La Cour des Comptes s'attaque à Pôle Emploi... qui se défend

 |   |  710  mots
Dispersion de moyens, coûts croissants... Les griefs de la Cour des comptes contre Pôle Emploi sont nombreux.
"Dispersion de moyens", "coûts croissants"... Les griefs de la Cour des comptes contre Pôle Emploi sont nombreux. (Crédits : Reuters)
Dans un rapport, la Cour des comptes juge que l'organisme d'aide au retour à l'emploi a vu ses coûts augmenter sans pour autant avoir gagné en efficacité. La direction de Pôle Emploi réfute les conclusions de ce rapport et répond à la Cour des comptes.

| Article publié le 1.07.2015 à 8:58, mis à jour le 2.07.2015 à 14:17

Manque d'accompagnement des chômeurs les plus vulnérables, perte de contact avec les entreprises, coûts croissants: la Cour des comptes a livré un nouveau rapport au vitriol contre Pôle emploi, dont le contenu avait déjà été en partie révélé par le quotidien Le Parisien.

Une connaissance insuffisante des entreprises

La Cour des comptes estime que Pôle emploi (53.000 agents, 32 milliards d'allocations versées par an) connaît:

"des résultats contrastés, avec des coûts croissants". "Confronté au chômage de masse, il a redéfini profondément sa stratégie en 2012, mais continue de connaître des difficultés opérationnelles, en dépit de l'engagement de ses personnels".

Circonstance atténuante: entre 2009 et 2015, le nombre de personnes inscrites sur les listes du plus gros opérateur de l'Etat, né en 2008 de la fusion à marche forcée entre l'Assedic (indemnisation) et l'ANPE (accompagnement), est passé de 3,9 millions à 6,2 millions, soit +58%, relèvent les Sages de la rue de Cambon.

Dans leur viseur, le manque de contacts avec les chômeurs de longue durée et des demandeurs d'emploi les plus éloignés du marché du travail, la baisse du nombre d'offres d'emploi collectées ou encore le peu de temps consacré aux entreprises.

La Cour pointe "des coûts croissants", une "dispersion des moyens", une "mission d'intermédiaire entre offre et demande qui n'est plus prioritaire" ainsi qu'une "connaissance insuffisante des besoins des demandeurs d'emploi et des entreprises".

"Les moyens humains sont dispersés", est-il également noté. "La part trop importante du temps de travail des conseillers consacrée à des activités de gestion et de management (22%)" aboutit à ce que celle de l'accompagnement des demandeurs d'emploi, "pourtant une priorité", est en définitive inférieure à 30%.

Pis, "Pôle emploi ne serait à l'origine directe de la reprise d'emploi que dans 12,6% des cas".

Pôle emploi dément et répond aux attaques de la Cour

A Pôle Emploi, qu'il s'agisse de la direction générale ou des syndicats, le moins que l'on puisse dire est que le rapport de la Cour des comptes est très mal perçu.

Dans une lettre envoyée à Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, s'emploie à démonter point par point les reproches. "Interprétation erronée", "vision dépassée du service public de l'emploi et de Pôle emploi", analyse qui s'appuie sur "des indicateurs contestables": il dénonce un rapport "exclusivement à charge" qui ne "prend pas en compte l'évolution de notre environnement et notamment l'impact du numérique sur l'évolution du marché du travail".

Il évoque l'agrégation sur le site de Pôle emploi d'offres d'emploi de partenaires du privé, qui ont permis à l'opérateur de "doubler par rapport à 2012" le nombre d'offres en ligne:  300.000 accessibles, dont 180.000 issues des partenaires privés.

Les résultats de l'opérateur sont "perfectibles", mais "progressent de façon incontestable", selon Jean Bassères, qui cite à l'appui des données chiffrées relatives au retour à l'emploi et à la satisfaction des demandeurs d'emploi et des entreprises.

"En isolant l'effet de la conjoncture, l'efficacité de Pôle emploi s'est significativement accrue au cours des dernières années", se défend-il.

Le directeur général pointe aussi du doigt que les recommandations formulées par la Cour "sont pour la plupart déjà engagées" (dématérialisation de l'inscription et de la demande d'allocations, démarrage plus rapide de l'accompagnement, augmentation du nombre d'agents délivrant des services...)

La Cour des comptes dit en revanche approuver "pleinement" le principe de la réforme stratégique de Pôle emploi engagée en 2012, qui vise à "différencier les services rendus" en fonction du degré d'éloignement du marché du travail, et juge "satisfaisante" l'indemnisation des demandeurs d'emploi.

Dans un communiqué, le Snu Pôle emploi dénonce un "énième rapport à charge". "Oui les offres d'emploi diminuent et le chômage augmente, mais Pôle emploi n'en est en rien responsable", estime le syndicat. Les agents de Pôle emploi "font leur boulot", rétorque pour sa part la CFDT dans un communiqué.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2015 à 3:49 :
À part la Mission Locale, je n'ai jamais trouvé un emploi, ni grâce à Pôle Emploi, ni grâce à Cap Emploi.

Si il n'y a pas de résultats, c'est que vous êtes incompétents et inutiles pour nous, à part chercher un emploi, un chômeur n'a aucun pouvoir d'en trouver un, ceux qui décident, sont quand même les recruteurs, si c'était nous qui décidons, on ne serait plus au chômage depuis longtemps.

C'est trop facile de dire que c'est de notre faute, c'est pas parce que c'est facile de trouver un emploi pour certains, que ça l'est automatiquement pour tout le monde.
a écrit le 04/07/2015 à 10:24 :
Pôle Emploi, vaste rigolade! Coût astronomique pour un résultat insignifiant! Le coût pour encaisser les cotisations et reverser les allocations chômage est disproportionné.Avec la retenue à la source, ce rôle devrait être dévolu à Bercy.
Pôle Emploi devrait être complètement restructuré en des pôles spécifiques tels que PE Jeunes, PE Seniors, ect... Le personnel (qualifié) devrait avoir des objectifs et justifier des actions pour les atteindre. Le Pôle emploi d'aujourd'hui n'est qu'un gouffre financier tout comme beaucoup d'autres services publics, mais il n'y a pas de volonté politique pour changer tout ça.
a écrit le 03/07/2015 à 16:50 :
Pour moi il faut un meilleur quadrillage du territoire.
En France il y a 2581 communautés de communes, et on le sait les créations d'emplois et d'entreprises sont totalement dispersées et loin de pôle emploi.
Il faut que chaque communauté de communes dispose d'une ou deux personnes de pôle emploi affectées définitivement, et rémunérées partellement par la communauté de communes.
Comme ça la(les)personne pourra suivre les chômeurs, impacter les formations et les entreprises qui pour elles feront l'économie d'une agence d'intérim,
Un rapport privilégié avec pôle emploi qui serait vite rentable pour tous.
a écrit le 03/07/2015 à 9:34 :
il suffisait demander aux chomeurs et le constat aurait été bien plus cruel
et comme à pole emploi on se remet pas en cause bin y'en a encore pour 20ans
a écrit le 03/07/2015 à 9:30 :
Pourquoi ne pas confier la gestion des chômeurs au privé. Les cabinets missionnés par Pôle Emploi n'ont-ils pas démontré qu'ils étaient moins efficace et plus chers ?
Réponse de le 03/07/2015 à 10:33 :
les cabinets extérieurs, c'est comme les chiots privés, pas toujours très propres.

Les cabinets privés ne créent pas d'emplois, et ils ne font rien pour enrayer les destructions massives d'emplois depuis l'ère chirac raffarin sarkozy fillon hollande valls
a écrit le 03/07/2015 à 8:57 :
Pôle emploi défend son morceau de beefsteak, sa gamelle. Normal ce sont des "emplois" alimentaires , ils ne sont pas destinés à aider. Seule la vérité blesse
a écrit le 02/07/2015 à 23:06 :
@Britannicus a écrit le 02/07/2015 à 21:43 :

Vous proposez l'idée saugrenue de confier l'emploi aux CCI ! combien de ramiers es qualité CCI avez-vous sur les bras dans vos CCI ?

Les Chambres de Commerce sont obèses et ont démontré leur inefficacité puisque les fumeuses CCI portent lourdement le déclin de l'industrie et la mort des petits commerce.

La pléthore de fonctionnaires déguisés des CCI est désoeuvrée, il faut en faire une coupe à 90%, faire table rase,
les coûts exhorbitants des CCI dans leur château aux façades luxueuses de verre est ruineux pour l'économie, source de désordres, de concurrence déloyale, de concussion avec les juges consulaires des tribunaux de commerce en conflits d'intérêts permanents.

Personne ne regrettera la fermeture des CCI, sans indemnité aucune pour leurs fonctionnaires comédiens qui iront créer leurs entreprises avec leurs prétendues expertises ... nous allons bien rire de leurs exploits, encore faut-il qu'ils aient un soupçon de courage et d'envie de se lever tôt pour bosser, ils en ont tellement perdu l'habitude.
Réponse de le 03/07/2015 à 11:20 :
+1
Les employés de CCI ne connaissent rien à l'entreprise car n'y ont jamais bossés...les CCI sont inutiles...à quand la fermeture?
a écrit le 02/07/2015 à 21:43 :
En même temps, si la Cour des Comptes a besoin de faire un rapport pour découvrir ce que tout le monde sait depuis des années, elle n'est pas très efficace non plus, la Cour... Allez, confions donc le service public de "Pôle Emploi" aux Chambres de Commerce : elles ne feront pas pire, et puisque les entreprises sont derrière elles, elles ne peuvent que les satisfaire, non ?
a écrit le 02/07/2015 à 16:50 :
@ Delphine a écrit le 02/07/2015 à 15:19 :
vous mélangez les carottes et les choux, ce qui coute cher chez Pole Emploi, ce sont les indemnisation des chômeurs dont le nombre ne cesse d'enfler, de se répandre de façon Rebsaménienne
qui sont à mettre au débit de la destruction massive d'emplois engendrée par les très mauvaises décisions des Ministres des gouvernement Raffarin / DeVillepin / Fillon / Valls sur les 15 dernières années
sous l'égide des Chirac sarkozy Hollande
avec la nonchalance des Députés et Sénateurs UMP Nouveau Centre PS Verts UDI Ripublicains
a écrit le 02/07/2015 à 15:19 :
Pôle emploi nous coûte 5 milliards €. Soit un budget de 1 million d'€ par salarié de pôle emploi. Et les syndicats trouvent qu'il n'y a pas assez de moyens ?
Réponse de le 02/07/2015 à 16:50 :
Mode de calcul absurde ! Comme si les employés de pôle emploi étaient responsables du coût du traitement de presque 6 millions de chômeurs (toutes catégories confondues) !
a écrit le 02/07/2015 à 14:27 :
La Cour des Comptes s'attaque à Pôle Emploi, sncf, ratp, la poste, air france, edf, contrôleur aérien, chu... enfin les vrais réformes arrivent en France !!! A vrai dire avec 97,40 de déficit; il y a le feux à la maison ! On connait l’hémorragie que sont les administrations publiques et ses fonctionnaires suffit d'appuyer là ou ça fait mal et d'avoir le courage de réformer...
Réponse de le 02/07/2015 à 16:48 :
j apprécie votre délire et vos fantasmes. Hélas ni à gauche ni à droite ne se trouve un leader politique capable de réformer le public...
a écrit le 02/07/2015 à 14:16 :
Pôle emploi démontre comme toutes administrations publiques inefficacités et coûts faramineux en pure perte avec des agents publics à faible productivité, sans culture de résultat, service rendu médiocre... Il y a 5,6 millions de fonctionnaires au Club Med France pourtant les caisses de l'état sont vides et resteront vides sans réformes efficaces de la sphère publique car cela devient urgent avec un déficit de 98% !!!
a écrit le 01/07/2015 à 18:43 :
Est ce que Pole Emploi n'est pas tout simplement dépasser par des sociétés comme Monster, Linkedin,viadeo, Michael Page, Manpower et compagnie, ?
Meme s'il est vrai que depuis 2009 le nombre de chomeur a doublé et paslesemployés de Pole Emploi. Je constate autour de moi que les personnes qui cherchent par passent pas par le portail de PE.
Je pense que PE devrait plustot faire le focus sur un accompagnement à la formation avec les CCI car il y a une enveloppe de 32Mds qui pourrait etre mieux utilisée.
a écrit le 01/07/2015 à 18:34 :
Depuis quand Pole emploi a-t-elle une obligation de résultat ? Quand nos hommes politiques auront ils une obligation de résultat pour eux même avant de faire la leçon aux autres, avant de regarder à la gestion des coûts de Pôle emploi ? Cette administration doit gérer tellement de candidats, et se démultiplier, et il y a de moins en moins d'offres d'emploi.
Rentabilité, il n'y a plus que cela qui compte, cela ne nous a mené à rien.
a écrit le 01/07/2015 à 11:40 :
Chez Pole Emploi des plans sociaux en vue ? ehehehe
Réponse de le 01/07/2015 à 22:59 :
Vous vous réjouissez que des gens qui essaient de faire leur boulot dans la limite des moyens à leur disposition, et qui essaient tous les jours de trouver des réponses aux sollicitations des demandeurs d'emploi que ce soit en termes d'indemnisation, de demande de financement de formations, d'écoute active de leurs problématiques, de déblocage de leurs dossiers puissent perdre leur travail. Franchement, les conseillers pôle emploi ne peuvent qu'aider une petite partie de leur public et ça prend tout leur temps, du coup l'immense majorité restante dit que ça sert à rien. C'est une vision dénigrante, méprisante, insultante et égocentrée. Mais bon vu le niveau moral moyen de l'être humain, il ne faut sans doute pas être étonné de réactions en cascade comme les vôtres...
Réponse de le 02/07/2015 à 18:08 :
1. On n’a pas le temps, débordé de travail
2. Ce n’est pas mon travail, hors attribution
3. Vous avez plus de <> ans ou moins de <> vous ne pouvez pas bénéficier de ces mesures
4. Vous avez plus de <> mois d’inscription à Pôle Emploi ou moins de <> mois d’inscription vous ne pouvez pas bénéficier de ces mesures
5. Ces mesures ne sont pas un droit
6. Allez voir à l’AFPA
7. Vous n’avez besoin de rien
8. Allez voir le psychologue
9. Demandez de l’aide à vos parents, vos frères et sœurs, cousins ou cousines, oncles et tantes (façon Le Pen)
10. Si vous bénéficiez du RSA, allez voir le Conseil Général
11. Si vous souhaitez suivre une formation, allez voir le conseil régional ou le CREFOP
12. Vous souhaitez un accompagnement vers l’emploi allez voir la DIRECCTE afin de bénéficier des fonds du FSE
13. Vous avez demandé à suivre une formation en couture, contactez notre partenaire <> pour une formation en « doublure »…des murs
14. Devenez auto entrepreneur dans les emplois familiaux
15. Souscrivez un contrat d’apprentissage, de professionnalisation, d’insertion en contactant des société
16. PARDON ! …PARDON !... PARDON ! ( à répondre à chaque question du chômeur)
17. Partez à l’étranger, vendez votre voiture pour acheter le billet d'avion
18. Créez votre entreprise
19. Passez des concours administratifs
20. Allez voir dans une autre agence car ici on a plus de budget. Nous sommes désolés
21. vous avez demandé Pole Emploi ne quittez pas (numéro surtaxé pour vous aider dans la gestion de votre budget)
22. Vous n’habitez pas dans une Zone Urbaine Sensible
23. Encore une demande de votre part et vous serez radié de Pôle Emploi pendant (X) mois
24. On n’a pas reçu la circulaire d’application
25. C’est quoi votre problème ?
26. allez voir le PLIE
27. allez voir l’association de défense des droits de la femme, l’association des éleveurs d’abeilles, l’association de chômeurs « entraide et partage », l’association « rendez-vous emploi », le Secours Catholique, etc.
28. faites un bilan de compétence chez nos amies de XX, titulaires d’un DESS en recherche de personnalité approfondie (qui n’existe plus dans la nomenclature des diplômes universitaires depuis 15 ans) ou d’un diplôme en psychologie passé au Canada. On a d’excellents résultats
29. Ca doit passer en sous-commission, commission, grosse commission, on vous rappelle d’en 2 mois.
30. vous n’avez pas le statut de travailleuse handicapée, nous regrettons de ne pouvoir donner suite à votre demande (sourire)
Réponse de le 03/07/2015 à 18:02 :
Il y pas mal de "réponses" déjà entendues ou lues en provenance de Pole Emploi
a écrit le 01/07/2015 à 10:51 :
La Cour des Comptes serait-elle complice des manoeuvres frauduleuses de Rebsamen

La tendance actuelle de manipulation scandaleuse des chiffres du chômage réel s'accélère ;

voilà les faits :
Les travailleurs pauvres précaires en CDD restent inscrits, en déclarant leur heures mensuellement en classe chômeur B, durant leurs CDD de misère ;

Bizarrement, le dernier jour de leur CDD précaire de misère, Pôle Emploi leur envoi un courriel pour leur signifier la "chose" suivante :

"Décision de cessation d'inscription"

C'est extraordinaire, ainsi le 30 du dernier mois de son CDD précaire, soit la veille de son retour comme demandeur d'emploi sans travail classe A, Pole Emploi désinscrit arbitrairement !!!

Sans des instructions de manipulation des statistiques du chômage réel, ce genre de manipulations SCANDALEUSES rebsaméniennes n'aurait pas lieu.
a écrit le 01/07/2015 à 10:26 :
L'objectif premier de Pôle Emplois est de créer des postes de fonctionnaires. L'objectif second est de distribuer les aides aux chômeurs. Tout cela est une mascarade étatique. Maintenir le peuple dans la dépendance de l'état est une stratégie de pouvoir. Ceci explique que ce pays est inerte et soumis à son système qui le ruine. Je n'ai plus d'espoir. La prochaine étape est la cessation de paiement mais elle peut intervenir dans un an aussi bien que dans 10 ans. L'euro brouille les cartes hélas. Le plus tôt sera le mieux.
Réponse de le 01/07/2015 à 11:23 :
Tout à fait d'accord avec JIPE sur la mascarade étatique qui n'est pas d'hier malheureusement et la cour des comptes fait partie de la même mascarade puisque tout le monde se contrefout de son rapport
Réponse de le 01/07/2015 à 12:15 :
A Pole Emploi: vous recrutez n'importe qui ( amie de // ), vous faites et racontez n'importe quoi aux chomeurs: formations bidons, fausses réponses à des demandes, entrée forcée en formation sur des postes en entreprises pour être virée à la fin, stage "redynamisation" pour bien vous DÉvaluer.

Si après ça vous voulez que le chômage diminue ....?
a écrit le 01/07/2015 à 9:44 :
la Cour des Comptes socialisteUMP semble elle aussi en manque d'efficacité pour comprendre que la gestion désastreuse gouvernementale ValsRebsamenSapin comme celle de SarkozyFillonWauquiezLagardePécresseBaroin, conduit à 2 conséquences :

- une destruction très MASSIVE d'emplois depuis 15 ans

- un blocage ENORME à la création d'entreprises depuis 15 ans

Pole Emploi ne cré pas d'emploi, il ne peut que redistribuer le misère ;

seul bémol, sous le joug de Rebsamenarien pour leurrer la populasse, le site internet de Pole Emploi publie les fausses annonces du MEDEF et des faux cabinets de recrutement qui se constituent des fichiers illégaux, .

Avec Valls incompétent notoire, il est clair que rien ne peut s'arranger, mais va aller de mal en pire du pire.
Réponse de le 01/07/2015 à 13:40 :
@ Destruction Massives
Bonjour a vous , excellente analyse de la situation , et plus particulièrement en ce qui concerne les fausse annonces de pole emploi , vous faite preuve d une grande clairvoyance chapeau .
Réponse de le 02/07/2015 à 18:34 :
Oui C vrai j'ai plusieurs fois été candidate à des postes ou personne n'est recruté.
Je confirme C la triste vérité.
a écrit le 01/07/2015 à 9:42 :
Il faut peut être faire remonter l'origine des pb à la fusion ANPE ASSEDIC découlant d la géniale RGPP qui comme pour le RSI n'a eu aucun résultat en terme d'efficacité et d'économie mais n'a fait que désorganiser ce qui marchait à peu près correctement!
a écrit le 01/07/2015 à 9:30 :
L'emploi est une chôse trop sérieuse pour être confiée à Pôle Emploi
Réponse de le 01/07/2015 à 19:49 :
C'est pourquoi on lui confie les chômeurs... :)
Réponse de le 02/07/2015 à 18:37 :
Je me le demande. Cout de fonctionnement interne élevé / efficacité très limitée

NB: seulement 2 % du temps d'un conseiller est utilisé pour rechercher des offres auprès des entreprises.
a écrit le 01/07/2015 à 9:20 :
ca fait deux ans que je suis au chômage et ils ne m'ont pas trouvé du boulot. Pourvu que cette situation perdure, moi je n'ai rien demandé avec toutes les aides que je touche je m'en sort. Je ne vie pas comme un pacha mais j'ai la télé et internet. Pour la nourriture la commune m'aide énormément malheureusement ma voiture commence à donner des signes de fatigue je préférerai roule en 4/4 mais là il faudrait augmenter les aides financières et ce n'est pas dans l'air du temps.
Réponse de le 01/07/2015 à 10:47 :
Pole emploi peux essayer de vous aider a chercher du boulot mais pas vous en trouvez un direct dans le bec!!!
En deux ans, avez vous essayer de vous reconvertir dans une filière qui recrute ? de changer peut etre de région la ou l'emploi est plus propice si votre situation familiale vous le permet ? de faire des petits jobs en attendant?
ou alors comme dans votre message, vous avez l'air de bien apprécier de vivre aux crochets de la société.
Réponse de le 01/07/2015 à 11:08 :
jusque là on avait une bonne équipe d'intérimaires , mais ils viennent de "terminer" leur contrats , ils ont assez bossé pour pouvoir se mettre au chômage.
On les reverra à l'automne après les longues vacances , quelques jobs au black .... Ils ne feront pas les vendanges puisqu'il faut être déclaré et que ce n'est plus intéressant.
Réponse de le 01/07/2015 à 12:23 :
Du travail, pourquoi faire ? Je pensais que mon inscription servait juste à avoir des tickets de ciné moins cher et le transport gratuit...
Réponse de le 02/07/2015 à 17:27 :
contrairement à ce que vous pouvez penser j'ai travaillé pendant 15 ans chez un patron. Du jour au lendemain il m'a mis à la porte comme un malpropre maintenant je vis au crochet de la société et je fais tout pour que ça dure jusqu'à l'âge de ma retraite c'est-à-dire pour 20 ans. Raz le bol d'être exploite

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :