Le Cour des comptes donne des leçons de sous-traitance à Pôle emploi

 |   |  373  mots
Les conditions du maintien d'un suivi externalisé des chômeurs doivent être revues en profondeur, selon la Cour. (Photo : Reuters)
Les conditions du maintien d'un suivi externalisé des chômeurs doivent être revues en profondeur, selon la Cour. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
Pôle emploi sous-traite dans de mauvaises conditions une partie de l'accompagnement des chômeurs, juge la Cour des comptes qui en invite l'opérateur à "corriger" et "clarifier" le recours au secteur privé. Celui-ci s'est déjà nettement réduit depuis 2011.

Pôle emploi sous-traite mais le fait mal, estime la Cour des comptes. Celle-ci souligne dans un rapport transmis mardi qu'au cours de la période 2009-2011, "l'opérateur public obtenait en général des performances meilleures que celles des opérateurs privés" auxquels il avait recours.

"Prix trop bas"

Le système d'appel d'offres introduit en 2009 et en partie revu en 2012 a induit "des prix trop bas" et "une qualité de prestation parfois insuffisante", relève la Cour: 

La "gestion principalement administrative" des marchés "n'a pas permis d'engager des expérimentations novatrices" et la "faiblesse et l'irrégularité des flux de demandeurs d'emploi" orientés vers les prestataires privés "ont contribué à mettre en péril (...) certaines prestations, et parfois l'existence même des opérateurs", observe-t-elle.

Un système à conserver 

Pour autant, la Cour des comptes estime que le recours au secteur privé "constitue une marge de manoeuvre à conserver". Et avance pour cela deux raisons:

"Pôle emploi ne dispose pas en interne de toutes les compétences nécessaires à l'accompagnement", comme par exemple pour la reprise ou la création d'entreprises, et l'opérateur public doit "disposer d'un levier externe" pour "faire face à l'évolution conjoncturelle du chômage".

>> Lire Pôle emploi : moins d'un sortant sur deux a retrouvé du travail depuis la fin 2013

Les conditions du maintien d'un suivi externalisé des chômeurs doivent toutefois être revues en profondeur, selon la Cour, qui prône "une indication claire des cas de recours à la sous-traitance".

La sous-traitance pour les demandeurs d'emploi autonomes

Sur ce point, elle constate que Pôle emploi a récemment décidé de "réorienter le recours à la sous-traitance".


Quand Le Bon Coin remplace Pôle emploi via BFM TV.

 

À partir de 2015, les chômeurs "les plus éloignés de l'emploi" (chômeurs en fin de droit, adultes handicapés, parents isolés ou personnes n'ayant jamais travaillé), qui selon la Cour constituaient les publics les plus nombreux confiés aux opérateurs privés, bénéficieront "d'un accompagnement renforcé dans le cadre interne de Pôle emploi". Ne seront envoyés vers les prestataires privés que "les demandeurs d'emploi les plus autonomes, disposant d'un projet professionnel validé".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2014 à 14:30 :
Personne ne paraît surpris de ce monopole qu'est Pôle Emploi sans concurrence, voir très peu sur les offres ?
Réponse de le 12/07/2014 à 9:54 :
Lu et approuvé !
a écrit le 09/07/2014 à 9:19 :
Bon tous le monde est d'accord sur popol ...
a écrit le 08/07/2014 à 23:52 :
A pole emploi (bretagne dep 35), il y a une conseillère aussi qui donne des rendez vous, mais ne vient pas parfois, et ne prévient pas, et ne donne aucune excuse ! Et aucune crainte, le directeur a peur des conseillers et les protège, et ne va jamais en virer un seul ou meme donner un blame !
Une autre conseillière de pole emploi quand on lui pose une question, se met à gueuler sur les gens et s'enerve ! Et comme par hasard, elle aussi, n'a aucun blame rien.
Les exemples sont nombreux.
Il faut supprimer pole emploi , tout simplement, un jour, y aura des accidents graves et après on s'étonnera.
a écrit le 08/07/2014 à 18:41 :
Pôle emploi, j'ai connu, à l'époque la conseillère mettait en haut de la pile les cv de ses proches, et discutait avec les employeurs en dénigrant tel ou tel candidat, et favorisait la présentation d'autres. Je ne sais pas si elle est toujours en place, mais franchement, elle mérite la prison à vie.
Réponse de le 12/07/2014 à 9:51 :
Il faut supprimer cette boutique de placement pour " chômeurs " ! Que du bidon et du bizness ! 6 millions de demandeurs d'emplois ...
a écrit le 08/07/2014 à 17:59 :
Encore une administration publique d'une redoutable inefficacité avec des agents plus prompte à faire le pont avec une demi-journée supplémentaire avant le jour férié. Certes, ils travaillent dur 32 h et l'absentéisme au plus haut... Les plus à plaindre ce sont les chômeurs qui font face à des contractuels muets et m'en foutisme de rigueur...
a écrit le 08/07/2014 à 17:53 :
Il serait plus que temps que la Cour des comptes ait un pouvoir contraignant. Dèjà Philippe Seguin tirait la sonnette d'alarme quand la dette publique s'envolait aux 60%... car il est rare de pouvoir inverser la vapeur et qu'au delà, les intérets tuent l'emprunteur. Et Alain Juppé voulait faire des économies. Mais ça, c'était dans les années 1995 Les syndicats sont sortis hurler... et on a continué de vivre à crédit sur le dos générations futures. Et là on est dans la panade, au bout du bout. Et les syndicats qui font encore les malins à la conférence sociale. Mais la réalité va faire un retour en force dans des délais assez brefs.
Réponse de le 09/07/2014 à 18:28 :
La bibliothèque des rapports enterrés.
a écrit le 08/07/2014 à 16:58 :
Il faut supprimer pole emploi, il ne sert à rien, il ne donne pas des emplois.Ca nous fera des économies et du temps gagné. Quel pays honteusement bureaucratique. Dépensez l'argent public avec pole emploi, vous vous en fichez, c'est pas le votre. Il faut stopper cela.
a écrit le 08/07/2014 à 16:08 :
Non, la cour des comptes est utile pour dénoncer les dérives ou le manque d'efficacité de l'Etat. En cela, elle se positionne vraiment comme un contre-pouvoir. la sous-traiter reviendrait à vendre l'Etat qui pourrait mentir comme il le souhaite
a écrit le 08/07/2014 à 15:28 :
La cour des comptes ne sert à rien et coute très chère car ces rapports ne sont jamais suivit des faits. Pourquoi ne pas commencer par sous traité la cour des comptes. Ca ferait déjà des économies…puis après on sous traite les hommes politiques et tous leurs avantages…ça fera encore des économies…puis on explique au monde entier qu'ici en France on arrête les aides en tous genres…et là on fait vraiment des économies…C'est çà que la cour des comptes nous explique dans tous ces rapports (sous différentes formes) mais les hommes politiques sont tellement attachés à leurs privilèges qu'il y a des mots voire même des phrases qu'ils ne comprennent pas…c'est pour çà qu'il n'y a pas d'économie et que toutes leurs bonnes paroles ne sont que du vent...
Réponse de le 09/07/2014 à 18:32 :
Rapport cout / efficacité des dépenses de Pôle sans Emploi ?
Comment sont recruté(e)s les "conseiller(e)s" de Pôle sans Emploi ?
a écrit le 08/07/2014 à 15:01 :
Dites-nous se dont vous avez besoin on vous dira comment vous en passer :
« ce n’est pas mon travail, allez voir à l’AFPA, au Plan Local d’Insertion par l’Economie, au Centre Communal d’Action Social, à la Maison de la Promotion Sociale, à l’association les ‘’petits deviendront grands’’, chez les consultants ‘’Coach et Compagnie’’ diplômés en synergologie, pas de budget, hors attribution, ne pas déranger entre 9 heures et 17 heures…sous peine de radiation, contactez le conseil régional pour une formation bidon prévue par le Plan Régional de Formation, créez votre entreprise, suis débordé de travail, voyez votre réseau personnel, voyez un psychologue… »
Réponse de le 12/07/2014 à 9:57 :
La triste réalité et rien d'autre ... D'accord avec vous ! UNE HONTE !
a écrit le 08/07/2014 à 14:17 :
Il faudra peut etre qu'un jour un politique l'écoute ou alors la supprime si elle ne sert à rien et n'est pas écouté. Cela fera des ECONOMIES t supprimera l'hypocrisie envahissante du monde plolitique pour ne pas dire le MENSONGE CONSTANT DES POLITICIENS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :