emploi qui ne sont pas comptées dans la population au chômage au sens du BIT. Ce nombre, qualifié de "halo" autour du chômage, a baissé de 64.000 sur le trimestre.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2015 à 1:35 :
Mon ennemi c'est la finance ??? non, la finance, elle va très bien, et de mieux en mieux...les riches sont de plus en plus riches...
a écrit le 03/12/2015 à 20:53 :
petite difference, en 97 c'etait le pic, avant la forte decrue liee a la bulle internet....
la france actuelle rentre a peine en rythme de croisiere de 40 000 nouveaux chomeurs tous les mois; c'est les bons fruits justes et reenchantes de la politique ayrault montebourg duflot qui commencent a arriver
et la bonne nouvelle, et ca les econometres vont le decouvrir expost avec effroi et stupeur via des tests structural change, c'est que ca n'a rien de conjoncturel.....
( oui bon, je sais, la france a demoli 1/3 de son industrie entre 2002 et 2012, on est actuellement a 50%, a 100% de l'industrie detruite, y aura plus rien a casser... sauf dans les services ;-))))))))))))))))))))))))))) )
a écrit le 03/12/2015 à 20:07 :
J'ai failli poser la question du pourquoi autant de chômage en 97, mais je vais me retenir... Sinon : bonne crise économique à tous. Vous reprendrez bien un pe.. pardon, beaucoup d'argent..? Vive les généreux milliardaires! Du moment con y croit.
a écrit le 03/12/2015 à 17:23 :
Pour moi, cela vient largement d'un manque de confiance. Tous les indicateurs sont bien orientés et pourtant...cherchez l'erreur... ??? Je crois que l'hypothèque politique est fondamentale. Avec la perspective du FN et de son absurde programme de régression, le serinage de la presse sur ce thème, pourquoi va-t-on prendre le risque d'investir en France ? Pour être rembourse en "monnaie de singe" ? Se retrouver en Union soviétique peinte en bleu, blanc, rouge ? Non, merci....
a écrit le 03/12/2015 à 17:12 :
j,ai 59 ans , commencer a travaiiler a 15 et demi 170 trimestres je suis a l , allocation ass double peine pour ceux qui ont commencer jeune a travailler a savoir que nos jeunes commence a 35 ans a un an de la retraite ont trouve aucun emploi la scision entre les deux générations va etre terrible ont veut garder tout le monde au chomage entre ceux les vieux qui ne veulent pas quitter leur place sous pretexe que l, ont s ennuie a la maison il faut faire tri nos dirigeants nos cadres qui ont vidé les caisses bravo quel honte a ce pays
a écrit le 03/12/2015 à 16:43 :
Le brillantissime modèle économique et social français, que le monde entier nous envie (mais que personne ne copie), démontre par ses excellents résultats sociaux, que le mur est là. Le modèle que gauche et droite au pouvoir depuis un tiers de siècle, développent sans discontinuer, démontre que choisir le chômage de masse financé par de moins en moins d'actifs paupérise le pays. Mais les castes au pouvoir, s'autoprotègent et leur seul souci -personnel-c'est quel poste vais-je avoir demain et quels en sont les avantages ? ...pourvu que ça dure !!!!
a écrit le 03/12/2015 à 16:38 :
En finir avec ce chiffre ! Ce n'est plus le nombre de chômeur qu'il faut regarder mais plutôt le nombre de DESTRUCTION D'EMPLOI depuis la grande vague des délocalisations dans les pays du tiers monde. Ainsi que le nombre d'ACTIFS restant sur le territoire est là ont aura les vrais chiffres ! simple soustraction entre le nombre d'habitants majeurs et le nombre d'actifs pour connaître les ressources disponibles du pays. Merci a tous d'avoir sacrifié les générations présentes et futures. L'effet domino est en marche.
a écrit le 03/12/2015 à 15:33 :
sans avoir besoin de calculette il serait préférable de dire que le chiffre réel est plus proche de 5 millions que de 3 millions ce qui donne un taux de chômage de 17% (5 / 29 millions d'actifs nets consolidés)
a écrit le 03/12/2015 à 15:27 :
C'est la bébête qui monte, qui monte, qui monte et gouzigouzis !!! Arrête ça me grattouille !!!
a écrit le 03/12/2015 à 15:05 :
Ce que je ne comprend pas chez vous en France, c'est les syndicats qui sont payés par vos impôts cela me poserai problème a votre place.
a écrit le 03/12/2015 à 14:14 :
La droite veut travailler plus; la gauche veut partager le temps de travail. Il faut trouver un compromis en réduisant le cout du travail pour créer des emplois et en finançant le temps disponible par une contribution de l'énergie.
a écrit le 03/12/2015 à 13:43 :
Marion !
Réponse de le 03/12/2015 à 14:52 :
Marion qui?
a écrit le 03/12/2015 à 13:28 :
Mais qui en doutait quand c'est le sens de la démographie galopante et de l'histoire !
Donnons donc les mêmes garanties de survie/chômage/fin d'activité au public comme au privé et la même sécurité/insécurité de l'emploi/activité et une assurance universelle pour tous et on verra enfin les patrons et administrations se bousculer pour recruter et conserver leur main d'œuvre et la conserver ! mdr !
Tout ce qui est rare est cher, n'est ce pas ? pour avoir enfin des salaires/rémunérations décents il ne reste plus qu'à raréfier la ressource ! élémentaire ! non ? infiniment logique pour contrer l'esclavage prôné par le médef.
Pourquoi donc justifier les retours sur investissement des patrons et pas ceux des salariés ? QUI va m'expliquer enfin !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/12/2015 à 14:17 :
Je vais t'expliquer.. ceux qui n'ont pas envie de travailler, ceux qui trouvent que les allocations chômage sont compétitives par rapport à un boulot mal payé, ou ceux qui ont gâchés 15 ans d'études gratuites offertes par la Nation ont bien du souci à se faire. Seul le système de protection sociale dans le rouge vif permet ENCORE de telles attitudes (c'est évidemment du passé). pour info, en Chine pas de pressions sociales, mais pas de chômage car ils appliquent la loi de St Paul: qui ne travaille pas ne mange pas!
a écrit le 03/12/2015 à 13:26 :
Un grand bravo à Hollande , Sapin etc ..... tous socialos !!!
Nous allons tout droit vers la révolution !!!!!!
a écrit le 03/12/2015 à 13:20 :
On devrait pouvoir destituer ces gens. Changeons la Constitution. On n'a vu jamais pareille situation. Ils s'accrochent au pouvoir comme des moules à un rocher. La plaisanterie a assez duré, les dégâts sont dramatiques. Combien de vies abimées par la faute de ces gens?
a écrit le 03/12/2015 à 13:09 :
Peut etre faut-il revoir notre politique du travail:un meilleur encadrement des chomeurs s'impose.je milite pour obtenir plus de moyens pour pole emploi et pour la formation:ces moyens pourraient s'obtenir en taxant les salaires supérieurs a 1.3 smics grace a une "csg spéciale emploi".
Réponse de le 03/12/2015 à 15:38 :
Notez que Pole Emploi c'est 55 000 fonctionnaires (47 000 équivalent temps plein), 10 semaines de congés en moyenne, une masse salariale de l'ordre de 5 Milliards d'euros par an. Soulignons que Pole Emploi drague au mieux 30% des offres d'emplois... çà interpelle non?
a écrit le 03/12/2015 à 13:04 :
Bravo les "socialistes" !
Libéralisez vous seule issue possible.
a écrit le 03/12/2015 à 13:02 :
Et passer aux 10heures par semaine, payées pour 8 heures et imposées pour 25h.
Il faut créer un label "chômeurs made un France" pour valoriser le chômage et les filières créatrices de temps libre.

J'attends toujours les effets des contrats emplois seniors, jeunes, fictifs, degénération, tremplin terrorisme....
a écrit le 03/12/2015 à 12:49 :
Le problème actuel du chômage est un problème de confiance. Le chômage augmentera jusqu'en 2017, quand de nouvelles élections auront lieu.
a écrit le 03/12/2015 à 12:33 :
suite; il est souhaitable de faire participer l'énergie au financement de ce temps libéré. Le chomage est la conséquence d'un prix de l'énergie trop faible.
Réponse de le 03/12/2015 à 12:47 :
Les théories économiques suggèrent tout le contraire. Plus le prix de l'énergie est faible, plus les industries tournent.
Réponse de le 03/12/2015 à 14:18 :
Alors, il faut changer l'économie. C'est ce qu'expriment de nombreux économistes dont celui qui inspire notre Président. Merci.
Réponse de le 03/12/2015 à 14:39 :
Réponse à Tartarin. Mon raisonnement est valable jusqu'à un certain seuil, après, c'est vous qui avez raison. Cela correspond à la notion de double dividende.
a écrit le 03/12/2015 à 12:25 :
Il ne faut pas oublier qu'une partie du chomage est en fait du temps libéré par les gains de productivité que nous procure l'énergie.
a écrit le 03/12/2015 à 12:23 :
La France est victime d'un sabotage idéologique promu par une caste d'incapables qui vivent le plus souvent d'argent public. Ils sont dans les médias, ils donnent des leçons de morale et profitent bien du système. Il faut libéraliser sinon on va dans le fossé .... Il est peut-être déjà trop tard....
a écrit le 03/12/2015 à 10:57 :
Il n'y a pas de quoi pavoiser nos fenêtres avec cette nouvelle terrible pour la France. Nous battons des records du taux de chômage. Pauvre France que t'on fait nos élus pour que tu tombes aussi bas.
Réponse de le 03/12/2015 à 12:32 :
ils ne pense que pour eux
et leurs petits privilege
reegarder ils continue de vendre la France en morceaux
Alstom, areva, bientôt air France
apres avoir vendue l'industrie
ump voulez vendre les routes nationale
et bientôt le service des contravention
qui vas les inculpe de haute trahison
et surtout juge comme tel
a écrit le 03/12/2015 à 10:48 :
Où en est la mise en oeuvre des 20 mesures pour lutter contre le chômage de longue durée, annoncées par M Rebsamen, au mois de février de cette année ?
En avez-vous vu la couleur ?
Réponse de le 03/12/2015 à 14:06 :
"pas au courant ", "pas le temps"
Réponse de le 03/12/2015 à 18:35 :
" faites un recours hiérarchique" !
Réponse de le 04/12/2015 à 8:15 :
" ceci n'entre pas dans mon domaine de compétence"
Réponse de le 04/12/2015 à 11:37 :
allez voir à l'AFPA
a écrit le 03/12/2015 à 9:54 :
Pour ceux qui bossent en grande ville, de plus en plus de bouchons, une pagaille incroyable pour se rendre au lieu de travail ou en repartir. Des nouvelles constructions et travaux à n'en plus finir. Je ne vois pas comment absorber plus de travailleurs nos infrastructures sont saturées. Donc vrai crise en France ou du Pipo ?
a écrit le 03/12/2015 à 9:47 :
25% des 15-24 ans!!!! Mais quand va-t-on se reveiller? Quel désastre à venir! C'est pas possible de sacrifier une génération comme nous le faisons. Amis entrepreneurs, il est temps de discriminer à l'embauche et de ne prendre que des jeunes, et surtout en CDI.
a écrit le 03/12/2015 à 9:18 :
la demission de m hollande doit etre exige
car la nous avons le 1er critere de son election bafoue
sa 1er promesses electoral non tenue
et il continue a enfumer sur d'autres sujet
alors qu'il est incapables de resoudre le sujet majeur
a écrit le 03/12/2015 à 9:08 :
Les Français constatent depuis début 2000 le désastre économique engendré par les fautes politiques
des gouvernements croisés de Chirac Jospin Raffarin De Villepin
puis
des gouvernements croisés Sarkozy Fillon Wauquiez Pécresse Bertrand Lagarde Lemaire Chatel avec les socialistes Mitterand Kouchner Dati Morin Eric Besson
puis des gouvernements croisés Hollande Valls Belkacem ElKhomri Harlem Desir avec les transfuges UMP Macron Rebsamen

tous ces ministres ont la responsabilité des travailleurs pauvres miséreux et du chômage massif qui se répandent en même temps que les attentats sanguinaires.
a écrit le 03/12/2015 à 8:41 :
Échec de Mitterand échec Chirac échec de Sarko échec de Hollande !!

J'ai comme l'impression qu'on n'est pas adapté au monde
Réponse de le 03/12/2015 à 11:28 :
vous avez oublie celui par qui l'appauvrissement des francais a commence
Giscard
celui a endette la nation celui qui a créer la crise sa peur de 1968
et des ouvriers réclament des augmentations

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :